Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 avril 2020 à 13:29:14

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » Fac ou prépa ?

Auteur Sujet: Fac ou prépa ?  (Lu 16092 fois)

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #30 le: 24 janvier 2010 à 15:17:39 »
Citation de: arwen
bref, vous encensez une corporation, sans esprit critique...
merde on a largué la pédanterie en route



edit

bah étant donné le contexte de réponse à Kailiana, là,
Citer
et c'est génial à part ça la prépa ? hum, hum... pour ceux qui n'en sortent pas cassés, p'tre et qui trouvent ensuite très gratifiant de dire regardez comme j'en ai bavé, qu'est ce que je suis intelligente, qu'est ce que je suis supérieure...

et puisqu'on vient de prépa et que tu globalises, là,
Citer
un système élitiste qui casse des gens fragiles et ne forme aucun esprit critique mais des gens imbus d'eux memes, p'tre bien...


bref. :huhu:

Ca t'aide Zeph ? :mrgreen:




edit 2

l'argument des notes je l'ai toujours trouvé chelou. Ok on a des 6 en début de prépa. Et alors ? c'est pas une personne bouc émissaire à qui on flanque 6 alors que tout le monde garde ses notes de lycée. Tout le monde a entre 3 et 11.
« Modifié: 24 janvier 2010 à 15:19:51 par Loredan »
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #31 le: 24 janvier 2010 à 15:21:38 »

J'y ai pensé mais c'est assez entremêlé.

De toute façon, il suffit de revenir aux hésitations de Zéphyr. Le débat semble clos, rien n'est plus difficile que de se battre contre des préjugés.
préjugés ? je les ai inventés les gens que j'ai rencontré, cassé par les prépas ou ceux imbus d'eux même, p'tre ?
bon sang, je vous demande pas de vous saigner, mais d'etre honnête  un minimum !
je suis la seule ici à reconnaitre les insuffisances et les défauts de ma formation.
Vous vous pétez plus haut que votre cul ( sauf votre respect, là je deviens grossière mais ça m'énerve ! )

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #32 le: 24 janvier 2010 à 15:22:39 »
Arwen, un double post c'est comme ci-dessus, quand tu en postes 2 à la suite sans réponse entre temps. Sinon, ça ne s'appelle pas un double post, et évidemment que tu peux en poster plusieurs !  ;)

Citer
Même si  je doute que les profs de lycée agrégés en classe prépa atteignent  jamais la cheville du moindre prof d'université émérite ayant bossé  50 ans sur un sujet... mais ça...
Est-ce que tu sais d'où viennent les profs de prépa ? Ce ne sont pas des profs de lycée ou des gens qui n'y connaissent rien :P Ils ont aussi écrit des bouquins, ils sont aussi réputés dans leur domaine. Ce sont même souvent des Normaliens.
A mon sens, la seule différence avec un prof de fac, c'est qu'eux, ils ont le sens de la pédagogie (donc en gros, c'est qu'eux ce sont des bons profs ^^)
Même s'il y a des bons profs à la fac, je ne le nie pas ! Mais ceux que je trouve bons, ce sont ceux qui ne se centrent pas sur leur petite position histogriographique...

Citer
Citation
Zephyr a posté avant moi, mais bon, je poste quand même puisque j'ai tapé... (tapé le message, hein, je me suis contentée de taper le message  )
la preuve par l'exemple. merci
[/quote]Là c'est moi qui n'ai pas saisi...

Citer
jamais dit qu'il n'y avait pas d'élitisme dans les iut. Mes collègues étaient tous issus d'un milieu classe moyenne aisée.
Oui, l'ennui c'est que ça c'est souvent le cas des études supérieures. Le degré de difficulté de la filière n'est pas conditionnée à l'état des finances des gens. Je pense que tu confonds les deux aspects de l'élitisme :
- si tu taxes les prépas d'élitisme intellectuel, je te répondais que c'est loin d'être la seule finilère sélective, mais que c'est la seule qui a à supporter toutes ces critiques
- si tu tes attaques du point de vue de l'élitisme disons social, ben il me semble que c'est vrai partout. Personnellement, j'ai de très petits moyens financiers et je suis boursière. Et ça nous faisait bien rire, à Fénelon quand pendant les grèves les élèves du lycée non prépa nous traitaient de fils de bourges, alors que c'est eux qui vivent dans le 6e arrondissement xD

