Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

13 juillet 2020 à 01:15:45
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Le Tumulte

Auteur Sujet: Le Tumulte  (Lu 607 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Le Tumulte
« le: 30 décembre 2019 à 16:36:50 »
Bonjour,


Un poème léger, léger pour exercer ma plume. J'essaie d'apporter une touche poétique à un thème pourtant très vulgaire : le tumulte.

... Il m'intéresserait de connaître votre sentiment sur la question, mais aussi si vous vous sentez concerné.e par cette thématique.


Merci pour votre lecture. ^^



Il est bien normal de chercher un lieu où se réfugier.

Les pensées les plus vives sont comme cela
Poussées par un enthousiasme succinct
Elles reviennent se plonger dans les secrets
Comme pour s'assurer qu'elles ont disparu
De la circulation.

Il existe des passions, des choix
Des écoles ou des bagages
La poésie en est un
Et de son aura l'on tire une certaine constance.

Il n'est pas rare de s'intéresser
Aux sons
Aux mémoires, aux visions
Aux certitudes familières ou aux origines d'un petit monde
Et d'en faire un poème
Un espace où rêvasser sur les saisons.

Très vite
D'un instant à l'autre
Les mots vont trop loin
Les yeux s'illuminent, grésillent
Cherchent à se cacher dans les illusions
Or la conscience toujours
Cherche en l'explicite l'origine d'une nouvelle discrétion
Ainsi les bruits
Font-ils disparaître les sons clairs et distingués
Au profit de la confusion
De la foule
De l'indissociable.


Et vous, le bruit ?
Le potin d'enfer ? Le tumulte ou l'exagération ?
Et vous ?
En faites-vous le lieu d'une cachette ?

Il y a tant de façon de détourner l'attention
Certains en font tout plein
Pour qu'on ne sache où ils sont
Les poètes, ô poètes, les poètes en réaction
Cent poèmes écrivent pour toujours recentrer
Le cœur de toutes les observations.

Hors ligne Lavekrep codaraque

  • Calliopéen
  • Messages: 460
Re : Le Tumulte
« Réponse #1 le: 07 janvier 2020 à 17:11:13 »
bonjour Alan,
Très joli bruissement qui se lit en silence.
Juste pour mieux l'entendre, juste pour oublier l’assourdissent fracas d'une bombe balancée sur un grand champs de mines.
Merci de m'avoir permis, le tant d'un instant, de ne plus rien entendre.
Pascal
Mourir est un manque de savoir vivre (Dac)
Si quelqu'un vous dit : " Je me tue à te le dire. "...Laissez le mourir

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • Messages: 529
Re : Le Tumulte
« Réponse #2 le: 07 janvier 2020 à 21:17:53 »
Les mots choquent, s'entrechoquent contre souvent des non-dits. Faire éclore des idées insoupçonnées, bousculer le non conventionnel, reste peut-être la vocation de l'écrivain. Ceci doit, selon moi, se faire en respectant l'acceptable dans les limites d'un audible bienveillant. Lorsque la haine nourrit l'écriture, l'esthétique s'en voit amoindrie. Écrire sous tensions ne génère que de l'incompréhensible.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Tumulte
« Réponse #3 le: 07 janvier 2020 à 21:59:10 »
Bonjour à tous les deux,


Et merci à vous pour ces impressions de lecture qui proposent une sensibilité tout différente et pourtant complémentaire.

Juste pour mieux l'entendre, juste pour oublier l’assourdissent fracas d'une bombe balancée sur un grand champs de mines.

Quand il s'agit de faire la guerre à tout va pour faire oublier ses petits crimes passés, il n'y a alors plus qu'un pont entre explicite et impudeur... un saut vertigineux à qui reste un spectateur impuissant...

C'était, il est vrai, le thème profond de mon poème ci-dessus.


Écrire sous tensions ne génère que de l'incompréhensible.

Eh ! Si les plus grands artistes savent exercer leur art quelle que soit la tension alentour, ce n'est pas parce que l'on exprime une tension intérieure que l'on est nécessairement un talentueux interprète. Tout art discipline l'émotion et la domine telle une bête sauvage et infatigable !

Ici, je me tournais plus sincèrement vers la thématique du tumulte, et comme une juste représentation, la position la plus simple pour en faire une vraisemblable composition était de trancher entre le sujet et l'objet, observant le tumulte de loin comme une contemplation lointaine. Cependant la question de la tension chez une poétesse ou un poète lui-même reste une question à part entière et ne manque pas de solliciter de nouvelles questions chez moi : des questions sur la position que j'aurais pu prendre pour représenter le tumulte au mieux, l'exprimer avec violence ou au contraire avec angoisse ; finalement, je crois que je ne regrette pas mon choix, et ta parole me donne envie d'expérimenter de nouveaux horizons poétiques tout en me confortant dans mes préférences exprimées.


