Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

30 octobre 2020 à 08:31:09
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Ecrire sans ratures

Auteur Sujet: Ecrire sans ratures  (Lu 15349 fois)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 374
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #30 le: 20 août 2009 à 19:21:01 »
Il faut vraiment que je me spécialise dans le déterrement de vieux fil ^^

Mais j'ai enfin trouvé des gens qui me comprennent ! En effet, quand j'écris un texte sur papier, il y a toujours des tonnes et des tonnes de ratures de phrases réécrites une dizaine de fois, les unes sur les autres. En plus, j'ai une écriture désastreuse ce qu'y fait qu'il faut que je me relise très vite, sinon, c'est pire que de lire du chinois ^^

Mais disons que je suis partagé entre manuscrit et tapuscrit. Tout est dans le style du texte. Sur écrit, je fait souvent mes poèmes, les plans de mes textes les plus long, les nouvelles, bref, des textes plutôt courts. Et sur l'ordi, c'est les textes les plus long (pièces de théâtre, roman).
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne lulli

  • Aède
  • Messages: 185
    • Page-publique.
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #31 le: 28 décembre 2009 à 18:44:24 »
J'écris des premiers jets très très construits (trop, c'est super dur à retravailler du coup), à la main ou à l'ordi, je ne rature pas ou presque pas et je tourne pas dix fois les mots dans mon crâne avant de les noter (je hais le crayon à papier qui permet d'effacer mais j'aime bien l'ordi qui permet la même chose)...

Je vous épargne mes 'brouillons' et autres écrits à la main, c'est même dur à lire pour moi... c'est pas peu dire !

Contrairement à toi, Matt, mes meilleurs textes - selon mes propres exigences, bien sûr - sont ceux que j'écris vite (si je dois "y revenir" pour y ajouter une fin, on sent le décalage)...
« Modifié: 28 décembre 2009 à 18:51:43 par ernya »
Amicalement et dyslexiquement votre,
Lulli

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 301
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #32 le: 23 mai 2010 à 23:06:40 »
Attention, déterrage en force !!   :mrgreen:    :-¬? 
Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à écrire très mal    et à faire plein de ratures quand j'écris à la main :-¬? !
Ben moi j'écris mon roman (quel titre pompeux pour cette si petite chose de douze pages et un prologue... m'enfin passons) à l'ordi, parce que je change tout le temps plein de choses partout. Pour les nouvelles, tout dépend du moment : si j'ai envie d'écire quand je suis à l'ordi, ben là (attention, c'est dur à deviner...) j'écris à l'ordi (étonnant, n'est-ce pas?) ; mais si je suis à l'internat ou s'il est dans les environs de minuit ( :-¬? ) j'écris sur brouillon...
Citer
litté-Ratures.

C'est marrant, j'y avais jamais pensé   

Moi j'y avais pensé, au détour d'un mot-valise dans un atelier d'écriture  :)
C'est eux qui me l'ont dit, de remplir nos galoches
De charger nos fusils, de pierres et de brioches
Vite dépêche-toi, j'entends la ferraille des soldats

- Têtes raides -

nasnas29

  • Invité
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #33 le: 01 octobre 2010 à 20:29:36 »
Non! je suis incapable d'écrire deux lignes sans ratures. D'ailleurs, cette difficulté pour moi peut nuire au développement du récit qui, à fortiori, restera court (je préfère l'exercice de nouvelles). Mais d'un autre côté, je veille à la qualité du style et j'épure un maximum les phrases. Alors bonne ou mauvaise pioche? je ne sais... Carver fut un grand écrivain qui soignait chacune de ses phrases à la virgule près. On se console comme on peut!

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 673
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #34 le: 01 octobre 2010 à 20:31:37 »
Et Balzac aussi, je te rassure ! ;)

D'ailleurs, j'ai fait bosser mes ptits monstres sur des brouillons d'écrivain - un de Balzac, un de Flaubert et deux de Proust, l'un autographe et l'autre non.

Je vous en posterai la correction, si j'ai le courage ! :)
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #35 le: 01 octobre 2010 à 20:50:54 »
mouhaha, quand je vois comment Flaubert galérait...
non, la rature, c'est le bien.
La suppression aussi, XD.

