Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 octobre 2020 à 03:06:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Conseils pour méthodologie

Auteur Sujet: Conseils pour méthodologie  (Lu 650 fois)

Hors ligne Prélude

  • Scribe
  • Messages: 72
  • Les notes du silence
Conseils pour méthodologie
« le: 26 juillet 2020 à 17:46:58 »
Bonjour tout le monde


Je suis à l'université et passe en 2eme année. Le problème est que j’ai peur pour l'année à venir et plus précisément les révisions. En effet, je me rends compte que,même si je suis nulle , j’aurais pu avoir de meilleures notes si ne m'étais pas forcée à faire "comme tout le monde" . Depuis que le collège, mes enseignants n’ont cessé de répéter « Pour apprendre votre cours,faites des fiches et relisez votre cours plusieurs fois ! Sinon,vous oublierez tout le jour de l’évaluation » « Révisez pendant plusieurs heures, ». J’ai donc suivi leurs conseils à la lettre et cela marché. Cependant,j’ai remarqué que j’apprenais beaucoup plus vite et beaucoup mieux si j’écoutais mes cours ou que je me les lisais à voix haute au lieu de relire mes fiches ou mon cours . Au début d’année,j’ai même remarqué que je sortais des CM ("cours magistraux" ,c'est à dire des cours en amphithéâtre) en sachant le cours. Toutefois, ayant peur de passer pour une vantarde, je me disais pendant les cours que je n’étais pas normale, ce qui a impliqué que je ne pouvais pas me concentrer sur le CM et que je ne connaissais pas en sortant.  J'ai raté mon premier semestre principalement pour des raisons de santé.Un prof nous a dit que si on ratait un semestre,nos études étaient fichues,que cela ne servait à rien de continuer.Est-ce vrai ?



Je n’ai jamais eu besoin de passer des heures à apprendre mes cours,les entendre/relire une,deux,trois fois me suffit . Or, quand j’allais travailler à la bibliothèque de ma fac, chacun avait des fiches et les relisait pour les apprendre .En regardant des conseils sur Youtube pour les révisions,tout le monde disait peu ou prou la même chose que mes enseignants.Tout mes camarades me disent qu’ils ont révisés pendant des heures et des heures leurs cours. Alors,pour éviter de passer pour une petite prétentieuse,une intello ou la fille « bizarre » je me force depuis toujours à réviser en relisant mon cours ou des fiches, mais également pendant des heures ce qui est plus contre-productif qu’autre chose (je finis par tout mélanger). Mais surtout,je ne vois pas trop comment je pourrais réviser à l’université si j’utilise ma mémoire auditive. Si je parle à voix haute,je vais passer pour une folle. J’ai déjà essayé d’écouter mes cours grâce à un logiciel , mais les autres élèves à la bibliothèque passaient leur temps à rire et à parler fort, et je ne pouvais pas me concentrer. J'avais beau leur demander gentiment de faire un peu moins de bruits,ils continuaient !

Par conséquent,je ne sais pas du tout comment procéder l’année prochaine. J'ai peur de rater mon année,mes études. Auriez-vous des conseils à me donner ?
« Modifié: 26 juillet 2020 à 17:51:31 par Prélude »
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Les Notes du Silence

Hors ligne Earth son

  • Calligraphe
  • Messages: 135
Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #1 le: 26 juillet 2020 à 18:06:17 »
Bonjour Prélude,
Ton questionnement me fait penser largement à mon fils (qui rentre à la fac en septembre, enfin normalement sauf COVID). Il a une grande mémoire auditive et n’a jamais eu besoin de vraiment réviser, connaissant déjà le cours en sortant de classe depuis tout petit.
Je n’ai pas vraiment de conseil à part ce que mon fils a toujours fait pour « travailler », c’est à dire relire ses cours à voix haute le soir pour les réviser. Tu peux garder tes heures à l’université pour faire des recherches mais pas forcément pour réviser.
Après, si ça rentre facilement, garde toi quand même une petite routine de travail mais profite de ce don de la nature.
Bonne chance
PS : les fiches sont faites pour retenir les notions essentielles d’un cours. Si tu les retiens déjà, c’est que tu n’en as pas besoin.
« Modifié: 26 juillet 2020 à 18:25:13 par Earth son »

