Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 novembre 2020 à 01:22:35
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Chapart, Claudius) » Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)

Auteur Sujet: Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)  (Lu 194 fois)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
  • Homme incertain.
Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« le: 28 septembre 2020 à 21:54:39 »
Chaque année le ministère de la culture propose une liste de dix mots, avec lesquels jouer, écrire, s'affronter, concourir et  notamment en milieu scolaire ou lors d'ateliers organisés par les associations d'écriture, les médiathèques. Ils sont dévoilés dès septembre et l'on peut jouer avec toute l'année.
J'ai créé un post dans la section jeux pour clarifier les choses.
Pour la session 2020/2021, le thème est "Dis-moi dix mots qui (ne) manquent pas d'air".

Je vous propose un texte , sans aucune autre prétention que de jouer sous contrainte, mais c'est aussi à vous de jouer, peut-être en signalant dans votre titre que c'est dans le cadre de "Dis-moi dix mots".




Ça te l'a déjà fait, ça ?

Tu montes jusqu'en haut de la rue, vers l'église. En danseuse parce que ça grimpe pas mal, quand même. Tu n'es pas encore arrivé à mi-pente, que le tissu te colle déjà au dos et que tu as de la sueur qui te coule et te pique les yeux. Le repère, c'est juste au coin du mur du cimetière, le calvaire. Ce truc en granit aux statues aveugles rongées par l'air marin, mais qui fixent quand même, stoïques, la mer, par dessus les toits du village.
Tu fais pareil, tu essuies tes yeux avec ton pouce, et tu regardes. Au loin le parc éolien défigure l'horizon vaporeux. Tu te demandes une fois de plus, machinalement, pourquoi l'ensemble est si moche, alors que ces ailes crémeuses brassent l'air marin avec tellement de grâce.

Tu déboutonnes ta chemise, glisse les écouteurs dans tes oreilles, pousse la musique à fond, et te lances dans la descente. Roues libres. La pierre brûlante des façades défile à toute allure, leur fragrance métallique te grise, les roses trémières se balancent, les chats s'enfuient et une douceur de foehn caresse ton torse nu. L'ouverture de Tannhäuser et ses violons te submergent, t'insufflent une énergie indicible. Tu décolles, conquérant, magnifique...

L'extase !

L'extase est de courte durée. Aux chocs dans le guidon tu te rends vite compte que tu roules sur la jante.

Tu rentres alors, penaud, marchant à côté de ta bécane.
Puis assis sur le perron, chemise reboutonnée, tu tritures ta chambre à air immergée dans la vieille bassine rose, obscène. Tu ne distingues pas le petit trou qui bulle sur le côté du caoutchouc : ton regard est perdu, sans les voir, dans les hortensias qui bourdonnent.

Tu te demandes si la vie c'est forcément comme ça à chaque fois. Et si tu as vraiment envie de remonter la rue, en danseuse, jusqu'au calvaire.

Ça te l'a déjà fait, ça dis-moi ?





« Modifié: 01 octobre 2020 à 23:44:16 par gage »
La nuit brûle au-dehors comme un  désert de gypse.

Maylis de Kérengal    (Réparer les vivants).

Hors ligne Cendres

  • Calliopéen
  • Messages: 509
Re : Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« Réponse #1 le: 29 septembre 2020 à 15:02:37 »
C'est intéressant que de faire un texte comme ca.
Trouver le bon texte qui correspond pour l'utilisation des mots est aussi une recherche.
Je ne connaissais pas ce concours, je trouve ton texte intéressant.

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
  • Homme incertain.
Re : Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« Réponse #2 le: 29 septembre 2020 à 20:58:30 »
Eh puis pour un mec comme moi qui ne sait jamais de quoi parler, ça pousse à l'inspiration...
(Vive les contraintes !!  :D )

Merci pour ton passage, Cendres !
La nuit brûle au-dehors comme un  désert de gypse.

Maylis de Kérengal    (Réparer les vivants).

Hors ligne Mathieu

  • Scribe
  • Messages: 94
    • Liste de mes textes sur MDE
Re : Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« Réponse #3 le: 01 octobre 2020 à 17:28:36 »
Pas mal ce petit texte, plutôt plaisant à lire. Pour te répondre, non, ça me l’a jamais fait, mais je ne sais pas si c’est souhaitable !
Je me permets quelques remarques, à prendre ou à laisser :

*/ « tu n’es pas encore arrivé »
Là, je me suis demandé, « arrivé où ??? » C’est pas hyper clair en fait. Je te suggère de clarifier ou de modifier. Par exemple, « à mi-pente, le tissu… »

*/ « Tu te demandes encore, machinalement, pourquoi c'est si moche, alors que ces ailes crémeuses brassent l'air marin avec tellement de grâce. »
Pas sûr de bien comprendre ce passage. Il trouve le parc moche ou beau ? Et pourquoi il se le demande « machinalement » ?

*/ « leur fragrance métallique te grise »
Je ne vois pas trop ce que c’est. Déjà l’odeur des façades, je n’imagine pas. Et en plus « métallique » => je suis perdu !

*/ « Et si tu a vraiment »
as


A te lire.

Hors ligne O.deJavel

  • MP Bloqués
  • Troubadour
  • Messages: 308
  • Lentement les choses se précisent...
Re : Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« Réponse #4 le: 01 octobre 2020 à 18:32:21 »
J’ai bien aimé la question au début et à la fin. Cà permet d’écrire tout le texte au «Tu », ce qui est rare.
La référence à l’air est bien présente dans cette descente à vélo qui se termine par une chambre à air lacérée, je présume. Très beau texte, dynamique, jeune, dans l’action d’un courant d’ai un peu fou ! :)
« Modifié: 02 octobre 2020 à 00:54:25 par O.deJavel »

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
  • Homme incertain.
Re : Calvaire (Dis-moi dix mots 2020/21)
« Réponse #5 le: 02 octobre 2020 à 00:00:26 »
@ Mathieu :

Merci beaucoup pour ton passage bienveillant et pointilleux. Tes remarques étaient toutes tellement dignes d'intérêt, que j'ai fait des modifications conséquentes (je trouve...  :D )
- j'ai rajouté "à mi-pente".
- j'ai un peu modifié pour que l'on comprenne qu'il se pose machinalement la question sur la beauté des éoliennes, parce que c'est à chaque fois qu'il les regarde, qu'il se le demande. J'ai modifié aussi : la question est plutôt "pourquoi l'ensemble est moche, alors que le mouvement de chacune est gracieux". J'ai pas vraiment la réponse.
- la fragrance métallique, c'est ce parfum des pierres chauffées par le soleil, notamment le granit, mais peut-être qu'il s'agit d'une extrapolation poétique? Disons que le narrateur le ressent comme ça, en tout cas.

Merci beaucoup, encore, pour ta visite vigilante.
Au plaisir !

@ O.deJavel :

Merci pour ton commentaire, et content que tu aies ressenti le souffle épique de cette aventure qui finit en eau de boudin, si je puis dire.

Les textes en "tu", c'est un peu une manie que j'ai, il doit y en avoir 5 ou 6 dans les recoins du Mde . Tout le monde n'aime pas forcément, mais je trouve que ça humanise énormément les écrits intimes de les rédiger comme ça.
Merci encore, à bientôt !


La nuit brûle au-dehors comme un  désert de gypse.

Maylis de Kérengal    (Réparer les vivants).

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.034 secondes avec 22 requêtes.