Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 octobre 2022 à 09:48:00
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » La Trilogie de Bartiméus (Jonathan Stroud)

Auteur Sujet: La Trilogie de Bartiméus (Jonathan Stroud)  (Lu 10632 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 011
  • Championne de fautes de frappe
La Trilogie de Bartiméus (Jonathan Stroud)
« le: 07 mai 2007 à 19:26:22 »
L'auteur : Jonathan Stroud
L'histoire : (tome 1) Bartiméus est un djinn de niveau moyen mais assez puissant ; un jour, il se fait invoquer... par un gamin de 12 ans, Nathaniel. Qui lui demande de voler pour lui l'Amulette de Samarcande chez le puissant magicien Simon Lovelace.
(tome 2) Deux ans plus tard, Bartiméus est de nouveau invoqué par Nathaniel, devenu membre influent du gouvernement, pour l'aider à venir à bout de la résistance, un groupe de plébéiens (= non magiciens) qui se rebellent contre le pouvoir tyrannique des magiciens. Apparaît alors le personnage de Kitty la résistante, qui entre dans le trio des personnages principaux. Et par dessus le marché, un golem détruit sur son passage les rues de Londres.
(tome 3) Bartiméus, extrèmement affaibli parce qu'il n'a pas pu retourner dans l'Autre Lieu depuis plusieurs années, est toujours au service de Nathaniel, devenu un magicien sans coeur comme les autres. Kitty, quant à elle, s'est mis en tête de découvrir un moyen pour rallier les démons et les plébéiens et lutter contre la domination des magiciens ; la Porte de Ptolémée semble un de ses seuls espoirs.

Mon avis : (mouais, je ne suis pas convaincue par la 'qualité' de mes résumés ! désolée, ça ne rend pas honneur aux livres). Premier point : l'humour. Génial. Les petites notes de bas de page, quand Bartiméus raconte, sont extra. Certaines personnes de ma connaissance n'ont pas apprécié cet aspect (je pense que les goûts en humour sont très variés : quelque chose fera rire aux éclats quelqu'un et laissera son voisin de marbre) et ont trouvé que les notes en question empêchaient de suivre l'action ; je ne trouve pas : elles sont placées à des endroits 'stratégiques', et l'action, justement, s'appuie sur ces petites digressions savoureuses.

Deuxième point : l'histoire. Assez originale, ce qui m'a surprise. L'univers est un Londres proche du XIX° siècle, mais je pense qu'on peut parler d'un autre monde, car, que je sache, les magiciens n'ont jamais régné sur terre, lol. On trouve certes un trio de héros, comme dans beaucoup d'histoires, mais ici, les relations entre eux sortent de l'ordinaire, ils représentent un peu chacun des trois mondes qui s'affrontent : les magiciens, embrigadés dès le début dns l'idée de leur supériorité ; les démons, exploitiés depuis toujours par les magiciens et qui nourrissent donc un certain... ressentiment, dirons-nous, qui parait légitime ; et les plébéiens, écrasés par les magiciens qui tirent leur pouvoir des démons. Ce que je veux dire, c'est que l'on ne tombe pas dans un classique schéma manichéen qui se retrouve dans bon nombre de romans de ce genre.

Le premier tome vaut surtout pour l'humour et les personnages savoureux, je dois dire (Bartiméus, j'adore ce personnages. Et Nathaniel est assez intéressant ; son évolution tient plus en haleine que celle d'un Anakin mal peaufiné, selon moi !), parce que le monde inventé par Jonathan Stroud est à peine ébauché, et qu'il n'y a pas foncièrement une intrigue qui relie les trois tomes. Le tome deux, un chouia moins drôle, commence à révéler cet univers original et bien ficelé. Le troisième est, selon moi, génial : il allies tous les éléments positifs des deux volumes précédents.

Le style de l'auteur n'est pas le point fort de la trilogie, cependant. Ce n'est pas mal écrit, ça se lit bien, c'est fluide, et drôle. Mais c'est ni tu Tolkien, ni du Pullman, ni du Robin Hobb.

http://www.bartimaeustrilogy.com le site officiel, en anglais, avec des extraits, si ça vous intéresse.

