Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 janvier 2023 à 01:49:56
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » [Défi] Un sang de traître

Auteur Sujet: [Défi] Un sang de traître  (Lu 4332 fois)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
[Défi] Un sang de traître
« le: 08 juillet 2008 à 20:26:39 »
Réponse au défi de Leia: écrire un texte de pirates
J'ai bien aimé ce défi, c'est peut-être un peu long du coup...







Des canons.
-Pas de quartier ! Tuez-moi tous ces chiens !
Mary se releva brusquement et se cogna la tête. La cabine de ce capitaine était vraiment trop petite. Tout en massant son crâne douloureux, elle tenta de reprendre ses esprits. Que faisait-elle au lever du jour dans la chambre du capitaine ? Peu à peu, tout lui revint en mémoire : l’invitation, le repas, le rhum, la chaleur et pour finir la chambre. Mary se mit à gémir. Elle avait succombé à cet homme ignoble et détestable ! Elle se sentit soudain très sale, elle avait trahi le Capitaine et s’était trahie par la même occasion. Tout ça à cause de ce fichu vin !  Il fallait qu’elle rattrape cela. Elle entreprit de remettre promptement sa robe et délaissa ses bas : il n’y avait pas le temps. Elle fouilla à la hâte les tiroirs du capitaine, jetant à terre tout ce qui ne l’intéressait pas. Trouvant enfin ce qu’elle cherchait, elle empoigna le pistolet et ouvrit la porte à la volée. Le bruit des canons retentissait de partout et au-dessus d’elle se livrait une bataille sans merci. Elle grimpa quatre à quatre les marche pour rejoindre le pont. Un corsaire lui bloqua le passage :
-Ne sortez pas, Madame.
Il s’effondra sous le pistolet fumant de Mary. Elle continua à tirer tout en s’empressant de rejoindre la barre où elle savait que le capitaine La Fouine se cachait. Il se battait en duel avec Sam, un jeune pirate. Mary se précipita vers eux. Dans sa hâte, elle se prit les pieds dans une corde qui traînait et sa robe la fit chuter. Surpris, les deux adversaires se retournèrent vers elle. Une brève lueur d’inquiétude brilla dans les yeux de Sam. Elle lui fut fatale. Profitant de ce moment de déconcentration, La Fouine embrocha Sam qui s’effondra. Blême de rage, Mary se précipita et tira sur La Fouine. Elle ramassa l’épée de Sam et d’un mouvement vif ôta au capitaine l’organe par lequel il l’avait souillé. Pétrifié de douleur, celui-ci sembla enfin comprendre qu’elle s’était jouée de lui. Il n’eut que le temps de lui murmurer :
« Sale catin ! » avant qu’elle ne lui tranche la gorge sans cérémonie. Elle cracha sur le corps sanguinolent et s’en retourna sur le pont. La bataille prenait fin.
Mary regagna son navire en compagnie des autres pirates  et s’efforça d’aider de son mieux pour remettre le bateau en état. Les canons de La Fouine avaient causé de sérieux dommages. Tandis qu’elle courait d’un bout à l’autre pour réparer une voile, le maître de timonerie l’aborda.
-Le Capitaine veut te voir. C’est pressé.
Elle hocha la tête et se dirigea vers la cabine.
-Mary !
Elle se retourna, excédée.
-Tu as oublié ça, dit-il en lui lançant à la tête ses bas. Tu devrais en prendre soin, sinon le suivant n’aura pas l’occasion de dénuder tes belles jambes.
Mary serra les poings. S’il n’avait pas été le second, elle se serait jeté sur lui pour le rouer de coups. Elle jura et partit en maudissant une sempiternelle fois le jour où elle était venue sur ce bateau. Elle remit ses bas avant d’entrer, espérant que le Capitaine n’en saurait rien.
Celui-ci était assis à son bureau et comptait le butin récolté sur le navire de La Fouine.
-Vous avez remis vos bas, apparemment.
Mary rougit malgré elle et n’osa soutenir le regard de son supérieur.
