Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 février 2021 à 22:03:08
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions

Auteur Sujet: les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions  (Lu 2009 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 436
  • 💡
    • mordelang
Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #15 le: 24 novembre 2020 à 17:36:26 »
sur quel(s) dictionnaire(s) leur(s) juridiction(s) se base(nt)-t-elle(s) ?

(comme ça)
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 733
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #16 le: 24 novembre 2020 à 17:42:01 »
En fait, je n'en sais rien, parce qu'il est vrai qu'une bonne partie des multiples codes est encore rédigée en français académique. Il faudrait poser la question à quelqu'un qui a au moins fait une licence pour savoir s'ils ont une base de travail.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 436
  • 💡
    • mordelang
Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #17 le: 24 novembre 2020 à 18:05:59 »
lol nul n'est sensé ignorer la loi mais il faut une license pour avoir les outils de base à une procédure de jugement, on est bien partis, heu... moi humainement je dirais que les mots c'est bientôt over, mais tâte un peu le discours, pis c'pas comme si je l'avais lu quelque part, donc bin je sais pas trop comment continuer ce que je vois d'un abcès un peu purrulent : la loi écrite, ça pue ! quelque part, ça chie, j'en sais rien, alors peut-être que enfin là je pars hs et pourtant c'est ma solution au problème qu'il faut désengorger : heu... un pardon, un merci, ça coûte cher, c'est vrai ; mais j'crois la vie devient plus chère que ça, alors se battre devant tribunal public pour avoir le droit de conserver ou pas son image, j'trouve ça étrange quand les discours recherchent certes inconsciemment ou pas, la tolérance, le respect, le partage, la compréhension, l'expression, l'empathie, bref des trucs un peu qui quand sont en place, y'a moins de risque d'avoir besoin de justice, c'est à dire d'injustices à régler... donc encore une fois mes mots ne sont pas prescriptifs, surtout pas auprès de quiconque, mais perso j'aimerais bien voir une société non-virtuelle où y'a autant d'abus que ceux qu'entrainent les anonymes libraires ou les capitalistes amazons, ce qui fait qu'un écrivain, après des milliers d'années d'histoire de l'écriture, il est toujours ce truc humain qui doit se demander si son but est légitime : exprimer ; par des mots ; ce qui implique forcément ce code, oui, mais... je sais pas où je me questionne encore, car la méta bon... mais moi je retiens que :

y'a qmm une culture de l'injustice assez marquée dans le fait de se focaliser à tout ce qui est politiquement législatif, comme tu l'as dit, c'est un sac de noeuds, et ptetr... 'fin voilà j'ai pas de solution, parce que la méta et tout, mais...

voilà '-' j'suis paumé
si je reprends le début de mon intervention, j'étais déjà paumé :

la loi est complexe niveau license de droit, mate l'égalité des chances

je préfère me référer au sens commun, personnellement, à l'intuition présentielle de ce qui se fait ou pas... ce qui a ses dommages égalemment

mais du coup pour pas trop être hs :
philosophiquement : la morale de celui qui attaque ? de celui qui est attaqué ? quelles motivations pour eux ? quels enjeux ? que défend-on ? pourquoi ? jusqu'où ? et après ? bref...
factuellement : pourquoi la violence de charly face à une plus modeste internationnale virulence de johnny ? qu'en est-il du puzzle littéraire français ? mondial ? non-étatique ?

en vrai ici pluss qu'ailleurs, mais perso tout de même : soutenir les idéaux de la liberté, c'est encore rester maître de soi, et ce, je crois que chacun peut le retrouver en fouinant... aussi bien soi qu'autrui, car on se retrouve plus qu'on ne le croit, même si on diverge également, et également plus qu'on le croit !
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 981
    • BEOCIEN
Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #18 le: 24 novembre 2020 à 18:40:51 »
J ai mis du temps a comprendre  que nul n'est sensé ignorer la loi : le fait de ne pas savoir n est pas une bonne excuse ! :)

Je reconnais que dans la partie qui m interesse - la photographie - j ai pris le temps de bien me renseigner ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 733
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #19 le: 24 novembre 2020 à 18:45:47 »
la loi est complexe niveau license de droit, mate l'égalité des chances
Non, c'est du pipi de chat. Juste de la logique, du bon sens commun et une bonne base de français (du genre qu'on apprenait encore en primaire de mon temps).

Citer
je préfère me référer au sens commun, personnellement, à l'intuition présentielle de ce qui se fait ou pas... ce qui a ses dommages égalemment
Mais c'est ça la base de la loi. Enfin, c'était ça, en particulier dans le cas du code du travail. C'est bien pour ça que Sarko l'a fait complètement détricoter.

Citer
en vrai ici pluss qu'ailleurs, mais perso tout de même : soutenir les idéaux de la liberté, c'est encore rester maître de soi
Oui, sauf que... La liberté s'arrête là où commence celle des autres.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Paloma

  • Calligraphe
  • Messages: 111
    • Mon compte ShortEdition :)
Re : les limites de la liberté d'expression en France dans les fictions
« Réponse #20 le: 17 janvier 2021 à 19:55:09 »
Bonjour :)

N'ayant pas vu de lien sur cette conversation, je me permets de poster cette vidéo (tenue par une jeune autrice) qui donne quelques infos sur le sujet, au cas où ça intéresserait quelqu'un : https://www.youtube.com/watch?v=5M4Fi4UqBmA



 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 22 requêtes.