Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 avril 2020 à 13:56:53

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » Fac ou prépa ?

Auteur Sujet: Fac ou prépa ?  (Lu 16094 fois)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 374
Fac ou prépa ?
« le: 22 janvier 2010 à 22:01:25 »
J'AI BESOIN D'AIIIIIIIDE !
Petit dilemme qui me tracasse depuis ma visite, ce matin, du salon Infosup à Toulouse.

J'adore l'histoire, et j'ai trouvé que l'Ecole des Chartes était vraiment quelque chose qui me plaisais. Alors j'envisage de faire une prépa pour Chartes à Henry VI ou Fermat.

Mais en même temps, j'adore l'archéologie, et j'aimerai bien partir à l'université du Mirail à Toulouse pour une licence d'Histoire de l'Art et Archéo (avec lettres classiques si je peux).

Et je ne sais pas ce qui est le mieu pour moi. Autant les Chartes me plait parce que c'est une enseignement de qualité et que c'est surtout de l'histoire, autant l'archéologie est un rêve que je poursuit, que je ne veux pas lâcher.

Alors j'aimerai avoir votre avis. C'est quoi le mieux : prépa ? Fac ?
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 845
    • au bord du littéral
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #1 le: 22 janvier 2010 à 22:19:21 »
Ah, l'enseignement supérieur !  :D Belle histoire.

L'avantage de faire une prépa c'est que tu peux aller en fac après si ça te plaît pas, si le rythme ne te convient pas, si finalement les matières que tu suis ne te bottent pas. L'inverse est plus difficile, ou alors tu recommences de zéro.

L'organisation du travail n'est pas non plus la même. Moi j'ai adoré la fac parce que je m'organisais vraiment comme je voulais et ça me plaisait bien.

Faut voir selon ce que tu veux faire après tes études. Si tu ne sais pas encore, choisis l'école/fac qui te propose le choix le plus large possible. Tu peux toujours te réorienter après une première année, il y a des passerelles.

Quand j'avais eu à choisir après le bac entre prépa, DUT info-com et fac (mais je savais pas en quoi, j'aurais pris en histoire j'imagine), mon père m'a conseillé de faire plusieurs colonnes : une critère (matières enseignées, organisation du travail, débouchés, poursuite d'études, lieu de la formation, coût, temps d'études, tout ce que tu veux), et une pour chaque formation envisagée. Je mettais des + et des - et voilà, ça m'a pas mal aidé à me décider.

N'hésite pas à contacter des étudiants actuellement dans ces formations (enfin, tu en as peut être vu au salon), leur témoignage ne peut pas être inintéressant.

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 254
  • marmotte aphilosophique
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #2 le: 22 janvier 2010 à 23:15:23 »
 ;D Si un jour j'avais pensé que quelqu'un sur le forum serait intéressée par mon Ecole chérie...

Bref, si tu veux plus d'infos sur l'Ecole des Chartes, tu peux m'envoyer un MP à toute heure du jour ou de la nuit, je serais plus que r-a-v-i-e d'y répondre !
Mais concernant ton dilemne fac archéo/prépa, j'avais deux choses à dire :
1) ce que Zach a déjà évoqué : la possibilité de faire la fac après la prépa (sachant qu'en Chartes les équivalences de licence se font très facilement en Histoire et Lettres, mais en Archéo je sais pas trop...) Et à mon avis, la prépa est toujours énormément enrichissante à tous points de vue (oui, je fais partie des gens qui pensent qu'on peut réellement s'épanouir en prépa)
2) l'archéo fait partie des spécialités de l'INP (dont on peut passer le concours d'entrée à la fin de l'ENC) mais pour le moment, la politique de l'Ecole c'est plutôt de dire qu'elle ne prépare pas à cette spécialité. Mais bon, y'a toujours des moyens et des passerelles si a) tu es arrivé jusqu'à l'Ecole, et b) tu as toujours envie de faire de l'archéo (on a des cours à l'école, d'ailleurs je commence lundi ^^)

Voilà... j'en ai déjà tartiné pas mal mais je ne m'arrête pas sur ces sujets-là :P
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 374
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #3 le: 23 janvier 2010 à 21:42:20 »
La plupart des personnes (dont mon père) me conseillent de prendre Chartes, d'abord parce que si je suis accepté, ça sera toujours un plus, et puis j'aurais toujours la possibilité de revenir à la fac si ça me plait pas.
Mais moi, j'ai l'impression que si je vais en prépa et que finalement je revient sur la fac, j'aurais peut-être pas les bases qu'il faut pour l'archéo. Et là, ça seraimieu que je prenne la fac.
Ce qui est bien, c'est que mon père, (qui étudie un peu les hiéroglyphes) connait quelques personnes dans l'archéologie, et je peux leur demander des conseils.
Bref, ce que vous m'avez dit m'a quand même un peu aider, et je pense que je vais faire la méthode à Zach. Peut-être que ça m'avancera ^^
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 751
  • Lial' | Calamar placide
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #4 le: 23 janvier 2010 à 21:52:26 »
Citer
Mais moi, j'ai l'impression que si je vais en prépa et que finalement je revient sur la fac, j'aurais peut-être pas les bases qu'il faut pour l'archéo. Et là, ça seraimieu que je prenne la fac.
Moui. Mais aussi tu peux commencer par prépa puis retourner en fac si ça ne te convient pas : ce sont loin d'être des années "perdues". Enfin toutes les personnes avec qui j'ai discuté (mais je suis du côté scientifique et math plus particulièrement) ne regrettent jamais avoir fait un an ou deux de prépa, même si elles ont parfois dû retourner ensuite en 1ere année de fac.

