Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

25 novembre 2020 à 12:45:46
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Se faire un film

Auteur Sujet: Se faire un film  (Lu 12689 fois)

En ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 556
    • olig marcheur
Se faire un film
« Réponse #15 le: 13 juin 2008 à 18:51:42 »

Comme je fais quoi ? comment j'improvise ? :noange:
comment je fais pour ne pas imaginer les détails ? c'est très simple : tu n'y penses pas, et tu te lances sur Word, juste avec ton petit passage de plan détaillé qui correspond^^
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul ft. Fennekin)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 708
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Se faire un film
« Réponse #16 le: 13 juin 2008 à 19:44:27 »
faudrait que j'ai un plan :-[
en fait je crois que tu reprends super bien le truc "éponge", tu aspires que le bon des auteurs et tu te le fais à ta sauce...
ya qu'à voir le discours indirect libre...



mais ça je sais pas faire, donc...
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

En ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 556
    • olig marcheur
Se faire un film
« Réponse #17 le: 13 juin 2008 à 20:47:26 »

Ah, non, c'est super chiant le syndrome de l'éponge, parce que c'est pas régulier... enfin, on prend beaucoup plus facilement les tournures des écrivains que leurs méthodes...

du coup, ça crée des déséquilibres.

En même temps, ça n'a rien à voir avec le sujet^^

En tout cas, j'arrive pas à me faire des films... j'essaie, parfois je pense à peu près réussir, mais c'est plutôt pour respecter une cohérence : comment réagirait ce personnage, étant donné qu'il vient de vivre ça et ça, qu'il perçoit son interlocuteur de telle manière...
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul ft. Fennekin)

Hors ligne Salamandre

  • Calliopéen
  • Messages: 429
  • Simon le démon
Re : Se faire un film
« Réponse #18 le: 13 juin 2008 à 21:53:53 »
(oula, j'ai eu un flip : j'arrivais pas a poster, mais j'étais pas connectée) Ceci pour expliquer mon état de fatigue, (j'ai bossé avec des mômes de 10 ans toute la journée !) qui me fera peut-être raconter des bêtises...

Loredan : ça veut dire que tu choisis les mots pour leur son, leur graphie leur résonnance ? Du coup, ça donne des beaux textes, et des paysages incongrus ? Archi respect !  ??? ??? :o :o
Pour ma part, je vois tout exactement comme dans un film, ou plutôt, comme dans un rêve : genre un film expérimental, en fait. Souvent, les lieux sont très précis dans ma tête, les personnages aussi, mais par contre, quand j'ai une vue d'ensemble, c'est aussi très précis, mais plus "dessiné". En fait, j'imagine mes histoires un peu comme des dessin de Howe ^^ Ah, si seulement je savais dessiner !

A l'inverse de certains d'entre vous, j'ai pas tendance à détailler... A l'inverse, je survole plutôt... En fait, je dois dire que ça dépend de plein de facteurs, et je suis même pas bien sûre d'avoir compris la question d'ernya...
Sur ce, je vais me pieuter...
Le langage n'est pas la vérité. Il est notre manière d'exister au monde.

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 632
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Se faire un film
« Réponse #19 le: 14 juin 2008 à 20:29:13 »
(Tiens, un nouveau smiley  :coeur: )

Hum, bref, moi j'imagine pas mal de mes textes comme un film; un film très précis même. Il n'y a rien de flou, même la couleur des vêtements d'un personnage reste inchangé d'une scène à l'autre(même si à l'écrit ça peut changer). D'un côté, ça me permet de voir la profondeur qu'aurait cette scène et ça peut me servir lorsque je l'écrirai, pour savoir quel sentiment faire passer. Et bizarrement, je visualise même certaines scènes qui n'ont pas spécialement beaucoup d'intérêt(genre un dragon qui vole et puis... c'est tout...  :D ). Et maintenant, je pourrais même difficilement écrire une scène sans me la représenter, sauf si elle n'est vraiment pas très intéressante. Un autre avantage, c'est que ça me permet de ne pas oublier d'insister sur certaines choses, comme des bruits de tonnerre, les cris d'une bataille ou autres que je risquerais bêtement d'oublier sinon  :-°
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 708
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Se faire un film
« Réponse #20 le: 14 juin 2008 à 20:33:25 »
c'est sûr que visualiser ça aide!
surtout pour des scènes de batailles
mais comment tu fais Krap' pour en faire un texte après ? comment tu passes de ton film au papier ? ^^
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 632
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Se faire un film
« Réponse #21 le: 14 juin 2008 à 20:39:28 »
Ca dépend de la scène en fait.

