Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 00:53:46
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps

Auteur Sujet: [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps  (Lu 968 fois)

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
[Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« le: 12 décembre 2019 à 15:58:19 »

J'ai choisi de mettre en spoilers dans la mesure où ça contient un peu la fantasmatique de mon nano 2019...
Mais bon c'est qu'une histoire d'atmosphère. C'est pas spoilant en termes d'intrigue !

Mais ce sera inclus à mon nano, c'est sûr.

Bonne lecture si vous y allez (:
(je l'espère)

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 558
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #1 le: 12 décembre 2019 à 18:29:12 »
ooooh c'est la fameuse façon de s'exprimer de ton narrateur ? (oui, il y a des lecteurs, sache-le)

On dirait qu'il apprend une langue et qu'il cherche ses mots, et pourtant il me semble être certain de ce qui lui donne envie de parler... donc même s'il n'a pas toutes les meilleures constructions grammaticales, y a qqchose qui sonne fluide malgré tout. Je dirais. Je reconnais en filigrane ta façon d'écrire qui est très riche, avec l'une ou l'autre circonvolution, du voc coloré plic-ploc... il est bleu et blanc ce texte Oo et ça m'a donne envie de lire ton nano !

après j'avoue, et c'est perso... que jpp des répétitions, même si ici c'est tout à fait justifié. les bouts de phrases qui se répètent de paragraphe en paragraphe, j'ai lu beaucoup de choses comme ça dernièrement, et euh, ça m'emballe pas, même si oui c'est comme ça que ton narrateur s'exprime. j'ai l'impression qu'un groupe de mots répétés perd en puissance au fur et à mesure des répétitions, en fait... mais c'est peut-être que moi

merci pour ce texte !

Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #2 le: 12 décembre 2019 à 18:55:05 »
Eh salut ! C'est vraiment cool que tu trouves ça fluide !

il est bleu et blanc ce texte Oo
eeeuh ?

Citer
après j'avoue, et c'est perso... que jpp des répétitions, même si ici c'est tout à fait justifié. les bouts de phrases qui se répètent de paragraphe en paragraphe, j'ai lu beaucoup de choses comme ça dernièrement, et euh, ça m'emballe pas, même si oui c'est comme ça que ton narrateur s'exprime. j'ai l'impression qu'un groupe de mots répétés perd en puissance au fur et à mesure des répétitions, en fait... mais c'est peut-être que moi
Je suis pas vraiment fan des constructions anaphoriques en général non plus haha, donc je comprends complètement ta position. Enfin parfois ça rend bien mais c'est quand même le degré un de "comment créer un rythme", je trouve... Ça dépend, quand c'est assumé pour par exemple donner une tonalité de conte, je peux trouver ça chouette (je me souviens de Mange-Bitume par exemple où ça passait crème et faisait partie du petit trot du texte).
Mais du coup là oui ça l'aide vraiment, mon narrateur, ça lui permet d'écrire plus fluidement justement, en utilisant sa mémoire vive, plutôt que de faire l'effort de retrouver des mots de cette langue étrangère à chaque fois. Et c'est vrai que la dimension de conte se ramène aussi de temps en temps... enfin pas souvent ais un peu ici en l'occurrence.

Mais je comprends grave que ça te plaise pas, surtout si t'as eu ta dose récemment. Moi aussi c'est le genre de "trucs" stylistiques dont j'ai vite ma dose.

Mais du coup euh peut-être que tu feras mieux de pas lire mon nano snif... je veux dire qu'il y a énormément de répétitions.

Merci d'être passée oh c'est hyper gentil, je voulais avoir au moins un retour avant de braver la section des nanos !
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

En ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 271
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #3 le: 12 décembre 2019 à 23:43:39 »
Bonjour Lo,


J'ai lu ce texte pour découvrir un peu ce sur quoi tu travailles en ce moment, et j'ai trouvé ça très intéressant.

J'ai vu que tu jouais sur les répétitions en jouant également sur la diversité des sens à partir d'un même mot. Je dirais que j'ai bien aimé la dimension érotique de certaines tournures, et que j'ai bien aimé également le côté immersif du texte (j'ai le sentiment d'être dans la tête de ton personnage de façon très vivante). En revanche, le contraste entre certaines tournures très complexes et d'autres répétitions plus abruptes m'a fait bizarre : je dirais que c'est une recherche de style intéressante qui mérite d'être approfondie et qui peut marcher si elle est bien menée.

Ton personnage m'a semblé assez décalé dans sa façon de penser, c'est une expérience éprouvante mais enrichissante.


