Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 avril 2021 à 15:57:23
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Cuisiner la langue : ustensiles et méthodes » [fond et forme] Les meilleures techniques de relecture (récit long)

Auteur Sujet: [fond et forme] Les meilleures techniques de relecture (récit long)  (Lu 236 fois)

Hors ligne Ayana

  • Calligraphe
  • Messages: 128
Bonjour à tous !

Ma question porte sur ce moment magique/inquiétant/laborieux où l'on se retrouve avec un premier jet complet et la nécessité d'enfiler les gants de vaisselle, la pince à épiler (voir la raboteuse industrielle) pour éditer tout cela. Et notamment dans le cas d'un récit long.

Je me demandais si vous aviez des méthodes que vous trouvez particulièrement utiles pour cette relecture générale.
Voilà mon point de départ, mais à mon avis j'oublie plein de choses qui vous sembleront évidentes donc vos contributions m"intéressent fortement pour rallonger cette liste et optimiser ma relecture !  :-[

1) L'anti "information dump"
Dans un logiciel de prise de notes ou de traitement de texte noter pour chaque chapitre le nom des nouveaux personnages ou éléments de world building introduit. Réequilibrer si besoin en déplaçant certaines descriptions, dialogues etc permettant d'introduire ce nouvel élément dans une autre partie du récit.
But: éviter de noyer le lecteur sous un trop plein d'informations, surtout lorsque l'univers est riche et très éloigné du nôtre et nécessite donc de nombreuses explications. A l'inverse, ne pas hésiter de présenter quelque chose que le lecteur ne pas connaître par défaut, surtout si cela correspond à une mythologie/des évènements historiques/des institutions que vous avez totalement inventé.

2) La technique de la citation (pour mug, marque page, tee shirt, cadre mural...)
Pour chaque chapitre, essayer de trouver au moins une citation qui d'après vous, aurait suffisamment d'impact pour être digne d'être imprimée sur un mug, un tee shirt, un mur facebook... Si l'on en trouve pas reprendre le chapitre et choisir un passage à développer en le travaillant comme s'il devait s'agir d'une nouvelle devant se suffire à elle-même (tout en restant satisfaisante à lire).
But: Lorsque l'on écrit un long récit on est parfois tellement occupé à s'inquiéter de la cohérence du récit, du rythme, du système de set up/pay-off, des différents arcs narratifs etc qu'on pense moins à s'arrêter sur la beauté du texte en lui-même. Si je n'ai pas pu sélectionner une seule citation de ce genre dans mon chapitre cela signifie-t-il que j'ai trop privilégié la fonction de ce chapitre sur ses qualités littéraires intrinsèques?

3) La méthode du ctrl+F
Faire une liste des mots que vous pensez trop utiliser (ou que vous savez trop utiliser grâce au retour d'un relecteur), faire une recherche automatique dans le texte pour débusquer toutes les répétitions de ce mot et éliminer toutes les occurrences inutiles ou abusives.
But: tout auteur a un style propre et donc quelques tics de langage mais personne n'aime les répétitions à outrance et après avoir écrit plusieurs dizaines de millier de mots pour un même récit il est parfois trop facile de tomber dans des facilités d'écriture par habitude (ou surmenage?  :P )

4) La méthode ctrl+F (version B-A-BA)
Faire une liste des mots trop couramment utilisés dans la langue française puis faire une recherche automatique pour les éliminer/limiter.
Les 50 verbes les plus utilisés de la langue française: https://www.ralentirtravaux.com/lettres/cours/conjugaison/verbes-plus-frequents.php
Exemple de listes de verbes de dialogue: http://www.florencegindre.fr/2015/03/les-verbes-de-dialogue/ + http://ecrire-un-roman.com/verbes-de-dialogue/
But: les mots les plus utiliser sont aussi souvent ceux avec un sens pauvre, et ça quand on essaie de faire de l'art c'est du C-A-CA

5) Le test du Marvel Cinematic Universe
Prendre les dialogues séparément et vérifier si telle ou telle ligne de dialogue aurait pu être échangée entre deux personnages ou être dite par n'importe quel autre personnage comme s'ils étaient interchangeables (valable pour les personnages principaux plus que pour les personnages outils n'apparaissant que rarement). Si c'est le cas, redéfinir le personnage en se demandant ce qui devrait influencer sa façon de parler et donc le différencier des autres (âge, statut social, niveau d'éducation, personnalité, lien avec le personnage à qui il s'adresse...)
But: s'assurer que les personnages ont une voix propre (on pense souvent au fait que deux personnages, face à une même situation, ne devrait pas réagir de la même façon juste parce qu'ils obéissent aux besoins de votre scénario mais parfois moins au fait qu'ils ne devraient pas non plus s'exprimer de la même manière)

