Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 04:30:38
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » [Tic Tac 27 août 2019] À travers le rideau

Auteur Sujet: [Tic Tac 27 août 2019] À travers le rideau  (Lu 2607 fois)

Hors ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 869
  • orque magnifique et ténébreuse
[Tic Tac 27 août 2019] À travers le rideau
« le: 27 août 2019 à 21:56:52 »
À travers le rideau

– L'enregistrement commencera quand vous verrez la lumière clignoter, juste après le bip sonore. Surtout, parlez librement.

*BIP*

"Ok. Alors. Je... euh... Tout a commencé avec cette... comme une apparition, soudaine, en plein milieu de mon quotidien. Le ciel, pas que ce soit important, mais je m'en souviens encore bien, le ciel avait cette teinte de l'enfance, bleu pâle, mais très intense, et les oiseaux gazouillaient. C’était août et je marchais dans une rue au niveau de la forêt. Je me rendais, il me semble, chez une amie ou alors en ville, maintenant c’est flou. Enfin je veux dire, c'est comme si les éléments ordonnés de ma mémoire s'étaient mélangés, avaient fait de nouvelles alliances mais... enfin, peut-être qu'on y reviendra. Donc oui, je me rendais chez une amie. J’étais dans une passe plutôt stable de ma vie, il me semble... enfin, rien n'indiquait que... Vous voyez, je venais de rentrer de vacances, que j’avais passées dans le sud de l’Italie. Je m’étais baignée des heures dans l’eau turquoise, propre, limpide comme du verre. J’avais bu du vin et des bières sur la plage, et fait l’amour sous les étoiles. Ce jour-là, en marchant dans la rue, je pensais sûrement à tout cela – j'aime bien me rappeler les moments doux – de comment mon corps s'évaporaient en bulles après le vin, des morceaux de comètes qui filaient dans le firmament, des beaux iris de quelqu'étranger. J'avançais, j'imagine, légère, heureuse même, mais avec le bonheur, c’est toujours difficile à dire. J'ai souvent de la peine à comprendre si je suis heureuse ou si c'est juste un désir de l'être. Et puis, heureuse à propos de quoi ? Maintenant, je ne sais plus, mes souvenirs se délitent dans une marre de confusion. Bon. Toujours est-il que je ne parvins jamais chez cette amie ou cet autre endroit où je me rendais. J’eus cette, comment dire, ce n’était pas une hallucination puisque je n'y crus pas dans l'immédiat. Je ne sais pas, une vision peut-être, mais c’est quoi la différence ? Sur le coup, je crus à une prémonition. Devant moi, en pleine rue donc, du feu et des cadavres d’animaux et d’humains, et puis des maladies aussi grosses que des nuages – je courus comme pour leur échapper–, et enfin le désespoir dégoulinant des murs. Je n'arrive pas à mieux le décrire. Vous devez vous imaginez tout cela comme des sensations détachées du réel mais qui filtrent à travers son rideau, ou alors comme un couche alternative de données juxtaposée sur le réel, une sorte de papier calque. Et plus vraie, bien plus vraie. On m’a trouvée recroquevillée dans un coin de jardin privé, tremblante, les yeux ronds.

La deuxième apparition, c'était... je crois que ce fut des mois plus tard, janvier ou février, mais vous voyez, vraiment tout cela est maintenant mal défini, se déroule dans ma tête en successions d'évènements de très mauvaise résolution, les sons crépitent et puis se perdent. J’étais en meeting ce jour-là, ça je m'en souviens, j’écoutais avec attention un collègue présenter son projet sur une solution écolo d'insecticide, je regardais attentivement ses lèvres danser et puis ses yeux clignoter, le jeu de ses mains, les tremblements de ses narines, et par moments son power point et puis ça a commencé. De sa bouche jaillirent des litres de liquide opaque, rouge, dense, et qui puait le sang. Et dans cette rivière pourpre, des petits bateaux, des enfants, leurs parents, se noyant dans ces eaux ferreuses. Je crois que je m’évanouis aussitôt.

