Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2020 à 04:25:28
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Persuasion (Jane Austen)

Auteur Sujet: Persuasion (Jane Austen)  (Lu 969 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Persuasion (Jane Austen)
« le: 06 juillet 2013 à 20:50:50 »
[j'ajouterai une image quand j'aurai une connexion qui a plus d'une demie barre de réseau  :-¬? ]


L'histoire, c'est celle d'Anne Eliott, seconde fille de Sir Walter Eliott, un petit noble anglais qui a une très haute opinion de lui-même et de la valeur de sa famille, valeur qu'il mesure uniquement à la condition sociale qu'ils occupent. Sauf que, croûlant sous les dettes, il est obligé de louer son beau château pour aller vivre à Bath avec ses filles. Avant de le rejoindre lui et sa grande soeur Elizabeth, Anne séjourne un moment dans les environs chez son autre soeur. Sauf qu'il s'avère que le frère des locataires de leur château s'avère être le capitaine Wentworth, ancien fiancé d'Anne qu'elle avait éconduit huit ans plus tôt sous l'influence de sa famille parce qu'il n'avait pas une bonne situation. Et le voilà qui fait comme s'il ne la connaissait pas et se met à courtiser ses cousines.



J'avais jamais lu de Jane Austen et on m'a offert celui-ci, alors j'ai commencé par là. J'avoue que je suis assez déçue. C'est bien écrit, ça oui ; et j'ai lu presque d'une traite la deuxième moitié du livre dans un moment perdu. L'ambiance très "cottage anglais" et le ridicule de la petit noblesse sont bien campés.
Mais après, j'avoue que j'ai trouvé ça assez plan-plan. Les personnages sont pas désagréables mais un peu... je sais pas, lisses, classiques. Anne c'est un peu la Mary Sue du XIXe siècle  :D Elle est jolie mais pas coquette, sensée, modeste, gentille, serviable, discrète et avec un fort sens du devoir. Wentworth, c'est le galant homme par excellence. Et les autres personnages, on alterne entre la caricature du petit noble provincial (le père et Elizabeth), la soeur hypocondriaque, et les personnages de condition inférieure pleins de bon sens et de chaleur humaine... Bref, l'ambiance générale est plutôt joyeuse, mais j'ai trouvé que c'était vraiment pas très marquant. Ça se lit facilement mais ça s'oublie vite...
Et puis alors j'ai trouvé l'intrigue très limitée. Entre les "je l'aime encore mais il ne fait pas attention à moi, oh, il a eu une attention à mon égard, mais il va épouser Louise, mais en fait peut-être m'aime-t-il encore ?" et les problèmes insolubles qui n'en sont pas vraiment (non, sérieux, s'ils s'étaient parlé depuis le début, la moitié de l'intrigue aurait été évitée :D). Et puis j'ai trouvé la fin un peu facile : quid de M. Eliott, le cousin machiavélique qui semblait déployer plein de plans pour leur nuire ? Hop, résolu en deux pages....

Bref, sympathoche mais vraiment sans plus. Je sais pas, dites-moi, dois-je en attendre davantage d'un Jane Austen ? Parce que s'ils sont tous sur ce modèle, je pense que je vais pas continuer.

En plus, je sais pas pourquoi, j'avais Jane Eyre en tête (les auteurs sont souvent associées, auteures du XIXe siècle qui défendent la position féminine, même époque, même genre d'histoires...), et ça n'a pas aidé, parce que les personnages sont quand même beaucoup plus creux, et l'intrigue largement plus lisse...  ::)

Enfin bon, j'ai pas passé un mauvais moment, mais je suis vraiment déçue !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Aquarelle

  • Aède
  • Messages: 240
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #1 le: 11 juillet 2013 à 15:01:36 »
Ah, Persuasion... Je l'ai lu il y a longtemps et ce n'est certainement pas celui qui m'a le plus marqué. Pour moi, ce n'est pas le meilleur et je trouve en plus qu'il y a vieilli moins bien que d'autres. Au moment où je l'ai lu - mais je le répète c'était il y a un bout de temps - j'avais même trouvé qu'il y avait des longueurs et que l'ironie de Jane Austen n'était pas aussi acérée qu'ailleurs. Le personnage de Wentworth m'avait aussi vaguement agacée.
Après, ça reste représentatif des oeuvres de Jane Austen, bien sûr... Le milieu, le type d'intrigue, la façon dont elle évolue, le style.
Par contre par rapport à Jane Eyre je trouve ça peut-être moins fort mais moins malhabile : pas de bohémienne dans Persuasion...

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #2 le: 31 juillet 2013 à 11:50:02 »
J'essaierai peut-être d'en lire un autre pour voir, alors... Un jour...

Par contre par rapport à Jane Eyre je trouve ça peut-être moins fort mais moins malhabile : pas de bohémienne dans Persuasion...
Non, certes, mais il y a des cousins qu'on croise par hasard dans une petite ville éloignée, des anciens fiancés qui arrivent par hasard dans la maison, des amies d'enfance qui, par hasard, ont connu personnellement le méchant il y a longtemps... Bizarrement, dans Jane Eyre comme tout est plus romanesque, l'invraisemblable m'a moins gênée que là, où tout se veut assez cohérent, et où on se dit que, vraiment, le monde est petit, hein...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Aquarelle

  • Aède
  • Messages: 240
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #3 le: 01 août 2013 à 14:37:17 »
Citer
Non, certes, mais il y a des cousins qu'on croise par hasard dans une petite ville éloignée, des anciens fiancés qui arrivent par hasard dans la maison, des amies d'enfance qui, par hasard, ont connu personnellement le méchant il y a longtemps... Bizarrement, dans Jane Eyre comme tout est plus romanesque, l'invraisemblable m'a moins gênée que là, où tout se veut assez cohérent, et où on se dit que, vraiment, le monde est petit, hein...