Hors ligne Ombelline

  • Troubadour
  • Messages: 397
  • Ptérodactyle sinistre
Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #2 le: 26 juillet 2020 à 18:44:41 »
Alors premier truc : non, on ne rate pas sa vie, sa licence, ou son master si on rate un semestre. Dans mon cursus universitaire j'ai raté deux semestres (c'est à dire moyenne globale en dessous de 10) et pourtant j'ai un master. Les équivalences entre semestre sont là pour ça. Les phrases chocs de ce genre des profs c'est à jeter direct (oh je m'échauffe, parce que ce type de remarque ça te parasite la tête, alors que ça ne devrait pas).

Ensuite pour la méthodo : ne t'inquiètes pas, tu n'as pas du tout l'air de te vanter. Tu as une mémoire auditive, tu n'as pas besoin de faire des fiches ? Hé bien ne fais pas de fiches. Comme dit Earth son, si tu as retenu les notions capitales, hé bien pourquoi faire quelque chose qui ne t'aide pas ? Et c'est exactement ce que je dirai à mes propres élèves (oké ils ont 12 ans en général, mais me semble que cela reste vrai ;) ).
Je comprends entièrement l'angoisse qui s'accompagne du fait de ne pas travailler comme ses copains de promo, forcément on parle de ses méthodos et quand on détonne ça fait bizarre quand on ne l'assume pas. J'ai eu ça pendant mon cursus à la fac, et dés que j'ai commencé à accepter ma "différence", j'ai beaucoup mieux appris.
En effet la BU n'est pas l'endroit idéal pour relire ses notes à voix hautes, à moins que ta BU n'aies des petites salles pour le travail en solitaire ou en groupe. Tu peux donc écouter tes cours pendant ces moments ; le bruit malheureusement est aussi inhérent et la seule chose que je pourrais te conseiller dans ce cas c'est d'investir dans un casque, ou bien d'écouter en dehors de la BU. Dans une salle vide, sur le chemin des cours, en allant faire les courses, etc. Tu associes ainsi des geste, des odeurs et des sons au cours et ça se retient mieux ensuite.
Et autre chose contre laquelle j'ai longtemps lutté, ce n'est pas obligé de travailler à la BU. Je voyais tout le monde se faire des sessions d'une journée quand j'étais en master ou en prépa concours, et je n'arrivais jamais à travailler dans ces cas-là. La BU est utile quand tu dois consulter des trucs en même temps que tu travailles (genre quand je devais faire une trad et avais besoin de plusieurs dictionnaires), mais elle n'est pas souhaitable pour tous. Après si tu ne peux pas travailler chez toi, et lire tes cours le soir à voix haute comme en parle Earth son c'est plus compliqué. Mais tu peux aussi te mettre dehors, quand les températures le permettent, ou te trouver un café, etc.

Il y a en fait pleins de solutions à ton "problème". La première étant d'admettre que tu as ta façon d'apprendre, qu'il n'y a pas besoin d'en avoir honte (tu ne veux pas en parler pour ne pas être jugée auprès de tes camarades ? Hé bien ne le dis pas tant que tu ne le voudras pas), et une fois cela passer tout sera plus cool.
Si tu as besoin d'autres conseils de fac, n'hésite pas, je n'en ai quitté les bancs que récemment donc c'est encore assez frais dans mon esprit. Et sinon, tu étudies quoi ? La matière peut beaucoup influencer la méthode de travail aussi. Par exemple en licence et prépa concours j'avais commencé à écouter les bouquins que je devais étudier, pour faire une sorte de relecture. Ca permettait de voir les choses différemment et de faire le ménage en même temps  :-¬?

