Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

01 novembre 2020 à 02:44:01
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Chapart, Claudius) » [revers]La gentille petite fille

Auteur Sujet: [revers]La gentille petite fille  (Lu 3768 fois)

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : La gentille petite fille
« Réponse #15 le: 07 janvier 2011 à 13:05:46 »
Citer
Ils lui achetèrent une magnifique poupée, très grande, aussi grande que Camille, avec de longs cheveux blonds soyeux qu'on aurait dit des vrais.
si longs, si soyeux, sinon ta phrase est pas très correcte...

Citer
Elle avait l'impression d'avoir une grande sœur, parce qu'elle aurait bien aimé en avoir une, mais quand elle avait demandé à ses parents « dîtes, vous pouvez me faire une grande sœur ? » ils lui avaient répondu que non, c'était pas possible, c'était un peu tard, désolé.
J'fais pas beaucoup de remarques positives, mais là j'aime beaucoup !

Citer
Lorsqu'elle dormait, Camille mettait Claudia dans son lit, assise (ça prenait moins de place que couchée).
Moches les parenthèses. Je les enlèverais.

Citer
Et puis, une nuit, une nuit maudite, une nuit effroyaaaaaaaaable : Camille fit un cauchemar.
Boaf, le effroyaaaaaaaable. Trop facile... J'aime pas la surenchère e tpsero je me contenterais d'un
Et puis, une nuit, une nuit maudite, Camille fit un cauchemar.


Citer
La poupée, rire sadique accroché à ses lèvres, partit ainsi dans un long monologue effrayassant et Camille toute tremblante n'en pouvait plus.
Un rire rasique et bon j'adhère vraiment pas à ces néologismes sortis de nulle part... j'sais pas, manque quelque chose pour me les faire accepter.

Citer
Ce n'était pas encore le matin, mais la lumière passait déjà à travers les volets.
euh s'il fait encore nuit, y'a pas de lumière, s'il y a de la lumière, même à l'aurore, c'est déjà le matin... ou bien faut nuancer cette idée de lumière ( clarté d ela lune ? fin de nuit qui s'éclaircit ?

Citer
Elle voulut se lever, s'empêtra dans Claudia qui était tombée, s'énerva, cracha, s'ébattit, et finalement réussit à envoyer valser la poupée à l'autre bout de la chambre.
on ne peut pas s'empêtrer dans une poupée, trébucher dessus oui...


Alors lecture agréable, mis à part deux out rois détails, ces mots "trop" et ces parenthèses. Par contre l'idée des fins multiples, bof, j'adhère pas du tout, l'impression d'avoir été menée en bateau par l'auteur et d'avoir lu juste une blague carambar un peu longue. Très frustrant. L'idée d'interpeller le lecteur et de la spa est bien trouvée, mais bon, après c'est facile, trop facile... Ca enlève tout intérêt  àton texte. Tu le sabordes toi même. Soit... mais j'adhère pas.

Par ailleurs, c'est très agréable à lire.

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 782
  • Lial' | Calamar placide
Re : La gentille petite fille
« Réponse #16 le: 07 janvier 2011 à 14:02:39 »
Merci à vous mais laissez sombrer ce texte lol il ne mérite pas ces remontages XD

Citer
, ça me fait sourire qu'on ait moins de remords à zigouiller des enfants que des chats, et la protection de l'enfance ? *sort* x')
J'avoue, dans mes textes, je peux faire mourir autant d'humains (enfants ou pas) que je veux, mais les animaux, en particulier les chats, j'ai plus de mal  :-¬?

Pour les fins, peut-être qu'un jour (lointain) je me déciderai pour UNE fin, mais... je doute. Pas parce que c'est une mauvaise idée (elle est sans doute bonne, mieux du moins que ce qu'il y a là) mais parce qu'il faudrait que je me décide. Et que je me résolve à modifier, donc, si possible, améliorer ce texte, et qu'il ne vaut pas les quelques minutes que j'y passerais.

Citer
Ils lui achetèrent une magnifique poupée, très grande, aussi grande que Camille, avec de longs cheveux blonds soyeux qu'on aurait dit des vrais.
si longs, si soyeux, sinon ta phrase est pas très correcte...
sur le moment c'était voulu (je dis pas que c'est bien ou mal au final, mais je sais que j'avais choisi de le faire  :-¬?) Je retiens que ça passe mal tel quel pour d'autres éventuels textes.

