Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 octobre 2020 à 15:59:48
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Ben.G, Claudius) » Frisson d'automne

Auteur Sujet: Frisson d'automne  (Lu 2090 fois)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 920
  • Homme incertain.
Re : Frisson d'automne
« Réponse #15 le: 03 septembre 2017 à 20:33:48 »
Je vous aurai au moins prévenus, que vous risquez vindicte et flétrissure !!

Même si elles ne viendront pas de moi, soyez-en assurés !

Qu'importe le nom que l'on donne aux groupes de lettres, si la poésie est belle, sonore la rime, doux le propos.
La nuit brûle au-dehors comme un  désert de gypse.

Maylis de Kérengal    (Réparer les vivants).

Hors ligne pehache

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 208
Re : Frisson d'automne
« Réponse #16 le: 11 septembre 2017 à 21:17:13 »
Très beau, avec la suavité léonine et classique de votre patte.

Hors ligne Tigrani

  • Calliopéen
  • Messages: 446
Re : Frisson d'automne
« Réponse #17 le: 16 septembre 2017 à 22:12:11 »
Quelle douceur ! Raffinement des images, musicalité des vers ... Oui, joli poème.

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 713
Re : Frisson d'automne
« Réponse #18 le: 17 septembre 2017 à 10:12:21 »
Un grand merci à l'attention des commentateurs bienveillants de ce poème dont ils auront compris qu'il évoque métaphoriquement la fin d'un amour.
cent fois sur le métier...

Aude

  • Invité
Re : Frisson d'automne
« Réponse #19 le: 18 septembre 2017 à 15:52:05 »
Bonjour HELLIAN

J'ai particulièrement aimé le second quatrain de votre sonnet. Et dans les vers 3 et 4 l'allitération en s.
« Modifié: 18 septembre 2017 à 15:55:04 par Aude »

Soulyne

  • Invité
Re : Frisson d'automne
« Réponse #20 le: 23 septembre 2017 à 12:29:53 »
J'ai trouvé ce poème superbe de bout en bout.

Les deux premiers vers sont particulièrement beaux
"S’effilochent les jours d’un été qui s’enroue.
Comme un oiseau le ciel dans les flaques s’ébroue"

J'aime beaucoup la tournure syntaxique du second vers.

Les vers conclusifs de chaque quatrain et verset sont particulièrement bien trouvés.

J'ai aussi beaucoup aimé l'allitération en -v du vers suivant : "Ma belle a vu filer un vol d’oiseaux sauvages,"

Les images sont magnifiques et l'ensemble doux, léger, vraiment très poétique.

Je m'interroge seulement sur deux points :

1. Vous semblez affectionner le style de versification classique. Pourquoi alors ne pas élider le -e muet dans " Moi dont l’aile est usée par les frimas du nord,"

2. De plus selon les règles de versification classique également, vous ne pouvez utiliser le féminin pluriel "déployées" en milieu de vers. Pourquoi n'avoir pas choisi de le mettre à la rime quitte à opérer quelques transformations d'usage ?

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 713
Re : Frisson d'automne
« Réponse #21 le: 23 septembre 2017 à 21:13:14 »
Vous avez,Soulyne totalement raison et je tiens à vous remercier de vos remarques qui m'ont permis de mettre ce poème en conformité avec les contraintes de la métrique classique.

Je tiens également à vous remercier de votre commentaire louangeur qui, me faut-il le reconnaître, m'a fait grand plaisir. Il est vrai que j'aime à composer sous la forme classique, mais je m'abandonne aussi au vert libre (voir à proximité « nous partirons à Saint-Malo »), tout en observant que l'exercice imposé   est particulièrement salutaire à la composition libérée.

Encore une fois, tous mes remerciements,  car je préfère désormais la dynamique du dernier tercets.

Bien cordialement vôtre
cent fois sur le métier...

Hors ligne Fried

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 853
Re : Frisson d'automne
« Réponse #22 le: 24 septembre 2017 à 21:01:50 »
J'ai aimé ce tableau que tu proposes,
Ce paysage qui nous amène au départ des oies sauvages et malheureusement de la belle.
C'est joliment dit.

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 713
Re : Frisson d'automne
« Réponse #23 le: 19 avril 2020 à 19:49:09 »
Mon cher Fried, , je  m'aperçois  tardivement il est vrai, avoir omis de te remercier pour ce commentaire  C'est donc pour ça que tu me boudes... Eh bien tu as raison, je suis ingrat. Je te remercie donc chaleureusement de me donner ainsi l'occasion de remonter ce poème au romantisme éculé et qui sent son violon.
cent fois sur le métier...