Allez courage, et surtout, profites bien de tes vacances !
« Tolkien's job was adventure »

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne Prélude

  • Scribe
  • Messages: 72
  • Les notes du silence
Re : Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #3 le: 26 juillet 2020 à 20:17:09 »
Alors premier truc : non, on ne rate pas sa vie, sa licence, ou son master si on rate un semestre. Dans mon cursus universitaire j'ai raté deux semestres (c'est à dire moyenne globale en dessous de 10) et pourtant j'ai un master. Les équivalences entre semestre sont là pour ça. Les phrases chocs de ce genre des profs c'est à jeter direct (oh je m'échauffe, parce que ce type de remarque ça te parasite la tête, alors que ça ne devrait pas).

Ensuite pour la méthodo : ne t'inquiètes pas, tu n'as pas du tout l'air de te vanter. Tu as une mémoire auditive, tu n'as pas besoin de faire des fiches ? Hé bien ne fais pas de fiches. Comme dit Earth son, si tu as retenu les notions capitales, hé bien pourquoi faire quelque chose qui ne t'aide pas ? Et c'est exactement ce que je dirai à mes propres élèves (oké ils ont 12 ans en général, mais me semble que cela reste vrai ;) ).
Je comprends entièrement l'angoisse qui s'accompagne du fait de ne pas travailler comme ses copains de promo, forcément on parle de ses méthodos et quand on détonne ça fait bizarre quand on ne l'assume pas. J'ai eu ça pendant mon cursus à la fac, et dés que j'ai commencé à accepter ma "différence", j'ai beaucoup mieux appris.
En effet la BU n'est pas l'endroit idéal pour relire ses notes à voix hautes, à moins que ta BU n'aies des petites salles pour le travail en solitaire ou en groupe. Tu peux donc écouter tes cours pendant ces moments ; le bruit malheureusement est aussi inhérent et la seule chose que je pourrais te conseiller dans ce cas c'est d'investir dans un casque, ou bien d'écouter en dehors de la BU. Dans une salle vide, sur le chemin des cours, en allant faire les courses, etc. Tu associes ainsi des geste, des odeurs et des sons au cours et ça se retient mieux ensuite.
Et autre chose contre laquelle j'ai longtemps lutté, ce n'est pas obligé de travailler à la BU. Je voyais tout le monde se faire des sessions d'une journée quand j'étais en master ou en prépa concours, et je n'arrivais jamais à travailler dans ces cas-là. La BU est utile quand tu dois consulter des trucs en même temps que tu travailles (genre quand je devais faire une trad et avais besoin de plusieurs dictionnaires), mais elle n'est pas souhaitable pour tous. Après si tu ne peux pas travailler chez toi, et lire tes cours le soir à voix haute comme en parle Earth son c'est plus compliqué. Mais tu peux aussi te mettre dehors, quand les températures le permettent, ou te trouver un café, etc.

Il y a en fait pleins de solutions à ton "problème". La première étant d'admettre que tu as ta façon d'apprendre, qu'il n'y a pas besoin d'en avoir honte (tu ne veux pas en parler pour ne pas être jugée auprès de tes camarades ? Hé bien ne le dis pas tant que tu ne le voudras pas), et une fois cela passer tout sera plus cool.
Si tu as besoin d'autres conseils de fac, n'hésite pas, je n'en ai quitté les bancs que récemment donc c'est encore assez frais dans mon esprit. Et sinon, tu étudies quoi ? La matière peut beaucoup influencer la méthode de travail aussi. Par exemple en licence et prépa concours j'avais commencé à écouter les bouquins que je devais étudier, pour faire une sorte de relecture. Ca permettait de voir les choses différemment et de faire le ménage en même temps  :-¬?

Allez courage, et surtout, profites bien de tes vacances !

