Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2020 à 07:47:26
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Ben.G, Claudius) » Naissance par le Sommeil

Auteur Sujet: Naissance par le Sommeil  (Lu 1139 fois)

Hors ligne Mello

  • Scribe
  • Messages: 94
  • Philo-sucks, poetry rules !
Naissance par le Sommeil
« le: 26 janvier 2012 à 23:13:28 »
Naissance par le Sommeil

*

Doux enfant du Sommeil
Fils d’Hypnos et Morphée,
Gardiens des rêves étoilés
Enfin tu te révèles au Soleil

Peau blanche presque nacrée
Regard azur, pâlissant à la lumière
Cheveux blonds s’agitant dans l’air
Silhouette fine et démesurée

Armé de ta puissance flamboyante
Et de ton cœur aux semblants divers
Tu t’élances dans cet obscur univers
Où se prépare une bataille sanglante

Naissance par le Sommeil
Le frère jumeau, Thanatos, la Mort
Tu devras le braver avec l’épée d’or
Et répandre sur la terre son sang vermeil

Doux fils des Rêves Enchantés
A l’heure où s’accomplira ton destin
De percer le sein de ton oncle, si tu y parvins
Sache que les anges sauront te protéger

Trop faible dans la bouche de certains,
N’écoute pas ceux qui te prétendent vulnérable
Arrache de ton cœur la douleur qui t’accable
Et pars à l’encontre de cet homme malsain

Traversant la forêt peuplée de chimères,
Préparant ton épée, la peur au ventre
Tu arrives enfin ; un bruit résonne dans l’antre
C’est le Dragon, et son palais règne sur l’univers

L’écho du combat résonne dans l’air
Brandit fièrement ce fer dans le ciel
Pour que l’oracle devienne réel
Tue tous ceux qui peuvent te défaire

Ton cœur, où se côtoient utopiques songeries
Et obsédants cauchemars, voulant te libérer
La voici à présent, cette épique apogée
Toi seul mettras un terme à cette sauvage tuerie

Déchire la chair, transperce le cœur
Lui, Mort, dans son bel habit de velours
N’aie crainte de l’Ennemi de toujours
Il n’est plus, cet oncle, Triste Seigneur

*

Enfant naquit dans le Sommeil
Auréolé d’une gloire sans égale
Celui qui offrit à la Mort le coup final
Le voilà bercé par les  rayons du Soleil




-------------------------
Mon premier poème, et sans doute un des derniers ^^
Comme vous avez sûrement du constater, j'ai préféré travailler les mots que l'histoire elle-même, qui ressemble en tout point à une aventure d'héroïc fantasy. Beaucoup de symboles aussi, mais mon histoire est une vision très manichéenne, donc c'est inutile de chercher une forte symbolique ici.



« Modifié: 26 janvier 2012 à 23:16:33 par Mello »

Hors ligne calekin

  • Calligraphe
  • Messages: 119
Re : Naissance par le Sommeil
« Réponse #1 le: 27 janvier 2012 à 11:59:30 »
Citer
Pour que l’oracle devienne réel
"Pour que l'oracle se réalise" ce serais plus correct

Citer
Enfant naquit dans le Sommeil

L'enfant qui fut créé...engendré... naquit c'est pas très joli.

Celui qui Offrit à la Mort le coup final


Je ne suis pas trop calé pour les corrections mais sans vouloir m'aventurer bien loin, j'ai vu deux/trois petites choses qui n'allaient pas et y en a surement d'autres mais je préfére laisser ce luxe à d'autres plus compétent que moi.

Sinon ça va c'est plaisant à lire, mais l'héroic fantasy c'est pas mon dada. Moi mon sentiment c'est que tu décris pendant la majorité du poéme, la naissance, la silhouette, et la préparation au combat et tu dis par-ci par-là que l'autre est un gros méchant. Puis plouf, c'est une victoire et tu nous reparles de sa naissance.
Citer
Mon premier poème, et sans doute un des derniers

C'est très bien pour un premier poéme ! Pourquoi ? On veut en voir davantage  ^^



« Modifié: 27 janvier 2012 à 13:16:21 par calekin »

Hors ligne Mello

  • Scribe
  • Messages: 94
  • Philo-sucks, poetry rules !
Re : Naissance par le Sommeil
« Réponse #2 le: 28 janvier 2012 à 20:55:07 »
Merci d'avoir lu =)

Citer
Pour que l’oracle devienne réel
"Pour que l'oracle se réalise" ce serais plus correct

Ah bon ? Moi j'aime bien. "réalise" ça fait trop terre à terre tu vois. (enfin pas terre à terre, mais voilà, ça ne fait pas très imaginaire.)