Citer
relis moi, t'as rien compris... master et agreg ensuite c'est pas la même chose : formation universitaire et introduction à la recherche (la plupart du temps, je ne sais pas pour toi ) et concours fonction publique de l'autre...
Là c'est ma faute, je n'ai pas dû être claire. J'ai fait un M1 recherche et concours, c'est à dire qu'on avait juste un séminaire (pour la recherche), et une recherche à mener, comme un élève normal ; sauf qu'on avait en plus deux questions d'agreg à travailler. J'ai donc eu un aperçu des deux. Donc que tu me dises que je ne peux pas parler de la recherche parce que j'ai que des cours d'agreg, c'est faux.

Citer
vision honorable mais je te mets au défi de pouvoir écrire en dix mois une thèse sur la forêt française du 4 eme siècle à nos jours... sujet  certainement passionnant ( sans rire ! )
Là non plus j'ai pas compris ^^

Citer
où ça, une insulte ?
Hum, je ne sais pas... peut-être quand tu nous dit qu'on est pédants, prétentieux, qu'on ne comprend rien, qu'on est imbus de nous mêmes... Mais j'ai peut-être mal interprété, c'était peut-être une déclaration d'amour...?


Désolée. J'ai tort de répondre. Ça ne sert à rien... :-[
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #33 le: 24 janvier 2010 à 15:32:26 »

J'y ai pensé mais c'est assez entremêlé.

De toute façon, il suffit de revenir aux hésitations de Zéphyr. Le débat semble clos, rien n'est plus difficile que de se battre contre des préjugés.
préjugés ? je les ai inventés les gens que j'ai rencontré, cassé par les prépas ou ceux imbus d'eux même, p'tre ?
bon sang, je vous demande pas de vous saigner, mais d'etre honnête  un minimum !
je suis la seule ici à reconnaitre les insuffisances et les défauts de ma formation.
Vous vous pétez plus haut que votre cul ( sauf votre respect, là je deviens grossière mais ça m'énerve ! )


C'est la généralisation qui est débile, arwen. Oui, dans ma prépa, il y avait des gens un peu prétentieux. Allez, au moins 7 ou 8. Bon, on était 105.

Mais c'est cool que finalement la pédanterie ait réussi à nous rejoindre o/ (elle court vite !)



Bon, au-delà de ça, tu dis que t'es la seule à avouer des défauts au système que tu défends, mais t'es aussi la seule à nous insulter. Et, parce que je suis pédant, je ne te conseillerai qu'une chose : relis Rabelais, histoire de nous insulter avec un peu plus de panache :mrgreen:
« Modifié: 24 janvier 2010 à 15:34:22 par Loredan »
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #34 le: 24 janvier 2010 à 15:33:07 »
Citer
A mon sens, la seule différence avec un prof de fac, c'est qu'eux, ils ont le sens de la pédagogie (donc en gros, c'est qu'eux ce sont des bons profs ^^)

casser de bons élèves en début d'année ? les amener à la dépression certains ? de la pédagogie , ah bon... j'viens d'apprendre un truc, là.


Citer
jamais dit qu'il n'y avait pas d'élitisme dans les iut. Mes collègues étaient tous issus d'un milieu classe moyenne aisée.
Oui, l'ennui c'est que ça c'est souvent le cas des études supérieures. Le degré de difficulté de la filière n'est pas conditionnée à l'état des finances des gens. Je pense que tu confonds les deux aspects de l'élitisme :
- si tu taxes les prépas d'élitisme intellectuel, je te répondais que c'est loin d'être la seule finilère sélective, mais que c'est la seule qui a à supporter toutes ces critiques
- si tu tes attaques du point de vue de l'élitisme disons social, ben il me semble que c'est vrai partout. Personnellement, j'ai de très petits moyens financiers et je suis boursière. Et ça nous faisait bien rire, à Fénelon quand pendant les grèves les élèves du lycée non prépa nous traitaient de fils de bourges, alors que c'est eux qui vivent dans le 6e arrondissement xD
les deux sont liés, l'élilitisme financier  conditionne l'élitime intellectuel et vice et versa... dialectique.
ensuite le sentiment d'appartenance sociale c'est pas qu'une question d'argent...