Merci pour cette réponse

Je tiens à ajouter que  le prof (chargé de TD), dont j'ai parlé dans mon premier message, nous a dit qu'il fallait travailler tout les jours où nous n'avions pas cours de 8 h à 20 h non stop,ou avec seulement une heure de pause dans la journée,sans quoi on n'y arriverait point. Est-ce vrai ?

Je peux bien entendu travailler chez moi,mais quand je suis à la fac,je peux difficilement bosser ailleurs. La BU est l'endroit le plus calme pour travailler,je peux y aller lorsque j'ai des trous entre les cours , il y a pleins de livres à disposition donc c'est vraiment pratique (je pourrais en emprunter ou en acheter mais cela me briserai le dos). Je pourrais aller dans un café ou autre,mais si je me rends compte que j'ai besoin de livre (pour éclaircir mon cours, ajouter des détails...) ce n'est pas l'idéal ;). Je pense effectivement investir dans un casque anti-bruit,il ne reste plus qu'à espérer que les autres ne fassent pas trop les fous (cette année,même  avec mon casque audio sur les oreilles,j'entendais tout ce qu'ils disaient tant ils parlaient fort). Ecouter mes cours en marchant,je trouve cela trop dangeureux,même si l'on fait attention donc je ne pense pas que je le ferais.

Une autre chose que j'ai oubliée de préciser,est que je suis HPI. Normalement,en temps qu'élève à besoins particuliers,j'ai droit à des aménagements. Mais je n'ose pas en parler,encore une fois par peur de passer pour une prétentieuse ou une menteuse (étant donné que je ne correspond pas aux clichés types tels "a sauté au moins deux ou trois classes" " parle comme un livre" " a su lire à 3-4 ans..." etc.). Je ne sais pas si je devrais aborder le sujet.
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Les Notes du Silence

Hors ligne Prélude

  • Scribe
  • Messages: 72
  • Les notes du silence
Re : Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #4 le: 26 juillet 2020 à 20:17:50 »
Bonjour Prélude,
Ton questionnement me fait penser largement à mon fils (qui rentre à la fac en septembre, enfin normalement sauf COVID). Il a une grande mémoire auditive et n’a jamais eu besoin de vraiment réviser, connaissant déjà le cours en sortant de classe depuis tout petit.
Je n’ai pas vraiment de conseil à part ce que mon fils a toujours fait pour « travailler », c’est à dire relire ses cours à voix haute le soir pour les réviser. Tu peux garder tes heures à l’université pour faire des recherches mais pas forcément pour réviser.
Après, si ça rentre facilement, garde toi quand même une petite routine de travail mais profite de ce don de la nature.
Bonne chance
PS : les fiches sont faites pour retenir les notions essentielles d’un cours. Si tu les retiens déjà, c’est que tu n’en as pas besoin.

merci pour ces conseils
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Les Notes du Silence

Hors ligne Ombelline

  • Troubadour
  • Messages: 397
  • Ptérodactyle sinistre
Re : Re : Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #5 le: 26 juillet 2020 à 20:28:37 »
Je tiens à ajouter que  le prof (chargé de TD), dont j'ai parlé dans mon premier message, nous a dit qu'il fallait travailler tout les jours où nous n'avions pas cours de 8 h à 20 h non stop,ou avec seulement une heure de pause dans la journée,sans quoi on n'y arriverait point. Est-ce vrai ?
Euh, tu vois bien que toi-même en entendant cela tu te dis qu'il y a un souci avec ces élucubrations. Non ce n'est pas vrai. Il n'y a pas de méthode universelle de travail, sinon ça se saurait. Et la première chose qu'on apprend quand on se penche sur la façon d'apprendre, c'est que les pauses, régulières, c'est super important pour le cerveau.

Citer
Ecouter mes cours en marchant,je trouve cela trop dangeureux,même si l'on fait attention donc je ne pense pas que je le ferais.
Bah écoute, en rentrant chez toi dans les transports, ou en allant marcher dans le quartier, je ne pense pas que ce soit très dangereux ;) Mais si tu n'es pas comfortable avec, oublie cette possibilité. Je m'écoutais des podcasts sur le sujet du cours en prépa, pendant que j'étais sur un elliptique ou un tapis de course, pas de risque de rentrer dans quelqu'un comme ça.