Un grand merci à vous pour votre lecture. ^^
« Modifié: 07 janvier 2020 à 22:02:48 par Alan Tréard »

Hors ligne AdrienBD

  • Plumelette
  • Messages: 19
Re : Le Tumulte
« Réponse #4 le: 10 janvier 2020 à 03:18:30 »
Je pense qu'il y'a beaucoup d'enseignement à tirer de ton poème, de part sa structure, ses respirations, interlocutions... De mots simples et choisis découlent une complexité follement simple qui se redécouvre à la relecture, qui fut pour ma part hâtive.
 C'est inspirant pour de jeune écrivain, et ça me donne envie d'aller lire des 'classiques'. 
Tout a été dit sans foi, et beaucoup mieux que par moi.

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 423
Re : Le Tumulte
« Réponse #5 le: 10 janvier 2020 à 15:20:49 »
Bonjour Alan,

Sur le poème :

Très beau poème. Fluide et léger. Vraiment un beau moment de lecture.

Une amélioration ? Il y a trois fois le verbe chercher, c'est de trop à mon sens.


Sur la thématique :

Tant de gens couverts de robes de sage, de médailles et de palmes académiques, tant de ces gens qui ont créé ce monde en y définissant la vulgarité, tant de ces personnes me sortent par les oreilles qu'il m'est impossible de te suivre sur le sujet. Non, le tumulte n'est pas vulgaire, il est, à mon sens, chaque jour un peu plus nécessaire. Et j'ajoute que, lui aussi, est vecteur de textes littéraires magnifiques.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Tumulte
« Réponse #6 le: 11 janvier 2020 à 11:24:05 »
Bonjour AdrienBD,


Il me semblerait que tu ne te laisses absolument pas impressionner par le tumulte... Chose étrange pour qui saurait y voir la pire des zizanies ! Remarquons qu'il peut arriver de provoquer volontairement ce boucan pour se faire entendre quand on a plus d'autre moyen d'être pris au sérieux, cela pourrait faire l'objet d'un de mes futurs poèmes...


Merci à toi pour cette lecture.




Bonjour Manu,


Merci pour ton commentaire, je ne suis pas convaincu par la chasse aux répétitions dans ma poésie à moi personnellement, ça ne me semble pas tellement correspondre à mon propre désir de refrain, de mélodie et de chœur antique en forme de fatalité que j'espérais évoquer à la lecture, je garde donc mon choix premier de recherche et l'assume pour le meilleur et pour le pire ; en te priant de m'excuser pour les torts que j'en garde.

En ce qui concerne ton apologie du tumulte, je ne doute pas que tu sauras convaincre quelques amuseurs russes qui sont fascinés par l'instabilité des autres, les guerres lointaines et les effondrements de civilisation, mais qui ne supportent pas le moindre pet de travers sur leur propre sol ! Étrange manie...


À bientôt ! ^^
« Modifié: 11 janvier 2020 à 11:54:46 par Alan Tréard »

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 423
Re : Le Tumulte
« Réponse #7 le: 11 janvier 2020 à 14:48:08 »
Bonjour Alan,

Pourquoi Russe ? Et pourquoi veux-tu me faire passer pour un apprenti tyran ?

Restons en France. Et si aujourd'hui tu peux t'exprimer librement, c'est grâce en partie aux tumultes de la Révolution. Un autre exemple ? Si l'échelle générale des salaires en France est un tout petit peu moins élastique que dans beaucoup d'autres pays, c'est grâce aux grèves de mai 68.

Le tumulte tyrannique peut être celui de l'écrasement, de la pensée BCBG. Ne crois-tu pas que c'est un tumulte silencieux pour nous entuber dans la matrice ?

Non, le tumulte n'est pas vulgaire, il est, entre autre, réaction à l'éxagération.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Tumulte
« Réponse #8 le: 11 janvier 2020 à 16:46:36 »
Rebonjour Manu,


Les tyrans aussi ont leurs bouffons, cela n'en fait pas pour autant des défenseurs des révolutions, bien au contraire.

Je suis curieux de connaître le nouvel opus de l'invraisemblable créativité humaine que représente ce fameux « tumulte silencieux », j'espère que tu prendras le soin de mieux détailler cette visionnaire révélation dans une de tes futures publications qui devrait, je n'en doute pas, arriver bien vite jusqu'aux oreilles épatées de Poutine lui-même.


