Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 septembre 2020 à 00:51:51
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Ronde comme un soleil

Auteur Sujet: Ronde comme un soleil  (Lu 510 fois)

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 548
Ronde comme un soleil
« le: 05 décembre 2019 à 18:35:57 »
Il suffit d'une lampe
Posée sur la paillasse
Ronde comme un soleil
Douce comme une fin
Éclairant d'une main
Un nouveau sapin
Pour qu'un rêve fatigué
Lui tourne autour
Jusqu'à baisser
Mes paupières de velours.

Ma lampe, j'aime ton silence
Et ta lumière qui s'oublie
Dans ce monde impudique
Peuplé de cris.

J'aimerais sentir
L'odeur du pin dans mon lit
Toucher et cueillir
Le nouveau jasmin fleuri
Entendre les grillons
Dans cette nuit immense
Où chantent les étoiles
De trop loin.

J'aimerais me perdre
Dans des roulements d'astres
Et des bruissements de feuilles.
La ville est un désastre
Et je suis en deuil.
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Shudrack

  • Calligraphe
  • Messages: 126
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #1 le: 06 décembre 2019 à 00:10:15 »
joli, c'est bien équilibré.

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 548
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #2 le: 08 décembre 2019 à 18:39:57 »
Merci de ton passage.
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Calliopéen
  • Messages: 596
  • serviteur de Saturne
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #3 le: 16 décembre 2019 à 14:56:46 »
Salut Cyr !

Ça fait plusieurs fois que je viens sur ce poème.

Et aujourd'hui tout m'est apparu lumineux.
Je ne sais pas pourquoi, si je suis passé trop vite, regardé d'un mauvais angle.

Mais là j'ai vécu la scène. Il y a surement le sapin de Noël, qui campe le décors et la saison. La main de la lampe. En fait ce poème est une description réelle est fidèle de la réalité. Il faut le lire comme cela. Il faut se mettre à la place du poète installé chez lui à la lueur de sa petite lampe. Qui se prend à déclamer une ode à sa lampe (au soleil) dans une (la) nuit d'hiver. Et comme la lumière appelle la lumière, le poète se prend à rêver de l'été. La lampe est l'avatar du soleil (comme le suggère le titre).
Citer
J'aimerais sentir
L'odeur du pin dans mon lit
Toucher et cueillir
Le nouveau jasmin fleuri
Entendre les grillons
Dans cette nuit immense
Où chantent les étoiles
De trop loin.
Nuit immense que l'hiver. Les étoiles chantent de trop loin pour ne pas pouvoir être dehors sous les étoiles, à la belle étoile ?


Citer
Pour qu'un rêve fatigué
Lui tourne autour
Mon image préférée.

Citer
J'aimerais me perdre
Dans des roulements d'astres
Et des bruissements de feuilles.
La ville est un désastre
Et je suis en deuil.
Toujours implicitement l'été, après le pin qui rappelle le littoral, les roulements d'astres qui mêlent mer et ciel dans une image audacieuse, une lumière presque obscure.

L'hiver en ville est un deuil du bon temps de l'été.

Au plaisir,



Edit :

Citer
Ma lampe, j'aime ton silence
Et ta lumière qui s'oublie
Dans ce monde impudique
Peuplé de cris.
Ici j'ai bien aimé la divagation sur l'état du monde. Par contre j'ai trouvé une sorte de hiatus interprétatif entre "lumière qui s'oublie" (ok pour le monde qui s'obscurcit et ses cris) et "impudique". Car souvent l'impudeur peut se confondre avec la recherche de lumière (mais pas celle dont tu parles)
« Modifié: 16 décembre 2019 à 15:00:45 par Loup-Taciturne »
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

Hors ligne Miromensil

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 500
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #4 le: 17 décembre 2019 à 17:41:04 »
hello cyr,

bien aimé ce poème (comment le rythme se déroule autour de la thématique). juste moins convaincu par "Douce comme une fin" (?) et le "De trop loin" qui tombe un peu à plat - par contre il y a quelque chose de doux dans tourne autour/paupière de velours. je préfère ce poème aux derniers que tu as posté. à bientôt !
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 548
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #5 le: 21 décembre 2019 à 21:37:00 »
C'est mieux de répondre plus tôt mais merci pour vos retours. Loup-taciturne, tes commentaires me plaisent beaucoup. Il y a des poèmes parfois autour des quels je tourne autour sur le forum, un peu "désorientée" mais voulant mieux les saisir j'y reviens dans le temps. J'aime beaucoup cette démarche d'insistance.
« Modifié: 21 décembre 2019 à 21:38:33 par Cyr »
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Fried

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 842
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #6 le: 13 janvier 2020 à 17:12:12 »
Hello Cyr, celui ci je ne l'avais pas vu passer,

J'aime beaucoup la première image
"Il suffit d'une lampe
Posée sur la paillasse
Ronde comme un soleil"
cela me transporte dehors et je ressent aussi le désir exprimé d'être dehors sous les étoiles.
Les deux derniers vers ramènent à la réalité et à la ville qui plus est
est un désastre. c'est assez abrupte mais ça donne une vigueur au poème.
On comprend ce besoin d'évasion.


Hors ligne Barles Chaudelaire

  • Scribe
  • Messages: 65
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #7 le: 14 janvier 2020 à 13:11:42 »
"La ville est un désastre
Et je suis en deuil"

J'adore !
Tu m'as emporté, je t'ai suivi et le voyage était onirique ! Le seul bémol est cet "impudique" que je n'arrive pas à intégrer à ta prose. Mais c'est un simple accroc dans un pull chaud et fait-main. Merci pour cette découverte !

Hors ligne cat38

  • Aède
  • Messages: 180
Re : Ronde comme un soleil
« Réponse #8 le: 14 janvier 2020 à 14:07:59 »
Bonjour, beau poème sur le silence, la quiétude. Ta deuxième strophe est ma préférée. C'est simple mais bien trouvé, poétique et très agréable à lire. Merci

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.061 secondes avec 22 requêtes.