Citer
La poupée, rire sadique accroché à ses lèvres, partit ainsi dans un long monologue effrayassant et Camille toute tremblante n'en pouvait plus.
Un rire rasique et bon j'adhère vraiment pas à ces néologismes sortis de nulle part... j'sais pas, manque quelque chose pour me les faire accepter.
oui, dans ce texte j'en ai soit trop fait soit pas assez, du coup ça passe mal

Citer
Ce n'était pas encore le matin, mais la lumière passait déjà à travers les volets.
euh s'il fait encore nuit, y'a pas de lumière, s'il y a de la lumière, même à l'aurore, c'est déjà le matin... ou bien faut nuancer cette idée de lumière ( clarté d ela lune ? fin de nuit qui s'éclaircit ?
... là comme ça je ne vois pas pourquoi j'ai écris ça, effectivement  :mrgreen: tu as entièrement raison

Citer
Elle voulut se lever, s'empêtra dans Claudia qui était tombée, s'énerva, cracha, s'ébattit, et finalement réussit à envoyer valser la poupée à l'autre bout de la chambre.
on ne peut pas s'empêtrer dans une poupée, trébucher dessus oui...
Elle est petite et la poupée est grande. Bon, c'est pas forcément à 100% correct, mais je préférais l'image à "trébucher"

Citer
Par contre l'idée des fins multiples, bof, j'adhère pas du tout, l'impression d'avoir été menée en bateau par l'auteur et d'avoir lu juste une blague carambar un peu longue. Très frustrant. L'idée d'interpeller le lecteur et de la spa est bien trouvée, mais bon, après c'est facile, trop facile... Ca enlève tout intérêt  àton texte. Tu le sabordes toi même. Soit... mais j'adhère pas.
Je suis en bonne partie d'accord pour dire que la fin (que tout le texte, en fait) est raté. Je l'aime pas  :-¬? J'étais partie dans un "gros) délire que je n'ai pas su terminer. Mais j'ai du mal à me résoudre à virer une/des fin(s) (parce que ça voudrait dire qu'il faudrait que je relise tout et le modifie et...)
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : [revers]La gentille petite fille
« Réponse #17 le: 07 janvier 2011 à 14:03:48 »
Beh... je voulais te lire, quoi  :'(
Quel texte tu veux qu'on te commente alors ?

Hors ligne Leia Tortoise

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 456
    • Mon blog
Re : [revers]La gentille petite fille
« Réponse #18 le: 11 janvier 2011 à 18:16:49 »
Tout texte publié mérite déterrage  >:D

Et donc: wouah!
Au début je me disais "bof", et j'ai même tiqué au premier:

Citer
Et puis, une nuit, une nuit maudite, une nuit effroyaaaaaaaaable : Camille fit un cauchemar.

Ce n'est qu'à partir de là que j'ai compris le parti-pris et lu le reste en l'acceptant, et là je me suis régalée!

J'ai beaucoup aimé les fins alternatives, aussi, toutes meilleures les unes que les autres.

Franchement, c'est un délire que je kiffe ^^
Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?
- Dumbledore -
*
Books ! Best weapons in the world.
- Doctor Who -

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 125
  • Championne de fautes de frappe
Re : [revers]La gentille petite fille
« Réponse #19 le: 11 janvier 2011 à 18:48:08 »
Citer
qu'on aurait dit des vrais
qu'on aurait dits vrais, non ?

Citer
Elle nomma la poupée : Claudia. Ça commençait comme son nom à elle
J'aime bien ce petit détail qui fait si vrai :)

Citer
trombalancer
ça existe, ça ?  ???
J'ai buté sur le effrayassant, aussi...

Citer
s'énerva, cracha, s'ébattit, et finalement réussit à envoyer valser la poupée à l'autre bout de la chambre.
Elle était, autant l'avouer, un petit peu énervée.
énerver x2

Citer
Alors Camille prit un couteau dinette et éventra Claudia.
Lol, j'aime bien comme l'ambiance se dégrade petit à petit ^ ^

Citer
ça coupait pas très bien, mais, bon, c'était mieux qu'à main nue.
Je sais pas pourquoi, ça m'a fait rire  :D

Citer
Plus belle, plus grande, plus solide
Ouille, je crains le pire  :mrgreen: (oui, promis, un jour j'arrêterai de mettre des commentaires inutiles...)