En attendant, et pour revenir au présent sujet : un grand merci à toi pour cette lecture ! ^^

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 423
Re : Le Tumulte
« Réponse #9 le: 11 janvier 2020 à 17:36:58 »
Oui, effectivement je peux être remercié pour avoir commenté sur ce que tu sollicitais, mais pas comme tu le souhaitais,

En trois phrases, je me suis fait traité de Russe, de communiste-bolchevique-sovietokagebetiste, de tyran, de maniaque, de bouffon et de suceur d'oreille de Poutine. Mais quelle oreille ? La gauche ou la droite ?

Tout cela n'est pas grave, j'en souris, mais puisque tu sembles avoir lu tous mes textes (et avant de publier celui sur le tumulte qui te fera rire aux éclats.), je me permets de te signaler que l'insulte qui me ferait le plus plaisir est Anticapitaliste. Peut être pour le Noël prochain ?

« Modifié: 11 janvier 2020 à 18:11:20 par Manu »

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Tumulte
« Réponse #10 le: 11 janvier 2020 à 20:47:52 »
À bientôt, Manu, merci à toi pour ton bienveillant passage, j'espère que tu prends plaisir à lire mes poèmes, sans quoi je te remercie chaleureusement pour ce douloureux effort de lecture.

Hors ligne Barles Chaudelaire

  • Scribe
  • Messages: 65
Re : Le Tumulte
« Réponse #11 le: 14 janvier 2020 à 13:15:26 »
Quel beau thème !
Et le tumulte, quelle belle cachette. Je n'avais jamais songé à me cacher au milieu du vacarme. Il est vrai qu'on ne voit jamais ce que nous avons sous le nez, et nous vivons perpétuellement dans le tumulte.
Il faudrait une vie pour avoir une certitude à ce sujet ! Mais la mienne est fondée sur tes mots : et ils sont convaincants !
Bel exercice, Alan Tréard, et merci pour cette lecture agréable.

Hors ligne cat38

  • Aède
  • Messages: 180
Re : Le Tumulte
« Réponse #12 le: 14 janvier 2020 à 14:05:33 »
Bonjour, chaque strophe est une idée sur le tumulte. Le poème dans son ensemble donne une définition très juste du tumulte, c'est bien écrit, plaisant à lire et bien pensé. Le  tumulte c'est le bruit environnant. Je ne travaille (poésie, texte ou nouvelles) que dans le calme. Discuter dans un endroit bruyant devient pour moi vite pénible.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 030
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Tumulte
« Réponse #13 le: 14 janvier 2020 à 18:47:15 »
Bonjour Barles,


Merci à toi pour ton passage. Revenir à ce qu'on a sous le nez, s'empêcher d'ouvrir les yeux sur le monde alentour... Tant de prérogatives qui ne sont pas celles d'une poésie de la contemplation ni de l’œil affûté !

Hier nous avions des Aragon, des Beckett ou des Saint-Exupéry qui mettaient l'action individuelle au cœur de leurs préoccupations, aujourd'hui est venu le temps des pensées lointaines, des observations les plus impartiales et des beautés les plus justement restituées. Je cherche encore la plus belle tour, le plus beau perchoir où chaque angle de la vie sera accessible d'un seul coup d’œil !!


Merci à toi pour cette lecture. ^^




Bonjour cat38,


Toi qui aimes tant les histoires sanguinaires et les drames effroyables, je suis surpris que tu te retrouves personnellement dans une poésie si différente de tes propres créations ! Et pourtant, je dois remarquer que c'est en s'inspirant de nos différences et de nos richesses diversifiées que nous apprenons à nous réinventer et à nous enrichir mutuellement : je suis en train de reprendre mes lectures de textes longs en ce moment, progressivement, je devrais bientôt pouvoir consacrer un peu de temps à ton recueil Sangs et Eaux vives.


Un grand merci à toi alors, et à très bientôt ! :)
« Modifié: 14 janvier 2020 à 18:48:54 par Alan Tréard »

Hors ligne cat38

  • Aède
  • Messages: 180
Re : Le Tumulte
« Réponse #14 le: 15 janvier 2020 à 19:09:10 »
Avec plaisir ! j'aime lire surtout et écrire  de moins en moins de la poésie et j'écris des nouvelles beaucoup plus "douces" cela dépend du thème du recueil qui est pour celui que tu corrige le thème de la souffrance et du mal. Il est vrai que l'esprit criminel m'intéresse.
« Modifié: 16 janvier 2020 à 13:47:27 par cat38 »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 23 requêtes.