Ambre, je voulais te le dire par MP mais ta boîte est pleine... oui donc, tes brouillons m'intéressent grandement ! surtout ceux de Flauby :P
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

nasnas29

  • Invité
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #36 le: 01 octobre 2010 à 22:50:57 »
Et Balzac aussi, je te rassure ! ;)

D'ailleurs, j'ai fait bosser mes ptits monstres sur des brouillons d'écrivain - un de Balzac, un de Flaubert et deux de Proust, l'un autographe et l'autre non.

Je vous en posterai la correction, si j'ai le courage ! :)
ah! je suis moins étonné de savoir Balzac raturant que Flaubert. je sais pas pourquoi! Faut dire que dernièrement j'ai lu " Bouvard et Pécuchet ". Ces drôles de copistes dans leur triste aventure sur la quête du savoir me semblaient couler de source à la plume de l'écrivain. Une chose est sûre cependant Stendahl, lui, avait une maîtrise totale de l'écriture à force d'avoir travaillé sans relâche . 

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 496
    • olig marcheur
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #37 le: 03 octobre 2010 à 19:03:26 »
Citation de: nasnas29
Une chose est sûre cependant Stendahl, lui, avait une maîtrise totale de l'écriture à force d'avoir travaillé sans relâche . 

c'est fou, d'avoir un savoir aussi catégorique. Fou fou fou. (Stendhal, donc.)

Ce qu'il y a de fatal avec les ratures, c'est que ça désarçonne, on ne voit plu que ça et on arrête. Horreur.
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #38 le: 03 octobre 2010 à 19:14:15 »
Citation de: nasnas29
Une chose est sûre cependant Stendahl, lui, avait une maîtrise totale de l'écriture à force d'avoir travaillé sans relâche . 

c'est fou, d'avoir un savoir aussi catégorique. Fou fou fou. (Stendhal, donc.)
Hum, je crois surtout qu'il dictait son texte à quelqu'un... (c'était du moins le cas pour la Chartreuse de Parme).

Les ratures, ça me bloque un peu parce que ça prend de la place sur la feuille. Je veux dire que mes brouillons à la main ressemblent à des manuscrits codés illisibles avec des renvois partout, et quand j'ai plus de place, je me sens bloquée (sans compter que ça gène à la relecture)
Du coup y a pas cet effet sur l'ordinateur. Et puis par copier-coller, on peut supprimer un passage, puis le remettre si, finalement, on trouve que ça allait mieux avec, puis le resupprimer... Rien n'est définitif. C'est plus pratique...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne BloodMoon

  • Troubadour
  • Messages: 343
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #39 le: 03 octobre 2010 à 19:20:24 »
Tsss, pour écrire à la main sans gribouiller quoique ce soit, il faut être attentif à tout instant. Moi je suis capable, mais il arrive que j'oublie certains mots (et le pire, c'est que je ne m'en aperçois même pas) ou bien que mes phrases finissent par me déplaire. Aussi je déteste avoir des fautes d'orthographe dans mon cahier. Cela dit, il faut vraiment avoir le cerveau juste misé là-dedans, car si on pense à autre chose, on dérape toujours au final.

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 835
    • au bord du littéral
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #40 le: 03 octobre 2010 à 20:00:27 »
Attention, cette intervention est parfaitement inutile !

Vitesse de la pensée : 360km/h càd 100m/s
Vitesse de l'écriture manuelle :     0,00468km/h càd 0,0013m/s*
Vitesse de l'écriture numérique : *reprend sa respiration* Putain, pour un jogging, t'étais rapide !

= ratures inévitables


*Non je rigole, c'est celle de l'escargot. Mais faudrait calculer !

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Re : Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #41 le: 03 octobre 2010 à 20:03:17 »
Rien n'est définitif.
en fait, chez moi, si. Je fais jamais différentes versions. Il n'y a qu'un seul et unique fichier word et hors de question de barrer quelque chose dans le texte (avec la fonction "barrer" quoi).
Du coup, si, quand j'efface c'est définitif.

Donc je connais plus vraiment ces "ratures" qu'on connaît à l'écrit. On ne les voit plu plutôt, la nouvelle phrase remplaçant immédiatement l'ancienne.
Après je peux très bien avoir changé 20 fois une même phrase, le principe de reprise ne change pas.