Est-il nécessaire de préciser que je suis fan ? Le tome trois, notamment, m'a conservée dans son univers pendant plusieurs mois (non, je n'ai pas mis plusieurs mois à le lire, (malheureusement) mais je suis restée plongée dedans pendant de longues semaines). A lire !



« Modifié: 13 juin 2008 à 16:53:45 par Loredan »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 895
    • olig marcheur
Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #1 le: 07 mai 2007 à 19:45:44 »
C'est vrai que cette série est vraiment géniale. On y trouve, en moindre mesure, la même plume dans le pavé Jonathan Strange & Mr Norrell. Bien que les aventures de Barty et Nath soient plutôt destinées à la jeunesse.
Et j'fais partie des illuminés qui croient désespérément à une suite *parce que ça NE PEUT PAS se finir comme ça*... L'humour très british est à savourer tout au long des trois tomes... par contre, j'suis pas d'accord avec toi !... "les petites notes en bas de page"...  >:(

...

Non, parce que souvent elles couvrent plus de la moitié de la page :D Stroud est vraiment énorme^^
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 780
  • Lial' | Calamar placide
Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #2 le: 07 mai 2007 à 21:15:44 »
Je viens de remarquer un autre point commun entre Bartimeus et Jonathan Strange & Mr Norrel : Jonathan Strange/Jonathan Stroud (auteur de Barty)  :D Bon d'accord je sors ...

Bon, un ptit copier coller, mais zut, c'est l'avis qui compte et je pense toujours ce que j'ai écris avant  ::)

J'avais apprécié mais sans plus le premier tome (les notes de bas de page coupent trop la lecture et n'atteignent pas la cheville des notes de Pratchett qui sont beaucoup plus rares mais beaucoup plus recherchées), bien aimé le tome 2 (plus d'action, mais un peu moins de plaisanteries) par contre le tome 3 ... donne envie de tout relire ^^

Voila. En gros, un livre que je n'ai apprécié "à fond" qu'avec la trilogie complète. Mais ... le tome 3 est vraiment excellent, à tel point qu'il donne envie de tout relire. Ceux qui ont aimé Artemis Fowl, je pense que vous pouvez vous jetter sur Bartimeus sans arrières pensées - disons que dans Artemis Fowl c'est plus de l'humour noir, et que les "trucs" utilisés sont plus scientifiques que magiques, mais j'aime beaucoup rapprocher ces deux séries car j'aime tout autant Nathaniel et Artemis .

A propos des personnages : j'aimais beaucoup Kitty dans le tome 2. Maintenant ... je la trouve un peu orripilante et casse pied  :( trop *je veux sauver tout le monde et je peux faire confiance aux autres* (pour ceux qui ont lu le tome 3 : je trouve que Kitty fait trop facilement confiance à Bartimeus pour vous-savez-quoi (le passage de la "porte") alors que ce n'est pas si utile pour la suite.)
Nathaniel par contre ... Je l'aimais beaucoup dans le 1, un tout petit peu moins dans le 2, à la folie dans le 3  :D Disons que la fin de la trilogie le met en valeur. Alors que Kitty ... bon, ça aurait pu (du ?) la mettre également en avant, mais ce qu'elle fait est "trop" courageux selon moi.
Bref, j'aime beaucoup Nathaniel/Ptolémé. Avec Bartimeus qui à la fin est franchement sublime ^^ le passage m'ayant le plus marqué dans cette trilogie est "bien sur" lorsque Nathaniel et Bartimeus sont ensembles à la fin.

Pour le rapprochement avec Jonathan Strange & Mr Norrel : Bartimeus est d'avantage pour jeunesse alors que J.N. & Mr N. est pour adultes, ça se remarque surtout au niveau de l'écriture, mais l'ambiance "anglaise" est semblable et très agréable ^^
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 011
  • Championne de fautes de frappe
Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #3 le: 08 mai 2007 à 11:22:24 »
Je ne connais pas Jonathan Strange & Mr Norrel , mais il me semble qu'il y a un sujet dessus, dans ce salon ; j'irai y jeter un coup d'oeil !

