Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 mai 2019 à 16:54:07

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Aire de jeux (Modérateur: Claudius) » Ecriture automatique

Auteur Sujet: Ecriture automatique  (Lu 2845 fois)

Hors ligne Sleepy

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 148
Ecriture automatique
« le: 09 août 2015 à 23:57:06 »
[Rain] Note : pour plus de clarté sur le thème du topic, je l'ai renommé "Ecriture automatique."

J' ai peut être une idée, bonne ou mauvaise, si y en a que ça tente. :-¬?

Le concept est simple mais je crois pas l' avoir vu dans les autres sujets de l' atelier.

Vous écrivez ce qui vous passe par la tête sans même prendre une seconde pour réfléchir.
Ensuite vous postez ici sans corriger ne serait-ce qu' une seule faute d'orthographe ou de frappe.Pour la longueur je dirais qu' il faut au moins une dizaine de lignes pour que ça devienne marrant.

Avec un peu de chance on aura des textes vraiment bizarres  :mrgreen:

Edit: pour la longueur on s' en fout.
« Modifié: 15 août 2015 à 14:57:55 par Rain »

En ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 022
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #1 le: 10 août 2015 à 01:17:54 »
Mwahah ça m'a l'air marrant. Je sais pas pour dix lignes, mais voilà :

Il était une fois, dans un royaume fort fort lointain, un ogre et un chapeau. L'ogre aimait le chapeau, mais le chapeau était noir, et les ogres verts c'était pas trop sa tasse de thé. Enfin il n'aimait pas le thé non plus, mais du coup ça explique encore mieux son aversion pour l'ogre. Quoi qu'il en soit, un jour l'ogre, déçu et en manque d'amour, va voir le chapeau dans son placard et lui demande :
-Pourquoi ne m'aimes-tu pas ?
Il n'a évidemment pas de réponse. Les chapeaux ça parle pas, c'est tout con un chapeau, c'est rond et noir, et c'est un chapeau quoi, bref c'est pas Monica Bellucci. Un chapeau c'est pas Monica Bellucci, c'set bon à savoir. On est jamais trop prudent.
Bref les jours puis les années puis les décennies puis les siècles puis les millénaires, puis encore plus de temps qui dépasse de loin notre échelle des temps humaine, assez de temps oour que plusieurs galaxies voient le jour et meurent, après tout ce temps l'ogre était toujours amoureux du chapeau. Le chapeau n'aimait toujours pas l'ogre. Merde que pouvait-il bien faire ?
Il n'en savait rien, et il avan_ait, perdu, dans l'immensité de l'espace tout entier, à la recherche d'un truc qui pourrait faire que le chapeau tombe amoureux à son tour de lui. Mais rien n'y fit ! Et encore un million de milliard de trilliard d'hypra-billiards de fois encore plus de temps que ces destructions et créations d'univers cités, il en était toujours au point mort. Bref il avait grave la trique le pauvre, de quoi remplir notre pauvre chapeau à ras-bord. Que pouvait-il faire ? Il voulait pas se soulager en solo, c'était pas bien, c'était manquer de respect à l'objet de son amour cosmique. Alors voilà, désespéré, la queue à l'air, il va voir le chapeau et lui dit :
-J'en peux plus moi, je veux te sauter moi c'est pas possible ça fait des mois tu m'as promis qu'on vivrait ensemble !
le chapeau, bien sur, n'avait rien promis du tout puisqu'un chapeau, CA NE PARLE PAS PUTAIN DE BORDEL DE MERDE CA NE PARLE PAAAAAAAAAAAAAAAS !
Alors Shrek va voir Fiona et lui dit tu sais ma chérie, je t'aime mais y un chapeau là il fait chier, j'aimerais bien faire quelque chose avec mais je t'aime trop pour ça et je veux être avec toi mais le chapeau j'en peux plus il me hante c'est un truc de ouf !
Alors Fiona lui dit
-Bon ben ok, je vais le mettre ce chapeau, comme ça tu nous auras toutes les deux !
-Oh merciiiii mon amour tu sais que je t'aime toi encore plus que le chapeau non bon c'est pas vrai enfin des fois oui et des fois non, ça dépend du temps qu'il fait, tu vois c'est pas con ce que je dis !
-Oui oui oui mon amour t'as raison c'est pas con et je comprends allez je vais aller le chercher ton chapeau !
Et Fiona s'en va et s'en retourne avec le fameux chapeau, tout noir, tout beau, pas du tout décrépit à travers les utra-mega-gypradechezgiga de mille milliards d'étoiles célestes d'années passées et à venir.
-Ohhhhhh, je suis si content, je vous ai toutes les deux pour moi.
Là le chapeau il en a marre et commence à gueuler :
-Merde mais je suis un mec moi t'as pas compris ça ou quoi ! On dit UN chapeau ! Un putain de chapeau ! A la limite une chapotte, eh tiens si tu veux me baiser t'as pas une capote ?
Shrek il comprend plus rien, il se dit qu'il est en train de rêver. Du coup quand le chapeau s'est mis à parler il l'a trouvé bien moins sexy, il le préférait inaccessible. Qu'il soit un mec ça le dérangeait pas, après tout pour ce qu'il voulait en faire... Les chapeaux mâles comme femelles ils ont quand même la même forme quoi, faut pas pousser. Mais voilà il parlait trop et y avait un truc dans sa voix qui lui revenait pas. Du coup il s'est dit ok j'arrête, je le laisse tomber le chapeau. Vive l'Amérique ! Vive la liberté ! Vive l'art ! Vive l'art contemporain ! Vive l'art abstrait ! Vivvvvvvvaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaanteeeeeeeeeeeeeeeeuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