Mais aussi poser cette question sur ce forum risque de ne pas t'avancer énormément vu qu'on est plusieurs à être passé par la prépa, et à se plaindre de la fac ensuite  :mrgreen:

Citer
Mais en même temps, j'adore l'archéologie, et j'aimerai bien partir à l'université du Mirail à Toulouse pour une licence d'Histoire de l'Art et Archéo (avec lettres classiques si je peux).
Renseigne-toi aussi sur cette filière en particulier à la fac du Mirail... j'ai pas mal entendu parler du mirail (envoie un MP à Nienna si tu veux des informations plus précises) et il y a beaucoup de grèves et... bref c'est pas forcément une fac idéale les premières années pour quelqu'un qui veut bosser, surtout en comparaison avec une prépa  :-¬? Après il est très possible que dans cette filière là, il y ait beaucoup moins de monde et ce soit beaucoup mieux. Je peux pas dire.

Finalement tout comme Zach je te conseille vraiment de trouver des personnes qui sont dans ces filières aux endroits où tu veux aller, ça te donnera une vague idée de ce qui te plairait mieux.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #5 le: 24 janvier 2010 à 00:02:30 »
Citation de: Zephyr
Mais moi, j'ai l'impression que si je vais en prépa et que finalement je revient sur la fac, j'aurais peut-être pas les bases qu'il faut pour l'archéo. Et là, ça seraimieu que je prenne la fac.

Tu peux aussi faire deux ans de prépa, et ensuite faire une L1 d'archéo :mrgreen:

en tout cas, c'est vachement bien la fac d'histoire de l'art/archéo. (Enfin, j'attends la fin des partiels pour me prononcer :-¬?)
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #6 le: 24 janvier 2010 à 04:01:18 »
alors, quand j'étais lycéenne les profs me bassinaient avec les classes prépas vu que j'étais relativement bonne élève;
Je n'ai jamais eu la tête à ce genre de choses. Bachoter, vivre comme un moine ( enfin une bonne soeur, le nez dans les livres dans une ambiance exécrable où on t efout de snotes négatives ou tes "camarades" cachent les livres  à la bu pour t'empêcher de bosser - désolée si je caricature mais c'est vraiment l'image que je me fais des classes prépas à Rennes du moins - très peu pour moi.
Alors j'ai choisi la fac d'histoire, jusqu'au DEA. j'ai adoré, je ne regrette absolument pas. J'y ai trouvé une ambiance, une liberté, l'occasion de découvrir mille et une choses,d e me former intellectuellement, que je n'aurais jamais eu en classe prépa...

maintenant l'école des chartes, je connais un peu pour m'y être intéressée, c'est d'un niveau très élevé. peut-être que la fac ne suffit pas... en tout cas, moi je ne m'en étais pas senti capable lors de ma licence...


Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Fac ou prépa ?
« Réponse #7 le: 24 janvier 2010 à 10:36:57 »
alors, quand j'étais lycéenne les profs me bassinaient avec les classes prépas vu que j'étais relativement bonne élève;
Je n'ai jamais eu la tête à ce genre de choses. Bachoter, vivre comme un moine ( enfin une bonne soeur, le nez dans les livres dans une ambiance exécrable où on t efout de snotes négatives ou tes "camarades" cachent les livres  à la bu pour t'empêcher de bosser - désolée si je caricature mais c'est vraiment l'image que je me fais des classes prépas à Rennes du moins - très peu pour moi.
Ben justement, ça c'est le mythe des classes prépas. On est pas mal à être passés par la case prépa ici, ils pourront confirmer. Certes, il y a du travail. Mais à part ça, rien dans cette description n'est vraie. Les notes négatives, y en a peut-être dans certains lycées (ou en version), mais c'est surtout une légende ^^ Quant à l'ambiance... ben j'ai fait 3 ans de prépa, dans un lycée côté niveau résultats, et là je suis à deux ans de fac à la Sorbonne. Ben y a pas photo. A part deux ou trois électrons libres en prépa, y avait une réelle ambiance de corps, on se connaissait - pas tous, bien sûr, mais c'est moins anonyme qu'une grosse fac - de l'entraide, des textos pour se soutenir dans les concours blanc, on travaillait en groupe, on mettait en commun toute info, on avait des profs supers qui prenaient soin de leurs élèves, et essayaient d'entretenir l'esprit d'équipe (car comme disait Mme B., une classe de khâgne c'est comme une équipe de football : il n'y en a que certains qui marquent mais tout le monde a travaillé ensemble pour ça).
Citation de: Marygold
oui, je fais partie des gens qui pensent qu'on peut réellement s'épanouir en prépa
Je suis vraiment du même avis. Je crois que l'hypokhâgne est l'année scolaire que j'ai préférée de toute ma vie : pas encore le stress du concours, mais c'était si intéressant que j'avais hâte d'aller en cours...
Et puis on rencontre des gens super avec qui on noue une amitié solide (l'adversité, ça soude xD)
Je ne dis pas que tout est idyllique (y a beaucoup de travail et bien sûr, quelques sales notes à encaisser), mais on a l'impression de se dépasser, l'impression d'apprendre énormément de choses (et c'est très enrichissant, notamment le fait de travailler plusieurs matières à niveau post-bac), et puis on en retire une sorte de fierté, même si on ne réussit pas le concours : j'ai réussi à survivre ! Lol.
Là par contre, je suis en fac - certes, pas dans une filière "habituelle" puisque je ne suis pas en licence mais en Master 2 concours, c'est à dire que je prépare les concours Capes et Agreg. Ben là, je trouve l'ambiance déplorable. Des gens qui refusent de vous passer les cours que vous avez manqués (et pourtant, c'est censé être des copines), qui gardent des infos pour eux, des camarades qui vous traitent de haut genre "toi t'es une concurrente, on ne fraternise pas avec l'ennemi", un boulot monstre, pas pire qu'en prépa mais bien moins encadré : les profs s'en fichent, la moitié des cours sont carrément hors programme, on perd plus de temps à se renseigner sur les cours ou à les repêcher sur internet qu'à travailler... Bref. A charge de travail égale, la fac est nettement plus désagréable.
En fait, j'avoue que le fait de ne travailler qu'une seule matière (et encore, j'en travaille 2 parce que j'ai de la géo) ça me pèse beaucoup, j'ai l'impression d'étouffer... Mon master 1 (certes, c'était une filière aménagée pour préparer à mi-temps les concours, mais ça restait un master 1, avec de la recherche) m'a quasi-dégoûtée de la matière : que des grands pontes qui dissertent sur des micro-détails dont tout le monde se fiche, en se faisant des ronds de jambe... Bref.
Cela dit, dans les petites facs ce ne doit pas être pareil, et en licence non plus. (Sans parler des filières moins générales que l'histoire)
Donc voilà, si on n'a pas peur de travailler régulièrement (la première année, on a du boulot mais c'est pas le bagne non plus ! J'ai pas senti de différence très marquée avec la Terminale, personnellement, si ce n'est que le rythme reste soutenu toute l'année alors qu'en terminale y a des accalmies), et si on n'a pas d'idée précise de ce qu'on veut faire ensuite, je conseille à tout le monde de faire prépa.

