Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 novembre 2019 à 05:33:51

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Pierre et Jean, préface (Guy de Maupassant)

Auteur Sujet: Pierre et Jean, préface (Guy de Maupassant)  (Lu 11329 fois)

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 455
    • Mon blog
Re : Maupassant : la préface de "Pierre et Jean"
« Réponse #45 le: 19 novembre 2008 à 09:18:55 »
Très intéressant!  Je dirais que dans ce que j'aime lire, je préfère un bon style avec des mots "abordables" plutôt qu'une collection de mots compliqués, mais d'un autre côté je trouve qu'on n'enrichit jamais assez notre vocabulaire... Et les décades sont un parfait exercice pour ça: rien de mieux pour bien s'approprier les mots rares, leur orthographe et leurs sens exacts!
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Maupassant : la préface de "Pierre et Jean"
« Réponse #46 le: 19 novembre 2008 à 16:58:33 »
Personnellement, je ne suis pas trop d'accord avec Maupassant sur ce point, en ce sens que je trouve tout de même que les mots rares ont aussi une valeur, une saveur qui vient de leur aspect parfois un peu oublié. Et le fait qu'ils soient moins utilisés ne les rend pas obsolètes pour autant.

Ensuite, il est vrai que le vocabulaire ne fait pas tout, et qu'une richesse de la syntaxe est elle aussi n'écessaire, mais les néologismes ou la recherche de mots anciens n'est pas à bannir, surtout pour les genres respectifs que sont la science-fiction et la fantasy.

En SF, il serait ainsi intéressant d'avoir des néologismes, et en fantasy, de lire des mots rares, pour donner une sorte de couleur locale au récit.
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 521
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Maupassant : la préface de "Pierre et Jean"
« Réponse #47 le: 19 novembre 2008 à 17:58:25 »

J'en pense qu'il a plutôt raison, dans la mesure où les décades ne sont que des exercices : il ne faut pas s'évertuer à "caser" les mots rares qu'on a appris aux quatre coins de ses textes.
Par contre, il semble aussi dire que l'exercice en lui-même est mauvais, et pour ça je ne suis pas d'accord. S'il nous manque un mot précis, on finira forcément par produire soit une inexactitude, et je ne pense pas que Maupassant adopte le slogan "Mort aux exactitudes !", soit une périphrase qui alourdira la phrase, ce qu'il dénonce justement.

Surtout, il faut replacer chaque chose dans son contexte : Maupassant écrit dans un genre qu'on peut appeler le réalisme. Nous, on écrit surtout (le parallèle est sur le genre et pas la qualité, bien entendu) de la fantasy, et la fantasy requiert un SMIC lexical médiéval, qui forcément paraît aujourd'hui rare et compliqué.


Mais je suis complètement d'accord avec lui sur ce qu'il énonce positivement (et pas "il ne faut pas que") : si certains genres, la fantasy notamment, requièrent certaines franges de vocabulaire spécifique, en aucun cas ils ne doivent délaisser le travail stylistique et syntaxique, qui est valable pour tout texte de littérature.


Voilà ce que j'en pense, mouah.
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Maupassant : la préface de "Pierre et Jean"
« Réponse #48 le: 19 novembre 2008 à 19:39:39 »
C'est vrai que ça dépend des genres.
Mais je ne pense pas que le vocabulaire de fantasy soit non plus très compliqué/recherché, en ce sens qu'il n'y a pas de mots très recherchés que personne ne connaît.
Je pense qu'il vise surtout ceux qui utilisent des grands mots à torts et à travers et qui ne maîtrisent plus ce qu'ils racontent. Vous voyez le genre, les textes plus ou moins pompeux.





"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 521
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Maupassant : la préface de "Pierre et Jean"
« Réponse #49 le: 19 novembre 2008 à 19:48:56 »

Quand même... les champs lexicaux liés aux armes, à l'héraldique, à l'architecture propres au Moyen-Âge ou à la période choisie par l'auteur de fantasy, ce n'est pas rien. Moi, "cimeterre" et "mâchicoulis", je les mets dans la catégorie qu'il décrie ^^

mais j'pense comme tu dis qu'il vise surtout les textes pompeux, ceux qui font plein de références aux mythes antiques et tout.
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.076 secondes avec 22 requêtes.