Citer
relis moi, t'as rien compris... master et agreg ensuite c'est pas la même chose : formation universitaire et introduction à la recherche (la plupart du temps, je ne sais pas pour toi ) et concours fonction publique de l'autre...Là c'est ma faute, je n'ai pas dû être claire. J'ai fait un M1 recherche et concours, c'est à dire qu'on avait juste un séminaire (pour la recherche), et une recherche à mener, comme un élève normal ; sauf qu'on avait en plus deux questions d'agreg à travailler. J'ai donc eu un aperçu des deux. Donc que tu me dises que je ne peux pas parler de la recherche parce que j'ai que des cours d'agreg, c'est faux.
je disais qu'il ne fallait pas mélanger les deux. quoique l'agreg c'est spécial comme concours; on se rapproche beaucoup du fonctionnement des grandes écoles et classes prépa...

Citer
Citer
vision honorable mais je te mets au défi de pouvoir écrire en dix mois une thèse sur la forêt française du 4 eme siècle à nos jours... sujet  certainement passionnant ( sans rire ! )
Là non plus j'ai pas compris ^^
ca veut dire que quand tu fais de la recherche, que tu creuses un sujet ben nan tu ne peux pas t'éparpiller sur  36 000 trucs si tu veux faire un travail sérieux.  si tu t'éparpilles, tu te contentes d'effleurer le vernis sans jamais aller au fond des choses. Ce qui n'empêche pas que je trouve qu'avoir la curiosité de s'intéresser à des tas de choses différentes est une grande qualité. Mais en matière de recherche universitaire, ça ne marche pas comme ça... mais je peux comprendre la frustration que cela implique quand on n'est pas passionné par un sujet précis. tout le monde ne peut et n'a pas à l'être...


Citer
Citer
où ça, une insulte ?

Hum, je ne sais pas... peut-être quand tu nous dit qu'on est pédants, prétentieux, qu'on ne comprend rien, qu'on est imbus de nous mêmes... Mais j'ai peut-être mal interprété, c'était peut-être une déclaration d'amour...?
je parle des gens que j'ai rencontré e tje précise que j'espère me tromper en vous parlant... maintenant libre à vous de croire que vous en êtes et de vous sentir concernés... ( sauf quand j'écris plus haut clairement que vous pétez plus haut que votre cul, propos énervé que je  nuancerai ic car je sens tes réponses un peu plus amènes )
« Modifié: 24 janvier 2010 à 15:35:27 par arwen »

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #35 le: 24 janvier 2010 à 15:37:10 »
Même généralisation pour les profs que pour les élèves. Pour un prof aigre, il y en a 10 géniaux.



(edit)

Citer
maintenant libre à vous de croire que vous en êtes et de vous sentir concernés...
haaaan "pas d'ma faute si tu t'es senti visé !" c'est si élégant comme argument :mrgreen:
« Modifié: 24 janvier 2010 à 15:39:49 par Loredan »
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #36 le: 24 janvier 2010 à 15:42:13 »
C'est la généralisation qui est débile, arwen. Oui, dans ma prépa, il y avait des gens un peu prétentieux. Allez, au moins 7 ou 8. Bon, on était 105.
Mais c'est cool que finalement la pédanterie ait réussi à nous rejoindre o/ (elle court vite !)
Bon, au-delà de ça, tu dis que t'es la seule à avouer des défauts au système que tu défends, mais t'es aussi la seule à nous insulter. Et, parce que je suis pédant, je ne te conseillerai qu'une chose : relis Rabelais, histoire de nous insulter avec un peu plus de panache :mrgreen:
la prétention, c'est comme demander au fou s'il est fou ! il te dira que non  ;D
et ton attitude hautaine est aussi insultante que mon pauvre "vous péter plus haut que votre cul" excuse moi de m'exprimer avec les mots de la plèbe !


Même généralisation pour les profs que pour les élèves. Pour un prof aigre, il y en a 10 géniaux.