Mais ici, c'est pas le cas, puisque tu as une idée précise de ce que tu veux faire, Zephyr :)
Pour le contenu respectifs de la prépa Chartes et de l'archéo, Marygold et Loredan sont les seuls à même à te répondre précisément... A mon avis c'est à ça que tu devrais t'intéresser avant tout. Mais si tu as des doutes, comme l'ont dit les autres, n'oublie pas qu'il y a des passerelles de la prépa à la fac , mais pas en sens inverse...(une année de prépa te valide l'année de fac dans une des matières. Mais pas en archéo, puisque tu n'en fais vraiment pas en prépa... Mais si tu fais une année de prépa et que ça ne te plait pas, tu peux revenir en arrière et refaire une L1 de fac ; c'est pas réellement une année de perdue, parce que la prépa t'aura apporté tout plein de choses :) ). Par contre - a fortiori en prépa Chartes - n'oublie pas qu'en prépa littéraire, un très faible pourcentage d'élèves réussissent à obtenir le concours. La grande majorité des gens vont ensuite à la fac...

Ah lala, c'est dur ce moment où il faut choisir son avenir... (bien souvent je voudrais retourner en fin de seconde pour cocher la case d'à côté sur la fiche d'inscription, et partir en Scientifique... Enfin, bien souvent depuis que j'ai quitté la prépa, parce que jusque là, j'ai beaucoup aimé mes études, même si c'était pas toujours facile).
Courage, Zeph' ! Si t'as des questions/doutes, n'hésite pas ! :)
« Modifié: 24 janvier 2010 à 10:45:25 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #8 le: 24 janvier 2010 à 11:23:04 »
Milora je parle des classes prépas rennaises et d'il y a quinze ans... donc forcement, je ne peux prétendre que tout ce que je décris est vrai aujourd'hui et partout, mais cela a existé et existe encore ( ayant des amis profs, ça aide pour savoir ce qui s 'y passe ! ) Cela n'a rien d'un mythe. C'est une réalité.

enfin, ne nie pas que le rythme, la vie en prépa n'a rien à voir avec celle de la fac.
pour te reprendre, je fais partie des gens ayant fait la fac et qui s'y est épanouie...
l'anonymat de la fac, il n'existe que pour ceux qui le veulent bien... je me suis fait les amis les plus fidèles à la fac. Quinze ans après on se voit encore...
par comparaison  l'an dernier j'ai fait une licence pro. Petit effectif, 20 personnes. Ben euh... nan, désolée l'ambiance de corps c'est pas pour moi. Je déteste même cet esprit ce qui fait que j'ai plutot fuis les fêtes de promos qu'autre chose. Me bourrer la gueule tous les jeudis soirs avec des gens avec qui finalement j'avais pas grand chose à partager, bof.
Comme quoi... la taille humaine ça rend pas forcement les choses plus intéressantes aux yeux de tous.