-Je vous laisse maîtresse de vos méthodes, ma chère. Mais je vais me méfier désormais. On ne peut faire confiance à une catin.
-Je ne suis pas une catin ! J’ai bu, voilà tout, cria Mary.
-Ne criez pas alors, sinon vous risquez d’avoir mal à la tête. Je suis déçu, Mary, je croyais que vous aviez plus d’estime envers vous-même.
-Ah oui ? Et bien la prochaine fois, vous enverrez quelqu’un d‘autre régler vos histoires !
Le Capitaine secoua lentement la tête.
-Allons, allons, Mary. Pas de menaces inutiles. Vous vous oubliez. Vous me devez obéissance, vous vous souvenez ?
-Vous auriez dû me laisser crever, répliqua-t-elle.
Il se leva et s’approcha d’elle. Il tourna autour d’elle tout en jouant avec ses cheveux.
-Et laisser périr une aussi belle créature ? Cela aurait été du gâchis.
Elle se dégagea violement.
-Cessez ce manège. Vous me haïssez.
-Mais pas du tout !
-Je suis espagnole ! hurla Mary.
Il la gifla.
-Taisez-vous, idiote. Vous imaginez les conséquences si quelqu’un vous avait entendu ?
-Vous passeriez pour un traître et vous vous feriez tuer par votre propre équipage.
Furieux, il se jeta sur elle et la cloua au sol de son genou, tandis qu’il lui passait son poignard sur la gorge.
Ils restèrent ainsi, se défiant du regard. Finalement, il la laissa se relever. Mary se redressa et attendit. Il la congédia d’un vague signe de la main sans même daigner lui adresser un regard.
Elle se précipita dehors et alla se réfugier dans le placard qu’on lui avait accordé par souci de pudeur. Elle resta là, accroupie par terre, luttant contre une profonde envie de vomir. Tout lui faisait horreur. Le Capitaine, le second, les matelots et surtout elle-même. Elle avait fait n’importe quoi durant ces dernières heures. Elle avait couché avec cette ordure de corsaire, à cause d’elle, Sam s’était fait tuer et désormais sa vie ne tenait qu’à un fil.  Mary ferma les yeux. Elle ne voulait plus penser. Elle voulait oublier et dormir.
Les jours qui suivirent furent mornes. Le Capitaine la fuyait et il ne la fit pas demander, ne serait-ce qu’une seule fois, à la tombée de la nuit. Mary en fut profondément frustrée. L’aurait-elle donc blessé ?
Finalement, un soir, alors que Mary était allée se coucher dans son placard en attendant l’heure de son quart, elle fut brusquement réveillée par le léger bruit d’une porte qui s’entrouvre. Elle releva sa tête endormie et sentit quelqu’un se coucher lourdement sur elle.
-Alors, ma jolie, on boude ? Si le Capitaine te refuse ses draps, moi, je peux toujours te tenir chaud.
Le second. Elle le repoussa le plus fermement qu’elle put mais il ne bougea pas d’un pouce. Il osait même commencer à lui dégrafer ses vêtements. Elle poussa un cri et voyant l’inutilité de la chose, elle envoya son poing dans la tête du second. Il y eut un bref craquement, elle avait dû lui casser le nez. Poussant un grognement, le maître de timonerie la gifla à toute volée et l’envoya cogner contre le mur. À moitié sonnée, la panique l’envahit. Il essayait de lui maîtriser les bras et il fallait à tout prix qu’elle l’en empêche. Elle se pencha vers lui – ce qui surprit le pirate- et tâta son pantalon. Elle trouva ce qu’elle cherchait - son poignard- et ils luttèrent pour le récupérer. Mais elle était plus faible et clouée sur son lit. Il réussit finalement à prendre le poignard et la blessa au bras. Folle de rage, elle lui décocha un nouveau coup de poing au visage. Le pirate vacilla un moment, ce qui permit à la jeune femme d’extirper ses jambes. D’une formidable ruade, elle l’envoya valser et il retomba douloureusement en arrière. Sa tête heurta durement le sol.