Si la BU est à la fois l'endroit le plus calme, et le plus bruyant, tu es dans un dilemme. Il y a toujours des endroits vides dans une fac cependant, et dans ces moments où tu as besoin de calme mais pas de livres tu pourrais débusquer une salle vide, ou un couloir tranquille pour chausser ton casque et te plonger dans ton cours. Y a aussi l'option d'aller chercher le personnel de la BU et mentionner les gens qui parlent fort, ils sont là pour faire respecter le calme après tout ;)

Une autre chose que j'ai oubliée de préciser,est que je suis HPI. Normalement,en temps qu'élève à besoins particuliers,j'ai droit à des aménagements. Mais je n'ose pas en parler,encore une fois par peur de passer pour une prétentieuse ou une menteuse (étant donné que je ne correspond pas aux clichés types tels "a sauté au moins deux ou trois classes" " parle comme un livre" " a su lire à 3-4 ans..." etc.). Je ne sais pas si je devrais aborder le sujet.
De toute façon y a pas de profil type d'HPI, donc y aura toujours des gens qui auront envie de questionner le truc parce qu'ils n'y connaissent rien. Les personnes à qui tu aurais à en parler pour avoir un aménagement, ce serait la scolarité. Et si tu as un certificat, leur opinion n'est pas pertinente. Les profs eux-même n'ont pas à demander pourquoi tu as des aménagements, et tu n'es pas obligée de le dire à tes camarades de promo si tu ne le sens pas.
Dans mon expérience cependant, ça peut très bien se passer en fonction des personnes, mais aussi plutôt mal. Donc c'est à jauger en fonction de tes relations. Je ne trouve pas que ce soit super utile dans la grande majorité des cas, car gérer la réaction des gens prend beaucoup trop d'énergie.
Il y a des forum d'HPI où tu pourrais parler de ces problématiques plus précises, ça te sera peut-être utile :)
« Tolkien's job was adventure »

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne Prélude

  • Scribe
  • Messages: 72
  • Les notes du silence
Re : Re : Re : Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #6 le: 27 juillet 2020 à 14:53:23 »
 
Citer
Il y a toujours des endroits vides dans une fac cependant, et dans ces moments où tu as besoin de calme mais pas de livres tu pourrais débusquer une salle vide, ou un couloir tranquille pour chausser ton casque et te plonger dans ton cours

Je ne suis pas sûre qu'on puisse réserver une salle pour être tout seul,normalement c'est pour travailler en groupe. Je ne crois pas qu'on ai le droit de rester dans les couloirs,mais je peux toujours essayer de me renseigner. Je pourrais bien entendu réserver une salle pour travailler avec mes amis,mais ils passeraient plus leur temps à me demander de les "aider".D'ailleurs je sais que je me plains pour rien et que j'abuses de votre gentillesse,mais l'an passé un de mes "amis" me demandait régulièrement de lui passer le travail que j'avais réalisé pour tel ou tel TD. Il me disait qu'il n'avait rien compris et que voir mon boulot lui permettrait de s'en inspirer et de comprendre.  Quelques temps plus tard,j'ai appris que Monsieur se contentait de recopier car il avait la flemme de bosser. Je ne sais pas s'il faut que je continue à lui donner mon travail. Si je refuses,ce n'est pas très sympathique,mais en même temps le laisser tout copier,ce n'est pas l'aider !

Citer
Y a aussi l'option d'aller chercher le personnel de la BU et mentionner les gens qui parlent fort, ils sont là pour faire respecter le calme après tout ;)

J'y ai pensé bien entendu ! Mais j'ai peur que les personnes qui parlent fort nient les faits ! Face à plusieurs élèves qui disent " N'importe quoi ! On parlait normalement ! Elle se plaint pour rien !", je ne saurais pas quoi faire. Surtout que mis à part moi,les autres ne semblent absolument pas dérangés par les bruits.