Après ça, ces images insidieuses se firent de plus en plus fréquentes. Je faisais des courses et soudain que du plastique dans tous les rayons qui grossissait s'amplifiait jusqu'à me submerger. Je mangeais avec des amis et la viande hurlait, le poisson pleurait. Je m’enfermais chez moi, claquais la porte, vite la clé, double-tour, je rabattais mes volets, mais même là, les intrusions me trouvaient et me tourmentaient. Des cétacés échoués sur des plages, gourds et plats, les poumons vidés. L’Amazonie qui n’en pouvait plus de brûler dans mon armoire, et quand j'emplissais ma baignoire, toutes les rivières du mondes s'y déversaient, inondées de détritus, de déchets atomiques et de morts. De l’autre côté de mes fenêtres, je les entendais. Les guerres. Mitraillettes, obus, boum boum boum, explosions, hurlements, et puis des grosses voix qui disaient Achetez, c’est le nouveau Iphone40, tenez ici, des aspirines pour votre mal de tête, ces réfugiés, ne vous en souciez pas, ils ne passeront pas. Oui ces grosses voix plus fortes que la guerre, au-dessus de la guerre, indifférentes à la guerre et à tous mes morts, dauphins, libellules et bébés humains. Je suffoquais, j’avais envie de me pendre...

Combien de temps passa, je n'en sais rien. Je mangeais à peine, je ne dormais pas. Je finis par me convaincre d’aller voir un docteur. Ça ne pouvait pas continuer ainsi, et puis il me fallait retourner au travail, à mes amis. La doctoresse m’ausculta longuement, m’écouta attentivement, et puis le diagnostic tomba : éco-anxiété. Rien de grave, elle me prescrit des cachets, me conseilla de participer à quelques manifestations pour me donner de l'espoir, et je pus rentrer chez moi..."

*BIP*

– Merci madame, l'enregistrement est terminé. Vous pouvez regagner votre chambre, un aide-soignant va venir s'occuper de vous.

 
« Modifié: 30 août 2019 à 08:09:53 par derrierelemiroir »
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 361
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #1 le: 27 août 2019 à 22:15:45 »
Yo !

Pas bcp de coquille, alors je relève :

Citer
J’eu cette, comment dire, ce n’était pas une hallucination,
eus

Citer
Sur le coup, je cru à une prémonition
crus

Citer
Devant moi, en pleine rue donc, du feu, et puis des cadavres d’animaux et d’humains, et puis des maladies aussi grosses que des nuages, enfin le désespoir dégoulinant des murs. On m’a retrouvée recroquevillée dans un coin de jardin privé, tremblante, les yeux ronds.
chouette changement d'ambiance !

La deuxième apparition est bien cool aussi :)

Citer
Je faisais des courses, et me voilà submergée par une marée de plastique,
pas top le "me voilà submergée", j'aurais mis un verbe

Citer
même là, les images me trouvaient.
wééééé !

Citer
ces réfugiez, ne vous en souciez pas,
réfugiés

Citer
Rien de grave, elle me prescrit des cachets et je pus rentrer chez moi.
j'ai cru qu'elle allait prescrire d'arrêter de regarder FB ou la télé :D



Chouette texte, lecture super fluide, on s'identifie, on y croit, ça marche bien.
Merci pour la lecture !

Par contre, y a pas trop l'image de la couverture, si je veux pinailler ^^ (mais on s'en fout, hein !)

Hors ligne Elk

  • Chaton Messager
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #2 le: 27 août 2019 à 22:19:25 »
Coucou dlm !

Je fais plein de rêves pas glop en ce moment, alors ton texte m'a parlé, le troisième paragraphe notamment. Ça m'a fait penser aussi à un témoignage-podcast que j'ai écouté il n'y a pas longtemps, pas sur l'éco-anxiété mais sur des histoires d'hallucinations, avec ce côté intrusion permanente dans la vie quotidienne : http://www.slate.fr/podcast/172086/quoi-tu-penses

Sur la forme ça pourrait être retravaillé (forcément, c'est un tictac ^^), j'aime moins le ton que dans d'autres de tes textes ("je marchais donc dans la rue", "vous voyez", ce type d'adresse au lecteur j'ai pas trop accroché, mais ça peut aussi être une technique pour l'écriture rapide/impro ^^), mais il y a pas mal d'idées chouettes et la structure en crescendo fonctionne pas mal je trouve.

Puis cette fin laconique c'est terrible ><

Bises !

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 558
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #3 le: 27 août 2019 à 22:23:54 »
Hello DLM !

