Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

05 décembre 2020 à 01:17:45
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Princess Bride (William Goldman)

Auteur Sujet: Princess Bride (William Goldman)  (Lu 3014 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 090
  • Championne de fautes de frappe
Princess Bride (William Goldman)
« le: 19 mai 2007 à 17:12:38 »
Auteur : Willian Goldman (Etats-Unis)

L'histoire : Bouton d'Or sera bientôt la plus belle des femmes. Elle vit à la ferme de ses parents, à Florin, où elle martyrise le garçon de ferme, Wetsley, jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive qu'elle en est amoureuse. Ils se jurent un amour éternel, et lui part pour l'Amérique afin de faire fortune. Sauf que son navire coule. Bouton d'Or, éperdue de douleur, accepte finalement d'épouser le prince Humperdinck qui cherche désespérément une femme depuis que son père est mourrant et qu'il a donc besoin de prendre épouse. Mais un peu avant son mariage, Bouton d'Or se fait enlever par un drôle de trio : Fezzik le Géant super sensible qui ne brille pas par son intelligence, Inigo Montoya, l'Espagnol, le meilleur escrimeur au monde qui a passé sa vie à poursuivre l'assassin de son père, et le machiavélique Vizzini, à l'intelligence diabolique. Et le trio de kidnappeurs est lui-même poursuivi par le mystérieux homme en noir, qui semble imbattable, et souhaite apparemment lui aussi enlever Bouton d'Or.

Mon avis : Par où commencer ?

C'est une parodie - même si ça ne se voit peut-être pas dans mon résumé - une parodie de conte de fées. Et c'est très drôle, ça joue bien de tous les clichés, j'aime les répliques (c'est pas pour rien que l'auteur est scénariste), c'est léger et sympathique. Du moins la première moitié - ensuite, ça se veut un peu plus sérieux, et du coup ça perd de son charme (après les Marais de Feu). J'adore Inigo et, après tout, j'aime bien Westley, aussi ^^

Maintenant les défauts.
L'auteur fait semblant de ne faire qu'abréger un classique d'un soit-disant auteur florin nommé Morgenstern, et dont la lecture par son père dans son enfance aurait transformé sa vie. Bonne idée de départ. Sauf que : le personnage de l'auteur (qui passe de longues pages, en prologue, à raconter la soit-disant genèse de ce livre) m'est très antipathique, et son récit fait très américain (je parle de ses interventions où il se met à raconter sa vie, pas du récit même de Princess Bride), avec potins d'hollywood et promo pour les autres livres/films de l'auteur à la clef.

Ensuite, l'auteur intervient de temps en temps dans le récit, pour expliquer qu'il a coupé 75 pages de descriptions de la robe de Bouton d'Or, et 120 sur les coutumes du protocole de Florin, par exemple. Ces coupures-là sont amusantes. Celles qui le sont moins, ce sont celles dont je parlais plus haut : quand il raconte sa vie. Il y a quand même le petit côté qui fait, je trouve, assez américain, du "tout ce qui est intellectuel est barbant et seule l'action compte dans un livre" (surtout dans le Bébé de Bouton d'Or, la suite, qui est rattachée à l'édition), qui m'agace un peu, mais ça va.

Sinon, pour l'histoire même... Bon, l'écriture n'est pas d'une virtuosité à toute épreuve, mais les effets comiques fonctionnent bien. C'est sympathique, parce que ça ne se prend pas au sérieux - la plupart du temps. A lire dans un moment de libre ! 

Vous avez peut-être vu le film qui en a été fait, comme c'était mon cas avant de lire le livre. Eh bien le livre ressemble tellement au film (pour une fois ; c'est pas pour rien que c'est le même qui a fait les deux), que ça gâche certains effet du livre (je ne suis pas habituée à lire l'original après l'adaptation) ; le roman gomme les côtés un peu "navet" du film (il m'a bien fait rire, mais il avait des aspects assez... je ne sais pas comment dire... un peu ridicules...), mais je ne saurais dire lequel des deux je préfère !
« Modifié: 06 novembre 2007 à 17:30:24 par Loup »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 456
    • Mon blog
Re : Princess Bride
« Réponse #1 le: 19 mai 2007 à 22:03:14 »
Je connais ni l'un ni l'autre, mais tu m'as alléché, je prend note...
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Soww'el

  • Aède
  • Messages: 208
  • open your eyes
    • Livres à Croquer
Re : Princess Bride
« Réponse #2 le: 20 mai 2007 à 12:33:09 »
J'en ai entendu parlé de Princess Bride, j'ai lu un extrait sur le site de Brag' et en effet, ça fait très parodie de conte de fées, mais j'avoue que j'ai fait une croix dessus en lisant une critique, un peu comme la tienne, qui disait que dans les apartés de l'auteur il racontait sa vie... et moi pas fan des auteurs qui coupent un récit pour causer d'eux-mêmes  :D Sinon, en faisant abstraction des causeries de l'auteur, ça doit être sympa... tout de même !  ^^
Y a pas d’amour
Sans se voiler la face
Sans répondre au chant des sirènes

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 456
    • Mon blog
Re : Princess Bride
« Réponse #3 le: 01 juin 2007 à 21:08:55 »
Ca y est, je l'ai lu...

Par contre j'aurais mieux fait de relire ton message avant de l'attaquer, parce que j'avais seulement retenu que ça me tentait de le lire, mais je ne me souvenais que vaguement de ce que tu disais.