Citer
(Camille ne savait d'où l'expression venait, car elle aimait beaucoup les madeleines mais ne les avait jamais vu pleurer)
:coeur:

Citer
elle commençait à se fatiguer très vite
commençait et très vite, c'est un peu contradictoire, ça va pas ensemble je trouve...

Citer
un petit chaton tout mimi.
Un vrai.
Pas une peluche.
Oh mon Dieu. Ça risque de devenir carrément gore  ^^

Citer
« Jeuuuuuuuuuurh teuuuuuuurh maudiiiiiiit !
maudi[...]s (c'est je. Enfin, jeurh.)

Citer
cette fichue chatte qui ne savait même pas combien c'était mieux d'être une fille !
Bien vrai !  :mrgreen: *je sors*

Citer
Lorsqu'elle déferla sur les gamins avec son couteau dinette, ils ne virent rien venir du tout. La plupart réussirent à s'enfuir. Ceux qui n'eurent pas cette chance finirent les entrailles à l'air, et Clotilde avait l'air d'être ami avec eux, maintenant, parce qu'elle les collait de près et y fourrait son museau.
Muarf, non mais là c'est franchement horrible, quoi  xD

Citer
Clotilde lui fit des yeux de chat-potté
J'aime pas trop la référence à Shrek : c'est une référence qui va passer avec le temps, et le texte perdra son sens du coup... En plus, y a d'autres façons de le décrire sans passer par là.

Citer
et ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants ils rentrèrent à la maison et vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours.

LOL.

Citer
les poils étaient tout gluant de sang
gluants

Citer
Et Camille se retrouva avec un bout de viande de chat dans une main, et Clotilde s'échappa avec un bout de viande d'humain dans la gueule, et les deux vécurent, pas forcément très heureux, mais ils vécurent du moins, de leur côté et sans plus jamais se voir.
C'est vraiment horrible... et pourtant je suis morte de rire xD

Citer
les gouttes de sang parcheminant son chemin
parsemant

Citer
à cette heure là
heure-là

Citation de: Pacô
Au niveau de la profondeur du texte, c'est une approche intéressante de la psychosociologie d'une dérangée mentale.
Bon, j'espère que l'auteur de ce commentaire ne lira pas mes lignes, mais sa phrase m'a presque autant fait rire que le texte  :-¬?

Citation de: Pacô
Dans un plan psychosociologie, tu reprends les arguments qui démontrent la psychopathie.
Tu ne connais pas la théorie de la sauterelle, de la souris puis du nourrisson ?
Et je devrais arrêter de lire les commentaires, ou je vais pas me remettre de mon fou rire... xD



Bon, ben ça fera peut-être tâche sur un texte mis en revers, mais moi j'ai adoré  :mrgreen: Bizarrement, c'est absolument ignoble comme histoire, et pourtant j'ai beaucoup ri  ;D

Je m'attendais à ce que la dernière fin soit un peu une apothéose, du coup j'ai été un brin déçue, mais la dernière fin est cool aussi  :D

Bref, j'ai beaucoup aimé, perso  :D
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Tourniaire

  • Scribe
  • Messages: 69
  • Petit vieux déjanté
Re : [revers]La gentille petite fille
« Réponse #20 le: 12 janvier 2011 à 04:53:42 »
J'ai aussi beaucoup aimé le texte. Et l'unique raison pour laquelle je commente est pour dire que les fins alternatives me plaisent...parce que moi aussi je préfère éviter de tuer ce pauvre petit chat. Les gosses, ah ils étaient moins attachant que le chat sur ce coup-là. Et puis c'était drôle d'avoir le choix entre la fin super heureuse, moyennement heureuse, et "vous êtes dans un film d'horreur interdit au moins de 13 ans", etc.

De plus, je voudrais bien savoir où on peut trouver de tels couteaux en plastique. XD Ca c'est un détail irréaliste qui m'a vraiment beaucoup fait rire.
Général en chef de l'invasion rivagienne.
NB : Oui je suis un revenant...
Votez Gaston Président de la République ! :D

Hors ligne karine 36

  • Tabellion
  • Messages: 32
Re : [revers]La gentille petite fille
« Réponse #21 le: 12 janvier 2011 à 07:12:58 »
très sympa ton récit .... je me suis régalée  :
Il a des airs de film du style "chucky"la poupée torture qui a  une copine dans les films suivants ... Désolée, j'ai choisi le 3 ème paragraphe pour la conclusion... J'aime trop les bêtes ... ::)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.04 secondes avec 23 requêtes.