Y a quelque chose de curieux dans la voix de la narratrice... mi heureux, mi apeuré, mi interloqué, je ne sais pas trop. Rien que dans l'atmosphère, y a un truc qui tangue. sinon l'idée est chouette-triste, en demi teinte. Le rythme est un poil rapide (la succession des évènements), mais c'est le temps imparti du tic-tac qui veut sans doute ça ^^ Ça vaudrait le coup de le développer pour en faire un texte déployé. Sinon c'est triste, plein d'échos à l'actualité, et la chute est sans doute le plus terrible. merci pour ce texte !
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 361
Re : Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #4 le: 27 août 2019 à 22:36:50 »
Ça m'a fait penser aussi à un témoignage-podcast que j'ai écouté il n'y a pas longtemps, pas sur l'éco-anxiété mais sur des histoires d'hallucinations, avec ce côté intrusion permanente dans la vie quotidienne : http://www.slate.fr/podcast/172086/quoi-tu-penses
Oh mais oui !!! Je l'ai écouté, y quelques mois je pense, et je n'y ai pas pensé en lisant le texte. Marquant ce témoignage. Étrange écho, du coup.

Hors ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 869
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #5 le: 28 août 2019 à 17:10:52 »
@Rémi

Yo! Merci pour le relevé des coquillettes :)

Citer
pas top le "me voilà submergée", j'aurais mis un verbe
Non, pas top, je veillerai à changer!

Citer
j'ai cru qu'elle allait prescrire d'arrêter de regarder FB ou la télé :D
:D :D c'est vrai que ça contribue beaucoup à ce genre de malaises

Citer
Chouette texte, lecture super fluide, on s'identifie, on y croit, ça marche bien.
Merci pour la lecture !
merci!

Citer
Par contre, y a pas trop l'image de la couverture, si je veux pinailler ^^ (mais on s'en fout, hein !)
Arf, je crois que je n'ai jamais vraiment fait attention aux images  >< je croyais que c'était soit l'un ou l'autre ou les deux

Merci pour ton retour!

@Elk

Citer
Je fais plein de rêves pas glop en ce moment, alors ton texte m'a parlé, le troisième paragraphe notamment. Ça m'a fait penser aussi à un témoignage-podcast que j'ai écouté il n'y a pas longtemps, pas sur l'éco-anxiété mais sur des histoires d'hallucinations, avec ce côté intrusion permanente dans la vie quotidienne : http://www.slate.fr/podcast/172086/quoi-tu-penses
En fait l'idée m'est venue parce qu'il n'y a pas longtemps je suis tombée sur un article rédigé par une femme qui parlait de son éco-anxiété, surtout par rapport à son fils je crois. Et puis aussi, évidemment, parce que le monde va très mal et que tout meure et que ça me rend triste et parfois angoissée. Merci pour le lien du podcast!!

Citer
Sur la forme ça pourrait être retravaillé (forcément, c'est un tictac ^^), j'aime moins le ton que dans d'autres de tes textes ("je marchais donc dans la rue", "vous voyez", ce type d'adresse au lecteur j'ai pas trop accroché, mais ça peut aussi être une technique pour l'écriture rapide/impro ^^), mais il y a pas mal d'idées chouettes et la structure en crescendo fonctionne pas mal je trouve.
Oui! C'est le tout premier jet, mais je crois que j'ai bien envie de le retravailler. Pour les adresses au lecteur, j'imaginais à la base que c'était un interview en fait, je crois que c'est pour ça que j'ai écrit ça comme ça. J'aime pas non plus en général, à voir si je garde cette idée.

Citer
Puis cette fin laconique c'est terrible ><
oui '-'

Merci pour ton comm Elk!

@Miro

Citer
Y a quelque chose de curieux dans la voix de la narratrice... mi heureux, mi apeuré, mi interloqué, je ne sais pas trop. Rien que dans l'atmosphère, y a un truc qui tangue
Han, intéressant, je voulais pas lui donner l'air heureux, mais peut-être qu'en commençant, je n'avais pas d'idée bien précise sur ce que j'allais écrire, et ça a contribuer à donner cet atmosphère qui tangue!

Citer
Le rythme est un poil rapide (la succession des évènements), mais c'est le temps imparti du tic-tac qui veut sans doute ça ^^ Ça vaudrait le coup de le développer pour en faire un texte déployé
oui si je le reprends, je prolongerai, je détaillerai, je poserai.

Citer
Sinon c'est triste, plein d'échos à l'actualité, et la chute est sans doute le plus terrible. merci pour ce texte !
merci à toi!!

"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 869
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : [Tic Tac 27 août 2019] À travers le rideau
« Réponse #6 le: 29 août 2019 à 17:39:58 »
Voilà j'ai un peu retravaillé le texte, c'est encore plus dark je crois. Dites-moi ce que vous en pensez si jamais vous repassez par là :)
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.031 secondes avec 23 requêtes.