6) L'épreuve du logicien
Relire en s'attachant uniquement à la vraisemblance et la cohérence du récit. S'assurer que l'histoire ne souffre pas de plot holes, d'intervention du hasard trop prononcé, de Deus Ex machina, de personnages dotées d'une personnalité multiples (hors évolution recherchée du personnage ou personnage ayant RELLEMENT une personnalité multiple).
But: les problèmes d'incohérence ou de logique sont un très bon moyen de sortir le lecteur de l'histoire, et quand on construit une structure complexe comme un roman on peut vite oublier un détails qui affaiblira tout l'édifice

7) La méthode du sous-marin (ou méthode de l'immersion)
Choisir attentivement ce que l'on lit/regarde/écoute au moment où l'on prévoit une période de relecture. S'interroger sur ce dont on a besoin pour améliorer le texte et rechercher des oeuvres qui ont bien réussi dans ce domaine.
But: encourager l’inspiration en se plongeant dans une "bulle" qui nous permet de rester dans l'état d'esprit dont on a besoin et de s'aider grâce à l'imitation (par exemple lire un auteur réputé pour ses dialogues au style familier pour mieux écrire ce genre de dialogues nous même)

8) La méthode du "repas de famille"
Décrire en quelques mots ou faire un schéma en araignée pour résumer les relations entre les personnages et s'assurer que celles-ci sont bien respectées et explorées au fil du récit.
But: éviter l'effet où on a l'impression qu'on personnage existe dans son propre continuum espace temps ou n'entretient que des relations superficielles avec ceux qui l'entoure (notamment pour le héros), la vie ne fonctionne pas comme ça et cela aide à s'attacher davantage aux personnages tout en donnant de la profondeur au récit

9) Les carnets du psy
Prendre le temps de s'interroger en profondeur sur la personnalité de nos protagonistes, prendre des notes si besoin pour établir une sorte de profil psychologique et de leurs goûts/motivations. Si tout cela a été déjà fait en détails avant l'écriture les noter quelque part pour pouvoir s'y référer régulièrement au fil de la lecture et vérifier que rien n'a été oublié, sous-estimé/surestimé etc...
But: éviter les personnages en carton qui ne font illusion que pendant un ou deux chapitres

10) L'écriture immersive et sensorielle
S'assurer lorsque l'on travaille sur une description que l'on ne se contente pas de dire ce que les personnages voient mais essayer au contraire d'écrire en exploitant les 5 sens (quels sont les bruits, odeurs etc présents dans la scène?)
But: avoir des description plus évocatrices et immersives.

11) Le recours aux logiciels de correction (Antidote, Scribens etc)
Ces sites et logiciels proposent de scanner votre texte en offrant un niveau de correction plus poussé que les simples correcteurs intégrés aux traitements de texte (analyse grammaticale, de la longueur des phrases, des répétitions, des synonymes etc)
But: encore et toujours éviter les fautes mais aussi les tournures un peu lourdes avant que le texte ne passe entre les mains d'un correcteur extérieur qui pourra donc se concentrer sur d'autres points à améliorer !
« Modifié: Hier à 21:09:32 par Ayana »
Ma saga de fantasy en cours (et en recherche de bêtas-lecteurs ;-)  )
Les chroniques de Sélis

ayana's NaNoWriMon

En ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 724
Re : [fond et forme] Les meilleures techniques de relecture (récit long)
« Réponse #1 le: 05 avril 2021 à 22:52:13 »
Hello !

Merci pour ce partage très intéressant :)
Je ne sais pas trop ce que tu attends comme retour... Et de mon côté j'ai peur de ne dire que des évidences.  :-[