Hem, voilà c'est tout pour moi  :mrgreen:. Alors je retiens de l'exercice que c'est pas si facile que ça de pas réfléchir. On réfléchit forcément ou en tout cas on a des images et des idées qui nous passent en tête le temps de taper un mot sur le clavier. Puis en commençant, j'ai malgré moi pris genre 1 seconde pour penser et y a eu  le "il était une fois". Donc voilà, écrire sans réfléchir, c'est dur, ça demande peut-être un peu de pratique. Des fois ça traîne en longueur, et puis des fois on émerge comme j'ai dit et on constate ce qu'on est en train d'écrire. Bref, dur dur. Puis ça fait peur, imagine si je n'arrive plus à écrire autrement que comme ça  ><
En tout cas c'était marrant !

Edit : en fait j'ai oublié de pas corriger, et quand je voyais une faute trop évidente, je corrigeais instantanément.
Re Edit : c'est intéressant, mais bon la plupart du temps je m'étale en longueur parce que mon cerveau n'a pas d'idées. Ce qui m'intéresserait, c'est de savoir comment je me suis démerdé pour faire avancer l'intrigue, franchement je me souviens plus ! Mais en gros, je dirais que ça reste assez prévisible et superficiel comme réaction, le cerveau qui s'accroche à la moindre sensation qui te traverse l'esprit pour rebondir dessus, et qui s'étale quand y en a pas, enfin cette première tentative en tout cas. Après sérieux j'ai peur de faire ça trop souvent, genre que ça me donne de mauvaises habitudes d'écriture. Mais de temps à autres, ça me branche  ;)
« Modifié: 10 août 2015 à 01:31:32 par extasy »
^^

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 085
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #2 le: 10 août 2015 à 10:29:50 »
étrange idée à rendre fou la plus terrible des plumes.
D'habitudes j'essaie toujours un peu de corriger mes écrits mais là, aaaahhhh je suis fatigué ce monde me fatigue
aaaaaahh
terrible idée on s'y rend fou o ne sat plus à quoi bon continuer mais les mots vieeennnnnennt
LIBERTÉ enfn un mot agréable, bien un truc qui me rassure, eh mais elle est surement éniale cette idée, ca libère
MOUwaha j'acoute les jefferson airplan c'est trop psyché j'adore enfin il va bien falloir finir par cette idée,
excercie très étrange donc, mais est-ce là un exercice ou l'esprit qui s'envole je veut partir dans l'espace faire un petit voyage psyché Aahhhah
Paul kantner il est génia c'est vraiment le genre de cinglé qu'il nous faut allons le chercher avant qu'il ne finisse sa vie, c'est la seule chose à faire, c'est notre avenir qu'il faut prendre en main absolument avant qu'il ne disparaisse
Paul Paul PAAAAAUUOOOOOOOL
Allons y, je préfère m'arrêter là avant d'y tomber fou

Hors ligne Andreaknk988

  • Tabellion
  • Messages: 47
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #3 le: 10 août 2015 à 11:40:18 »
Bonne idée c'est partit !