Aurais-tu une idée de logiciel qui lit les textes ? J'ai beau cherché je n'en trouves pas (et cela me permettra de gagner du temps,plutôt de m'enregistrer)
« Modifié: 27 juillet 2020 à 17:22:51 par Prélude »
N'hésitez pas à aller voir ma fiction : Les Notes du Silence

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 727
    • BEOCIEN
Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #7 le: 27 juillet 2020 à 17:15:54 »
Bonjour

Ma methode de travail - en kine :

j avais une tres bonne memoire tout jeune et napprenais rien - je lisais une fois le livre et c etait bon ! Mauvaise habitude.......

Pour le diplome de kine deux gros trucs - physiologie et anatomie ( trois annees a savoir par coeur pour l anatomie )

Pour la physiologie pas de probleme : le professeur etait excellent et une fois pige mes notes etaient courtes.

L anatomie je lisais plusieurs fois mes notes ( une page a la fois ) puis j essayais de tout recopier de memoire page par page - je mettais une minuterie  ( une demi heure ) - minuterie anouveau - un disque - quelques gorgees de biere et une pause peinture ( le chevalet etait pret ! )

repos un mois avant le diplome sans me poser de question ( cela ne sert a rien !!! ) - tout etait la a l examen  ! :)


Mais chacun fait a sa facon.............. :-¬?
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne nathinphoenix

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #8 le: 03 août 2020 à 15:20:13 »
Bonjour,
Tout d'abord il n' y a pas qu'une seule méthode travail, il y en a autant que d'individus.
Rater un semestre, voire une ou deux années, n'est pas un échec. Cela doit juste amener à se poser la question de l'orientation. Et continuer ou changer suivant sa propre réponse (on sait en général pourquoi ça n'a pas marché)
Les techniques de révision en fac ou au Lycée sont généralement les mêmes. Ce qui change ce sont les recherches personnelles. Les études supérieures demandent plus d'approfondissement. Et un point de vue, un angle d'attaque. Pas dans les études dites de sciences dures peut-être et encore.
Pourquoi faire comme tout le monde ? Tu es HPI donc différent. C'est dur, difficile, mais aussi ce qui fait ta valeur. Si tu fais comme les autres et suit les même directives c'est courir a cloche pied, on y arrive mais moins bien.
Fait confiance à tes intuitions de ce qui est bon pour toi. C'est le meilleur des moyens de prendre la bonne route. Pose toi pour savoir ce qui fonctionne pour toi et applique le. Par contre le plus gros défaut du HPI étant la procrastination... attention à ne pas se mentir (je ne parle pas de toi bien-entendu !)
Sinon tu dois savoir si tu es homogène ou hétérogène, puisque tu as été diagnostiqué. Sers toi de ton bilan pour faire la liste de tes forces et de tes faiblesses. Pour adapter les méthodes à tes besoins.

Voila, je suis HPI et les études ont été très compliquées. Mes fils sont HPI et leurs études ont été plus simples car très tôt ils ont choisi un domaine qu'ils aiment (sans rapport à nos métiers à nous parents) et ont pu appliquer leurs propres règles.
Je te souhaite plein de bonheur dans ton domaine, et puis comme désormais on change 6 fois en moyenne de métier au cours d'une carrière pro... ça fait relativiser !

Pour le fait de dire ou pas. Un de mes fils le dit systématiquement, l'autre le cache systématiquement. Je pense qu'il faut faire vraiment confiance pour en parler. Mais il doit y avoir un correspondant haut potentiel au sein de la fac. C'est assez à la mode en ce moment.
J'espère t'avoir été utile, belle journée !

