Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 novembre 2020 à 08:50:36
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » BD, comics, mangas » [Manga] Touch

Auteur Sujet: [Manga] Touch  (Lu 985 fois)

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 769
  • Lial' | Calamar placide
[Manga] Touch
« le: 17 janvier 2009 à 16:28:27 »
Je viens de découvrir le mangaka Adachi Misturu, dont j'avais déjà entendu parler (il est l'un des mangakas très connus encore aujourd'hui, alors que ses travaux datent de 1980-1990) mais je n'avais jamais encore lu ce qu'il avait fait. Il faut dire que lorsqu'on parcourt ses oeuvres, on peut avoir l'impression qu'elles ont mal vieilli ; les dessins ne sont pas semblables à ce qui se fait aujourd'hui.
J'ai cependant commencé ma lecture, et je dois avouer avoir été surprise - en bien.
J'ai pour l'instant lu Touch et H2, ses deux oeuvres les plus connues. J'ai une préférence pour Touch, donc c'est cette série que je présente ^^
Le manga est édité chez Glénat, mais la série, bien que finie depuis longtemps (26 volumes au total), n'a pas encore été traduite jusqu'à la fin (ceci dit, en scans...  :-¬?)
Un ptit résume d'abord :


Citation de: résumé de Glénat
Touch est l' uvre emblématique d'Adachi, celle qui l'aura rendu célèbre dans le monde entier. Certains lecteurs se souviennent peut-être de « Théo ou la batte de la victoire », diffusé sur La Cinq à la fin des années 80.
Ce récit singulier, mettant en scène un triangle amoureux entre deux frères jumeaux et leur amie d'enfance, est l'occasion pour l'auteur de traiter d'un thème particulièrement difficile : le travail de deuil.
Kazuya est l'archétype du garçon parfait : beau, intelligent, généreux et doué en sport. Son frère Tatsuya est son opposé direct : fainéant, au sale caractère, et loin d'égaler les talents de Kazuya. Tous deux éprouvent des sentiments forts pour Minami Asakura, leur amie d'enfance, mais Tatsuya, persuadée que celle-ci préfère Kazuya, décide de s'effacer pour laisser le champ libre à son frère. Pourtant, alors que le championnat de base ball du lycée doit battre son plein prochainement, un drame épouvantable va bouleverser le destin de ces trois personnages.
Un grand classique de la tragi-comédie sentimentale, réalisée par le maître du genre au Japon.


Le résumé dit à peu près tout, mais si vous vous dîtes que ça a l'air moyen et bateau, vous êtes loin d'avoir raison.
Il y a donc trois personnages principaux : Tatsuya et Kazuya, qui sont deux frères jumeaux, et Minami, leur amie d'enfance. Les trois ont grandi ensembles et sont inséparables (leurs familles vivent à côté, à un point que les trois enfants ont une espèce de petite maison d'une pièce qu'ils utilisent tous les trois comme salle d'étude (auparavant salle de jeu)  ::)). Kazuya, le cadet, est du genre "parfait en tout" et réussi tout ce qu'il entreprend. Tatsuya est du genre flemmard : sa politique est d'en faire le moins possible. Tat-chan a donc toujours été dans l'ombre de son cadet ; on devine cependant très rapidement que c'est un peu voulu - Tatchan est doué lorsqu'il veut travailler, lorsqu'il était petit il était même plus doué que Kazuya, mais il est du genre à ne pas être facilement motivé  :mrgreen: Un personnage comme je les aime, lol.
Et Minami se retrouve entre les deux. Tant qu'ils sont enfants, aucun problème ; mais bien sûr, les enfants finissent par être en âge de remarquer la distinction homme-femme, et... vous imaginez le problème  ::)

Ca a l'air tout con, comme ça. Sur 26 volumes, il y a des longueurs (parfois même de grosses longueurs). Et pourtant... argh. C'est TROP bien fait. Adachi est un maitre. C'est à dégouter d'écrire.
Un autre point important à savoir est que le manga possède principalement deux thèmes, tout comme H2 du même auteur : le baseball et les relations triangulaires entre amis d'enfance.
Personnellement, je ne m'y connaissais pas trop en baseball ; ce n'était pas un sport qui m'attirait vraiment. (autant dire que j'y connaissais rien  :mrgreen:) Puis j'ai vu l'anime Major, j'ai lu le manga Major, j'ai commencé à aimé ce sport, puis j'ai lu Touch et H2, et... voilà, c'est fini : je suis maintenant désespérément à recherche d'autres bons mangas de baseball  :mrgreen:(heureusement, y'en a pas mal). Ce sport se prête particulièrement bien au manga, je trouve.

Bref.
Je disais donc que Adachi était un maitre.
Pourquoi ?
Je pense que cela tient d'abord à ses personnages : ils peuvent sembler légèrement caricaturaux, et lorsqu'on lit plusieurs mangas d'Adachi on se rend compte qu'il a tendance à aimer des personnages toujours un peu semblables, mais c'est difficile de ne pas les apprécier. Ou, du moins, de ne pas apprécier le personnage principale. D'autres perso (Minami...  :-¬?) sont carrément casse-pieds ; je dois avouer trouver Minami horripilante et ne méritant absolument pas Tatchan. Pourtant, elle est considérée comme une fille géniale par tout le monde dans le manga, et c'ets compréhensible. Mais sa manie de vouloir absolument aller au Koshien (le stade où le tournoi de baseball inter-école se passe) de manière totalement égoïste et sans considération pour Kazu et Tat est ... ><
Pourtant, je pense que c'est un peu voulu de la part d'Adachi. J'veux dire, même dans l'Assassin Royal, y'a des personnages qu'on n'aime pas ! Ben ici, c'est pareil  :mrgreen:
L'autre qualité d'Adachi, c'est d'arriver à en dire énormément en passant par des silences. Il le fait très souvent, mais ça marche... trop bien >< Certaines répliques des personnages peuvent parfois être des non-répliques qui en disent beaucoup - soit parce que le sous-entendu est tel que chacun sait parfaitement ce que le perso pense, soit parce que des actions ont lieu qui remplacent les mots.
Et puis l'humour est trop fort  :mrgreen: Là encore, ce sont souvent de petits riens, mais des petits riens si bien trouvés sur le moment que ça en devient excellent. C'est surtout sur ce point là que je suis admirative du travail d'Adachi.

A noter également que, si c'est vrai que certain passage sont un peu longuets voire ennuyants, j'en retire une impression vraiment positive, j'ai ris très souvent (principalement de petits riens  ::) ) mais j'ai aussi pleuré  :mrgreen: Ca m'a fait pareil dans H2, dans les deux mangas il y a un passage très fort, qui sur le moment laisse l'impression de ne pas toucher, je me disais "oui bon c'est triste mais j'ai rien ressenti", ensuite je fermai le chapitre, j'aillai sur la première page du suivant... et je m'arrêtai, je repensai à ce que j'avais lu, et je pleurai  :mrgreen: Ca a l'air con comme ça mais c'est trop fort lol.

Bref. Mon commentaire commence à devenir long, je vais donc m'arrêter là. Mais c'est un manga que je conseille vraiment, à ceux qui aiment le baseball, mais pas uniquement - c'est avant tout un manga sentimental, mais pas à l'eau de rose : il traite surtout du problème des jumeaux, et de Tatsu qui est toujours eclipsé par son frère, mais ... enfin, c'est vraiment bien trouvé, quoi.



Allez, j'vous mets les premières pages  :mrgreen:

« Modifié: 12 août 2015 à 14:21:30 par Marygold »
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.027 secondes avec 23 requêtes.