perso j'ai adoré ma maitrise et mon DEA ( master 1 et 2 aujourd'hui). Pourquoi , parce que j'étais passionnée par la recherche. J'ai eu des cours durant lesquels je m'endormais, j'en ai eu d 'autres passionnants ( enfin 4h par semaine de cours en maitrise et encore moins en dea c'était pas traumatisant) Avec la licence également, ce sont les deux années les plus formatrices que j'ai eu au niveau intellectuel  ( et social aussi d'ailleurs) mais pour la recherche faut être passionné par son sujet. Pas la peine d'en faire si on ne l'est pas. Il faut pouvoir aussi passer d'un exercice scolaire ( dissert) à celui universitaire (mémoire) que perso j'ai trouvé beaucoup plus enrichissant et intéressant.
J'ai discuté avec pas mal de personnes sorties de classes prépas. toutes, sans exceptions ont eu du mal à la fac. Rythme différent, plus de repères. elles étaient encore de gentilles petites filles (ou gentils petits garçons) ayant besoin de papa et maman pour leur dire comment bosser. Ils ou elles n'étaient pas bêtes. non. Juste pas autonomes.  Ce qui est un grand défaut et un grand handicap dans la vie d'aujourd'hui. Bon, je suppose qu'aujourd'hui, ces personne sont dépassé ce soucis ! j'espère pour elles ! mais pour te dire  la différence...

Mais ce que j'ai aimé  à la fac au final c'est la liberté. liberté intellectuelle (les cours ne servent quasiment à rien,c 'est à toi d'aller à la pêche à la BU pour lire) liberté sociale ( sur 20 000 personnes, ben tu rencontres des gens d'horizons extrêmement variés et t'es pas enfermé dans le carcan d 'une classe de 30 à 40 gamins venus  à peu près tous du même horizon social...

ah,bien sûr,  je parle fac pas concours (où là, ça n'a rien à voir en effet ) faut pas comparer deux trucs différents.  c'est comme si je te comparais une classe de seconde avec une classe prépa tout ça parce que ça se passe dans le même bahut.
A ce propos, j'étais si contente de foutre le camp de mon lycée quand j'ai eu mon bac que ce n'était pas pour retourner dans un autre lycée juste après ! toi, tu y as retrouvé tes marques et ça t'a rassuré par rapport certainement au grand bordel angoissant de la fac. je peux comprendre.certainement, mais moi ça m'aurait sérieusement gonflé ( déjà retrouvé les règles de présence stupides quand on est majeur, responsable et qu'on sait ce qu'on fait, ça m'a bien gonflé à l'IUT ! )

maintenant si on doit passer un concours, peut-être qu'il faut en passer par les classes prépas, ok.
Mais dire que c'est forcément génial et épanouissant, non ! une  copine n'a pas eus es règles durant un an à cause de ce que je te décris... C'est revenu quand elle en est partie...
C'est vraiment pas fait pour tout le monde. si on en a besoin pour aller dans une école ensuite, à la limite je comprends,c 'est un passage obligé, on fait avec. mais y allé en attendant, sans trop savoir ce qu'on attend après, non... je crois que pour beaucoup de gens, c'est pas le meilleur des choix.

bon ça aide pas au choix tout ce que je dis là. mais c'était un peu pour démystifier l'aura des classes prépas et dire qu'en dehors une vie est possible !
ah et si la question est de ne pas  se limiter à une seule discipline intellectuellement alors perso je conseillerais bien plus sciences po qu'une classe prépa...
« Modifié: 24 janvier 2010 à 11:42:49 par arwen »

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 708
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #9 le: 24 janvier 2010 à 11:51:26 »
je pense que personne n'a prétendu qu''il n'y avait pas de vie en dehors de la prépa. :huhu:

Bon, moi aussi j'ai fait prépa. Je pense que ça m'a permis de savoir que je voulais faire des lettres, ce qui est déjà ça, fin terminale j'étais aussi pas mal attirée par l'histoire. Après ayant été dans la même prépa que Mil', je ne peux que plussoyer. Mais je pense que oui il existe des prépas caricaturales, faut se renseigner et ne pas en faire une généralité.
Ce qu'il faut bien que tu comprennes Zephyr c'est que t'auras pas d'équivalences pour une fac d'archéo en allant en prépa. Et en allant à la fac, tu feras jamais ce que font les élèves de prépa Chartes. Dilemme difficile. Le mieux ce serait d'aller à des journées portes ouvertes pour la prépa, rencontrer les professeurs et surtout les élèves, regarder l'emploi du temps, le nombre d'heures ( il y a pas mal de latin quand même :-¬?) et comparer avec la fac, peut-être que si tu peux t'incruster dans un amphi pour voir comment se passe un cours d'archéo, ça pourrait te décider aussi.
Ensuite comme les autres l'ont déjà dit, en allant en prépa, tu pourras toujours repartir vers la fac, l'inverse n'est pas vrai.
Bref à la limite inscris-toi en prépa pour le moment - et à la fac, mais il me semble que de toute façon on est obligé en terminale de s'inscrire à la fac- (enfin je sais pas quand c'est les inscriptions sur le net tout ça..), tu feras ton vrai choix en juin, ce qui te laisse quelques mois pour te renseigner auprès d'amis, de profs, d'élèves, etc..
« Modifié: 24 janvier 2010 à 12:15:36 par ernya »
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #10 le: 24 janvier 2010 à 12:02:02 »

Sentirais-je une légère agressivité dans ton message, Arwen ?  :mrgreen:

Citer
enfin, ne nie pas que le rythme, la vie en prépa n'a rien à voir avec celle de la fac.
Comme je le disais, je ne suis pas passée par la case licence, donc ne me demande pas de comparer. Je vois les gens qui sont en L3 et sui ont l'air de galérer pas mal pour certains, même en ayant de bonnes notes, alors je ne suis pas persuadée qu'il y ait beaucoup moins de travail qu'en prépa, ou du moins qu'il y ait beaucoup moins de travail par rapport à ce que la personne était habituée à fournir...