(edit)

Citer
maintenant libre à vous de croire que vous en êtes et de vous sentir concernés...
haaaan "pas d'ma faute si tu t'es senti visé !" c'est si élégant comme argument :mrgreen:

et sortir une citation de son contexte c'est un procédé intellectuel qu'on vous apprend en prépa ?  :o

bref, sur ce joli exemple de ce que peut donner une formation en prépa, je m'en vais écrire des choses plus utiles
« Modifié: 31 janvier 2010 à 11:30:15 par ernya »

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #37 le: 24 janvier 2010 à 15:42:44 »
mdr bon bon bon, eh bien ce fut fort passionnant comme échange. On sait maintenant avec un peu plus d'assurance qu'avec un peu d'emportement, on peut tout voir chez les autres... (hé! je t'ai pas dit? je suis nazi hihihi)



Zephyr, Zephyr, que va-t-on faire de nous, que va-t-on faire de toi xD on va faire que tu rates ton bac, comme ça t'auras pas à te poser ce genre de questions d'acc ? :D
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 11 079
  • Championne de fautes de frappe
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #38 le: 24 janvier 2010 à 15:44:42 »
(Bon, tant pis, je réponds encore : c'est ça ou apprendre un cours... )

Citer
Citation
A mon sens, la seule différence avec un prof de fac, c'est qu'eux, ils ont le sens de la pédagogie (donc en gros, c'est qu'eux ce sont des bons profs )


casser de bons élèves en début d'année ? les amener à la dépression certains ? de la pédagogie , ah bon... j'viens d'apprendre un truc, là.
Clichéééé, cliché-cliché-cliché... Il y a quelques profs qui cassent. (Mme B., pour Fénelon ^^). La graaaande majorité (mais vraiment) encouragent, enseignent, font passer clairement leurs idées, et en plus, chez nous, ils avaient beaucoup d'humour (qualité qui semble échapper à beaucoup de mes profs de fac... J'ai dit MES profs, pas tous :P)


Citer
les deux sont liés, l'élilitisme financier  conditionne l'élitime intellectuel et vice et versa... dialectique.
ensuite le sentiment d'appartenance sociale c'est pas qu'une question d'argent...
Ah. J'ai fait prépa, je rentre donc dans la catégorie que tu appelles "élitisme intellectuel". Sait-tu que je vis avec ma mère qui ne gagne qu'un RMI ? Bon, je pense que niveau élitisme financier, on pourra repasser.
Quant au sentiment d'appartenance sociale, je ne vais pas étaler mes propres convictions, mais ça rejoint ma phrase ci-dessus.
Tu peux toujours considérer que je suis un cas à part, l'exception qui confirme la règle... Heu, mouais. C'est vrai qu'il y a moins d'élèves issus de milieux défavorisés en prépa qu'au lycée. Mais c'est vrai aussi pour la fac. Ce que tu dis semble sous-entendre qu'on n'est un bon élève-qui-va-en-prépa que quand on a de l'argent...

Citer
ca veut dire que quand tu fais de la recherche, que tu creuses un sujet ben nan tu ne peux pas t'éparpiller sur  36 000 trucs si tu veux faire un travail sérieux.  si tu t'éparpilles, tu te contentes d'effleurer le vernis sans jamais aller au fond des choses. Ce qui n'empêche pas que je trouve qu'avoir la curiosité de s'intéresser à des tas de choses différentes est une grande qualité. Mais en matière de recherche universitaire, ça ne marche pas comme ça... mais je peux comprendre la frustration que cela implique quand on n'est pas passionné par un sujet précis. tout le monde ne peut et n'a pas à l'être...
Il y a une chose de vraie là-dedans : je n'ai pas eu un sujet de M1 qui me passionne profondément. Je ne l'ai pas vraiment choisi (parce que j'ai beaucoup de mal avec la notion de spécialisation, je préfère faire un peu de tout). Si tu adores ton sujet, ça doit être intéressant (sauf de courir partout pour avoir des financements de thèse, mais là je m'éloigne du sujet, lol.)
Ce que je rejetais, c'était l'idée selon laquelle la recherche = ouverture d'esprit / la prépa = esprit fermé.