Par exemple, pour mon prologue, j'insiste beaucoup sur le mauvais temps; la pluie, l'orage et le vent pour poser une ambiance plus ou moins angoissante(bon ça fait très cliché mais tant pis  :mrgreen: ), puis des loups dans le lointain, etc...

C'est sûr que s'il faisait beau durant cette scène, je n'aurais jamais décrit le temps, où est l'intérêt?  :D

Pour le reste, je décris l'action comme elle se déroule lorsque je la visualise, en décrivant les éléments qui me paraissent les plus importants de la scène et éventuellement ceux qui pourraient servir par après. Après, c'est sûr qu'on décrit plus de choses lors d'un dialogue que lors d'un combat.

Et finalement, pour que mon texte colle parfaitement à la visualisation, en le relisant, mon texte doit me faire penser à la même scène exactement(enfin, évidemment, ça ne doit pas être tip-top la même chose et si c'est mieux, je garde, je ne suis pas fou non plus  ^^ Mais dans l'ensemble, je dois retrouver la même scène.).
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 708
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Se faire un film
« Réponse #22 le: 14 juin 2008 à 20:47:17 »
hm... et tu n'as jamais eu l'impression que ta description faisait trop scène de film ? (je n'insinue rien, hein !)
Je veux dire que parfois quand on a des descriptions, on a l'impression que l'auteur décrit une dcène de film, ça coule plus dans la narration...
tu vois ce que j veux dire ?
ça t'as déjà fait ça ou pas du tout ?
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Scorpnix

  • Calliopéen
  • Messages: 552
    • Mon Monde Merveilleux
Re : Se faire un film
« Réponse #23 le: 14 juin 2008 à 20:49:33 »
Un peu comme Ernya, j'aimerais te demander si, du coup, la scène décrite n'est pas trop chargée en détails, si les descriptions ne sont pas trop lourdes...

Car pour moi, quand je fais ça, c'est le cas... Enfin, moi, ça ne me dérange pas du tout, car j'aime bien les détails, mais pour les lecteurs apparemment c'est trop lourd a lire... :s

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 632
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Se faire un film
« Réponse #24 le: 14 juin 2008 à 20:55:55 »
Déjà à la base, j'ai un style un peu lourd  :P


Mais sinon, il suffit de doser. Tant qu'on ne commence pas comme Balzac, ça va. Si on dit par exemple "Il se saisit de l'étoffe rouge et se la passa sur le visage afin de se débarbouiller", ça va. Ce n'est pas trop lourd et ça correspond à ce qu'on a visualisé. Par contre:

"Il se saisit élégamment de son morceau de tissu rouge clair mais un peu foncé, sur lequel étaient brodées ses initiales en bleu turquoise, qu'il avait reçu il y a 17 ans et 3 mois lors de sa communion, afin de retirer les innombrables traces de boue et de ronces qui jonchaient son visage déformé par les années mais qui pourtant rayonnait en ce matin pluvieux de mai 2008."


Là, ça passe moins bien, même si c'est exactement ça qu'on a visualisé et qu'on sait sur ce type et son mouchoir  :-°
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Scorpnix

  • Calliopéen
  • Messages: 552
    • Mon Monde Merveilleux
Re : Se faire un film
« Réponse #25 le: 15 juin 2008 à 09:45:35 »
Mmm... Je vois ce que tu veux dire,  mais ce n'est pas trop mon genre de problème (du moins, je ne crois pas...)

Moi c'est plutot au niveau des descriptions des paysages traversés par les héros...

Je décris l'ambiance générale, les Animaux autours d'eux, la végétation, la couleur du Ciel, s'il fait chaud ou pas, humide, etc... Lorsqu'ils arrivent devant un nouveau paysage (ce qui arrive très fréquemment ::)), je veux décrire le mieux possible ce qu'ils ont sous les yeux, pour que le lecteur se visualise bien tout... Mais ça ralentit beaucoup l'action, du coup... ><

En ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 632
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Se faire un film
« Réponse #26 le: 15 juin 2008 à 10:34:28 »
Tu n'es pas obligé de tout décrire d'un coup non plus. Si tu changes de paysage et que par exemple la couleur des arbres change, tu peux par exemple dire un truc comme: "Et le héros se laissa affaler contre l'un des nombreux arbres blancs(...)". Comme ça, tu décris le nouveau décor sans interrompre l'action. Mais c'est vrai que ce n'est pas toujours évident  :P
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Cibylline

  • Tabellion
  • Messages: 23
    • CitronMeringue
Re : Se faire un film
« Réponse #27 le: 18 juin 2008 à 23:07:35 »
Bon. Ca vous est déjà arrivé d'écrire un passage comme si c'était un film ?
Par exemple, vous imaginez la scène que vous voulez raconter exactement comme une scène de film et à partir de cette image-là vous écrivez.