Pour Kitty, moi c'est un peu l'inverse de Kailiana : elle m'exaspère (pour les raisons que tu dis, pourtant !) dans le tome 2, et un petite peu moins dans le 3 (sauf à la fin : on dirait que le "dénouement", pour ne rien révéler, ne lui fait ni chaud ni froid).

Pour Nathaniel, comme pour le jugement sur l'ensemble des trois volumes, j'adhère totalement à ton avis, Kailiana !

Mais pas pour Artémis Fowl. Pour la simple raison que j'adore Bartiméus, mais que je n'ai pas aimé Artémis Fowl...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 895
    • olig marcheur
Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #4 le: 08 mai 2007 à 11:39:09 »
Dans Arty, c'est la technologie qui donne son atmosphère au roman. Dans Barty, c'est... tout cet ensemble de patrimoine magique (djinns, golems, amulettes, Egypte, Prague... ) qui influence l'ambiance très british, une fois d'plus, du bouquin.

J'dirais plutôt : Vous avez aimé Colfer ? Vous adorerez Stroud. L'inverse est moins évident.
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 780
  • Lial' | Calamar placide
Re : Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #5 le: 08 mai 2007 à 11:51:22 »
J'dirais plutôt : Vous avez aimé Colfer ? Vous adorerez Stroud. L'inverse est moins évident.
Oui, c'est complètement ça je pense. Mais ... maintenant je préfère largement Barty à Artemis - il faut dire que les derniers tomes d'Artemis sont moyens  :(
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : La Trilogie de Bartiméus
« Réponse #6 le: 08 mai 2007 à 12:06:32 »
J'aime beaucoup Colfer (mais plutôt les deux derniers, je suis d'accord avec Kail'), et j'aime également Barty. C'est étonnant de voir que je ne suis pas la seule à lier ces deux livres dans mon esprit...

En fait, je crois qu'il y a des similitudes dans le ton général, avec un humour parfois un peu cinglant. Et j'aime beaucoup les notes de bas de page dans Barty, un peu dans l'esprit de Pratchett. Je n'ai pas trouvé qu'elles étaient moins bien, ou trop longues. Le principe est utilisé de manière différente, ici, et cela m'a bien plu.

Pour le moment, je n'ai lu que le premier tome (ensuite, j'ai découvert Hobb et...j'ai eu du mal à en sortir, quoi! :D ). Mais vos critiques sont encourageantes, donc je lirai peut-être la suite un de ces jours... Ouin, y'a tant de livres bien à lire et la vie est trop courte! :'(
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #7 le: 10 février 2008 à 20:33:33 »
Double-post qui souffle sur la poussière accumulée sur ce fil, afin de dire que je suis en train de lire le tome 2 et que je trouve que ce n'est pas mal du tout (même si pour le moment, j'ai tendance à préférer Artemis Fowl). Je reviendrai donner mon avis quand j'aurai fini! :noange:
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 011
  • Championne de fautes de frappe
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #8 le: 12 février 2008 à 18:16:49 »
Artémis Fowl ? Je n'aurais pas pensé à comparer. Ne serait-ce que parce que je n'ai lu que le premier Artémis Fowl, et que je n'ai pas trop accroché. Si je me souviens bien, je n'avais pas aimé la façon dont c'était écrit (mais là, il n'y a aucun rapport avec ce sujet), et j'avais eu l'impression que l'on n'arrivait pas à s'attacher aux personnages parce qu'à chaque fois il en arrivait un autre encore plus détestable. Dans Bartiméus, ils ont de gros défauts, mais le truc c'est qu'au fil du livre, on les comprend et on comprend pourquoi ils sont tels qu'ils sont. Le fait de montrer les trois points de vue des trois camps me semble vraiment un point positif. Mais ce n'est peut-être pas à cause de ça que ça te fait penser à Artémis Fowl, alors au lieu de parler pour ne rien dire, je vais juste te demander : pourquoi ça te fait penser à Artémis Fowl ? ^^
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #9 le: 13 février 2008 à 19:36:51 »
Citation de: Milora
Ne serait-ce que parce que je n'ai lu que le premier Artémis Fowl, et que je n'ai pas trop accroché.

