Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 décembre 2020 à 08:07:11
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Théâtre et poésie » [Poésie] The Faerie Queene (Edmund Spenser)

Auteur Sujet: [Poésie] The Faerie Queene (Edmund Spenser)  (Lu 2863 fois)

Hors ligne Arthegall

  • Tabellion
  • Messages: 32
[Poésie] The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« le: 31 décembre 2010 à 00:30:52 »
Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'anglophiles ici, néanmoins je voulais simplement vous parler d'une oeuvre que j'ai trouvé incroyablement belle, tant dans son fond que dans sa forme. The Faerie Queene doit être le plus long poème que je n'ai jamais lu -1055 pages dans l'édition Penguin Classics- et pourtant l'un des plus intéressants. Après Chaucer, Spenser est l'un des fondateurs de la poésie anglaise et c'est lui qui "fixe" l'usage de l'anglais classique. Etant moi même grand amateur du Golden Age d'Elizabeth I je n'ai pas pu passer à côté de ce trésor.
Dans The Faerie Queene, Spenser réunit brillamment la romance chevaleresque et les récits épiques de la Renaissance -tels que ceux de l'Arioste ou du Tasse- pour tout simplement rendre hommage à la gloire de la Reine Vierge. Chaque livre raconte la quête d'un chevalier tentant d'accomplir un acte vertueux : le Redcrosse Knight of Holinesse qui doit, par exemple, tuer un dragon et se libérer de la magicienne Duessa.
C'est un poème fondamentalement allégorique, tant au niveau moral que politique et pourtant l'ambiance mystique qui y règne est tout simplement captivante.

Je ne pourrais vous dire s'il existe une version française, ce qui dénaturerait l'un des intérêts de l'oeuvre. Néanmoins, si vous êtes anglophiles et surtout anglophones, ne manquez pas ce joyau.
« Modifié: 08 septembre 2015 à 21:00:41 par Rain »
"But on his brest, a bloudie crosse he bore,
The deare rememberance of his dying Lord,
For whose sweete sake this glorious badge he bore,
And dead as liuing euer him ador'd"

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 087
  • Championne de fautes de frappe
Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #1 le: 31 décembre 2010 à 12:46:43 »
Oh, La Reine des Fées de Spenser ! Le dernier des dix classiques les plus ennuyeux que Mamie Next doit avoir lus avant de mourir !  :D

Non, ce n'est pas un jugement personnel, c'est dans le quatrième tome de Thursday Next, de Jasper Fforde, dont je suis fan ^ ^

Ceci dit, je suis fan d'Elisabeth Ière aussi. Ta description donne envie d'en lire des extraits ! Mais en anglais du XVIe siècle, je crains de ne pas avoir le niveau ! Lol.
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Arthegall

  • Tabellion
  • Messages: 32
Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #2 le: 31 décembre 2010 à 15:30:03 »
Certaines tournures sont assez compliquées mais on s'en sort relativement bien. Et une autre fan de Gloriana ! C'est tellement rare ces derniers temps...
Un petit extrait, pour vous mettre l'eau à la bouche :

"Amongst them all growes not a fayrer flowre,
Then is the blossme of comely courtesie,
Which though it on a lowly stalke doe bowre,
Yet brancheth forth in braue nobilitie,
And spreds it slefe through all ciuilitie"
"But on his brest, a bloudie crosse he bore,
The deare rememberance of his dying Lord,
For whose sweete sake this glorious badge he bore,
And dead as liuing euer him ador'd"

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 087
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #3 le: 31 décembre 2010 à 18:02:48 »
Et une autre fan de Gloriana ! C'est tellement rare ces derniers temps...
Ah ouais ? Pourtant, avec une copine, on se souhaite l'Accession Day, les 17 novembre  :mrgreen:

Par contre, comme je m'y attendais, je n'ai rien compris à l'extrait ^ ^
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Arthegall

  • Tabellion
  • Messages: 32
Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #4 le: 31 décembre 2010 à 19:17:16 »
Vous aussi ! Est-ce que vous fêtez la victoire à Gravelines aussi ?
Mais, pour le livre il suffit de se référer à un dictionnaire d'anglais classique et c'est simple. Après quelques lectures de Shakespeare en version originale, on s'y fait vite.
"But on his brest, a bloudie crosse he bore,
The deare rememberance of his dying Lord,
For whose sweete sake this glorious badge he bore,
And dead as liuing euer him ador'd"

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 087
  • Championne de fautes de frappe
Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #5 le: 31 décembre 2010 à 19:37:59 »
Oui mais vois-tu, je suis loin de lire Shakespeare en VO. Je peux lire Cervantès, si tu veux, mais pas Shakespeare  :mrgreen:

Citer
Vous aussi ! Est-ce que vous fêtez la victoire à Gravelines aussi ?
Ah non, et je me rappelle plus de cette victoire d'ailleurs. Par contre, on s'encourage souvent par des "allez, rappelle-toi ! Tu n'es peut-être qu'une femme mais tu as le coeur et l'estomac d'un roi !"  ;D
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Arthegall

  • Tabellion
  • Messages: 32
Re : The Faerie Queene (Edmund Spenser)
« Réponse #6 le: 31 décembre 2010 à 20:41:36 »
Ah j'ai eu un peu plus de mal avec Cèrvantes, mais après un peu de travail, c'est passé.
Mais la victoire de Gravelines ! La fameuse, en 1588, lorsque les Anglais défirent l'Invincible Armada. Mais j'adore vos petits messages. Avec quelques amis que j'ai rallié, on a réinstauré la cour et j'occupe le rôle de Walsingham, pour certaines raisons. Mais bon, pour ne pas s'éloigner du sujet, je conseille vraiment aux potentiels lecteurs de tenter de le lire en anglais, autrement l'oeuvre en perdrait tout son sens surtout si le traducteur s'est appesanti sur le littéral plutôt que sur le littéraire. Mais The Faerie Queene reste une des oeuvres les plus complexes au niveau linguistique.



Edit de Milora : je réponds dans ton message pour ne pas flooder avec des messages intégralement hors sujet de ma part : Ah, c'est juste que je ne l'appelle pas la victoire des Gravelines, mais la défaite de l'Invincible Armada, mdr. Je me disais aussi que ça m'étonnait de ne pas connaître xD
Par contre, si t'es Walsingham...on va se méfier, tu vas nous mettre sur écoute pour traquer les complots ? xD
« Modifié: 31 décembre 2010 à 21:23:20 par Milora »
"But on his brest, a bloudie crosse he bore,
The deare rememberance of his dying Lord,
For whose sweete sake this glorious badge he bore,
And dead as liuing euer him ador'd"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 23 requêtes.