Je te souhaite bon courage pour ton nano, je vois que tu te plonges dans une vaste réécriture.


Et merci à toi pour cette lecture !! ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
Re : Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #4 le: 13 décembre 2019 à 09:17:57 »
Bonjour Alan,

super pour l'immersivité, c'est un des buts.

En revanche, le contraste entre certaines tournures très complexes et d'autres répétitions plus abruptes m'a fait bizarre : je dirais que c'est une recherche de style intéressante qui mérite d'être approfondie et qui peut marcher si elle est bien menée.
alors 2 trucs ; 1) ce passage arrive vers la fin du roman, donc en effet il y a quelques petites choses complexes (mais + dans le vocabulaire que dans les tournures) qu'il a acquis au fil du récit, et ça commence à faire un cocktail un peu bizarre. 2) je suis vraiment intéressé par ton relevé de ces "tournures très complexes" parce que j'ai pas eu la sensation d'en utiliser, et peut-être même que j'ai envie de les éliminer toutes. Je pensais avoir utilisé une syntaxe très simple (seulement les relatives introduites par "qui", par exemple, et encore, il cherche à les évitet). Donc ouais, si jamais tu as le temps, ça m'intéresse que tu me cites un ou deux endroits qui t'ont gêné.

Citer
Ton personnage m'a semblé assez décalé dans sa façon de penser, c'est une expérience éprouvante mais enrichissante.
Je l'ai 100 % pensée comme une lecture éprouvante - d'ailleurs, pas nécessairement éprouvant formellement, mais beaucoup dans le fait d'être aux prises avec ce décalage culturel de mon personnage, les questions morales qui tournent autour... mais on ne le voit peut-être pas énormément dans ce passage, moins que dans d'autres en tout cas, bref mais puisque tu choisis ces mots c'est super et c'était mon objectif !

Merci pour ton intérêt puis ton commentaire !
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

En ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 271
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #5 le: 13 décembre 2019 à 11:26:32 »
Avec plaisir.


Elles vont très lentes, sur leurs bras des sacs viennent des boutiques étrangères et personne sait, que contiennent-ils ?

Vraiment difficile de comprendre cette phrase. Peut-être mettre un point après « très lentes » ou un point virgule ? De cette façon, cela te permet de signaler qu'une idée est terminée une autre commence.


Je suis un très petit garçon quand j’arrive devant une reine des résolutions, parce qu’elles habitent le district d’apparat + de 1024 x 768.

Ici, je n'ai pas compris l'utilisation du « parce que » qui rend ma lecture difficile.


C’est les bus d’apparat qui portent les reines coraniques et ils traversent les résolutions, les reines visitent un port et 700 années passent, elles visitent un roi et sa mort passe, mais l’après-midi des reines seulement passe.

Ici, je ne comprends pas ce que la phrase apporte, la tournure me semble complexe.


Quand les hommes mettent les vêtements de la mosquée et frappent leurs corps avec du bois et du métal, parce que c’est le mois qui se souvient de la mort de l’imam Hussein, c’est le début des 40 jours, ils font des bruits. Les bois et les métals frappent leurs vêtements, leurs peaux, leurs os, et ils font des forts bruits. Ces bruits continuent dans le ciel quand les reines [...]

Ici, j'ai eu le sentiment que tu avais volontairement complexifié la première phrase, or que cela t'a obligé ensuite à répéter « bois et du métal » et « font des bruits » sans quoi l'action n'était plus compréhensible.


Citer
Ton personnage m'a semblé assez décalé dans sa façon de penser, c'est une expérience éprouvante mais enrichissante.
Je l'ai 100 % pensée comme une lecture éprouvante - d'ailleurs, pas nécessairement éprouvant formellement, mais beaucoup dans le fait d'être aux prises avec ce décalage culturel de mon personnage, les questions morales qui tournent autour... mais on ne le voit peut-être pas énormément dans ce passage, moins que dans d'autres en tout cas, bref mais puisque tu choisis ces mots c'est super et c'était mon objectif !

C'est la difficulté d'être immersif. On voit ça dans le cinéma lorsque le personnage d'un film parle un patois régional : il s'agit de faire vivre le personnage dans son authenticité tout en maintenant le plaisir du divertissement (afin qu'on ne se casse pas la tête à en comprendre les sens). Je dirais que tu peux essayer de ne raconter que les situations les plus intéressantes (éviter les moments du quotidien trop banals) et apporter un enjeu que ton lecteur comprendra naturellement (quelque chose qui dépasse la singularité de ton personnage).