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Re : Conseils pour méthodologie
« Réponse #9 le: 23 août 2020 à 19:10:59 »
#témoignage de prof


Déjà, Prélude, je rejoins les messages précédents : il n'y a en aucun cas une seule méthode de travail qui convienne. Perso, j'ai jamais fait de fiche de mes cours (même en prépa). Pour l'agrégation, je faisais des fiches de mes lectures, mais pas des cours. En terminale, j'avais une prof qui nous obligeait à faire des fiches du cours, mais j'y arrivais pas ; je le lui avais dit et, comme j'avais de bonnes notes, elle ne m'en a plus jamais exigé, et ça allait très bien.
En fait, les profs donnent souvent une méthode parce qu'elle convient potentiellement au plus grand nombre d'étudiants, et qu'une partie des étudiants a besoin qu'on lui dise "faut absolument faire comme ça !!" sinon ils sont en décrochage (particulièrement en L1). Mais si tu as une méthode d'apprentissage différente et qu'elle marche, fais-toi confiance. La L1, c'est vraiment l'année où tu cherches ta propre méthode, qui te convient, et que tu tâtonnes jusqu'à la trouver et la perfectionner. Tu n'as pas à avoir de complexes là-dessus ! Peu importe le jugement de tes camarades.

Citer
Un prof nous a dit que si on ratait un semestre,nos études étaient fichues,que cela ne servait à rien de continuer.Est-ce vrai ?
Je sais pas dans quelle matière tu es, mais dans celles que je connais, non, c'est rattrapable. Par contre (et je subodore que c'est pour ça que votre prof vous a dit ça),  y a une différence entre "rater parce qu'on s'est planté" et "rater parce qu'on a décroché et qu'on n'a rien fichu". C'est sans doute pour vous mettre la pression pour que les gens ne décrochent pas, que vous avez eu droit à ce discours (entre la L1 et la L2, y a souvent plus de la moitié des étudiants qui décrochent, et dans les matières que je connais, une bonne partie de ces "pertes" c'est par décrochage et pas par problème de niveau). Donc là encore, ne te laisse pas effrayer ou décourager par ce discours : tu as l'air d'une étudiante sérieuse et motivée. De ce que tu dis, je devine que ce discours s'adressait plutôt à tes camarades peu motivés. Il faut pas qu'il te pèse !

Citer
Je tiens à ajouter que  le prof (chargé de TD), dont j'ai parlé dans mon premier message, nous a dit qu'il fallait travailler tout les jours où nous n'avions pas cours de 8 h à 20 h non stop,ou avec seulement une heure de pause dans la journée,sans quoi on n'y arriverait point. Est-ce vrai ?
Idem, je pense deviner que c'était pour mettre la pression à ceux de tes camarades qui prendraient pas trop leur année au sérieux.

Par curiosité : tu es en quelle matière ?

Citer
Une autre chose que j'ai oubliée de préciser,est que je suis HPI. Normalement,en temps qu'élève à besoins particuliers,j'ai droit à des aménagements. Mais je n'ose pas en parler,encore une fois par peur de passer pour une prétentieuse ou une menteuse (étant donné que je ne correspond pas aux clichés types tels "a sauté au moins deux ou trois classes" " parle comme un livre" " a su lire à 3-4 ans..." etc.). Je ne sais pas si je devrais aborder le sujet.
Tu n'oses pas en parler... à tes camarades, ou à tes profs ? A tes camarades, je dirais que ça dépend de toi (je ne sais pas du tout comment tu le sens ou quelles sont les réactions que ça suscite) ; par contre, tes profs ne te jugeront pas. Si tu as droit à des aménagements, n'hésite pas à les signaler à tes enseignants (voire à leur expliquer en quoi ça consiste : il y a plein de types d'aménagements pour les étudiants qui ont telle ou telle caractéristique et, honnêtement, on n'est pas vraiment formés pour les connaître, on apprend au fil des années à travers les cas individuels qu'on voit passer).

Bon courage pour ta L2 et ne te décourage pas ! :guillaume:
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.05 secondes avec 22 requêtes.