Compliqué , de trouver des mots qui vont s'enchainer . Mais c'est là tout le secret , je pourrais rentrer dans des grandes lignes , dans de grand discours.
Parler du monde qui vont mal , de la betise humaine , mais non , je vais parler de ma vie.
Oui aussi inintéresante soit elle. Je suis en vacance le temps passe si lentement , bizarre hein ,
qui aurrais envie de reprendre le boulot ? Moi ? Non même pas !!! Je m'ennuie , je veux que le temps s'accélere.
Et quand je reprendrais le travail lundi , j'aurais juste envie de rester au lit ... Ah que c'est duuuur !
Ne jamais savoir ce que l'ont veux. Vouloir l'opposé de ce que l'ont veut.


Enfin plus le temps de reflechir , l'homme va bientot rentrer du travail et je vais devoir lui faire a manger. Steack , Smileys ! Son repas favoris , un vrai gamin . Mais que je l'aime ... 
« Modifié: 10 août 2015 à 11:41:49 par Andreaknk988 »

Hors ligne Sleepy

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 148
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #4 le: 10 août 2015 à 17:37:54 »
Eh, eh, je vois qu'il y a eut des courageux  :mrgreen:

Effectivement Extasy, je trouve pas ça si facile que ça mais mine de rien je trouve que les résultats sont pas mal.
Quand on écrit on se met un filtre, on se demande si telle phrase va sonner bien, si le récit est cohérent, bref on écrit de manière rationnelle et consciente ...
Et je trouve que finalement le résultat est pas si inintéressant que ça en débranchant le filtre.
Après c' est sûr que pour écrire un chef  d'oeuvre avec cette méthode là je pense qu' il y a de la marge.
Bon, je blablate je blablate mais voilà ce que ça a donné pour moi:

Futuristique philantropique aimant dégarni par le fil du temps.
Humouristique tout creux en dedans n' est tu qu' un prétexte ou un commencement.
Eletronique grésillements d' argent. Ouvre les murs maintenant.
Abasourdie par le firmament j' ai rentré mes ailes en dedans.
Grillé par l' étincelle bléssé par la cruelle crétaure de vermeille qui sommeille en dedans.
Apathique et mesquin je veille sur la lune.
Des bulles de silences écrasées par le vent s' emmele dans mes vétements.
Instinctif, j' brule la mécanique et je roule sur le fric.
Méchant par choix je le suis ma foi j' ai perdu les mots pour enfoir les sangs timents évolué par l' amour mal léch j' évoque ton nom étrange créature était tu plus vrais que nature.
Berccé par le roulis du tango libre j' ai compté sur la fibre j' ai planté mon chibre je suis libre maintenant j' ai bu à la santé de la pénombre
e ma faconde mesquin assassine la bruine sanglante épousseté dans un tunnel blanc j' ai perdu la luxure et d' aventure
je ne suis qu' un passsant les yeux rivés sur le néant j' écarquille les pucelles coquine en un dernier batement
je perd la création de mes poutres dorées imbattables et qualifiées pour etre passables pour fuir le passé.
Un soir que l' aurore se lève je sors du chateau des milles desirs.
 Mes plaisirs font la greve et je ne fais plus que souffrir la releve de l' ennui c' est la douleur finale comprend tu mon cri infernale je suis le témoin d' une chute sans fond
 mon coeur mon coeur mon glaçon.
« Modifié: 10 août 2015 à 17:39:55 par Sleepy »

Hors ligne Zagreos

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 501
  • Octogorneau à poil ras
    • Ma page perso
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #5 le: 10 août 2015 à 19:35:57 »
Allez hop, j'essaye !
Réfléchir ça fait mal au crâne... Se cogner aussi. Pourtnat on ne fait pas d'exercice d'écriture dessus. En même temps, ça n'aurait aucun sens. Je vois le titre, en grosse lettres, dégoulinantes de gras et d'italque : "Tapez vous l'occiput dis fois contre le mur et écrivez 200 mots, ça peut être marrant." Résultat : Dix Mdéiens au sol, la tête en sang, après avoir trop voulu tenter l'exercice. Bien sûr il y aura un petit malin - qui n'aura pas le crâne en sang - pour écrire "eh ! c'est moi que tu traite d'occiput". Un phrase qui restera dans les annales.
Par mesure de précaution, l'auteur rajouterait "à utiliser avec modération (ou admin c'est au choix)". Et ce jeux se fera dans le plus grand calme, le plus grand bonheur et la plus grande extas(y). Toutilébienquifinibien, comme dirait l'autre. Sauf qu'on a trois Mdéien morts, la tête écrasé et vide comme celle d'un orc ainsi que sept blessés. Mais tout va bien, à défaut de bière, on se tapera la tête contre les mur pour oublier.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 719
  • Marraine
    • Page perso
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #6 le: 10 août 2015 à 22:47:32 »
En gros, tu proposes de faire de l'écriture automatique ?