Citer
Mais dire que c'est forcément génial et épanouissant, non ! une  copine n'a pas eus es règles durant un an à cause de ce que je te décris... C'est revenu quand elle en est partie...
Je n'ai pas dit forcément. J'ai dit dans mon cas, dans le cas de Marygold, et de beaucoup d'autres. Mais certains n'ont pas aimé, évidemment - et quand on n'aime pas, c'est dur de faire quelque chose à fond.
Ça dépend aussi de l'état d'esprit. En prépa, il faut arriver à gérer son stress - ça s'apprend - et ça dépend aussi pas mal de la classe (dans les 3 où j'ai été, il y avait une ambiance assez bonne) et du lycée (certains sont plus agréables que d'autres). Donc non, tout le monde n'adore pas la prépa, mais le décrire comme un bagne, c'est vraiment un cliché, désolée de te contredire...

Citer
l'an dernier j'ai fait une licence pro. Petit effectif, 20 personnes. Ben euh... nan, désolée l'ambiance de corps c'est pas pour moi. Je déteste même cet esprit ce qui fait que j'ai plutot fuis les fêtes de promos qu'autre chose. Me bourrer la gueule tous les jeudis soirs avec des gens avec qui finalement j'avais pas grand chose à partager, bof.
Heu, c'est pas ça que j'appelais "esprit de corps", lol. Je parlais plus d'une sorte de solidarité, due au fait qu'on est dans une filière qui n'est pas LA plus courante - je pense que ça doit le faire encore plus dans les filières avec peu de monde dedans, un peu comme ce que font Zach ou - a fortiori - Marygold.

Citer
Mais ce que j'ai aimé  à la fac au final c'est la liberté. liberté intellectuelle (les cours ne servent quasiment à rien,c 'est à toi d'aller à la pêche à la BU pour lire) liberté sociale ( sur 20 000 personnes, ben tu rencontres des gens d'horizons extrêmement variés et t'es pas enfermé dans le carcan d 'une classe de 30 à 40 gamins venus  à peu près tous du même horizon social...
Je ne voudrais pas te vexer, et comme je te dis, je n'ai pas l'expérience de la licence. Mais en lisant cette description, j'ai pensé "MDR !". Dans la fac que je connais - mais je le répète, c'est là encore un aspect particulier de la fac, non seulement pour l'aspect concours mais aussi parce qu'ils sont peut-être un brin poussiéreux, à Paris IV ^^ - je les trouve très rigide, chaque prof se bat pour SA vision des choses, les géographes se tirent dans les pattes, on n'a pas la vue d'ensemble que propose la classe prépa. Certes, en prépa on te forme à certains exercices. Mais il ne faut pas confondre former et formater... Après, c'est à l'élève de prendre du recul. Et la prépa t'apporte une culture générale, notamment en te faisant étudier plusieurs matières à la fois, qui peut aider à avoir ce recul... (Là encore, je ne dis pas que ce ne soit pas le cas à la fac ! Je dis juste que non, la prépa n'est pas un carcan, selon la façon dont on la voit).

Citer
J'ai discuté avec pas mal de personnes sorties de classes prépas. toutes, sans exceptions ont eu du mal à la fac. Rythme différent, plus de repères. elles étaient encore de gentilles petites filles (ou gentils petits garçons) ayant besoin de papa et maman pour leur dire comment bosser. Ils ou elles n'étaient pas bêtes. non. Juste pas autonomes.  Ce qui est un grand défaut et un grand handicap dans la vie d'aujourd'hui. Bon, je suppose qu'aujourd'hui, ces personne sont dépassé ce soucis ! j'espère pour elles ! mais pour te dire  la différence...
Je me sens un brin insultée, là  :mrgreen: Je trouve que ça fait partie du mythe de la fac, justement : 'ttention, en fac, aucun repère ! Pour ce que j'en ai vu, on en a moins qu'en prépa, c'est clair. Mais c'est pas non plus l'anarchie xD
Et quant à moi, tous les gens que je connais qui sont passés en prépa se débrouillent très bien en fac (à titre d'exemple, un élève qui n'avait pas été pris en 2e année s'est retrouvé dans les meilleurs de sa fac). D'ailleurs, à part une petite proportion de Normaliens (quoi que, Niitza confirmera, Normale est une sorte de fac, non ?), et quelques uns qui ont obtenu des écoles, tous les gens de prépa vont à la fac. S'ils s'y cassaient la figure, ça se verrait... (d'ailleurs, au niveau Master, il doit bien y avoir 1/3 des gens qui ont fait prépa, et plus si on compte ceux qui n'en ont fait qu'un an...)
Après, pour le fait d'apprécier ou non, ça dépend vraiment des gens. Tu ne peux pas généraliser.
Et j'avoue que ce discours du "ceux qui débarquent en fac sont incapables de se débrouiller" m'agace. Je ne parle pas dans ton cas, mais j'entends souvent ça à la fac, et des gens m'ont avoué que c'est parce que leurs profs de licence n'arrêtaient pas de les bassiner avec "la prépa, c'est mieux", et que du coup c'était un peu par complexe d'infériorité qu'ils se rabattaient sur cet argument.
Là, je m'insurge tout autant, d'ailleurs : la prépa, ce n'est pas forcément mieux. Tout d'abord, il est absolument stupide de penser qu'un élève de prépa est par définition meilleur qu'un élèce de fac. Ensuite, la formation à la fac n'est pas moins bonne, elle est différente. (elle est centrée sur une seule matière, dépend beaucoup plus du niveau d'implication de l'étudiant...)
Pour la filière où je suis par exemple, je vois clairement des avantages et des inconvénients pour les gens issus des deux filières : les élèves de prépa sont habitués à la logique concours (un programme à maîtriser, exercice de type dissertation...) et ont fait plus de géographie. Les élèves de fac on une culture historique plus approfondie (j'avais jamais fait de Moyen-Âge occidental avant cette année, et je considère que c'est un handicap par rapport à un élève de fac, à titre de comparaison). Mais, désolée d'insister sur ce point, dans mon cas - même si on ne peut pas généraliser avec un seul exemple - l'esprit "concours" au sens de "faut éliminer les concurrents" venait à ma grande surprise davantage des élèves de fac que des anciens élèves de prépa, qui pour beaucoup avaient au contraire tendance à mettre en commun.