Mary attendit quelques secondes, haletante, mais il ne bougeait plus. Elle s’approcha doucement, et brusquement, il lui empoigna le bras. Mais il était encore trop abruti par sa chute et il ne put se protéger du poignard. Elle le larda de coups, en proie à une folie furieuse. Quand elle se rendit compte que cela ne servait plus à rien sinon à inonder la pièce de sang, elle s’arrêta.
Petit à petit, elle prit conscience de ce qui s’était passé. L’odeur du sang la prit à la gorge et elle vomit. Elle avait tué un homme. Un homme de son équipage et son supérieur. Il fallait qu’elle parte, qu’elle quitte le navire. Elle ramassa le couteau, l’essuya avec dégoût sur le corps du second et sortit furtivement sur le pont. Elle avisa la barque. Non. Cela ferait trop de bruit de la mettre à l’eau. Il fallait qu’elle s’enfuît à la nage. Mary hésita. Elle ne savait pas où ils étaient, ni si elle aurait la force de nager jusqu’à un autre navire ou jusqu’à la terre ferme. Elle se mordit le poing. Ou alors, elle n’avait qu’à se débarrasser du corps ? Peut-être qu’en nettoyant toutes les traces du crime, elle pourrait s’en sortir ?
Un matelot mit fin à ses cogitations. Il criait son nom et avançait vers elle. Voyant qu’elle restait là, à le regarder sans réagir, il lui attrapa le bras et appuya sur sa blessure. Elle ne put retenir un gémissement.
-Qu’est-ce que c’est ? Vous êtes blessée ? Capitaine ! Capitaine !
Il l’entraîna. Elle n’opposa aucune résistance. C’était trop tard de toute manière. Lorsque le Capitaine lui demanda une explication, elle lui cracha :
-Je suis une catin, non ? En tout cas, c’est ce que tout le monde pense ici ! Et bien, le second s’est dit qu’il pourrait avoir recours à mes services. Je l’ai tué. Lacéré comme un porc.
Il y eut des bruits étouffés. Le Capitaine la foudroya du regard et voulut voir par lui-même. Il ne fut pas déçu. Le massacre du placard provoqua des hurlements chez les matelots. Ils se mirent à crier que la fille était une traîtresse, que les femmes n’avaient rien à faire à bord et que le Capitaine devait l’exécuter au plus vite. Il acquiesça lentement.
-Vous ne le saviez peut-être pas mais en ce moment j’ai de plus en plus de nausées. Je dois être enceinte, Capitaine. Sûrement à cause  de vous.
L’intéressé se retourna subitement.
-Oui. C’est ce que vous vouliez, non ? Un petit enfant pour assurer votre descendance ?
Le Capitaine vacilla. Il ne savait plus quoi penser ni comment il devait agir. Ses matelots le poussaient à mettre à mort la catin afin de faire taire sa langue de vipère. Mais il hésitait et cela horrifiait Mary. Si elle n’avait pas été retenue par deux gros gaillards, elle se serait jetée sur lui. Elle le haïssait. Cet homme l’avait conduite à une ignoble déchéance et alors qu’il pouvait mettre fin à son existence, il hésitait.
-Vous êtes un piètre capitaine. Vous êtes trop faible. Vous avez toujours été faible. Moi, au moins, en tuant cette pourriture, j’ai accompli mon devoir.
Les matelots ne comprenaient pas le sens de ses paroles, mais ce qu’ils comprenaient c’est qu’elle venait d’insulter le Capitaine. Fous de rage, plusieurs se jetèrent sur elle. Le Capitaine, d’un claquement de doigt, ramena l’ordre. Il sortit alors lentement un de ses pistolets et visa la tête de la jeune femme. Elle attendit, digne, que le coup parte et s’effondra par terre.
-Saleté d’Espagnole, murmura le Capitaine avant de retourner à sa cabine.
« Modifié: 16 août 2008 à 16:09:21 par ernya »
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 453
    • Mon blog
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #1 le: 08 juillet 2008 à 21:05:27 »
Je suis plutôt surprise, je m'attendais à quelque chose de plus, euh... pittoresque, mais je dois être trop influencée par Pirates des Caraïbes, et on ne peut pas nier que quand on dit "pirate", ça peut désigner pas mal de choses et de situations, donc défi relevé!