Il y a ce topic-là, si vous voulez, qui est régulièrement remonté avec de nouvelles propositions  ;)

je déplace ?
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 085
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : réfléchir ça fait mal au crâne
« Réponse #7 le: 10 août 2015 à 23:24:17 »
Ah oui,
Il est sympa ce topic d'écriture automatique. Bien joué ! C'est bien barré aussi. Ça rend complètement timbré, au final. Ah la la,
Qu'est-ce qu'il y a pas dans l'esprit des autres, c'en est déroutant !

Hors ligne Deströy Escört

  • Scribe
  • Messages: 64
  • Contrejour
    • Nature&Co
Re : Ecriture automatique
« Réponse #8 le: 12 octobre 2015 à 19:20:22 »
C'est, je crois, la première fois que je tente de faire un truc comme ça.

"Feu les odeurs de guimauve et autres sucreries. Les wagons ne bougeront pas.
D’ailleurs, une araignée a sans nul doute élu domicile près de la barre de sécurité ventrale relevée.
Les rires des enfants sont morts et enterrés. Ici, le croassement de la corneille résonne en maître.
Les nuages sont autant de cicatrices dans le ciel et les ballons colorés ne voleront plus.
Lande désolée, bâtie sur l’empire d’un gamin qui n’a pas su grandir comme les autres.
Ou qui ne voulait pas, voilà tout. Un rebelle, contre la société, contre les autres, contre la vie et même… contre lui.
Thématique de la dépression, les clowns sous Xanax ne font plus rire que les yeux humides.
Le poing serré dans la poche, le poing serré.
Un point c’est tout."
"Et si tu peux te perdre du côté du fleuve
Il te calmera jusqu'à ce que tu ne puisses plus respirer..."

Hors ligne Megadonut

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 256
    • Ma page perso
Re : Ecriture automatique
« Réponse #9 le: 12 octobre 2015 à 19:57:04 »
Allons-y !
J'aime les bonbons. C'est bon. Je les aime doux et sucrés, quand il glissent contre ma langue et se collent contre mon palais. Une fois que j'en ai finit un, j'en prend un autre, et encore un autre, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus dans la boîte. Mes parents sont souvent obligés de me gronder. Il me disent que je vais grossir, pourtant cela fait depuis ma naissance que je n'ai pas grossi. Je les prend donc en cachette. Celui-là est à la myrtille, et son goût se mélange onctueusement à ma salive. Mes parents arrivent ! J'entends le bruit de leur voiture. Vite ! Je referme la boîte de bonbons et la remet dans le placard. Puis, je cours vers mon lit et ouvre un livre, pour faire semblant que je faisais une autre activité. Tout va bien, il n'y ont vu que du feu... Je suis tranquille. A la prochaine fois !
"Souviens-toi d'oublier"
Friedrich Nietzsche

"Dis-moi quels livres contient ta bibliothèque, et je te dirai qui tu es"
De moi ^^

Hors ligne Farios

  • Plumelette
  • Messages: 14
  • Electysia
Re : Ecriture automatique
« Réponse #10 le: 12 octobre 2015 à 22:02:27 »
C'est vrai que ça donne des choses pas mal :)
Je me jette à l'eau allez:

