Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 octobre 2020 à 02:37:54
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Les temps, un éternel problème...

Auteur Sujet: Les temps, un éternel problème...  (Lu 4647 fois)

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 610
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #15 le: 09 mai 2010 à 12:01:18 »
Ben heu, la nature d'un mot c'est ce qu'il est. Par exemple un nom propre (dans l'exemple de Maurice) et sa fonction, c'est le sujet, ce qu'il fait (ici, il regarde la télé)  :D
It will reveal its meaning when it lives in victory...

pehache

  • Invité
Re : Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #16 le: 20 mai 2010 à 20:01:46 »
Ben heu, la nature d'un mot c'est ce qu'il est. Par exemple un nom propre (dans l'exemple de Maurice) et sa fonction, c'est le sujet, ce qu'il fait (ici, il regarde la télé)  :D

ce qu'il fait ou ce qu'il subit. "Nita est niquée par Médor." Nita sujet, mais c'est Médor qui fait le boulot. (Exemple sexiste en diable, mais c''est  à des fins pédagogiques, s'pas.)

Hors ligne Aslinn Adiba

  • Troubadour
  • Messages: 257
  • Odelali !
    • Dialogue Avec Ma Plume
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #17 le: 05 août 2010 à 20:37:23 »
Oh oui, ces temps posent problème !!!!
Moi, c'est au présent que je n'arrive pas à écrire. Parce que dès que je dois employer le passé dans mon récit, je ne sais plus comment faire !
Alors j'écris à l'imparfait passé simple mais du coup, hors de question d'écrire au "je"... Parce qu'on se trouve vite avec des "Nous nous rejoignames sur la plage."
Vieillot, moche, obsolète...
Mais en revanche, quand on écrit à l'imparfait passé simple et donc... à la troisième personne :P, on peut tout de même insérer un présent de vérité général ?
Je concrétise avec un extrait et si vous voulez bien, vous me dîtes si ça vous choque :

"Ce fut dans ce contexte-là que Louna gravit les marches de sa faculté. Entre une éducation docile de jeune fille féminine et cette envie d’autre chose. Une autre chose encore bien vague car qu’est-ce que la liberté en réalité ?"

et surtout...

"Emma L. était vive, charismatique, l’esprit empreint d’idées féministes que Louna affectionnait mais dont elle n’avait aucune pratique. Emma L. représentait cette liberté et cette émancipation derrière lesquelles la jeune fille courait désespérément. Il est facile d’avoir le discours, cependant, le mettre en pratique s’avère parfois être une véritable galère quand on n’a pas d’exemple concret devant soi. Par exemple, dire « il faut que je me respecte. », c’est bien. Vous faîtes comment vous quand vous n’avez aucune notion du respect, puisque vous vous imaginez que respecter l’autre (toujours l’autre), c’est se taire devant lui et tout lui céder ? Louna avait toujours ce problème d’estime d’elle-même qui entravait sérieusement ses projets de femme émancipée. Emma L. en tant que femme accomplie et féministe était donc un rêve humain pour elle."

Merci d'avance pour vos conseil parce que j'avoue que les temps commencent réellement à me conjuguer douloureusement la tête (sourire)
Aslinn Adiba

"Depuis la nuit des temps c'est pour l'argent
Que l'on envoie mourir des pauvres gens
Les croyants, la patrie :
Prétextes et fariboles !
Combien de vies pour un puits de pétrole ?"

Pierre Perret, "La petite kurde"

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #18 le: 05 août 2010 à 21:11:08 »
je préfère Emma. B :mrgreen:

je ne pense pas que ton emploi du présent pose problème, il s'intègre bien
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Aslinn Adiba

  • Troubadour
  • Messages: 257
  • Odelali !
    • Dialogue Avec Ma Plume
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #19 le: 05 août 2010 à 21:13:28 »
 ;D ;D ;D ;D
Je viens de taper Emma B. sur Google !!!!! je comprends... mais personnellement, je préfère les brunes !  ;D
Merci en tout cas pour cette réponse si rapide !!!!
Aslinn Adiba

"Depuis la nuit des temps c'est pour l'argent
Que l'on envoie mourir des pauvres gens
Les croyants, la patrie :
Prétextes et fariboles !
Combien de vies pour un puits de pétrole ?"

Pierre Perret, "La petite kurde"

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #20 le: 05 août 2010 à 21:15:17 »
XD.
Je parlais d'Emma Bovary :huhu:
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

pehache

  • Invité
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #21 le: 05 août 2010 à 21:18:37 »
"Alors que Maurice regardait la télé, il avait une énorme envie de glace."
Alors, là, il y a coïncidence, il regarde la télé- depuis un certain temps- et a, depuis un certain temps aussi, une envie de glace.


"Alors que Maurice regardait la télé, il eut une énorme envie de glace." Il regarde la télé- depuis etc.- et, soudainement, l'envahit cette éneaurme envie.



alors= a) à ce moment là/ b) dans ce cas

Hors ligne Aslinn Adiba

  • Troubadour
  • Messages: 257
  • Odelali !
    • Dialogue Avec Ma Plume
Re : Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #22 le: 05 août 2010 à 21:21:30 »
XD.
Je parlais d'Emma Bovary :huhu:

Evidemment, cela va de soi, nous sommes sur un site littéraire tout de même :huhu: 8) 8)
Aslinn Adiba

"Depuis la nuit des temps c'est pour l'argent
Que l'on envoie mourir des pauvres gens
Les croyants, la patrie :
Prétextes et fariboles !
Combien de vies pour un puits de pétrole ?"