Le texte en lui-même, je l'ai trouvé pas mal, mais un peu moyen, quand même... On a l'impression que tu l'as écrit vite, sans trop le (re)travailler, en fait. Ca me laisse un peu sur un sentiment de truc incomplet...

D'ailleurs y a quelques fautes d'inattention et de frappe:

Citer
Il n’eut que le temps de lui murmure :
murmurer

Citer
-Ne criez alors,
criez pas

Citer
Elle avait fait n’importe quoi.durant ces dernières heures. Elle avait couché par cette ordure de corsaire,
un point de trop, et couché avec

Citer
eeel lui cracha
:D elle

Citer
que les femmes n’avaient rein à faire
rien

Et à la fin un Capitane avec un i en moins ^^
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #2 le: 08 juillet 2008 à 21:49:27 »
et mince!
pourtant je croyais que word avait fait son boulot :(
je suis vraiment désolée, je rectifie tout de suite ça!


plus pittoresque ? en quel sens? plus comique comme Jack ?
mais c'est indépassable PdC ;D
je me suis inspirée d'histoires :-\

incomplet ou trop rapide ?
la fin va un peu vite, je le reconnais
« Modifié: 08 juillet 2008 à 21:54:12 par ernya »
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 453
    • Mon blog
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #3 le: 08 juillet 2008 à 21:59:17 »
Non, plus, je sais pas... épique, aventurier, plus de panache...
Par exemple quand elle s'efforce de donner un coup de main pour ranger les voiles ou je sais plus quoi, ça fait bizarre que l'équipage accepte de l'avoir dans leurs pattes si elle est pas un minimum professionnel...

Parce que je sais bien que PotC est inégalable, insurpassable  ;D

Tiens, ça me fait penser à une vieille lecture de bouquin jeunesse... L'auberge du chien jaune, je crois...
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #4 le: 08 juillet 2008 à 22:35:37 »
hm.. plus épique, et ben je crois qu'avec ce texte, ça va être difficile
et je sais pas faire, l'épique, désolée :-[


elle n'est pas non plus incompétente ::)
si c'est l'impression qu'elle donne, ça va pas alors :(
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 453
    • Mon blog
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #5 le: 09 juillet 2008 à 09:42:48 »
Oui, ça donne l'impression d'un gamin plein de bonen volonté qui veut pas rester en reste dans la cuisine mais qui gêne plus sa mère qu'il ne l'aide  ;D
Et dans un milieu de marins, ça a du mal à passer.

Pour l'épique, c'est donc ça que j'aurais dû te défier  :D Mais chacun ses limites, et tu as bien relevé ce défi-là  ^^
(même si dans mon esprit une histoire de pirates est quelque  chose d'un peu plus exalté)
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Kei

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 659
  • Où est mon arc?
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #6 le: 13 juillet 2008 à 01:18:44 »
Eh bien perso j'ai beaucoup aimé!
Ca montre que les pirates, ce n'est pas seulement glaucomique et/ou glamour à la PotC, c'est aussi - et surtout - du sang et des marchandages pas très propres.
D'une certaine manière, c'est peut-être plus pittoresque? Ou devrais-je dire authentique?

Ah, et ça m'a un peu rappellé les AdlM ^^
Good, better, best. Never let it rest.
'Til your good is better and your better is best.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #7 le: 13 juillet 2008 à 01:27:33 »
Merci beaucoup pour ton commentaire,Kei!

Hm... c'est possible que l'influence AdlM ressorte :-°
c'est même très possible! :-°

et en fait, c'était voulu de ne pas faire quelque chose à la PotC  ^^
Jack, c'est Jack, point barre :mrgreen:
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #8 le: 13 juillet 2008 à 19:41:48 »
J'aime moyennement, parce que je n'aime pas les histoires sombres, mais c'est entraînant, je ne me suis aps ennuyée, je n'ai à aucun moment eu envie d'arrêter de lire. Parfois, dans les scènes d'action (de bagarre, quoi), j'ai trouvé qu'il manquait un petit peu de rythme, mais ceci mis à part, c'est bien mené !
Je n'ai pas trouvé que ça fasse incomplet (si ce n'est qu'on aurait voulu en savoir un peu plus sur la façon dont elle a été recrutée par le capitaine ? Quoi qu'avec les petits indices, on peut se faire une idée), ni que ça manque d'épicité (non, ça existe pas, et alors ? Je ne fais plus de littérature, maintenant, j'ai le droit d'inventer XD). Non, vraiment, j'aime bien dans son genre.