En cours de correction-réécriture, on nous précisait surtout que quand on débute en la matière, c'est assez vain d'espérer faire une relecture pleine et entière sur tous les plans en une seule fois : il vaut mieux se concentrer un coup sur l'orthographe, une autre fois sur le style, une autre fois sur le sens, etc.
En ce qui me concerne je n'arrive pas à être aussi rigoureuse que ça (et sur des textes courts, grâce à ce forum, j'ai l'habitude d'observer plusieurs choses à la fois), mais c'est vrai que mes relectures de mon roman sont quand même + orientées vers tel ou tel thème selon les fois. Je continue de corriger le reste quand ça me passe sous les yeux, mais je me focalise sur un aspect ou un autre. Comme c'est un roman sur la schizophrénie, je peux citer comme exemples : un coup être centrée sur la vraisemblance des symptômes ; une autre fois sur les liens entre le perso et ses proches ; une autre fois sur son milieu social ; une autre fois sur tout son caractère, tout ce qui le définit, en oubliant sa maladie ; une autre fois ses histoires de coeur et sa sexualité ; etc etc... Je ne sais pas si ça marcherait pour un autre roman '-' . Quand je pense à mon ancien roman de fantasy, ça aurait pu être : me focaliser un coup sur la vraisemblance "technique" de l'univers ; un coup sur les différents peuples et cultures ; un coup sur l'écriture immersive et sensorielle ; un coup sur l'intrigue ; un coup sur le caractère des personnages principaux... etc etc.
Mais peut-être qu'en fait c'est une évidence et que tout le monde fait ça  :D .

Sinon, je dirais (que des évidences again '-' ) que faire des coupures (plusieurs semaines sans toucher au texte) aide à avoir + de recul ; lire à voix haute ; lire un extrait au hasard comme si j'allais devoir le lire quelques heures plus tard en "scène ouverte", et du coup l'améliorer jusqu'à ce qu'il soit acceptable ; évidemment, avoir des bêta-lecteurs... Il y a aussi plusieurs rythmes de lecture : s'arrêter sur chaque phrase jusqu'à ce qu'elle soit ok, lire + vite, voire beaucoup + vite pour saisir le rythme d'ensemble... Relire tout en choisissant quel roman je lis en parallèle, car je sais que ça influence mon style d'écriture, alors je choisis de lire qqch qui soit dans la même atmosphère (si j'ai envie d'améliorer l'aspect "familier" du récit du narrateur, il faut que je lise qqch dans ce registre ; si je veux améliorer l'argot, je lis certaines chansons dans le registre qui me convient ; si je trouve que j'en ai trop fait et qu'il faut revenir à un style + littéraire, je relis qqch de + classique, aux phrases fluides et déliées).

Enfin, ce qui m'occupe le + pour mon roman actuel, c'est que je passe énormément de temps à le lire en me mettant dans la peau d'un lecteur qui aurait telles attentes ou telles connaissances sur le sujet. J'ai en tête beaucoup de points de vue possibles (selon l'expérience, les connaissances et les croyances des personnes) et je remets à l'épreuve le texte en prenant chaque fois un point de vue différent. Parfois je "m'égare", je me laisse absorber par qqch et j'oublie quel "regard" j'étais sensée adopter ^^ et je retourne en arrière. Ca me demande beaucoup de concentration mais c'est ça qui m'aide à peaufiner les nuances.

Comme vous pouvez le voir, la plupart de ces "méthodes" se font sur plusieurs (énormément, en fait) relectures entières du texte ; je n'ai pas d'astuce comme celles que tu décris plus haut, en utilisant un outil ou un autre pour repérer tel défaut dans le document. Du coup, je ne suis pas sûre de pouvoir aider ; mais je passe tellement de temps à relire que je me sentais obligée de contribuer  :mrgreen: .

Hors ligne Ayana

  • Calligraphe
  • Messages: 128
Hello !

Merci pour ce partage très intéressant :)
Je ne sais pas trop ce que tu attends comme retour... Et de mon côté j'ai peur de ne dire que des évidences.  :-[

J'attends pas forcément un truc précis, c'est la beauté des sujets contributifs (attends ça se dit ça? des sujets où on est plusieurs à contribuer?), et je pense qu''il ne faut pas hésiter à dire les évidences parce que ce qui en est une pour nous ne l'est pas forcément pour un autre...  ;) Oui ça aussi c'est un lieu commun mais des fois les portes ouvertes sont trop tentantes pour ne pas les enfoncer  :P

Donc merci pour ta contribution !

En cours de correction-réécriture, on nous précisait surtout que quand on débute en la matière, c'est assez vain d'espérer faire une relecture pleine et entière sur tous les plans en une seule fois : il vaut mieux se concentrer un coup sur l'orthographe, une autre fois sur le style, une autre fois sur le sens, etc.