Citer
si on en a besoin pour aller dans une école ensuite, à la limite je comprends,c 'est un passage obligé, on fait avec. mais y allé en attendant, sans trop savoir ce qu'on attend après, non... je crois que pour beaucoup de gens, c'est pas le meilleur des choix.
Si tu entres en prépa POUR le concours, il y a de fortes chances que tu craques sous la pression, vu qu'il doit y avoir 5% des gens qui l'ont, au niveau national...  :mrgreen: Je maintiens qu'au contraire, la prépa doit être prise pour une formation individuelle qui t'apporte un plus (sans paraître milorocentrée, je ne peux prendre que mon propre exemple, lol : je ne dis pas que j'ai un plus par rapport à un élève de fac. Non. Je dis que j'ai un plus par rapport à celle que j'aurais été si je n'avais pas fait prépa).

Désolée, on dérive, le pauvre Zéphyr n'a rien à faire de tous nos états d'âme, mais c'est juste que :
Citer
c'était un peu pour démystifier l'aura des classes prépas et dire qu'en dehors une vie est possible !
ben voilà, je trouve justement que le "mythe" de la prépa c'est justement "oh quelle horreur, ils en sortent bornés, assommés de travail et nous à la fac, c'est bien mieux : on est libre et on sait se débrouiller, ce qui est bien plus important dans la vie que de faire une dissertation".
Ben je m'y oppose fermement : ça dépend. Ça dépend des facs, ça dépend des prépas, ça dépend des filières, ça dépend des centres d'intérêt de chacun et des personnalités.
Je n'ai jamais dit "hors de la prépa, point de salut". J'ai juste dit que la prépa pouvait être extrèmement enrichissante, et que personnellement, j'ai adoré.
« Modifié: 24 janvier 2010 à 12:03:53 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #11 le: 24 janvier 2010 à 12:31:44 »


Bon, je crois que la douce interrogation de Zephyr a été quelque peu perdue de vue :mrgreen:


Moi, ce que je pense très honnêtement, c'est que les premières années de fac ou les années de prépa arrivent à un âge où se développent assez facilement ces impressions de, heu, épanouissement ? enfin, que ce soit la fac ou la prépa, on a une vie d'étudiant, et c'est la vie d'étudiant qui apporte tous les avantages dont tu parlais (arwen), moins que, ciblée, la fac, ou la prépa.
Pour la "vie de nonne", par contre, laisse-moi rire :mrgreen:

Bon après, ça a probablement évolué en bien depuis 15 ans, et y a toujours une différence entre prépa lettres et prépa éco ou S (rien qu'avec les débouchés des concours ; en prépa lettres on a souvent tendance à se dire "ok, 100 places pour toutes les prépas de France ? bon, on va y aller mollo hein :mrgreen:").
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 374
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #12 le: 24 janvier 2010 à 12:51:10 »
Euh, je pensais pas provoquer une discussion telle que ça !

Je dois dire qu'il y a une vrai différente entre ce que disent les conseillères d'orientation et le lycéens et ce que les élèves de prépa me disent sur les prépas.
Pour les uns, c'est du boulot sans arrêt (bon là, d'accord, c'est un peu vrai apparement), de la concurrence par tous les côtés, plus aucune vie sociale, en gros, un cloitre.
Pour les autres, c'est une peu plus positif, du travail, mais une bonne ambiance, des profs qui vous aident, ...

Mais après, je pense que ça dépend vraiment des prépas. Apparemment, à Fermat, c'est vraiment pas une bonne ambiance. Pour en être vraiment sur, je vais aller au portes ouvertes le 30 janvier.
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #13 le: 24 janvier 2010 à 13:17:59 »
Je dois dire qu'il y a une vrai différente entre ce que disent les conseillères d'orientation et le lycéens et ce que les élèves de prépa me disent sur les prépas.
Pour les uns, c'est du boulot sans arrêt (bon là, d'accord, c'est un peu vrai apparement), de la concurrence par tous les côtés, plus aucune vie sociale, en gros, un cloitre.
Pour les autres, c'est une peu plus positif, du travail, mais une bonne ambiance, des profs qui vous aident, ...
Oui, c'est généralement la différence entre ceux qui y ont été, et ceux qui n'y ont pas été  :mrgreen:
Oui, les portes ouvertes c'est une bonne idée, et parle avec les élèves, pour l'ambiance :)
Y a aussi la possibilité d'aller sur Paris, à Henri IV... (parait que l'ambiance en prépa normale n'est pas suuuuper, mais il est possible que ce soit le mythe de la prépa quotée : on dit la même chose de Fénelon et c'est pas vrai. En plus, en chartes, ça doit pas être pareil... Y a deux ex-Henri IV ici, qu'elles parlent ! ^^)
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #14 le: 24 janvier 2010 à 13:41:31 »

Citer
Sentirais-je une légère agressivité dans ton message, Arwen ?  :mrgreen:
aucune contre toi. par contre, il est unf ait, je déteste les ambiances élitistes de ces classes prépas...

