Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

12 juillet 2020 à 01:39:15
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Chapart, Claudius) » Sombre songe.

Auteur Sujet: Sombre songe.  (Lu 163 fois)

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • Messages: 529
Sombre songe.
« le: 06 juin 2020 à 08:04:49 »
Dans la pénombre de l'horreur
Je suffoque d'avoir trop aimé.
Mes cris portés sur mes rythmes effrénés
Pâlissent la colère d'une enfance égarée.
La haine et la joie ont enfreint mon raisonnement
Et nulle pensée n'en vient à calmer mon désarroi.
Sur le front perle l'effroi
Sur mon corps décharné se scarifie mon alibi.
L'angoisse martelle dans un rythme pulsionnel
La frayeur d'une nuit passionnée.
La candeur d'une innocente blancheur
Tapisse l'atmosphère d'une intrépide clameur.
Quand tout se voulait paisible
L'engouement se jouait de torpeur
Le fantasme élevait la création
Pour en faire une adoration.
Frissons et terreur développaient les sensations de contorsions
Et le réveil fit d'une suffocation
Dans un sursaut
La révélation d'une réalité falsifiée.
Ma vie sommeillait comme un désir haletant.
Mon être se parait d'un déguisement.
Travesti en était l'étonnement
Quand jouissance se faisait déchirement
Et le cauchemar événement.
« Modifié: 06 juin 2020 à 09:35:51 par Feather »
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 311
  • 💡
    • mordelang
Re : Sombre songe.
« Réponse #1 le: 06 juin 2020 à 19:18:27 »
une intériorité extralucide dont une narration sert le dévoilement maîtrisé par la pudeur du déchirement, déceptions, destitution, désacralisation, que des mots en dépendance directe avec le dur labeur que même le philosophe ne peut esquiver, celui que tu sembles affronter avec autant d'ardeur que subliment tes rimes, et il en faut de cette énergie que tu as à revendre au nom de cette intériorité qui semble accéder à l'universel car en ce qu'elle touche une corde singulière mais fraternelle, je ne sais comment répéter cette co-douloureuserie qui unit ce qui touche à ce qui est touché dans ton libre travail qui je pense, mérite sa place bien que le format m'eut naturellement donné envie de le déplacer en poésie...

mais alors pour le narrateur :
- comment sortir de la dichotomie inconfortable unissant onirisme bien heureux et réalité cauchemardesque ?
- depuis l'art lui-même et auprès de notre humanité, ces mots aiment-ils comme ils en ont un bel air ?
- la douleur feather, tu vas la chercher sans pudeur, mais sans impudeur, c'est ta force, comment tires-tu cette distance ?

au plaisir
"Une cave et tu sais que
Y'a pire que mourir"
- SCH -

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • Messages: 529
Re : Sombre songe.
« Réponse #2 le: 06 juin 2020 à 22:24:59 »
Bonsoir Dot Quote,
Merci, c'est incroyablement en osmose avec mon intention. Ta lecture semble avoir fait écho avec ma pensée. Dire que nous avons tous une sensibilité propre est certainement vrai, cependant il existe une confluence des correspondances,  et ton observation corrobore ce sentiment profondément juste qu'il n'y a, selon moi, qu'une frontière invisible entre une intériorité et une extériorité sensiblement compréhensible.
Encore merci de ce constat tout en finesse et en délicatesse.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 22 requêtes.