Sur le besoin de faire plusieurs relectures et de les espacer dans le temps oui ça me paraît être la base (et pas que quand on débute d'ailleurs  :P) mais justement je trouve qu'on entend souvent ce genre de conseil mais personnellement quand on me dit "fais d'abord un passage sur le style puis un autre sur l'orthographe, puis le sens etc" c'est encore trop vague pour moi. Donc je me disais que si on arrivait à faire une petite liste à plusieurs quelqu'un qui en est à la relecture n°4 par exemple pourrait justement regarder et se dire "ah mais tiens j'ai pas encore fais trop gaffe à la suggestion n°8, je vais essayer cette fois!".

Dans la suite de ton message par exemple tu lance plein de pistes super intéressantes tirées de ton expérience et d'exemples précis et si tu me permets je pense qu'en synthétisant on pourrait facilement s'en servir pour enrichir la liste du premier post de nouveaux "outils". Par exemple:

L'épreuve du logicien
Relire en s'attachant uniquement à la vraisemblance et la cohérence du récit. S'assurer que l'histoire ne souffre pas de plot holes, d'intervention du hasard trop prononcé, de Deus Ex machina, de personnages dotées d'une personnalité multiples (hors évolution recherchée du personnage ou personnage ayant RELLEMENT une personnalité multiple).
But: les problèmes d'incohérence ou de logique sont un très bon moyen de sortir le lecteur de l'histoire, et quand on construit une structure complexe comme un roman on peut vite oublier un détails qui affaiblira tout l'édifice

La méthode du sous-marin (ou méthode de l'immersion)
Choisir attentivement ce que l'on lit/regarde/écoute au moment où l'on prévoit une période de relecture. S'interroger sur ce dont on a besoin pour améliorer le texte et rechercher des oeuvres qui ont bien réussi dans ce domaine.
But: encourager l’inspiration en se plongeant dans une "bulle" qui nous permet de rester dans l'état d'esprit dont on a besoin et de s'aider grâce à l'imitation (par exemple lire un auteur réputé pour ses dialogues au style familier pour mieux écrire ce genre de dialogues nous même)

La méthode du "repas de famille"
Décrire en quelques mots ou faire un schéma en araignée pour résumer les relations entre les personnages et s'assurer que celles-ci sont bien respectées et explorées au fil du récit.
But: éviter l'effet où on a l'impression qu'on personnage existe dans son propre continuum espace temps ou n'entretient que des relations superficielles avec ceux qui l'entoure (notamment pour le héros), la vie ne fonctionne pas comme ça et cela aide à s'attacher davantage aux personnages tout en donnant de la profondeur au récit

Les carnets du psy
Prendre le temps de s'interroger en profondeur sur la personnalité de nos protagonistes, prendre des notes si besoin pour établir une sorte de profil psychologique et de leurs goûts/motivations. Si tout cela a été déjà fait en détails avant l'écriture les noter quelque part pour pouvoir s'y référer régulièrement au fil de la lecture et vérifier que rien n'a été oublié, sous-estimé/surestimé etc...
But: éviter les personnages en carton qui ne font illusion que pendant un ou deux chapitres

L'écriture immersive et sensorielle
S'assurer lorsque l'on travaille sur une description que l'on ne se contente pas de dire ce que les personnages voient mais essayer au contraire d'écrire en exploitant les 5 sens (quels sont les bruits, odeurs etc présents dans la scène?)
But: avoir des description plus évocatrices et immersives.
Ma saga de fantasy en cours (et en recherche de bêtas-lecteurs ;-)  )
Les chroniques de Sélis

ayana's NaNoWriMon

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 722
  • Girafe poutreuse
Re : [fond et forme] Les meilleures techniques de relecture (récit long)
« Réponse #3 le: 06 avril 2021 à 19:30:23 »
Eh bien, que de méthodologie ici ! ^^

Personnellement, je crois que je n'en ai pas vraiment... J'ai attendu même pas un mois avant de passer de l'écriture à la correction, et pendant ce temps j'ai potassé la construction de mon monde :-¬? Ma première relecture a duré plus longtemps que l'écriture, et a plus consisté en de la réécriture que de la correction d'ailleurs. J'en ai fait une seconde peu après, rapide, juste pour m'assurer que tout s'enchaîne bien et de ne pas avoir de grosses incohérences (et reprendre quelques passages mal décrits par la même occasion). Maintenant, je poste mon texte et j'étudie chaque commentaire avec attention, aussi parce que j'ai décidé de commencer l'écriture de la suite en attendant.
Euh, je me rends compte que j'ai peut-être oublié un détail là : j'écris une saga, pas un one-shot. J'écris sans préparation, quoique maintenant je sois plus guidée par ce que j'ai déjà construit qu'au début (logique), et mon premier tome, je l'ai écrit en un nano officiel et un cocowrimo (nano confiné), soit beaucoup de texte en peu de temps. Bref, ça explique aussi que j'ai eu tant de temps sur la première relecture je pense, et que j'ai pas encore pris le temps de faire la chasse aux répétitions et tout. Même maintenant, j'écris le 2e tome en me disant que ça pourra modifier des choses dans le premier, donc en un sens j'estime un peu que je n'ai pas vraiment fini le premier tome.

