Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 décembre 2020 à 06:00:40
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Ben.G, Claudius) » Le Temps

Auteur Sujet: Le Temps  (Lu 332 fois)

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 725
Le Temps
« le: 27 septembre 2020 à 21:23:11 »
Le Temps
 
Il ne m'est pas ami
Ce temps qui sans cesse me trahit.
Je veux tel un oiseau le piéger à la glue,
Sur le fil du présent fixer sa griffe nue.
Statufié de plaisir,
Au cœur d'une seconde je veux enfin gésir
Et plonger dans sa faille
Au fond de son entraille,
Dans ce miroir étrange où plus rien n'est charnel
Où l'instant à lui seul accomplit l'éternel.
« Modifié: 27 septembre 2020 à 23:06:44 par HELLIAN »
cent fois sur le métier...

Obofix

  • Invité
Re : Le Temps
« Réponse #1 le: 28 septembre 2020 à 09:25:29 »
"Ô temps supends ton vol"
"Si l'on pouvait arrêter les aiguilles"

Comme Lamartine, Berthe Sylva et bien d'autres tu déplores la fuite du temps
et tu le fais élégamment

Pour chasser les papillons noirs, dès lors qu'elle occupe l'esprit, écrire de la poésie est un puissant remède.  :)

Hors ligne LonelyFox

  • Aède
  • Messages: 210
  • Oh! Regard...trop tard, il est parti.
    • Photographies
Re : Le Temps
« Réponse #2 le: 28 septembre 2020 à 21:26:09 »
Ici, tu as utilisé des mots simples, comme pour rendre tes vers accessibles à tous. C'est curieux, je ressens comme une sorte de volonté de faire comprendre à tous l'idée lourde du temps qui passe, en même temps qu'il ressort de ces quelques lignes  une impression de souffrance vécue, comme si tu voulais te décharger au plus vite et au plus "simple" de ton propre sentiment de voir les heures défiler bien trop rapidement....
Pour tout dire, quand j'ai lu pour la première fois, je me suis dit que c'était marrant, parce que tu écris sur le sujet même que tu m'as dit être trop classique pour être original, sur le premier texte que j'avais posté sur ce forum. Mais là, j'y vois quelque chose de plus authentique, de plus vrai. Comme une corrélation entre la simplicité et la vérité.

Merci du partage.
Un renard est passé non loin durant la nuit

Hors ligne Vesper

  • Scribe
  • Messages: 97
Re : Le Temps
« Réponse #3 le: 29 septembre 2020 à 13:27:00 »
Bonjour Hellian,

quel beau texte.
C'est peut-être une interprétation abusive de ma part, mais je vois plus ici, qu'une simple protestation contre le temps qui passe.
Plus qu'une réponse à ce "Omnes vulnerant, ultima necat" - toutes blessent, la dernière tue - gravé jadis sur les horloges.
Il me semble que tu parles d'une sensation, qui ne t'appartient pas.
D'une intuition.
D'un désir: entrer dans l'épaisseur du temps.

Tous les possibles en germe.
Déjà advenus à la fois.
Deux blocs en mouvement
qui poussent l’un contre l’autre.

Se glisser entre.

Vloup ! Être aspiré
dans un instant
d'éternité.

« Modifié: 29 septembre 2020 à 13:49:31 par Vesper »

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 725
Re : Le Temps
« Réponse #4 le: 30 septembre 2020 à 22:01:40 »
O'Bofix

Combien dis-tu vrai, cher ami. La poésie est le parfait antidote au poison du temps et chaque fois que je m'embarque sur cet océan, je vois le temps  qui « bats de l'aile ». Je me sens ni vieux ni jeune, mais dans une sorte d'antichambre de l'éternité.

LonelyFox

Il y a du vrai, mon jeune camarade, dans ce que tu écris. Le temps, quelle sujet rengaine, élimé jusqu'à la corde. En fait, quand tu réfléchis un peu, tu t'aperçois que la plupart des thématiques ou des sujets dont la poésie se réclame sont d'une éternité ringarde : le temps l'amour la mort. Le problème est souvent d'être original sur un sujet qui ne l'est point. C'est à chaque fois une gageure. Là, j'ai tenté, tu as raison, une perspective personnelle. C'est fort aimable à toi dit avoir discerné une problématique formelle ; j'essaie d'être simple. Est-ce la condition de la vérité ? En tout cas c'est une pure application du conseil de Boileau : « ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». Ça n'a l'air de rien, ce précepte, mais crois-moi, ça n'est pas de la tarte.


