Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

12 août 2020 à 02:19:13
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Cuisiner la langue : ustensiles et méthodes » Mots de locution

Auteur Sujet: Mots de locution  (Lu 19851 fois)

Hors ligne Moyen Moyen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 167
  • Appelez-moi Moy
    • Expericulum
Re : Mots de locution
« Réponse #75 le: 19 décembre 2019 à 15:14:58 »
Ah oui tiens et le verbe "chaloir" (importer) qui n'est plus utilisé qu'à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif dans l'expression "Peu me chaut".

Il y a aussi le mariole qu'on a tous fait un jour ou l'autre et qu'on ne trouve que dans l'expression "faire le mariole". Le mot viendrait de l'italien mariolo, un escroc.

Pour finir je propose le Coaltar dans lequel on se trouve notamment après un réveil difficile: "être dans le coaltar". Vous avez déjà surement vu ce badigeon goudronneux noir sur la coque des bateaux, et bien il semble que ça soit ça du Coaltar (en anglais charbon et goudron).

(J'ai mis à jour l'index avec ces quatre nouvelles entrées. Je trouve ça magnifique, vous êtes tous fantastiques!)
« Modifié: 19 décembre 2019 à 21:01:09 par Moyen Moyen »
Si tu veux tout savoir, moi aussi.
Jette-lui la pierre dans le doute.

Hors ligne Opercule

  • Aède
  • Messages: 243
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : Mots de locution
« Réponse #76 le: 22 décembre 2019 à 11:11:40 »
Il me revient l'ancien mot pour "avoir l'habitude de" qui est souloir, mais je ne sais pas si c'est un mot qu'on utilise désormais, ou si c'est définitivement perdu.

Hors ligne Dieter

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 429
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Mots de locution
« Réponse #77 le: 22 décembre 2019 à 13:08:03 »
Pas certain que ça fasse partie de ce qui est recherché ici, parce que c'est, au choix des dictionnaires et d'autres sources, soit la constituante d'un mot, soit la constituante d'une onomatopée : bla
Ne s'utilise qu'avec son jumeau : bla, dans bla-bla (ou bla-bla-bla), avec a priori comme origine (?), le verbe argotique blablater ou le verbe blaguer.
S'écrit aussi sans trait d'union : blabla
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 023
Re : Mots de locution
« Réponse #78 le: 29 janvier 2020 à 16:27:10 »
Souloir ne fait pas partie d une locution, et pour moi bla non plus.

J ai trouvé aloi dans bon/mauvais aloi !
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 819
  • Homme incertain.
Re : Mots de locution
« Réponse #79 le: 30 janvier 2020 à 15:15:12 »
Je reviens sur le "férir" de "sans coup férir".

Être féru de quelque chose vient du même verbe, férir, mais mériterait peut-être sa place ici...
Les chevaliers Cathares pleurent doucement, au bord de l'autoroute, quand le soir descend...

Francis Cabrel

Hors ligne Moyen Moyen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 167
  • Appelez-moi Moy
    • Expericulum
Re : Mots de locution
« Réponse #80 le: 15 juillet 2020 à 13:25:52 »
Bonjour,

Merci Gage et Eveil pour "férir" et "aloi".

Je viens de tomber sur une mine! (du coup il va y avoir du boulot dans l'index j'ai la flemme là tout de suite, mais je note pour ne pas perdre)

du même acabit
à l'aune
tous azimuts
en bisbille
bisque rage
monter le bourrichon
faire l'école buissonière
renvoyer aux calendes
chanter à la cantonade
rabattre le caquet
en catimini
convoler en juste noces
sous l'égide
aux entournures
sous la férule de
faire florés
en son for intérieur
passer sous les fourches caudines
à la bonne franquette
tout le saint frusquin
vouer aux gémonies
partir en goguette
haro sur
sous la houlette de
à trie larigot
comme un larron en foire
entrer en lice
pour la modique somme
motus et bouche cousue
se faire du mouron
sainte nitouche
chercher des noises
faire la nouba
d'ores et déjà
pousser des cris d'orfraie
être dans la panade
vie de patachon
tout le pataquès
regagner ses pénates
être sur la sellette
un coup de semonce
suppôt de satan

 ;)
Si tu veux tout savoir, moi aussi.
Jette-lui la pierre dans le doute.