Citer
Enfant naquit dans le Sommeil

L'enfant qui fut créé...engendré... naquit c'est pas très joli.

Ah ouais, engendré c'est pas mal ! Je pense que je vais modifier ce vers-là.

Celui qui Offrit à la Mort le coup final

Alors là j'ai pas compris ta remarque ^^

Sinon ça va c'est plaisant à lire, mais l'héroic fantasy c'est pas mon dada. Moi mon sentiment c'est que tu décris pendant la majorité du poéme, la naissance, la silhouette, et la préparation au combat et tu dis par-ci par-là que l'autre est un gros méchant. Puis plouf, c'est une victoire et tu nous reparles de sa naissance.

Alors, non, la victoire n'apparaît pas comme ça x)
Aux 7e et 8e strophes, il arrive au palais de la Mort. Il combat les soldats dans la 8e et 9e strophe, puis arrive enfin face à son oncle. Là, à la 10e strophe, il tue son oncle. Et à la 11e, je ne décris pas sa naissance, je parle de sa victoire ; il ressort évidemment glorieux de cette bataille et il est bénit par le Soleil.
Mais je te l'accorde, l'histoire n'est pas super recherchée (je l'ai précisé d'ailleurs). En même temps, les poèmes épiques sont super longs habituellement, et vu que je n'aime pas trop écrire des vers, je n'ai pas voulu m'étaler avec ce texte.

C'est très bien pour un premier poéme ! Pourquoi ? On veut en voir davantage  ^^

Ah si tu le dis ^^
Si c'est un des derniers, c'est parce que je ne suis pas super fan de la poésie et de l'écriture en vers.  Ça a tendance à me prendre la tête, chercher des rimes, mettre en place une bonne métrique etc. Et je me débrouille mieux en prose.


Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Naissance par le Sommeil
« Réponse #3 le: 30 janvier 2012 à 23:44:06 »

Citer
Et de ton cœur aux semblants divers
qu'est-ce que ça veut dire ?

Citer
Naissance par le Sommeil
j'ai perdu ton fil syntaxique

Citer
Le frère jumeau, Thanatos, la Mort
tu précises pas pour Hypnos donc je vois pas trop l'intérêt d'expliciter Thanatos qui doit doit beaucoup plus connu


Citer
L’écho du combat résonne dans l’air
Brandit fièrement ce fer dans le ciel
c'est l'écho du combat qui brandit ce fer ? ???

Citer
Ton cœur, où se côtoient utopiques songeries
Et obsédants cauchemars, voulant te libérer
La voici à présent, cette épique apogée
Toi seul mettras un terme à cette sauvage tuerie
syntaxe error :P

Citer
Déchire la chair, transperce le cœur
Lui, Mort, dans son bel habit de velours
N’aie crainte de l’Ennemi de toujours
Il n’est plus, cet oncle, Triste Seigneur
pourquoi des majuscules tout d'un coup ?

Citer
Enfant naquit dans le Sommeil
euh, tu m'expliques la syntaxe ? Manque un déterminant.

Si c'est vraiment ton tout premier poème, c'est pas si mal. Y a quand même des endroits où la syntaxe me semble très douteuse. Sinon j'ai eu un peu de mal à suivre tout ce qui se passait, je crois. Tu fais référence à une légende précise ou pas du tout ?
J'attends de voir ce que tu donnes en prose ! ^^
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Mello

  • Scribe
  • Messages: 94
  • Philo-sucks, poetry rules !
Re : Naissance par le Sommeil
« Réponse #4 le: 06 février 2012 à 00:21:07 »
Citer
Citer
Et de ton cœur aux semblants divers
qu'est-ce que ça veut dire ?

Pas grand chose en réalité. Ce vers est pourri, je te l'accorde ^^

Citer
Naissance par le Sommeil
j'ai perdu ton fil syntaxique

Non, non, c'est fait exprès.  :mrgreen:

Citer
Le frère jumeau, Thanatos, la Mort
tu précises pas pour Hypnos donc je vois pas trop l'intérêt d'expliciter Thanatos qui doit doit beaucoup plus connu

Hein ? Mais si je précise pour Hypnos ! ^^
Citer
Gardiens des rêves étoilés
Je précise pas autant voilà tout...

Citer
L’écho du combat résonne dans l’air
Brandit fièrement ce fer dans le ciel
c'est l'écho du combat qui brandit ce fer ? ???

J'ai oublié la virgule, voilà tout... Et j'ai fais une faute de conjugaison aussi o/

Citer
Ton cœur, où se côtoient utopiques songeries
Et obsédants cauchemars, voulant te libérer
La voici à présent, cette épique apogée
Toi seul mettras un terme à cette sauvage tuerie
syntaxe error :P

Ah, je ne refuserais pas ton aide sur cette strophe ; à vrai dire j'ai galéré pas mal et je ne suis pas satisfaite de mes efforts...