 
Citer
En prépa, il faut arriver à gérer son stress - ça s'apprend - et ça dépend aussi pas mal de la classe (dans les 3 où j'ai été, il y avait une ambiance assez bonne) et du lycée (certains sont plus agréables que d'autres). Donc non, tout le monde n'adore pas la prépa, mais le décrire comme un bagne, c'est vraiment un cliché, désolée de te contredire...
je crois qu'il y a des choses plus épanouissantes à 20 ans que d'apprendre à gérer son stress au point de subir le genre  de réaction de la copine dont je parle...

Citer
Certes, en prépa on te forme à certains exercices. Mais il ne faut pas confondre former et formater... Après, c'est à l'élève de prendre du recul. Et la prépa t'apporte une culture générale, notamment en te faisant étudier plusieurs matières à la fois, qui peut aider à avoir ce recul... (Là encore, je ne dis pas que ce ne soit pas le cas à la fac ! Je dis juste que non, la prépa n'est pas un carcan, selon la façon dont on la voit).
et pourtant y'a pas pire formatage que les classes prépas ! la preuve tu n'en as même pas conscience ! quant à la culture générale si certains ont besoin d'etre scolairement assis sur les bancs d'une classe d'école pour se la faire. soupire... là encore formatage. la culture générale, elle s'acquiert bien ailleurs que dans les murs d'un lycée... enfin désolée mais c'est un vernis culturel qu'on vous donne. prêt à macher avec les grandes idées à la mode actuellement pour mieux vous aider à intégrer l'élite de ce beau pays... et un vernis très scolaire qui plus est.  Me souviens de discussions qui n'allaient pas bien loin une fois qu'on creusait un peu...

Citer
Je me sens un brin insultée, là  :mrgreen: Je trouve que ça fait partie du mythe de la fac, justement : 'ttention, en fac, aucun repère ! Pour ce que j'en ai vu, on en a moins qu'en prépa, c'est clair. Mais c'est pas non plus l'anarchie xD
huit ans de fac, d'une fac connue pour être très agitée, je crois que je sais de quoi je parle niveau bordel... ceci dit ça n'a rien de péjoratif dans ma bouche. au moins on apprend à faire nos  papiers administratifs et les démarches qui vont avec quand on a 18 ans ! Ca forme aussi un homme - ou une femme - ça ! bon, j'ironise !

Citer
S'ils s'y cassaient la figure, ça se verrait... (d'ailleurs, au niveau Master, il doit bien y avoir 1/3 des gens qui ont fait prépa, et plus si on compte ceux qui n'en ont fait qu'un an...)
j'ai pas dit qu'ils se cassaient la gueule mais qu'ils avaient du mal à s'adapter. Nuance...

Citer
Après, pour le fait d'apprécier ou non, ça dépend vraiment des gens. Tu ne peux pas généraliser.
ou ça que j'ai parlé d'un autre cas que du mien concernant le fait d'apprécier ou pas la fac ?

Citer
Et j'avoue que ce discours du "ceux qui débarquent en fac sont incapables de se débrouiller" m'agace. Je ne parle pas dans ton cas, mais j'entends souvent ça à la fac, et des gens m'ont avoué que c'est parce que leurs profs de licence n'arrêtaient pas de les bassiner avec "la prépa, c'est mieux", et que du coup c'était un peu par complexe d'infériorité qu'ils se rabattaient sur cet argument.
sans etre prétencieuse, j'avais le niveau suffisant pour faire prépa (pas la volonté par contre, j'avoue) aucun sentiment d'infériorité intellectuelle pour ma part. Et aucun prof de fac ne m'a jamais rebattu le oreilles avec les prépas... les profs de lycée, ouais qui ont tous hurlé quand j'ai parlé de fac d'histoire... et oui, j'ai vu quantité de jeunes sortis de prépas avoir du mal en fac. Pas qu'ils soient plsu faibles intellectuellement, c'est juste le cadre qui leur correspondait pas. C'est du moins ce qu'ils disaient... et au final, ce que tu dis aussi. Ta critique des cours de master montre que tu ne comprends pas le milieu universitaire, que cela ne te plait pas... et que la recherche, approfondir un sujet et non pas rester en surface sur vingt autres,c 'est pas ton truc