Au niveau du point de vue moral, je n'ai pas retrouvé ces questions dans la bouche de ton personnage, j'ai le sentiment plutôt que tu t'en sers plus pour dire des choses que tu penses que pour expliquer un bon ou un mauvais comportement (pour qu'il y ait un aspect moral, il faut nécessairement qu'il y ait une bonne attitude ou une mauvaise). J'ai plus le sentiment que tu essaies d'incarner un personnage plutôt que d'apporter une dimension morale à sa façon d'être. J'ai pensé à La Religieuse de Diderot, le fait de créer un personnage lui a permis de dire des choses qu'il n'aurait pas dites en son nom propre.


Et voici pour quelques précisions, je te laisse à ta relecture, bon courage à toi. ^^
« Modifié: 13 décembre 2019 à 11:31:55 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
Re : Re : [Tictac 12.12.19] La traversée des beaux draps
« Réponse #6 le: 13 décembre 2019 à 11:45:11 »
Ok je comprends, c'est moins une histoire de tournures complexes que de tournures trop simples qui bout à bout deviennent complexes pour le lecteur. Dans un sens, ça me rassure, parce que l'enjeu c'est que ce soit crédible en termes de "le narrateur est en apprentissage de cette langue".

Elles vont très lentes, sur leurs bras des sacs viennent des boutiques étrangères et personne sait, que contiennent-ils ?

Vraiment difficile de comprendre cette phrase. Peut-être mettre un point après « très lentes » ou un point virgule ? De cette façon, cela te permet de signaler qu'une idée est terminée une autre commence.
oui c'est un flot souvent un peu long, il ne sait pas utiliser une tournure en "ce que", donc il commence une phrase puis il l'achève en interrogation : au lieu de "personne ne sait ce qu'ils contiennent" il va écrire "personne sait, que contiennent-ils ?"

Citer
Je suis un très petit garçon quand j’arrive devant une reine des résolutions, parce qu’elles habitent le district d’apparat + de 1024 x 768.

Ici, je n'ai pas compris l'utilisation du « parce que » qui rend ma lecture difficile.
alors j'éclaircirai peut-être en "Quand j'arrive devant une reine des résolutions, je sens que je suis un très petit garçon, parce qu'elles habitent le district d'apparat (...)". L'idée est que la richesse, le faste, la différence de classe, les rendent aussi physiquement + grandes, voire géantes.

Citer
C’est les bus d’apparat qui portent les reines coraniques et ils traversent les résolutions, les reines visitent un port et 700 années passent, elles visitent un roi et sa mort passe, mais l’après-midi des reines seulement passe.

Ici, je ne comprends pas ce que la phrase apporte, la tournure me semble complexe.
c'est pour dire qu'elles peuvent voyager dans des dimensions temporelles différentes, le temps passe bien + vite sur les humains que sur elles. Mais il y a aussi une référence à un autre récit du roman, avec une histoire de port et de 700 ans, donc sans son souvenir ça devient peut-être un peu nébuleux

Citer
Quand les hommes mettent les vêtements de la mosquée et frappent leurs corps avec du bois et du métal, parce que c’est le mois qui se souvient de la mort de l’imam Hussein, c’est le début des 40 jours, ils font des bruits. Les bois et les métals frappent leurs vêtements, leurs peaux, leurs os, et ils font des forts bruits. Ces bruits continuent dans le ciel quand les reines [...]

Ici, j'ai eu le sentiment que tu avais volontairement complexifié la première phrase, or que cela t'a obligé ensuite à répéter « bois et du métal » et « font des bruits » sans quoi l'action n'était plus compréhensible.
en fait il écrit aussi ce qu'il pense, avec le côté un peu désordonné que ça implique. Mais là où un narrateur lambda aurait une certaine souplesse, sa langue à lui reste un peu rigide, et il doit beaucoup répéter pour se faire comprendre, à défaut de maitriser des tournures allusives plus sophistiquées.

Pour le reste, je ne suis pas sûr que j'essaie d'incarner ce personnage. Il raconte tout tout seul. Disons que l'incarnation est bien en amont de la narration, euh. Et souvent je ne me sers pas du tout de lui pour affirmer des choses, dans la mesure où je pense souvent très très différemment de lui sur plein de sujets (la religion, les filles...). Mais malgré son omnipotence, ma morale peut être implicite. Quand tel chapitre se clôt sur telle action, et que le chapitre suivant évoque telle histoire, il y a des mises en perspective à faire, une résonance à comprendre, etc., c'est ça dont je parle quand je dis "morale implicite". Bref, y avait moins de possibilités de jouer avec ça au sein d'un seul fragment tictaqué !

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de ces précisions !
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.089 secondes avec 23 requêtes.