Citer
je parle des gens que j'ai rencontré e tje précise que j'espère me tromper en vous parlant... maintenant libre à vous de croire que vous en êtes et de vous sentir concernés...
Etant donné que tu as élargi à tous les élèves de prépa, oui, je me suis sentie concernée (et aussi par la banalité de l'accusation, qui est telle que je l'entends fréquemment, venant de gens n'ayant jamais mis les pieds en prépa)

Citer
je  nuancerai ic car je sens tes réponses un peu plus amènes
Plus amènes ? Oh, je suis désolée de t'avoir donné cette impression  :mrgreen:


EDIT : arf, désolée, Lo, j'ai posté en même temps  :-[ Promis, j'arrête... :-[
« Modifié: 24 janvier 2010 à 15:50:01 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #39 le: 24 janvier 2010 à 15:49:38 »
Citer
casser de bons élèves en début d'année ? les amener à la dépression certains ? de la pédagogie , ah bon... j'viens d'apprendre un truc, là.Clichéééé, cliché-cliché-cliché... Il y a quelques profs qui cassent. (Mme B., pour Fénelon ^^). La graaaande majorité (mais vraiment) encouragent, enseignent, font passer clairement leurs idées, et en plus, chez nous, ils avaient beaucoup d'humour (qualité qui semble échapper à beaucoup de mes profs de fac... J'ai dit MES profs, pas tous :P)

je ne peux pas laisser passer ça...
les personnes que je connais qui ont vécu ça, sont donc des clichés ? Bravo ! ouah ! ça descend bas là ! on vous a appris l'humanité à l'école ?

Citer
Citer
les deux sont liés, l'élilitisme financier  conditionne l'élitime intellectuel et vice et versa... dialectique.
ensuite le sentiment d'appartenance sociale c'est pas qu'une question d'argent...
Ah. J'ai fait prépa, je rentre donc dans la catégorie que tu appelles "élitisme intellectuel". Sait-tu que je vis avec ma mère qui ne gagne qu'un RMI ? Bon, je pense que niveau élitisme financier, on pourra repasser.
Quant au sentiment d'appartenance sociale, je ne vais pas étaler mes propres convictions, mais ça rejoint ma phrase ci-dessus.
Tu peux toujours considérer que je suis un cas à part, l'exception qui confirme la règle... Heu, mouais. C'est vrai qu'il y a moins d'élèves issus de milieux défavorisés en prépa qu'au lycée. Mais c'est vrai aussi pour la fac. Ce que tu dis semble sous-entendre qu'on n'est un bon élève-qui-va-en-prépa que quand on a de l'argent...
heureusement que j'ai bien dit qu'a la fac aussi les enfants de classes populaires étaient sous-représentés (mais moins qu'en prépa et dans les grandes écoles)


Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 374
Re : Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #40 le: 24 janvier 2010 à 15:54:16 »
Citer
casser de bons élèves en début d'année ? les amener à la dépression certains ? de la pédagogie , ah bon... j'viens d'apprendre un truc, là.Clichéééé, cliché-cliché-cliché... Il y a quelques profs qui cassent. (Mme B., pour Fénelon ^^). La graaaande majorité (mais vraiment) encouragent, enseignent, font passer clairement leurs idées, et en plus, chez nous, ils avaient beaucoup d'humour (qualité qui semble échapper à beaucoup de mes profs de fac... J'ai dit MES profs, pas tous :P)

je ne peux pas laisser passer ça...
les personnes que je connais qui ont vécu ça, sont donc des clichés ? Bravo ! ouah ! ça descend bas là ! on vous a appris l'humanité à l'école ?

Ce qui rpouve que si l'on veut aller en prépa, il faut le vouloi et le pouvoir. Il faut être assez fort pour supporter les notes "faibles"...Si je souhaite aller en prépa, c'est parce que je pense est assez fort pour supporter de me "faire casser par les profs" (tien, je commence à être un peut narcissique non ? Mon formatage prépas à déjà commencé ^^)
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : Re : Re : Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #41 le: 24 janvier 2010 à 15:57:48 »

Citer
Ce qui rpouve que si l'on veut aller en prépa, il faut le vouloi et le pouvoir. Il faut être assez fort pour supporter les notes "faibles"...Si je souhaite aller en prépa, c'est parce que je pense est assez fort pour supporter de me "faire casser par les profs" (tien, je commence à être un peut narcissique non ? Mon formatage prépas à déjà commencé ^^)
[/quote]

effrayant de lire ça...