Ah, c'est dommage, pour moi ce sont les deux derniers (4 et 5) qui sont les meilleurs! :D Mais c'est vrai que le début ne casse pas de briques -contrairement à Bartiméus qui démarre en fanfarre et dans lequel l'on est tout de suite happé... ::)

Citer
pourquoi ça te fait penser à Artémis Fowl ?  ^^

C'est étrange, mais personnellement, j'ai eu tendance à immédiatement rapprocher Bartiméus et Artemis Fowl dans mon esprit. Ne serait-ce que parce que, d'un point de vue totalement subjectif, j'ai découvert et lu à peu près en même temps les premiers tomes de chacune des deux séries. :noange:

Dans l'ensemble, je pense que Bartiméus appartient au sous-genre de la fantasy, tandis qu'AF tend plutôt à la science-fantasy. Mais c'est pour les deux le même style d'histoire, hormis le fait que dans le premier, c'est la sorcellerie ancienne et assez exotique qui domine, tandis que dans le second, l'aspect moderne et scientifique de la magie est mis en avant.

Des mythes sont communs aux deux sagas, bien qu'utilisés de manière différentes. Prenons les démons: dans Bartiméus, ce sont des êtres à la hiérarchie précise et invoquées par les magiciens qui en tirent leur force , alors que dans AF, il s'agit de créatures redoutables (aggresives dans certains cas, mais très attachantes dans d'autres -je pense à N°1 ;)) qui constituent la huitième espèce du Peuple des Fées.

Des thématiques de base se décèlent: l'intelligence hors-norme ou le génie d'un jeune personnage, l'attrait pour le pouvoir, des objets à la grande puissance qu'il faut retrouver, des créatures magiques particulièrement méprisantes envers la race humaine, des alliances inattendues entre des camps plus ou moins adversaires auparavant...

Ensuite, c'est également à cause du type d'humour utilisé. Toutefois, dans Artemis Fowl, comme le souligne Kailiana, l'humour est un brin plus sombre: c'est plutôt de l'humour noir que de la légèreté narrative. Mais l'ironie est présente dans les deux types d'écriture, ainsi que les apartés ou prises de recul par le narrateur (en note dans Bartiméus, et en commentaires de pince-sans-rire dans AF).

En outre, les deux intrigues sont construites de manière similaire. On oscille dans les deux cas entre la recherche, voire (en)quête, qui doit aboutir rapidement, et la course-poursuite effrénée vers le dénouement. Dans ce type de construction dramatique, on retrouve beaucoup de recours au suspense  à la suspension d'intérêt -on ne doit pas dire "suspense" en littérature, c'est mal! >:D (dit ma prof)

Par conséquent, les deux diégèses détiennent le même genre de caractéristiques. Le monde est brièvement dépeint et peu fouillé. Ce sont les décors (et surtout, les endroits où se trouvent les personnages importants ou les objets-clefs) qui y sont les plus importants. Quant aux personnages, ils foisonnent, et l'on retrouve parmi eux un certain nombre de personnages "détestables" ou antipatiques, mais que l'on finit par comprendre -voire aimer. Je trouve qu'en ce sens, Artemis et Nathaniel ont pas mal de points communs: enfants précoces et géniaux mais solitaires, tiraillés entre le bien et le mal (d'ailleurs, leur trajectoire est presque opposée à ce niveau-là :D) et qui tissent des liens d'amitié avec des êtres non-humains.

Voilàààà...
Oulà, j'ai fait un pavé façon Rivages, là, je crois... ;D
« Modifié: 13 février 2008 à 19:40:16 par Ambrena »
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 895
    • olig marcheur
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #10 le: 08 mars 2008 à 17:08:18 »

C'est vrai : AF se bonifie avec les tomes. Mais j'préfère quand même Barty. Disons que La Trilogie de Bartiméus serait au niveau d'Artemis Fowl, si Nathaniel avait invoqué un Moiseur. Et encore, le monde de Stroud est plus fouillé et plus... pluss-mieux.

Deux petites citations (oui, j'ai craqué : je me suis relevé à 4h du mat', j'ai escaladé les étagères, j'ai descendu le tome 1 et j'ai lu...) du tout tout début, quand Bartiméus se fait invoquer dans la chambre de Nat'.