Je me sens totalement incapable de faire 100 relectures à la recherche à chaque fois d'un élément précis, d'une part parce que pratiquement 180k à relire, ça prend du temps, et surtout, parce que mon cerveau n'acceptera pas de se concentrer sur une seule chose en me relisant. Néanmoins, on pourrait considérer ma 2e relecture comme "le test du logicien" dont tu parles, Ayana, je pense. J'avoue que pour la lecture qui influence l'écriture, ça me fait justement peur, et ça m'a totalement empêchée de lire pendant que j'écrivais mon premier tome. Maintenant, je m'en inquiète un peu moins, j'ai mon style un peu plus ancré dans mon texte, et je me permets de lire de nouveau. C'est les idées et l'inspiration que j'ai peur de beaucoup emprunter aussi, que ce soit à la relecture, la réécriture, la correction.

J'avoue que je ne suis pas convaincue par la méthode de la citation. Peut-être que c'est parce que j'ai du mal à imaginer, mais pour moi, ce n'est pas parce qu'on ne peut pas ressortir une phrase en particulier d'un chapitre que ça veut dire qu'il y a un soucis. Presque au contraire, si une phrase suffit, à quoi servent toutes les autres ?

Voilà pour ma contribution, peu utile j'en ai peur, disons que je fais un peu le contre-exemple de vos discussions :mrgreen:
« Modifié: 08 avril 2021 à 20:05:51 par Zamy »
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Ayana

  • Calligraphe
  • Messages: 128
Re : [fond et forme] Les meilleures techniques de relecture (récit long)
« Réponse #4 le: 07 avril 2021 à 21:57:04 »
Les contre-exemples c'est toujours intéressant, même si dans ce cas du coup j'ai du mal à trouver quelque chose que je pourrais utiliser concrètement.
Mais d'une part c'est peut-être que moi (ça ouvrira peut-être des portes pour d'autres  :)), et d'autre part c'est intéressant de voir les différents process que suivent différentes personnes. Enfin je trouve.
Ma saga de fantasy en cours (et en recherche de bêtas-lecteurs ;-)  )
Les chroniques de Sélis

ayana's NaNoWriMon

Hors ligne Ayana

  • Calligraphe
  • Messages: 128
Je sais pas si ça sera utile à certains mais au cas où voilà un exemple de mes étapes de relecture actuelles. Ca a doublé depuis que j'ai commencé en début de moi mais à part ça tout va bien  :-[

1) Première lecture intégrale pour vérifier la cohérence générale et remplir les docs de travail si besoin (chronologie, notes sur les persos, glossaire des nouveaux termes introduis etc).
2) Passage au correcteur orthographique du traitement de texte.
3) Recherche des mots « pièges » : immédiatement, mais, alors, quelques, empêcher, commen, sembl (liste à établir en fonction des "tics" d'écriture de chacun, merci les béta-lecteurs !)
4) Passages dans le correcteur grammatical avancé (Scribens pour moi mais Antidote est apparemment plus cher mais de meilleure qualité) pour la grammaire, la ponctuation et la détection des phrases trop longues (plusieurs passages pour une meilleure efficacité en utilisant Sribens, les modèles plus haut de gamme permettent peut-être de s'en passer?).
5) Travail de mise en page : paragraphes, présentation des dialogues... (avoir une pile de livres à portée de main est pas mal pour vérifier quand on est pris d'un doute^^ Sinon avoir une Ariane sous le coude c'est bien aussi  :coeur:)
6) Lecture et pris en compte des commentaires de béta-lecteur (si disponibles).
7) Dernière relecture intégrale (optionnel : selon niveau de relecture déjà appliqué).
8) Postage sur le forum et sauvegarde sur le cloud (parce qu'après tout ce travail avoir une seule sauvegarde facile à perdre est du suicide  :mrgreen:).
Ma saga de fantasy en cours (et en recherche de bêtas-lecteurs ;-)  )
Les chroniques de Sélis

ayana's NaNoWriMon

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.029 secondes avec 24 requêtes.