Quelques remarques de détail :

Citer
Une brève leur d’inquiétude

lueur

Citer
Elle ramasse l’épée de Sam
ramassa ?

Citer
Elle trouva ce qu’elle cherchait et brandit son poignard. Il rugit et tenta de lui arracher.
J'ai trouvé ces deux phrases un peu maladroite, question de rythme. Les deux "et" plus ou moins à la même place, ça alourdit...

Citer
D’une formidable ruade, elle l’envoya valser et celui-ci retomba douloureusement en arrière.
"Il" au lieu de "celui-ci" ?

Citer
Elle s’approcha doucement et brusquement, celui-ci lui empoigna le bras
Doucement et brusquement, mis comme ça, ça fait bizarre... Et puis vaut mieux "il", aussi, à mon avis.

Citer
elle se serait jeté sur lui.
jetée

Citer
  Cet homme l’avait conduit à une ignoble déchéance

conduite

Citer
ce qu’ils comprenait

comprenaient

Citer
Saleté d’espagnole
Espagnole, avec uyne majuscule, s'te plait ! :P
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #9 le: 13 juillet 2008 à 20:23:46 »
merci Mil' pour tes corrections! :-[


pour le petit manque de rythme, c'est parce que je n'ai pas du tout l'habitude d'écrire des textes où il y a des actions :mrgreen:
donc je tatonne ^^



C'est cool, vous avez toutes un avis différent ;D
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #10 le: 14 juillet 2008 à 13:55:15 »
Oui, c'est sûr, c'est pas évident de se faire une idée précise sur son texte, dans ces conditions >_< Désolée !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Soww'el

  • Aède
  • Messages: 208
  • open your eyes
    • Livres à Croquer
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #11 le: 12 août 2008 à 15:09:38 »
Un sujet que j'apprécie beaucoup ! Et ce n'est pas évident ! Peut-être que le texte aurait mérité un peu plus de... piraterie de mon point de vue (tout a fait personnel) la fille ne ressemble pas à un pirate, du coup comme on se trouve de son côté, le thème en lui même est un peu occulté....  ??? je sais même pas si c'est français ce que je dis...
 
Mary ?.... tu t'es inspirée du personnage de Mary Read ou non pas du tout ?

Enfin, en tout cas moi j'ai bien aimé tes scènes d'actions, et le texte est quand même bien écrit !
Y a pas d’amour
Sans se voiler la face
Sans répondre au chant des sirènes

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #12 le: 12 août 2008 à 16:03:59 »
Hm... le perso féminin est donc  a retravailler

oui, je me suis inspirée de Mary Read

j'suis contente que tu aies bien aimé quand meme!
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 910
    • olig marcheur
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #13 le: 21 août 2008 à 17:12:56 »

- violemMent

Ah, L'auberge du chien jaune... oui donc bref, j'ai tout de suite collé à Mary le visage d'Elizabeth, avec la robe d'Elizabeth, avec... enfin bref, j'étais un peu influencé.

J'ai pas trop aimé. J'étais pas dans l'ambiance, y avait quelques lourdeurs. Et puis quelques incohérences : quand elle se rend compte qu'elle a tué un homme et qu'elle doit filer en vitesse, le moment d'après elle prend le soin d'essuyer son couteau ? C'est un peu zarb non ?

Pour le voc, un membre d'équipage d'un vaisseau pirate ça dit "catin" ? ??? pas "pute" ? et quand une fille tombe enceinte, elle a des nausées cinq heures plus tard ? j'trouve pas ça très convaincant.

Enfin voilà, sinon il y a du rythme, mais PotC m'a un peu trop collé à l'esprit donc j'ai pas savouré... même si ces pirates ne sont pas ceux du Pearl.
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 667
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [Défi] Un sang de traître
« Réponse #14 le: 21 août 2008 à 17:20:12 »
l'idée de base était de ne pas faire du PotC  :-¬?

mais sinon, je comprends bien les lourdeurs, les incohérences et tout le reste, je suis d'accord

et je n'ai pas lu L'auberge du chien jaune :mrgreen:

pour "pute", je ne suis pas comme toi :noange:
je n'en mets pas partout et c'est aussi parce que je préfère "catin" :mrgreen:

voilà, merci d'avoir commenté
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.021 secondes avec 22 requêtes.