Pierre Perret, "La petite kurde"

Hors ligne Opercule

  • Troubadour
  • Messages: 287
  • Nécroposteur aux mains froides
Les temps, un éternel problème...
« Réponse #23 le: 15 mai 2020 à 23:47:47 »
Salut ! je viens mettre mon grain de sable.
C’est évidemment un problème qui soulève les masses (et puis le titre du fil était bien trop beau).

Action au moment de la narration --> retour en arrière par rapport au moment de la narration
Présent --> passé-simple
Passé-simple --> plus-que-parfait

Ah ? je voyais plutôt (voir ici).

Temps de narration Temps de décor
Présent Passé composé, (imparfait?)
Passé simple Plus-que-Parfait, imparfait

Il me semblait également avoir vu une manière d’écrire les textes exclusivement à l’imparfait.
Et ne parlons même pas des subjonctifs et conditionnels…

Peut-être un nouveau noyau de réflexion : quels thèmes/ récits seraient plus seyants au présent ou au passé ? Il y a ce sentiment d’éloignement, ou de recul, par rapport au texte écrit au passé simple.

Hors ligne Persona

  • Troubadour
  • Messages: 367
  • Poisson du Léthé
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #24 le: 24 mai 2020 à 11:43:00 »
Temps de narration Temps de décor
Présent Passé composé, (imparfait?)
Passé simple Plus-que-Parfait, imparfait

Oui c'est ce que j'ai en tête aussi ;). Si le temps de narration est le présent, on doit pouvoir utiliser l'imparfait pour une action antérieure qui s'est prolongée dans le passé.
Ex : je suis à la plage A. Hier, j'étais à la plage B. On pourrait aussi dire "j'ai été à la plage B" mais cela traduit plus l'action consistant à se déplacer à la plage que d'y être resté.

Justement, à propos des subjonctifs… Dans un récit au passé (passé simple /imparfait et plus-que-parfait) il me semble que le subjonctif imparfait s'impose. Sauf que c'est assez lourd, soutenu et parfois en déconnexion avec le ton du récit. Comment faites-vous dans ce cas là ? On retombe sur un petit subjonctif présent ni vu ni connu   :-¬? ?

Peut-être un nouveau noyau de réflexion : quels thèmes/ récits seraient plus seyants au présent ou au passé ? Il y a ce sentiment d’éloignement, ou de recul, par rapport au texte écrit au passé simple.
Je n'ai jamais écrit de texte au présent. J'y vois mieux un texte à la 1ère personne
Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 386
Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #25 le: 24 mai 2020 à 12:09:41 »
Dans un texte au présent, si on mentionne des faits antérieurs, on peut utiliser les temps du passé que l'on souhaite (souvent le duo passé composé / imparfait selon les types d'actions (longues brèves descriptives répétées durée indéfinie...), sachant que le passé composé apporte un côté + oral et + proche du temps présent ; ou alors le duo passé simple / imparfait, toujours selon les types d'actions, sachant que le passé simple apporte un côté + soutenu et un peu plus distancié comparativement au passé composé) (à cela s'ajoutent bien sûr les autres temps et modes ponctuels, par exemple un plus-que-parfait pour une action encore antérieure, etc.).

Pour le subjonctif passé, il est fréquent d'utiliser à la place des subjonctifs présents pour ne pas alourdir le texte ; en revanche je pense qu'il faut être cohérent et appliquer la même ligne de conduite pour tout le texte (soit subjonctif passé, soit subjonctif présent pour simplifier).

Pour l'imparfait, je n'ai pas lu Simenon, c'est vraiment des textes entièrement à l'imparfait ? Ou bien seulement des passages avec cette espèce d'imparfait d'action comme dans les exemples cités ?
« Modifié: 24 mai 2020 à 12:28:12 par Ariane »

Hors ligne Persona

  • Troubadour
  • Messages: 367
  • Poisson du Léthé
Re : Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #26 le: 24 mai 2020 à 12:29:33 »
Pour le subjonctif passé, il est fréquent d'utiliser à la place des subjonctifs présents pour ne pas alourdir le texte ; en revanche je pense qu'il faut être cohérent et appliquer la même ligne de conduite pour tout le texte (soit subjonctif passé, soit subjonctif présent pour simplifier).
Ou alors distinguer selon le verbe/ la personne utilisée ? par exemple, le verbe être à la 3e personne du singulier peut passer sans alourdir mais pour le reste on passe au présent. Ca évite les "-issions" ou autres "-ussent" un peu désuets.
Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 610
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Re : Les temps, un éternel problème...
« Réponse #27 le: 24 mai 2020 à 12:56:02 »
y'a quelque chose qui me chiffonne dans l'usage de l'imparfait avec ce "alors que", mais j'suis pas calée pour expliquer quoi.

C'est marrant, maintenant j'ai tendance à rejoindre cet avis  ^^
It will reveal its meaning when it lives in victory...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.038 secondes avec 22 requêtes.