Vesper

Il est toujours délicat de s'adresser sur un site à un correspondant sympathique entre eux vouvoiement et tutoiement. Si tu vouvoies, ça te donne un air un tant soit peu affecté, si vous tutoyiez, vous encourez le reproche d'une familiarité intempestive. Dois-je employer la troisième personne ? Et bien, il a mis dans le mille; Vesper, c'est en effet cette étrange sensation de l'épaisseur du temps que j'ai voulu, ici illustrer. Je suis souvent pénétré de cette pensée que chaque seconde est riche de l'éternité. Ce n'est pas seulement une formule. Existe-t-il un atome du temps ? Un grain insécable ? En d'autres termes, notre approche de l'unité de temps n'est-elle pas le pur fruit de l'habileté de la conscience ? Nous sommes empêtrés dans l'espace d'un corps qui n'est pas assez fin pour mesurer moins que la seconde. Mais, que penserais un être à l'échelle galactique du rapport de l'homme autant et que vivent les éphémères qui n'ont que 24 au 30 heurts d'existence ? Bon, j'arrête là ma délirante réflexion car l'heure tourne et il me faut m'abandonner autant du rêve lequel, nous le savons, est un autre temps.


PS : merci de ne pas trop me tenir rigueur des éventuelles erreurs orthographiques. Je suis en effet très malvoyant et contraint d'utiliser une reconnaissance vocale au produit de laquelle je ne puis apporter correction.[/i]
cent fois sur le métier...

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 092
  • 💡
    • mordelang
Re : Le Temps
« Réponse #5 le: 01 octobre 2020 à 06:29:20 »
Hmm je ne connaissais pas boileau, en revanche ses mots le precedaient donc chez moi,  et je leur opposerais sans contradiction avec certains formules par bergson au sujet de la construction des idees, de leur teneur parfois obscure, et de l'importance de ce que hegel denigrait en rejoignant donc ce boileau au propos malgre tout pertinent de la recherche du mot juste...  Or il est drole de savoir que ledit bergson n'etant pas forcement poete, est connu pour avoir pose des fondements de la pensee philosophique sur le temps crois je me rappeler de ce qui commence a se faire loin dans mon education

Tu remarques avec justesse l'universel de certains themes comme l'est celuici
Je ne suis pas sur d'etre touche par cette perception que tu lui developpes un peu a l'ancienne,  mais elle donne matiere tout de meme.

A+
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne Feather

  • Prophète
  • Messages: 700
Re : Le Temps
« Réponse #6 le: 01 octobre 2020 à 20:20:29 »
Très joliment exprimé ce poème où l'abstraction du temps se conjugue à l'incarnation du corps pour rendre au concept son expression concrète.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 547
Re : Le Temps
« Réponse #7 le: 03 octobre 2020 à 11:39:37 »
Plutôt fluide mais captivant dans son but et ses images. La forme a proprement parler à un côté un peu chaotique auquel je me suis accommodée un peu.

Je ne sais pas bien à quoi ça tient... Mais je crois avoir aimé une sorte de dynamisme qui part du ciel avec l'oiseau, pour descendre à pic dans la terre (avec le terme faille) et enfin se perdre dans le diffus avec le terme éternel. Cela me laisse une impression cosmique et cela paraît approprié.

Voilà, beaucoup de plaisir au final dans cette lecture.

Il y a un poème du recueil "la fable du monde" de Jules Supervielle qui essaie de saisir le temps à sa façon et c'est assez différent du tien. On est sur des images de chez soi, d'intérieur, d'amitié...

La lenteur autour de moi
Met sont filet sur les meubles
Emprisonnant la lumière
Et les objets familiers.
Et le Temps, jambes croisées
Me regarde dans les yeux ...
« Modifié: 03 octobre 2020 à 11:58:22 par Cyr »
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Alice.M

  • Invité
Re : Le Temps
« Réponse #8 le: 05 octobre 2020 à 03:16:26 »
J'ai lu le poème deux fois. Signe qu'il m'a plu.
Il m'a laissé un sentiment de tristesse aussi, car on ne peut rien contre la marche et les méfaits du temps qui passe.
Cela dit, on dispose tout de même d'armes pour l'oublier : la poésie, la musique quand on a la chance de s'y adonner, et la contemplation de la beauté.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.049 secondes avec 23 requêtes.