Donc:
Citer
Maintenant les défauts.
L'auteur fait semblant de ne faire qu'abréger un classique d'un soit-disant auteur florin nommé Morgenstern, et dont la lecture par son père dans son enfance aurait transformé sa vie. Bonne idée de départ. Sauf que : le personnage de l'auteur (qui passe de longues pages, en prologue, à raconter la soit-disant genèse de ce livre) m'est très antipathique, et son récit fait très américain (je parle de ses interventions où il se met à raconter sa vie, pas du récit même de Princess Bride), avec potins d'hollywood et promo pour les autres livres/films de l'auteur à la clef.

Ensuite, l'auteur intervient de temps en temps dans le récit, pour expliquer qu'il a coupé 75 pages de descriptions de la robe de Bouton d'Or, et 120 sur les coutumes du protocole de Florin, par exemple. Ces coupures-là sont amusantes. Celles qui le sont moins, ce sont celles dont je parlais plus haut : quand il raconte sa vie. Il y a quand même le petit côté qui fait, je trouve, assez américain, du "tout ce qui est intellectuel est barbant et seule l'action compte dans un livre" (surtout dans le Bébé de Bouton d'Or, la suite, qui est rattachée à l'édition), qui m'agace un peu, mais ça va.

Déjà, ça m'a perturbé de voir "édition abrégé, que les bons moments", parce que moi par principe je préfère toujours lire l'original, quitte à lire aussi les éditions abrégées et les préférer, mais bon, par acquis de conscience, quoi.
Après je me suis tapé tout le blabla (et quand on a pas vu le film, une bonne partie perd son intérêt) et je me suis dit "ah ouais, l'original c'est moins récent que je pensais, finalement c'est bien qu'il l'ait abrégé).
Et j'ai vraiment marché à fond dans le panneau, quoi, au point de chercher Florin dans mon dico...

Surtout que j'ai emprunté l'édition spéciale dite "du 25° anniversaire", qui contient le début d'une suite, intitulé "le bébé de Bouton d'Or", et qui est aussi précédé d'une couche de baratin "personnel", où il est question de Stephen King qui aurait des ancêtres florins...

Bref, ça me laissait assez perlexe et ce n'est que maintenant que j'ai la révélation, lol...

Bon, du coup ça me l'éclaire sous un autre jour!! :P
Mais sinon j'ai trouvé ça assez sympa, ses blabla, quand il raconte ses déboires d'écritures il y a des moments où on se sent proche de ces situations... Sauf que maintenant que je sais que c'était intégralement du "bluff", ça me fait bizarre.
Et du coup les interruptions dans le texte aussi. Et son histoire de "l'affaire de la scène des retrouvailles" me donne des doutes sur sa santé mentale.

Mais sinon, en s'intéressant uniquement à l'histoire elle-même, j'ai assez acroché. Un peu malgré moi d'ailleurs, c'est une impression assez bizarre: j'étais lassée par la structure répétitive propre aux contes, aux stéréotypes du géant/brute, de l'espagnol à l'honneur intouchable, de l'Amûûr impossible plus fort que tout, etc etc... Et malgré ça, j'aimais quand même. C'était comme si je me regardais lire, en fait, lol!!
Ca a été le plus flagrant quand on se tape toute la vie d'Inigo, je trouvais ça d'un prévisible et d'un pathétique inouï, et pourtant je continuais à lire sans sauter une seule ligne et je pouvais pas m'empêcher d'accrocher, d'une certaine manière...
Et c'est le sentiment général que j'en garde pour tout le bouquin.

Mon dernier mot: ce livre est déroutant.
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 090
  • Championne de fautes de frappe
Re : Princess Bride
« Réponse #4 le: 02 juin 2007 à 15:40:50 »
Ouais, et le film, c'est un peu pareil ! Livre comme film, ça m'a donné cette impression : une partie de moi qui pense "c'est un véritable navet", et l'autre qui se régale... Sans doute parce que ça ne se prend absolument pas au sérieux ^^ Je conclue donc sur un bilan mitigé : c'est distrayant !
Je te comprends, popur Morgenstern. Moi, on m'a offert le livre, et la fille qui l'a fait croyait vraiment en l'existence de Morgenstern. Comme j'aime pas lire les livres abrégés (et que la façon dont c'était évoqué semblait assez loufoque et anachronique), j'ai fait quelques recherches, et je suis tombée sur la vérité ^^ En le sachant, _ça semble évident : comme un Florin des siècles passés pourrait porter des jeans ? (je pense à Westley au tout début, il me semble), et puis les références aux impôts et tout (j'aime bien tous les "cette histoire se passe après l'invention de telle chose", du début XD), etc. Mais des critiques eux-mêmes s'y sont, apparemment, laissés prendre, d'après les infos que j'ai trouvées sur internet...!
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Kei

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 659
  • Où est mon arc?
Re : Princess Bride (GOLDMAN William)
« Réponse #5 le: 03 mars 2008 à 22:59:11 »
Ah, Princess Bride... "le grand classique d'amour et d'aventure, par S. Morgenstern"...
J'ai moi aussi l'édition du 25e anniversaire (à chaque fois que je m'arrête au stand Bragelonne d'un salon, je me fais avoir...) et j'ai également nourri bien des doutes durant les premiers chapitres. puis j'en ai parlé à quelqu'un qui avait vu le film, et a donc pu mettre les choses au point. Film que j'ai d'ailleurs bien aimé, mais je pense qu'il faut avoir déjà lu le livre pour l'apprécier. Sinon, c'est sûr qu'au bout de cinq minutes on a envie de crier : "navet".
Princess Bride demeure quand même un incontournable pour les fans du genre!
Good, better, best. Never let it rest.
'Til your good is better and your better is best.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.061 secondes avec 23 requêtes.