Bon, je débarque un peu brutalement dans la discussion (mode nouvelle venue, toussa), mais c'était pour dire que... je n'écris que comme ça.
Les films tournent dans ma tête et, quand ça me plait (ou, plutôt, que je sens que je peux le faire), je me mets à mon clavier et je raconte ce que je suis en train de voir.
Du coup, je n'écris pas souvent, mais, quand j'écris, j'écris vite : le film est prêt, a été souvent retouché et mes doigts n'ont qu'à le suivre.

Si l'on était en train de visionner un film et qu'on le décrive pour un ami aveugle, je pense qu'on irait vite (pour suivre l'action en temps réel) et qu'on s'attacherait aux détails importants... donc, au final, je pencherais plus pour le fait que ça aide à élaguer : le film tourne, t'as pas le temps m'em... le lecteur avec les états d'âme de Bidule...

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 708
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Se faire un film
« Réponse #28 le: 18 juin 2008 à 23:21:06 »
Du coup, je n'écris pas souvent, mais, quand j'écris, j'écris vite : le film est prêt, a été souvent retouché et mes doigts n'ont qu'à le suivre.
donc en gros, tu n'improvises jamais ?
je veux dire: tout est déjà réglé, tu ne vas pas te mettre à partir sur une idée parce que pouf, une illumination est apparue ?

et euh..ça ne te bloque jamais t'avoir déjà tout prévu ? tu n'as jamais eu l'impression que ce que tu avais préparé n'était peut-être pas si bien que ça finalement ? ( encore une fois, je n'insinue rien, je tente de comprendre ^^)
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Cibylline

  • Tabellion
  • Messages: 23
    • CitronMeringue
Re : Re : Se faire un film
« Réponse #29 le: 18 juin 2008 à 23:37:43 »
Du coup, je n'écris pas souvent, mais, quand j'écris, j'écris vite : le film est prêt, a été souvent retouché et mes doigts n'ont qu'à le suivre.
donc en gros, tu n'improvises jamais ?
je veux dire: tout est déjà réglé, tu ne vas pas te mettre à partir sur une idée parce que pouf, une illumination est apparue ?

et euh..ça ne te bloque jamais t'avoir déjà tout prévu ? tu n'as jamais eu l'impression que ce que tu avais préparé n'était peut-être pas si bien que ça finalement ? ( encore une fois, je n'insinue rien, je tente de comprendre ^^)

Je vais probablement écrire une grosse bêtise, mais...

On dit souvent que l'humain n'utilise pas totalement son cerveau. Perso, je crois que notre "inconscient" est une partie du cerveau qui fonctionne mieux car moins contrainte.
Quand j'étais ado, j'étais une élève "brillante en maths". Je pourrais dire que, du coup, je maîtrisais pleinement tous les concepts... mais ce n'est pas vrai : j'avais le sentiment que c'était intuitif. Genre je lisais le truc, je ne comprenais pas, j'allais aux toilettes, je m'asseyais deux minutes et pouf !
Quand le prof de physique me rendait mes devoirs, que je lisais un 18/20 à un truc que j'avais à peine capté, je flippais... puis beaucoup d'années sont passées.
Je me suis rendue compte que, plein de fois, dans ma vie privée ou professionnelle, j'avais une "intuition" : en fait, tu sens un truc à cause d'un faisceau d'indices, mais ton inconscient le comprend plus vite que ta raison.
Bref, tout ça pour dire que...
Sur mon dernier texte, j'ai eu des retours extrêment positifs car (je crois que) j'ai enfin admis que ça marchait dans tous les domaines cette partie du cerveau qui va plus vite.
Je crois qu'on n'improvise pas, que les choses ont été préparées quelque part en nous.
Du coup, tu peux avoir l'impression d'une "illumination", mais c'est juste ta partie consciente qui accède à du travail préparé par ton inconscient.

J'ai écrit ma dernière nouvelle en trois/quatre heures et l'on m'a dit qu'elle était plus réussie, toussa... mais je ne pense pas l'avoir créée en quatre heures : elle s'est préparée dans une partie du cerveau, j'en ai vu des bouts, d'autres bouts ont été visionnés pour la première fois tandis que j'écrivais...

Bon, maintenant, vous avez le droit de me classer dans les psychopathes et je suis même pas certaine de m'être bien exprimée :mrgreen:
« Modifié: 18 juin 2008 à 23:40:22 par Cibylline »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.029 secondes avec 23 requêtes.