Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 06:25:25
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » La salle de ciné » Le cavalier mongol [Hamid Sarda]

Auteur Sujet: Le cavalier mongol [Hamid Sarda]  (Lu 2004 fois)

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Calliopéen
  • Messages: 597
  • serviteur de Saturne
Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« le: 17 février 2020 à 21:28:32 »


« Une légende raconte que les chevaux Darkhad sont nés de ces lacs. Un jour, l'eau se mit à tourbillonner et à bouillonner. Les premiers chevaux en sortirent blancs comme des nuages. Les gens essayèrent de les attraper mais ils replongeaient dans l'eau. Un chamane malveillant assécha les lacs pour que les chevaux ne puissent plus retourner d'où ils venaient... »

Le cavalier mongol, Hamid Sardar , 2019.


Ce qui est fascinant dans ce documentaire, c'est à quel point l'intention élémentaire de raconter une histoire, qui fait du documentaire un film digne de ce nom, est magistralement accomplie par le réalisateur qui se voit embarqué dans l'histoire, bien au delà de ses espérances. Une histoire qu'on pourrait croire écrite pour le film, pour le cinéma.
Preuve que l'écriture du réel, si elle est préméditée en ce qu'elle vise impérativement à raconter une histoire supposée, potentielle, est surtout une écriture de l'histoire en temps réel, histoire dans laquelle il faut trouver bonne place comme témoin direct, comme metteur en scène d'une réalité se jouant d'elle même. 


Présentation d'Arte :

« Dans les grandioses paysages des steppes mongoles, la traque épique de Shukhert prend des allures de western oriental. Surnommé avec respect par les siens "le dompteur de chevaux", tant ses prouesses pour les maîtriser forcent l’admiration, cet attachant héros mongol emmène le spectateur dans une aventure rocambolesque, au plus près du quotidien des nomades, entre chamanisme, rivalités et banditisme. Truffé de rencontres et de rebondissements, son périple permet aussi de découvrir la mosaïque d'une région complexe, traversée par de multiples tensions ethniques et socio-économiques. Avec ce somptueux documentaire, primé au Festival international du film et du livre d’aventure de La Rochelle en 2019, le photographe et réalisateur Hamid Sardar (Taïga) nous plonge, par sa connaissance du territoire et de la culture mongols, au cœur d'un monde contemporain encore empreint de mystère, d’ordinaire accessible aux seuls initiés. »


« Modifié: 17 février 2020 à 21:44:09 par Loup-Taciturne »
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 558
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #1 le: 17 février 2020 à 21:34:17 »
Merci, ça donne envie de le voir. Il y a jusqu'en avril pour ce faire.
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Heldscalla

  • Calligraphe
  • Messages: 127
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #2 le: 17 février 2020 à 23:48:01 »
Comme Miromensil, ça me donne bien envie de le voir !
"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 735
    • BEOCIEN
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #3 le: 18 février 2020 à 18:50:53 »
Bonsoir

Tu as eveille ma curiosite - trouve avec Captvty ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Calliopéen
  • Messages: 597
  • serviteur de Saturne
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #4 le: 18 février 2020 à 19:16:02 »
Avec plaisir, le film est resté quelques jours dans ma mémoire de "choses à regarder", trainant dans mes onglets, je l'ai commencé presque par dépit, du moins par acquis de conscience. En fait dès l'introduction j'ai été embarqué et captivé. C'est un documentaire très accessible, très agréable à visionner. le scénario est rudimentaire et limpide et pourtant l'intrigue toujours relancée. Le personnage est charismatique. Le fond mythologique et sociologique profond. Les scènes de vie quotidienne, la relation entre l'homme, l'environnement, le chien et les chevaux tisse les trames de l'histoire.
La musique pourrait sembler trop omniprésente mais, en plus de rythmer efficacement le film, d'être bien choisie et bien montée, elle participe de ses accents à la fois western et à la fois orientaux qui confinent au dépaysement hollywoodien purement divertissant. Le cinéma est aussi (surtout ?) un art du spectacle.

Il faut aussi faire mention de l'utilisation du drone qui révolutionne depuis plusieurs années les techniques de tournage en documentaire, notamment pour les équipes restreintes en ressources humaines et budget. Ici le drone est un élément essentiel et nécessaire de la mise en scène du décors : ses immensités constituées de steppes, et ses chevaux semi-sauvages qui les parcourent au grand galop.

Bon visionnage
« Modifié: 18 février 2020 à 21:41:22 par Loup-Taciturne »
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 968
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #5 le: 19 février 2020 à 10:56:43 »
Voilà un sujet qui m'attire... Faut juste que je sorte de mon marasme...
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 735
    • BEOCIEN
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #6 le: 26 février 2020 à 07:20:02 »
Bonjour

Je l ai visionne avec grand plaisir - superbe ce mongol solitaire !!!  ;D

Encore merci a toi ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Calliopéen
  • Messages: 597
  • serviteur de Saturne
Re : Le cavalier mongol [Hamid Sarda]
« Réponse #7 le: 26 février 2020 à 23:53:28 »
Avec plaisir : )
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.035 secondes avec 23 requêtes.