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 550
Re : Frisson d'automne
« Réponse #24 le: 20 avril 2020 à 12:43:42 »
"Comme un oiseau du ciel dans les flaques de boue"
J'ai préféré "de boue" plus familier et les sonorités "de", "be".

"Du lac sympathique où se pose l’automne."
J'ai trouvé le mot énigmatique un peu dur à prononcer alors j'ai essayé dans mettre un autre.

"Ce soir en grand roulement, la Lune montera"
J'ai eu du mal avec cette strophe, l'image d'une Lune qui danse. Je vois la Lune comme un astre dont la lumière peut se déformer dans l'eau.

« Ma belle a vu filer un vol d’oiseaux sauvages, »
Je ne sais pas si c’est possible de faire quelque chose avec les « oies » pour éviter la répétition et que se soit plus facile à prononcer.

Enfin je ne sais pas si tu trouveras une utilité à mes propos.  :-[

J’ai aimé l’ambiance de ton poème et trouvé ces deux vers particulièrement beaux :
« Cou tendu vers le sud et plus près de son âge.
Tout baignés de soleil comme des flèches d’or. » (J'adore)
Ainsi que cette image qui glisse aussi à l'oreille : « Et châle de nuage au bal des flots »

Au plaisir de te lire encore,
« Modifié: 20 avril 2020 à 12:47:02 par Cyr »
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 037
Re : Frisson d'automne
« Réponse #25 le: 21 avril 2020 à 19:46:08 »
j'imagine un vieux monsieur dont la jeune amante s'en va avec un amant plus jeune, à cause de ces vers :
"Cou tendu vers le sud et plus près de son âge.    :ned:
Moi dont l’aile a faibli sous les frimas du nord,"     :ned:

je ne suis pas sonnet dans l'âme mais celui-ci est charmant.
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

Hors ligne Botrac de Saint-Estimini

  • Scribe
  • Messages: 67
Re : Frisson d'automne
« Réponse #26 le: 23 avril 2020 à 22:04:10 »
Bonjour Hellian, poème magnifique.


Deux ou trois petites choses cependant :

. Strophe 2, premier vers : " ... La lune esquissera ..." : un peu lourd, manque de « musicalité » : répétition de la sonorité  ssssk.. sss   pas très beau.  ::)

. Toujours dans cette 2ème strophe : Les vers 3 et 4 ne sont pas très clairs. Manque un point virgule ou une césure dans la phrase ? C’est une seule phrase pour toute la strophe ? On ne comprend pas bien cette strophe, elle ne coule pas limpide comme le reste.

. Dernière strophe, dernière expression : "... flèche d’or... " : Hum... n’y a-t-il pas mieux... ?


Cyr, je n'y comprends rien à vos commentaires. Eveil non plus. Vous avez attrapé froid ???


Merci Hellian pour ce très beau poème qui a une "imagerie" forte et pleine de lyrisme.



Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 713
Re : Frisson d'automne
« Réponse #27 le: 30 septembre 2020 à 20:56:16 »
Cher  Eveil,

Je m'aperçois n'avoir  pas répondu à ton post. C'est donc bien un privilège que d'avoir pu susciter ton intérêt sur un texte classique. En outre, cela me donne l'occasion de ressusciter en ce début d'automne ce poème de septembre qui fut d'ailleurs ma première publication sur ce site.

Bien amicalement

cent fois sur le métier...

En ligne O'Bofix

  • ex tizef
  • Prophète
  • Messages: 771
    • obofix
Re : Frisson d'automne
« Réponse #28 le: 01 octobre 2020 à 16:22:28 »
Salut Hellian
L'automne est un des plus robustes marronniers de la poésie
Il importe donc de soigner particulièrement la forme pour sortir du lot
le contrat est honoré haut la main.

Les vers 7, 8 et 11 sont de toute beauté
Mais pas qu'eux  ;)

Seul le second hémistiche du 10 rompt un instant le charme (on ne voit pas trop le rapport entre l'âge de la dame et celui des oies)

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 713
Re : Frisson d'automne
« Réponse #29 le: 02 octobre 2020 à 13:02:25 »
Ah oui, les oies ?

Métaphore, mon cher métaphore ! Les oies qui passent là-haut dans le ciel, ce sont les jouvenceaux au zénith de leur vie, car elle-même est une jouvencelle

Ma belle a vu filer un vol d’oiseaux sauvages,
Cou tendu vers le sud et plus près de son âge.


« cou tendu vers le sud»

Le sud ? Saint-Tropez,, Ibiza et tutti quanti, enfin, la fête quoi, La jeunesse, la peau nue…

Or, La petite était manifestement mal assortie avec un vieux de notre  âge… tu vois le bazar. Alors, évidemment, elle par avec Les oies.

Est-ce plus clair ?
cent fois sur le métier...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.024 secondes avec 22 requêtes.