1_

Bon, tout ça c'est très bien, mais qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Parce que ce petit gamin brun, avec ses yeux écarquillés et ses joues creuses, il a douze ans à tout casser. Et franchement, flanquer la trouille de sa vie à un gringalet pareil, ce n'est pas tellement excitant1.

____
1 Tout le monde n'est pas d'accord sur ce point. Il y en a qui, au contraire, en font leur sport favori. Ceux-là perfectionnent d'innombrables moyens de tourmenter leurs invocateurs via des apparitions subtilement hideuses. [...] Mais ce n'est pas sans risque, car ils sont souvent bien entraînés. Et quand ils grandissent, ils se vengent.

2_

"Je suis Bartiméus ! Je suis Sakhr-al-Djinn, N'gorso le tout-puissant, le Serpent à Plumes d'argent ! J'ai reconstruit les remparts d'Uruk, de Karnak et de Prague. Je me suis entretenu avec Salomon. J'ai parcouru les plaines avec les pères buffles. J'ai veillé le Vieux Zimbabwe jusqu'à ce que les pierres s'écroulent et que les chacals dévorent son peuple. Je suis Bartiméus ! Je ne me reconnais point de maître. Aussi je te somme à mon tour, petit. Qui es-tu pour m'invoquer ?"
Impressionnant, non ? Et en plus, tout est vrai, ce qui ne gâte rien.



***

J'adore ::) Dans la première, c'est plutôt le côté "vous voyez, il y en a qui sont encore plus vilains que moi !" Et dans la seconde, on dirait un commerçant qui vend sa marchandise, "Et en plus, tout est vrai" :P
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 011
  • Championne de fautes de frappe
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #11 le: 08 mars 2008 à 18:15:08 »
Ah, merci pour ces citations ! ça me manque de ne pas avoir les livres près de moi !

Pour donner envie à des éventuels lecteurs de ce fil qui hésiteraient encore, quelques citations du tome 3 :

Citer
"Bartiméus : - Bartiméus !
Nathaniel : - Nathaniel * ?
______________________

* Chacun de nous deux essaie d’adopter un ton sec, autoritaire et peu amène. Ni l’un ni l’autre n’y parvient tout à fait. Lui s’exprime dans le registre habituellement réservé aux chauves-souris et aux sifflets pour chien ; quant à ma voix à moi, on dirait le gazouillis d’une vieille Anglaise qui demande un sandwich au concombre pour aller avec sa tasse de thé."



Citer
"Pour certains* c'est admirable de mourir en héros
______________
*Généralement pour ceux qui n'y sont pas confrontés, les écrivains, par exemple. "
(je ne suis pas sûre de l'exactitude pour celle ci-dessus)


Citer
"A ma grande surprise, je trouve Mandrake à côté d'une table, en compagnie de Kitty Jones*

__________
C'est sa présence à elle qui m'étonne. Pas celle de la table. Bien qu'elle soit impéccablement cirée. "

Ah, sinon, tout bêtement :
Citer
"Maudit démon ! C'en est fini de toi ! Le Feu Réducteur te guette ! Je vais répandre ta vile Essence dans tout le bâtiment comme... euh, comme de la vulgaire margarine, et... et en couche épaisse en plus !"

Bon, j'arrête là, ne sachant pas s'il y a des problèmes de droits... Mais... ah, je crois que je fais une rechute bartiméusienne, c'est malin, tiens !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 895
    • olig marcheur
[roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #12 le: 08 mars 2008 à 18:22:27 »
Citation de: Stroud
quant à ma voix à moi, on dirait le gazouillis d’une vieille Anglaise qui demande un sandwich au concombre pour aller avec sa tasse de thé."



Citer
"Pour certains* c'est admirable de mourir en héros
______________
*Généralement pour ceux qui n'y sont pas confrontés, les écrivains, par exemple. "


J'adore... je m'esclaffe^^

Comment vous voyez Bartiméus ? Moi, comme le génie d'Aladdin, mais moins gras, sans la boucle d'oreille et avec une moue, disons, changeante. Ah, et de la couleur du tome 3...
je sais bien qu'il choisit chacune de ses apparences, mais... pour moi, je les vois plutôt comme un paravent derrière lequel il se cache tant bien que mal^^ mais en dépassant de partout.