Citer
Déchire la chair, transperce le cœur
Lui, Mort, dans son bel habit de velours
N’aie crainte de l’Ennemi de toujours
Il n’est plus, cet oncle, Triste Seigneur
pourquoi des majuscules tout d'un coup ?

Parce que "Mort" a un double-sens ; Thanatos est la Mort avec un grand M, et il vient d'être tué par l’enfant du Sommeil, donc il est mort.
"Ennemi" avec E, c'est parce qu'il est l'ennemi de tous depuis toujours... La mort est l'ennemi de tout être vivant.
Triste Seigneur, c'est un titre.

Citer
Enfant naquit dans le Sommeil
euh, tu m'expliques la syntaxe ? Manque un déterminant.

Où ça le déterminant ? ^^
Je vais mettre "engendré dans le Sommeil" de toute manière...

Si c'est vraiment ton tout premier poème, c'est pas si mal. Y a quand même des endroits où la syntaxe me semble très douteuse. Sinon j'ai eu un peu de mal à suivre tout ce qui se passait, je crois. Tu fais référence à une légende précise ou pas du tout ?
J'attends de voir ce que tu donnes en prose ! ^^

J'ai du mal avec la syntaxe en poésie, vu que les phrases peuvent aller dans n'importe quel sens. Mais merci pour ton "pas si mal", vu que tu es assez critique habituellement,
je prends ça pour un compliment.  :D
Sinon, je ne fais référence à aucune légende. J'ai bidouillé mon histoire toute seule avec des symboles mythologiques et de fantasy.
Je crois que je donne mieux en prose quand même o/


Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 715
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Re : Naissance par le Sommeil
« Réponse #5 le: 06 février 2012 à 00:41:05 »
Citer
Citer
Naissance par le Sommeil
j'ai perdu ton fil syntaxique

Non, non, c'est fait exprès.  :mrgreen:
huhu, soit, tu m'expliques ? ^^
 
Citer
Citer
Ton cœur, où se côtoient utopiques songeries
Et obsédants cauchemars, voulant te libérer
La voici à présent, cette épique apogée
Toi seul mettras un terme à cette sauvage tuerie
syntaxe error :P
Ah, je ne refuserais pas ton aide sur cette strophe ; à vrai dire j'ai galéré pas mal et je ne suis pas satisfaite de mes efforts...
oki. Le petit souci ici c'est que tu parles de trois trucs en même temps. Tu commences à parler du coeur, jusqu'à "voulant te libérer" ça va, puis bim badaboum tu oublies de quoi tu parlais pour balancer "la voici à présent", c'est le premier bug syntaxique. Ensuite si tu considères que "cette épique apogée" est sur le même plan que "cette sauvage tuerie", ça passe plus ou moins, je pense. Je suis loin d'être calée en grammaire ceci dit. Disons que ça choque moins que le coeur qui devient "la voici". :mrgreen:
Pour modifier faudrait que tu attribues un verbe à "ton coeur". De quoi tu voulais parler ? En voulant libérer "te", il a fait quoi ?

Citer
Parce que "Mort" a un double-sens ; Thanatos est la Mort avec un grand M, et il vient d'être tué par l’enfant du Sommeil, donc il est mort.
"Ennemi" avec E, c'est parce qu'il est l'ennemi de tous depuis toujours... La mort est l'ennemi de tout être vivant.
Triste Seigneur, c'est un titre.
oki, je trouve ça plus clair mais quand même bizarre. Comme t'en mets peu avant à part pour les noms propres, ça détonne, je trouve.

Citer
Citer
Enfant naquit dans le Sommeil
euh, tu m'expliques la syntaxe ? Manque un déterminant.
Où ça le déterminant ? ^^
Je vais mettre "engendré dans le Sommeil" de toute manière...
avant 'Enfant" ? à moins que "Enfant" ne soit un nom propre. C'est pour ça que j'étais perdue dans ton poème, y a trop de personnages, je comprends pas qui est qui et qui fait quoi. :mrgreen:

Citer
J'ai du mal avec la syntaxe en poésie, vu que les phrases peuvent aller dans n'importe quel sens.

euh plus ou moins, la poésie est censée respecter un poil la grammaire quand même. Si tu veux utiliser des tournures du 16e siècle (qu'on n'utilise donc plus du tout aujourd'hui), libre à toi, mais personne ne comprendra rien.  :D

Citer
Mais merci pour ton "pas si mal", vu que tu es assez critique habituellement,
je prends ça pour un compliment. 
j'ai une de ces réputations, moi !  :\?

"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.042 secondes avec 23 requêtes.