Hors ligne Acini Van Herst

  • Calligraphe
  • Messages: 118
Re : Mots de locution
« Réponse #81 le: 15 juillet 2020 à 23:47:31 »
Salut Moyen Moyen,

Juste quelques remarques sur l’index, tu feras le tri, car je n’ai fait aucune vérif :

      -   N’ont pas l’air de rentrer dans le cadre recherché :


Us
nature : substantif masculin pluriel
étymon : Du latin "ūsus" qui signifie « action de se servir, usage, emploi, expérience »
emploi : dans la locution nominale "us et coutumes"
sens : habitudes, pratiques traditionnelles.

Leurs us barbares avaient pour coutume… en bref peut encore largement être utilisé seul dans la littérature ou une phrase quelconque.

Perso, j’y vois une apocope afin de raccourcir d’usages et de coutumes.



Zizanie

nature : substantif féminin singulier
étymon :  à l'origine autre nom de l'ivraie, elle est devenue aujourd'hui le nom d'un genre de plantes de la famille des Poacées.
emploi : dans la locution nominale "semer la zizanie"
sens : répandre la discorde.

« la zizanie » est monnaie courante en littérature (et en chanson, et en BD), du coup n’est pas usité que dans une locution.


- Mariol (e) (le) (mariol, mariole, mariolle)
nature : Adj
              Substantif masculin
               Au féminin un des sens est : une petite figurine représentant la vierge

étymon : de l'italien "mariolo" qui signifie "escroc"
emploi : dans la locution nominale "faire le mariol"  « faire sa mariol(l)e » « jouer au mariol »
sens : Se faire remarquer, jouer au con…

C’est un sacré mariol, cet espèce de mariole. Idem que les deux au-dessus, ça s’utilise très bien hors d’une locution.


                     
      -   quelques « précisions » :


- Escampette

nature : substantif féminin
étymon : Le mot escampette provient de : "prendre l’escampe", lui-même certainement issu de l’italien "scampare" qui signifiait se sauver. De plus, l’expression sous entend également la notion de poudre (poussière), que nos pieds soulèvent lorsque l’on s’enfuit.
emploi : dans la locution verbale "prendre la poudre d'escampette"
sens : Prendre la fuite

Pour moi le coté poudre joue avec le mot escopette, partir comme « un coup de feu », vite… Et la poussière soulevée par une course rapide rappelle la fumée du dit coup de feu (de départ).

Pour moi escampette paraît être clairement un néologisme issu d’une fusion entre escamper et escopette et ne peut posséder une étymologie ‘propre’.

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.




s’escamper  (aussi se faire escamper) :

   engueuler quelqu’un, se faire engueuler,

   jeter quelque chose ou quelqu’un  en direction de (dans),

   ces deux sens sont encore très usités dans le sud occitan et provençal,

   Détaler, partir brusquement (nettement moins fréquent).





- Fi
nature : interjection,
étymon : fait référence à la fiente des goélands (? t’es sur  de toi ?)
emploi : dans la locution verbale "faire fi de", et  «  Fi de » le plus souvent employé de façon péjorative.

sens : mépriser, ne pas tenir compte de, Il suffit, assez (de).




Echéant me parait un peu hors cadre, même si échoir est peu usité, dès que l’on va user du participe présent on trouvera échéant hors d’une locution.
*


Il me semble que cet index n’est même pas moyen moyen pour le moment, voir rocambolesque, il va falloir, remettre tout ça « au cordeau », arrêtez de « s’en moquer comme des colins-tampons » et réellement ouvrir « couci-couça » différents dicos et autres sources d’infos… Histoire d’ « avoir les coudées franches ». Désolé de balancer ça  « à la hussarde » peut-être « il y a maldonne » .


Mais bon, assez « fait la causette », je ne voudrais pas vous « vouer aux gémonies » ou « empiéter sur vos plates-bandes ». Ni « d’ores et déjà » « faire l’éloge » et encore moins « l’éloge funèbre »  de cet index.
Et « tout le toutim », et ce, sans « faire volte-face ».


Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.




Ah ! « un brin de causette » méditerranéenne me referait facilement « partir en biberine »  et « de traviole » presqu’une « vérité de La Palice » un peu « cucul  la praline ».


Pff ! Avant de « tomber dans  une chausse-trappe » ou « un coup de trafalgar », voir « un coup de Jarnac « , et de « prendre mon cul pour mes chausses », je vous sers ma préférée et je « prend mon cul par l’oreille » (assurément hors cadre mais c ma préférée !) et « me tire dare-dare » ou « fissa-fissa » comme vous voudrez.


Bon courage, c’est tout de même un sacré boulot en perspective, si vous venez à prendre le truc au sérieux, pour le moment ça a tout l’air d’un simple amusement auquel je suis ravi d’avoir pris part,  :D  ;)


merci et au plaisir de revenir voir les avancées.


Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

Acini Van Herst
Barde bardé de bourdes dont l’esprit tortueux diverge

Hors ligne Moyen Moyen

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 167
  • Appelez-moi Moy
    • Expericulum
Re : Mots de locution
« Réponse #82 le: 16 juillet 2020 à 10:48:30 »
Bonjour Acini,

Que dire... merci?
Très belle contribution, je suis esbaudi.

Oui notre classification laisse à désirer.. en même temps c'est toujours le problème avec les lettres, ça se range moins bien que les chiffres  ;D

C'est difficile d'être partisan de plus de rigueur ou de plus d'ouverture mais à tout choisir je préfère laisser le soin à chacun de se faire sa propre idée de ce qui cadre ici.

Personnellement je trouve déjà ici parfaitement mon bonheur ... et d'autant plus depuis ton apport considérable :)
Si tu veux tout savoir, moi aussi.
Jette-lui la pierre dans le doute.

Hors ligne Acini Van Herst

  • Calligraphe
  • Messages: 118
Re : Mots de locution
« Réponse #83 le: 29 juillet 2020 à 16:04:59 »
Salut Moyen Moyen,

Je viens désencombrer mon cerveau qui a bloqué sur ton truc de locution.  ;)  :)

Cheval d'arçon.

à priori, à posteriori, à fortiori.

tomber dans l'escarcelle, celle là m'en avait fait venir une autre avec tomber, et là, trou noir. Une autre fois...

Au plaisir.
Acini Van Herst
Barde bardé de bourdes dont l’esprit tortueux diverge

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 023
Re : Mots de locution
« Réponse #84 le: 29 juillet 2020 à 16:18:22 »
Merci Acini, tu en connais plein ! J ai passé plusieurs heures à essayer de faire un index propre, mais tu es libre de le reprendre à ton compte pour le compléter.
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

Hors ligne Acini Van Herst

  • Calligraphe
  • Messages: 118
Re : Mots de locution
« Réponse #85 le: 01 août 2020 à 00:20:21 »
Salut Eveil,

Effectivement j'étais intéressé par les locutions, expressions, sentences, maximes, et les mots anciens résistant à leur disparition en s'accrochant à ce qu'ils pouvaient.

Sinon, aucune intention de reprise à mon compte, je te souhaite par contre bon courage avec les recherches liées à la création d'un index. tache fastidieuse et souvent contrariante, l'étymologie et la provenance des locutions ne sont pas toujours très claires. Entre autres problèmes...

Sinon, un pot à moi m'exaspère, il dit sans arrêt "nanani nanana" pas sur que ce soit dans le dico, par contre, ça m'a fait penser à "et patati et patata" et à "et patatra".

Et le pseudo de Moyen Moyen m'a fait percuter "il n'y a pas moyen de moyenner"

on l'avait sous le nez...  :-¬?

Ainsi que "Moyennant finance" pour le verbe moyenner je pense il n'y a pas d'autre usage, sauf éventuellement en finance ou en math.


Si il m'en revient d'autre je repasserais avec plaisir,


bon courage et à plus...
Acini Van Herst
Barde bardé de bourdes dont l’esprit tortueux diverge

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 23 requêtes.