J'avais oublié qu'il faisait des références à Ptolémée dès le tout début... j'l'aimais bien, lui aussi. Et pour une fois que Bartiméus était complice avec un humain...^^
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 011
  • Championne de fautes de frappe
Re : [roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #13 le: 08 mars 2008 à 19:01:34 »
Ben quand même, à la fin du 3, il a des relations privilégiées avec Kitty et Nathaniel. Même si privilégiées dans un sens bizarre. C'est une des qualités du livre, je trouve : toutes les relations entre les personnages sont vraiment bien campées, originales, et toujours dans le non dit. J'aime bien !

Sinon, je ne le vois pas, moi, Bartiméus. Il doit avoir une apparence, puisqu'il nous décrit parfois les moult tentacules des autres démons au 7è niveau, mais il est jamais décrit... Du coup, je le vois comme une sorte de substance un peu floue (non, pas une pyramide de bave !), comme une présence plus qu'autre chose. Et si je dois me le représenter physiquement, je le vois en petit Egyptien  ;)

Mais même si je les ai lu/vu avant, Calcifet et le génie d'Aladdin me rappellent vraiment Bartiméus ! En un peu moins aboutis.

Ah, Ptolémée, je l'aimais beaucoup, aussi !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Gros Lo

  • ex Lo
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 895
    • olig marcheur
[roman] La Trilogie de Bartiméus (STROUD Jonathan) [-]
« Réponse #14 le: 09 mars 2008 à 01:10:51 »

Oui, mais j'crois quand même que Bartiméus avait une réelle affection pour Ptolémée... il a appris à apprécier Nat et Kitty, mais je ne pense pas au point de prendre leur apparence dans des invocations à venir... justement, je trouve que c'est le passage du livre où l'on tend le plus vers une relation d'amitié, entre Bartiméus et un humain. Ils avaient l'air vraiment proches, lui et Pto', et ce n'était pas du non-dit. Il avait une forme d'admiration pour lui ; alors que, même s'il reconnaît (à contrecoeur^^) que Nat est talentueux, il le considère représentatif de toutes les tares des sorciers londoniens :P Dans le 3, ça se nuance, mais pas au point de penser une amitié entre eux deux/eux trois. Et, surtout, je ne pense pas que Barty ait cherché à profiter d'une faille dans le plan de Ptolémée (même si celui-ci était particulièrement brillant) ; il n'avait pas cet esprit-là avec lui, son côté "à la moindre gaffe, je vais m'amuser... dès que je pourrai détourner un mot, interpréter la reprise de souffle dans l'énoncé d'une formule, je m'en servirai contre lui et je me vengerai de son audace à avoir osé m'invoquer..." Alors qu'avec Nat', il se fait plaisir.
Même si, encore une fois, le tome 3 évolue vers un rapprochement des persos, ça n'irait pas jusqu'à une franche amitié.

SPOILERS DENOUEMENT : La façon dont Bartiméus repart dans l'Autre Lieu, tandis que Nat est laissé pour mort... ça lui fait quelque chose, mais pas tant que ça. Il y avait tout au plus une complicité distante entre eux. Alors qu'il assumait complètement son équipée avec Ptolémée. FIN SPOILERS.


Citation de: Mil'
Mais même si je les ai lu/vu avant, Calcifer et le génie d'Aladdin me rappellent vraiment Bartiméus ! En un peu moins aboutis.


Calcifer partage avec Bartiméus la captivité/dépendance/soumission, et donc le côté bougon^^ ; le génie d'Aladdin partage la face puissante du djinn, d'où chacun tire humour et dérision^^ Mais Barty c'est plus qu'un patchwork : c'est un personnage à part entière. On n'aurait pas pu l'imaginer, c'est en cela qu'il est aussi singulier et aussi attachant... merci Stroud ^^
dont be fooled by the gros that I got ~ Im still Im still lolo from the block (j Lo)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.18 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.