Hum... Certes. Disons que le cercle et les lieux de la bonne société sont restreints ? :)
Non mais tu as raison, et en particulier dans Persuasion, il y a de grosses ficelles aussi. Mais elles ne se manifestent pas exactement de la même manière.
De toute façon dans ce livre je n'arrive pas à me défaire de l'impression que les deux héros sont un peu bêtes - bon, cette remarque n'a rien à voir avec la question des grosses ficelles...

Hors ligne HB

  • Prophète
  • Messages: 667
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #4 le: 01 août 2013 à 21:58:54 »
Bon, ben moi j'aime ce livre.  :-[
Une écriture juste et sensible et pourtant c'est dur par moments.

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #5 le: 02 août 2013 à 12:47:23 »
Ah mais moi aussi, j'ai bien aimé ! Mais disons, sans plus. Et pour un grand classique aussi réputé que Jane Austen, je pense que je m'attendais à mieux...

Citer
De toute façon dans ce livre je n'arrive pas à me défaire de l'impression que les deux héros sont un peu bêtes - bon, cette remarque n'a rien à voir avec la question des grosses ficelles...
Oui, voilà ! Surtout l'héroïne, parce qu'à la rigueur, que Wentworth lui en veuille à mort pour l'avoir largué comme une vieille chaussette 7 ans plus tôt, on peut comprendre. Mais son attitude à elle du "il est là, je l'aime encore mais je vais faire comme si de rien n'était parce que, ben, je sais pas, juste comme ça"...  ><
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Aquarelle

  • Aède
  • Messages: 240
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #6 le: 04 août 2013 à 10:46:40 »
Oh, moi aussi j'ai bien aimé !
Je pense juste que si j'ai quelques soucis avec le livre, c'est parce qu'à l'époque, la façon de penser des personnages devait bien sûr sembler normale, mais aujourd'hui c'est plus difficile d'adhérer au comportement de l'héroïne il me semble. Et justement comme on est bien plongé dans ses pensées et qu'on partage facilement son point de vue - je trouve - eh bien le "problème" en est renforcé.

Hors ligne HB

  • Prophète
  • Messages: 667
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #7 le: 04 août 2013 à 15:14:40 »
Pas faux, ça. Enfin, je veux dire : je suis d'accord.  :)
En même temps, je répète tjrs la même chose quand on parle de livres mais la base pour apprécier un roman à sa juste valeur, c'est de faire confiance à l'auteur et d'être en empathie avec les personnages.
On peut d'ailleurs trouver plein de raisons valables à l'attitude d'Anne. Ne serait-ce que ce qui est un des sujets principaux du livre : la société "trop polie", trop plein de codes, de l'époque. Et puis ce qui fait de Jane Austen, comme de beaucoup de grands écrivains, ce qu'ils sont, c'est d'avoir une perception aigüe des relations entre individus, et de leurs ressentis. Ce qui peut parfois nous paraître comme tiré par les cheveux, ou banal, ou injustifié, est en fait expliqué par une certaine profondeur des sentiments (ou bien par des sentiments ridicules, d'ailleurs, ou tout ce que l'on veut)... Je crois.  :)

Hors ligne Mascha

  • Scribe
  • Messages: 86
    • La végé du quartier ouvrier
Re : Persuasion (Jane Austen)
« Réponse #8 le: 03 septembre 2020 à 22:48:54 »
J'aime tous les romans de Jane Austen. Sans exception. Je les adore tous. Et Persuasion ne change pas la règle.
Ce petit roman de Jane Austen, court car inachevé, est différent de tous les autres livres de l'autrice anglaise... et c'est pour cela que je l'apprécie tant!

Ici, Anne Elliot, l’héroïne, n'est ni une jeune femme forte possédant une grande confiance en elle-même, ni réservée et effacée. Elle est plutôt une femme déjà formée, avec ses doutes, ses forces, une vive intelligence et une impressionnante maturité. Maturité qu'elle a construite à force d'erreurs. C'est le seul livre dans lequel Jane Austen présente une protagoniste principale avec une telle personnalité. Et cela fait un bien fou! J'aime ce personnage avec ces défauts (somme toute) très humains. Je m'identifie à Anne. Ainsi, je lui souhaite le bonheur. Je la plains d'avoir une telle famille. J'aime ce qu'elle aime, et j'ai de la peine lorsqu'elle souffre. Jane Austen a parfaitement réussi à créer une relation empathique entre le lecteur et le personnage principal.

L'histoire du livre est une histoire de deuxième chance. L’héroïne a laissé passer sa chance d'être aimé la première fois. Elle s'était laissée persuader de refuser la demande en mariage d'un homme pauvre, mais aimant. Maintenant qu'il est de retour avec une immense fortune construite de ses propres mains (chose rare chez Austen), et une énorme ressentiment envers Anne, cette dernière arrivera-t-elle à se lier avec lui de nouveau? Et à le convaincre qu'elle a changé? La (pénible) famille d'Anne la laissera-t-elle vivre un peu? Que de questions qui permettent d'apprécier l'histoire!

À conseiller à toutes personnes souhaitant découvrir Jane Austen sans pour autant vouloir se taper une bonne brique.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.043 secondes avec 23 requêtes.