Citer
Pour la filière où je suis par exemple, je vois clairement des avantages et des inconvénients pour les gens issus des deux filières : les élèves de prépa sont habitués à la logique concours (un programme à maîtriser, exercice de type dissertation...) et ont fait plus de géographie.
scolaire, c'est bien ce que je dis
Citer
Les élèves de fac on une culture historique plus approfondie (j'avais jamais fait de Moyen-Âge occidental avant cette année, et je considère que c'est un handicap par rapport à un élève de fac, à titre de comparaison). Mais, désolée d'insister sur ce point, dans mon cas - même si on ne peut pas généraliser avec un seul exemple - l'esprit "concours" au sens de "faut éliminer les concurrents" venait à ma grande surprise davantage des élèves de fac que des anciens élèves de prépa, qui pour beaucoup avaient au contraire tendance à mettre en commun.
un concours déjà ça n'a rien à voir avec la fac. ca a lieu dans ses locaux mais c'est à l'opposé des buts de l'université. et je sais aussi ce qui s 'y passe, qui est assez lamentable niveau façon d'etre et de faire en effet. je ne défends pas du tout ça. Je te dirais juste que peut-être tu avais cette impression parce que les gens bossent avec ceux qu'ils connaissent... donc forcement ceux qui ont passé 3 ans de fac ensemble bosse ensemble; je ne dis pas que c'est bien... mais je ne pense pas qu'il y ait de façon de faire différentes dans les deux publics dans ce domaine... si je n'ai passé qu'une année à préparer des concours, j'ai vu mes collègues bosser collectivement. donc bon...

Citer
Si tu entres en prépa POUR le concours, il y a de fortes chances que tu craques sous la pression, vu qu'il doit y avoir 5% des gens qui l'ont, au niveau national...  :mrgreen: Je maintiens qu'au contraire, la prépa doit être prise pour une formation individuelle qui t'apporte un plus (sans paraître milorocentrée, je ne peux prendre que mon propre exemple, lol : je ne dis pas que j'ai un plus par rapport à un élève de fac. Non. Je dis que j'ai un plus par rapport à celle que j'aurais été si je n'avais pas fait prépa).
pourquoi avoir besoin d 'un carcan aussi rigide qu'une classe prépa pour s'ouvrir intellectuellement ? c'est ça que je ne comprends pas... je n'ai qu'une explication : l'immaturité de beaucoup de jeunes à 18 ans. c'est regrettable. l'ouverture intellectuelle devrait être un état d'esprit, pas une gymnastique scolaire.

Citer
ben voilà, je trouve justement que le "mythe" de la prépa c'est justement "oh quelle horreur, ils en sortent bornés, assommés de travail et nous à la fac, c'est bien mieux : on est libre et on sait se débrouiller, ce qui est bien plus important dans la vie que de faire une dissertation".
Ben je m'y oppose fermement : ça dépend. Ça dépend des facs, ça dépend des prépas, ça dépend des filières, ça dépend des centres d'intérêt de chacun et des personnalités.
Je n'ai jamais dit "hors de la prépa, point de salut". J'ai juste dit que la prépa pouvait être extrèmement enrichissante, et que personnellement, j'ai adoré.
je dis juste que personnellement j'aurais fondu un cable en prépa... parce que l'ambiance lycée m'insupportait, parce que je n'ai jamais aimé être mise dans des carcans, parce que je n'ai jamais aimé avoir 35 heures de cours par semaine, parce qu'à 20 ans avoir besoin d'un mot signé pour justifier d'une absence me faisait retourner en sixième, parce que le discours élitiste des profs de prépas me hérissent le poil...
eh oui, savoir se démerder c'est bien plus important dans la vie que de faire une disserte... quinze ans que j'ai eu mon bac. Avoir appris à quel secrétariat m'adresser pour avoir tel fichu papier m'est certainement plus utile que de savoir rédiger une dissert en trois parties sur la modernité de Platon...
Ceci dit, c'est bien d'apprendre à faire une dissert aussi ;-) même si passé  25 ans, tu n'en feras plus jamais de ta vie  quasi à coup sur, sauf si comme moi tu reprends tes études à 30 ans,
;-)


Euh, je pensais pas provoquer une discussion telle que ça !

Je dois dire qu'il y a une vrai différente entre ce que disent les conseillères d'orientation et le lycéens et ce que les élèves de prépa me disent sur les prépas.
Pour les uns, c'est du boulot sans arrêt (bon là, d'accord, c'est un peu vrai apparement), de la concurrence par tous les côtés, plus aucune vie sociale, en gros, un cloitre.
Pour les autres, c'est une peu plus positif, du travail, mais une bonne ambiance, des profs qui vous aident, ...

Mais après, je pense que ça dépend vraiment des prépas. Apparemment, à Fermat, c'est vraiment pas une bonne ambiance. Pour en être vraiment sur, je vais aller au portes ouvertes le 30 janvier.

disons que certains y cherchent un cadre bien clair, avec une émulation très scolaire. une prolongation du lycée.
Certains y cherchent le coté élitiste.

la fac, il est certain qu'il faut être autonome pour s'en tirer surtout les deux premières années ou finalement on ne se fait guère plaisir si on se contente des cours (encore très lycée dans leur contenu, et encore plus aujourd'hui j'ai l'impression depuis la réforme...)

par rapport à ton soucis, l'école des chartes, tout ce que je sais c'est qu'il faut avoir un parcours irréprochable. Ne pas oublier la maitrise du latin ou du grec ancien, il me semble.
C'est une formation hyper intéressante mais difficile d'accès.
j'irais aux portes ouvertes de cette école me renseigner sur le parcours des anciens élèves.



Citer
Oui, c'est généralement la différence entre ceux qui y ont été, et ceux qui n'y ont pas été  :mrgreen:
tout le monde n'a pas un super bon vécu des classes prépas...   ><


edit ernya: je fonds tes post ensemble parce que si tout le monde fait des triple posts, on va pas s'en sortir
« Modifié: 24 janvier 2010 à 13:59:20 par ernya »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.067 secondes avec 23 requêtes.