Je vais à l'eau dans un petit ruisseau et aperçois des tas de nénuphars gris. Pourquoi gris ? Simplement parce qu'ils sont les reflets des nuages et de ma mélancolie. Le court d'eau n'est que la rivière de mes larmes et de la pluie qui tombe de par mon être afin d'extérioriser toute ma rage et ma haine concernant cette grenouille qui chante et qui perturbe mes oreilles. Quoi Quoi Coua ? C'est vraiment pas bien de déranger comme ça quelqu'un qui écrit. On croirait entendre les vouvouzelas au stade de France ! Le vent frotte les branches et fait tomber de nouvelles gouttes d'eau qui font vibrer cette petite mare dans laquelle je guette à l'affut de tous les batraciens. ça oscille et de même que mon coeur qui en ce moment ne peut se délécter de voir tant de beautés. Des beautés ? Tu parles ça crie et ça couine et puis c'est moche cet endroit ! Tout est gris et y'a trop de bruit pour pouvoir se concentrer.
ON croirait entendre la Castafiore qui perce mes tympans comme le cercueil du pharaon est ouvert par des profanateurs de tombe. C'est entré par la force sans en avoir le droit. C'est quoi ce concert au juste ? Vous voulez pas arrêtez quelques secondes cette noirceur pour me laisser profiter du ruisseau et de ces gouttes de pluie qui commencent à diminuer en nombre.
Plus que dix par secondes et les grenouilles s'enfuient. Les nénuphars renaissent et mon coeur redevient battant. Les couleurs me reviennent et ma mélancolie s'estompe. A présent cette rivière me laisse sans voix et je peux contempler sa beauté sans plus aucune contrainte. C'est stupéfiant ! Il suffisait juste que les parasites déguerpissent pour pouvoir profiter d'un si bel endroit rayonnant de sa splendeur !
Un lieu ne peut être savouré pleinement que lorsqu'on est seul comme on déguste seul des pates carbonara ou tous ces bons plats une fois mis en bouche. Hum du calme, une bonne odeur ! Rien de mieux pour du bonheur !
"L'enfer c'est les autres", Sartre

Hors ligne mythiris

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 128
Re : Ecriture automatique
« Réponse #11 le: 15 octobre 2015 à 05:24:39 »
Ecrit sans réfléchir, posté sans réfléchir  :)

Bonjour
Ça fait bizarre d’écrire sans savoir
Savoir ce qu’on dira
Sans réfléchir et pourtant
Il y aurait matière
Matière à réfléchir
Bon je crois que l’exercice ca a assez duré
Je recommence
A bientôt

Me revoilà , j’allais pas laisser tomber comme une merde après 1 minute. Plus que trois à tirer.
Je pense à ma fille, a non, ça y est, je sors. Ne penser à rien, écrire, plus vite, pour ne penser à rien. Taper plus vite. Voilà, pourquoi plus vite. Je peux écrire aussi lentement sans réfléchir. Ca repose, mes doigts s’engourdissent. Je m’engourde , etripouille, je m’endors.
Mandragore.
Belle de nuit, accueil bonté, voilà j’accours
Rime étincelante de blanches céphalées, je virevlote dans les mots ne pas corriger, mais ca y est, je pense à nouveau.


Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 686
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Re : Ecriture automatique
« Réponse #12 le: 23 septembre 2017 à 02:40:27 »
Ecriture automatique.
Tu seras ma relecture.
Sans sens pratique.
Je suis presque sur.
Que cette métrique.
Aurait une piqure.
D'analgésique.
Dans son investiture.
A la république.
S'il y avait l'armure.
Il y a la balistique.
D'une pauvre raclure.
Qui ressent la sismique.
D'un groupe de tellures.
D'aspect fantomatique.
Comptant par la pure.
Des diamants mirifiques.
Par delà d'une posture.
Cherchant l'écrastique.
D'un nouveau galure.
Que me pose l'esthétique.
D'une célèbre cure.
Cybernétique.
Fomentée par les murs.
D'un chateau antique.
Et jusque dans l'embrasure.
De ma chambre autistique.
Qui fulmine d'imposture.
Quand présente la scientifique.
Que je ne peux conclure.
Sans recours public.
A la part de moisissure.
Nourrissant synaptique.
Furent.
Aspic.
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne LeMargoulin

  • Prophète
  • **
  • Messages: 901
  • Petit poulpe des bois
Re : Ecriture automatique
« Réponse #13 le: 12 février 2018 à 21:36:16 »
Suite à la proposition de Javableue, je ravive ce fil.
Je ne sais pas comment ont procédé les précedents mais l'idée est d'arriver, comme le dit le vénéré Wikipédia, à "un mode d'écriture dans lequel n'interviennent ni la conscience ni la volonté.".
Je me disais que, pour faire ça ensemble, on pourrait partir du même mot (pour commencer, donc, "changement") et laisser le stylo et l'immédiateté de la pensée faire le reste.
Qu'en pensez-vous ?
J'aurais aimé me lancer dans la flibuste mais ma couardise m'a poussé vers les lettres.

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 762
Re : Ecriture automatique
« Réponse #14 le: 12 février 2018 à 21:41:47 »
http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,2678.0.html


Ce n'est qu'un mythe, jeune Margoulin, car si tu écris un mot, tu le penses.
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.05 secondes avec 22 requêtes.