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 9 217
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #42 le: 24 janvier 2010 à 15:58:38 »
Oui c'est ce qu'il faut se dire Zeph, et même en se disant ça et même en voyant que tout le monde est plus ou moins dans le même cas, y a des moments où on est un peu abattus par les mauvaises notes. Mais ça passe, et ON sera là pour te consoler :mrgreen: (Mil te mimera Indy, arwen te dira "entre cassé et pédant, tu as choisi le moins pire" et moi je, je, verrai. Mais je serai là aussi :huhu:)



(brrr oui hein ? j'en ai des frissons. "Fly, Zeph, you fool." Et, sans un cri, sa longue barbe grise roussie par le feu ravageur du Balrog, Lo tomba dans l'abime.)
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 254
  • marmotte aphilosophique
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #43 le: 24 janvier 2010 à 16:36:12 »
Pourquoi tous les débats intéressants se font quand je suis en week-end ??

Bon, ce que je retiens de la lecture de ce fil c'est qu'il est censé aidé Zephyr à choisir entre deux voies, et que finalement c'est Zephyr qui dit les choses les plus sensées. *
Citer
Ce qui rpouve que si l'on veut aller en prépa, il faut le vouloir et le pouvoir. Il faut être assez fort pour supporter les notes "faibles"...Si je souhaite aller en prépa, c'est parce que je pense est assez fort pour supporter de me "faire casser par les profs"
Arwen disait plus haut que pour aller en fac, il faut être fait pour la fac et savoir être autonome. Et je suis d'accord, c'est bien pour ça qu'à 16ans je n'ai pas voulu y aller. Mais il faut aussi, Arwen, que tu comprennes que la prépa demande de se poser les mêmes questions. On ne dénigre ni n'oublie tes connaissances qui ont été "cassés" par la prépa, mais il faut savoir ce que c'est et y rentrer en connaissance de cause. Tu critiques Zephyr qui écrit les props ci-dessus, mais il a tout à fait raison.

Personnellement, j'ai craqué en prépa. J'ai pleuré, même devant mes profs pendant des colles. Je n'ai pas eu le temps de garder le contact avec tout le monde et j'ai perdu des amis. J'ai fait des crises de nerfs avant le concours, avant mes oraux. J'ai raté deux fois le concours. 
Mais je suis encore là pour en parler. Je ne suis pas allée chez un psy, je vais très bien, je suis dans l'Ecole que je voulais et j'aime le monde ! Ce genre de choses, on apprend aussi à les minimiser, à oublier les mauvais côtés. Quand je disais "épanouissement", c'est que je me suis construite pendant ces années. J'ai appris à gérer tellement de choses - et pas seulement au niveau scolaire - que je me sens capable aujourd'hui de faire face à n'importe quoi. Et je le vois d'ailleurs aujourd'hui dans ma vie à l'Ecole des Chartes.
Je ne dis pas que je n'aurais pas appris tout ça en fac, mais je n'y suis pas allée alors je ne peux pas en parler.

* à part sur l'ambiance en classe prépa chartes : va à H4 et tu verras que tu te sentiras en famille ^^
« Modifié: 24 janvier 2010 à 16:38:51 par Marygold »
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 672
  • Perle de bois-sorcier
Re : Fac ou prépa ?
« Réponse #44 le: 24 janvier 2010 à 20:03:04 »
Ah, comme Marygold, j'arrive un peu en fin de bataille...  ;D

Bon, ben, de manière archiii surprenante, je suis en gros de l'avis de Mary, Mil' et Lo', hein. :mrgreen: J'ai fait trois ans de prépa, et ça m'a plutôt plu. Je précise pour Arwen que je viens d'une prépa de banlieue, dans le 93, et que du côté du standing d'élite bourgeoise, ben on repassera XD

Arwen disait plus haut que pour aller en fac, il faut être fait pour la fac et savoir être autonome. Et je suis d'accord, c'est bien pour ça qu'à 16 ans je n'ai pas voulu y aller. Mais il faut aussi, Arwen, que tu comprennes que la prépa demande de se poser les mêmes questions. On ne dénigre ni n'oublie tes connaissances qui ont été "cassés" par la prépa, mais il faut savoir ce que c'est et y rentrer en connaissance de cause.

Oui, je suis tout à fait d'accord avec ça. ^^ On se construit dans les deux cas, et finalement, ce que j'ai appris en prépa me sert complètement à la fac. Voilà, c'était ma mince contribution au débat...
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.037 secondes avec 23 requêtes.