Je sais pas comment ils faisaient avant pour accepter de voir des centaines et des centaines de pages toutes gribouillées. Comment ils arrivaient à se dire "dans trois mois j'en viendrai à bout".
« Modifié: 03 octobre 2010 à 21:04:15 par ernya »
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Raevon

  • Tabellion
  • Messages: 47
  • L'amblyope
Re : Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #42 le: 03 octobre 2010 à 23:28:54 »
Attention, cette intervention est parfaitement inutile !

Vitesse de la pensée : 360km/h càd 100m/s
Vitesse de l'écriture manuelle :     0,00468km/h càd 0,0013m/s*
Vitesse de l'écriture numérique : *reprend sa respiration* Putain, pour un jogging, t'étais rapide !

= ratures inévitables


*Non je rigole, c'est celle de l'escargot. Mais faudrait calculer !

Ah ! Très exact. Il est tout a fait impossible de retranscrire exactement toutes les pensées, idées, etc, que l'on peut avoir. C'est la plus part du temps, la très grande frustration de 98% des écrivains.
Moi, surtout !
R A E V O N

nasnas29

  • Invité
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #43 le: 04 octobre 2010 à 09:00:02 »
Citation de: nasnas29
Une chose est sûre cependant Stendahl, lui, avait une maîtrise totale de l'écriture à force d'avoir travaillé sans relâche . 

c'est fou, d'avoir un savoir aussi catégorique. Fou fou fou. (Stendhal, donc.)

Ce qu'il y a de fatal avec les ratures, c'est que ça désarçonne, on ne voit plu que ça et on arrête. Horreur.
oui! j'ai lu et j'ai acquis un peu de savoir, ne t'en déplaise! C'est le privilège de l'âge, désolé! Quant à être catégorique en affirmant que Stendahl maîtrisait parfaitement les rouages de l'écriture, c'est en lisant la préface du roman " le rouge et le noir "en folio essai. Tu y trouveras une belle analyse  érudite sur l'auteur et le comment et le pourquoi à l' intérêt du livre. On enrichit sa culture en lisant les préfaces...

Hors ligne Songe

  • Prophète
  • Messages: 972
  • Oiseau
Re : Ecrire sans ratures
« Réponse #44 le: 05 septembre 2012 à 18:47:57 »
Bon, allez, remontage de fil !

Perso, je suis hyper kinesthésique, alors j'ai vachement besoin de rajouter des trucs sur ma feuille. De barrer, de flécher, de raturer, d'entourer, de souligner, de surligner, de rajouter des notes, de les effacer, de les réécrire... et au final, ma feuille est une vraie oeuvre d'art. Mais c'est comme ça que je fonctionne, quand j'écris à la main. Pour que je produise un truc potable, il faut que je me jette sur ma feuille, que je lance tout ce qui est en moi dessus, et du coup, ça donne un patchwork. J'adore ça :D

Par contre, généralement, j'écris à l'ordinateur, parce que c'est beaucoup plus rapide, et beaucoup plus pratique pour effacer/réécrire, et aussi, parce que ça installe une certaine distance. J'arrive pas à incarner mes personnages quand j'écris à la main ; c'est mon écriture, sur le papier, et c'est trop concret, trop moi, pour que je me mette à la place du personnage. Il me faut la distance de l'écriture d'imprimerie, la distance de l'écran, pour que je me détache de moi et devienne complètement le personnage que j'essaie de raconter.

Ce qui ne m'empêche pas de kiffer mes feuilles bordeliques :mrgreen:

Enfin voilà. Je suis incapable d'écrire sans ratures, sauf pour les devoirs. Et encore, mon effaceur me sauve parfois la vie. Mais ça reste tout de même assez propre. Par contre, quand il s'agit de MON histoire que JE suis en train d'écrire, si je le fais à la main, ça devient vite illisible pour quiconque n'est pas équipé du code de lecture :huhu:
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/songedelumiere,pc.png[/img]

Perle en Songe

"Because, lights blinding, no way dividing what's yours or mine when everything's shining"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.421 secondes avec 22 requêtes.