Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

29 novembre 2020 à 23:45:17
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Penser le MdE » Commentaires et ambiance en section poésie

Auteur Sujet: Commentaires et ambiance en section poésie  (Lu 1292 fois)

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 722
Re : Re : Commentaires et ambiance en section poésie
« Réponse #30 le: 06 novembre 2020 à 12:19:42 »
Je ne vois pas d’issue à cette discussion qui n’en est pas une, et je vais moi aussi quitter ce fil.
Mais avant, un petit rappel à Hellian : vos propos ne sont pas plus « gentils » que les miens… Comme vous faites allusion à l’un de mes textes et aux réactions suscitées (était-ce bien nécessaire ?), je viens de relire les commentaires, y compris le vôtre, sur ce poème, sur lequel ce « pauvre » Kerdrel (pauvre ?) était venu. Il ne commentait pas le texte, mais mettait en doute mon histoire (vous avez raison sur un point, une confession intime). Il était normal que je réagisse pour clarifier la situation, et je l’ai fait avec une certaine courtoisie compte-tenu de la teneur de ses propos. Votre commentaire allait également dans ce sens, courtois mais très clair sur le sujet, et j'avais beaucoup apprécié. Effectivement, Georges est intervenu, parce que ce sujet le touche personnellement (il avait écrit lui aussi sur ce thème et j’avais mis le lien vers son poème), et parce qu’il connait très bien mon histoire (« groupie », « maître », non Hellian, c’est autre chose…). Georges s’est fait rappeler à l’ordre et s’est excusé de ses « débordements ».
Je n’ai rien d’autre à ajouter, et je ne resterai certainement pas encore très longtemps sur ce « forum » (réjouissez-vous…). Lucie

Votre réponse me paraît de bon aloi et si je vous ai blessée, je vous prie de m'en excuser.

Comme la plupart des intervenants, je souhaite sincèrement entretenir une relation cordiale ou à défaut courtoise avec les uns et les autres.Je constate avec plaisir que En dépit d'une réactivité bien légitime, ce mode relationnel Nous est tout à fait accessible.

Bien à vous
 
cent fois sur le métier...

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 722
Re : Re : Commentaires et ambiance en section poésie
« Réponse #31 le: 06 novembre 2020 à 12:28:03 »
Bonjour à tous

En préambule, je voudrais dire que j'ai demandé la suppression de mon compte il y a quelques jours déjà. J'ai même eu un échange avec Ben.G pour finaliser la chose, mais (et je ne lui en veux pas, il a d'autres chats à fouetter), la chose, donc ne s'est pas encore faite.
J'ai éprouvé le besoin de donner un prétexte à ma décision. Manque de temps, blabla etc... C'était en partie un faux prétexte. Le motif réel , c'est l'ambiance que nous avons à subir dans la section poésie.
Tout d'abord, un petit mea culpa : c'est vrai, je commentais peu. Alors que bien souvent j'aimais des textes, voire poèmes. C'est là que l'on revient au facteur temps. Mais c'est, je le reconnais, un brin malhonnête de ma part.

Il est vrai que j'ai été assez peu commentée, et là on revient à l'idée qui a été avancée de clan. J'ai peut-être été boycotée car je commentais en priorité certains J'a été amenée, par goût, à apprécier certains. Lire leurs poèmes me mettait en joie. Et ce n'est pas un luxe à se refuser dans la sinistrose que les évènements nous font endurer. Un esprit de fraîcheur, de créativité, d'humour, c'est tout ce qui me remettait d'aplomb pour la journée. Et cerise sur le gâteau, j'ai été guidée, initiée je dirais même, avec gentillesse et indulgence. Avec bon esprit. Et sans condescendance. Et pourquoi ne pas le nommer ? Ce poète qui apporte tant au forum, c'est O'Bofix. Savoir qu'il pourrait quitter le forum me désole. Je signale au passage que s'il considère ses oulipoteries comme un jeu dont il s'acquitte à merveille, il est capable aussi de commettre des poèmes absolument sublimes. (Je sais de quoi je parle. Je l'ai lu, souvent, dans ces registres)

En revanche, je déteste les donneurs de leçons gonflés d'orgueil, la vanité, la suffisance. Je n'en ai pas vraiment fait les frais. Mais j'ai constaté un climat qui ne me plaisait pas. Sans compter que je suis très attachée, même dans les poèmes classiques par leur forme, et quels que soient les sujets abordés, à la musicalité des vers, des mots, à la légèreté du style, à l'ironie, l'humour,  Et je fuis la grandiloquence. Mr Ionnanitis, ne le prenez pas mal, mais je n'ai pas trouvé cela chez vous, quand bien même je trouvais vos phrases bien fichues dans l'ensemble. Je me reconnais le droit d'êter sensible ou pas à certains écrits, sans en faire toute une polémique.

Donc, pour en revenir à ma modeste personne qui ai demandé la suppression de mon compte, je sors de l'ombre pour dire le fond de ma pensée.
Je vais rester. Tout d'abord parce que j'aime l'ergonomie de ce forum, et les possibilités qu'il donne de s'exprimer. Pour l'objectivité aussi de ses modérateurs.

Et j'ai un message à faire passer à tous : ouvrez les yeux. Voyez sur quel terrain miné tous azimuts nous vivons. Revenons à ce qui devrait nous rassembler en attendant que le ciel nous tombe sur la tête et nous écrabouille .
Prenons notre pied en écrivant.
Et n'envenimons pas bêtement le terrain de jeu. Untel ne vous plait pas ? Zappez-le. Un autre ou d'autres vous conviennent ? Visitez-lez sans être accusés d'appartenir à un clan.

PS : Si la modération veut s'en tenir à ma demande première de suppression de compte, qu'elle le fasse.
Et bonne continuation à tous.

PPS : Dans un moment de dépit, en demandant la suppression du compte, j'ai effacé tous mes textes et les ai remplacés par un point. Je ne pense pas que cela gêne beaucoup de monde, mais tout de même, je présente mes excuses pour ce geste "épidermique".


Alice

Ce fils a été ouvert, assez judicieusement je trouve, pour éviterÉviter le ressentiment Que génère le non-dit.

Ça y est, nous avons dit ce que nous avions à dire les uns et les autres (ou presque). Je crois que s'il y a une règle dans les relations humaines, c'est d'admettre qu'elles peuvent être de temps en temps secouées de soubresauts, sans pour autant être frontalement remis en cause.
J'ai personnellement remarqué dans ma vie personnelle que certaines amitiés commençaient par de solides engueulades.

Une fois que l'on a admis cela, on peut poursuivre la route. De la sorte, je rejoins Claudius, balayons chacun devant notre porte et le trottoir finira par être propre…

PS : remettez vos textes, ils en valent la peine.
cent fois sur le métier...

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 528
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Commentaires et ambiance en section poésie
« Réponse #32 le: 06 novembre 2020 à 12:34:49 »

Qui ne change pas d'avis...

Juste pour dire, merci Alice pour ces mots de sagesse.

 Il te suffit d'annuler ta demande dans ton profil et tout rentrera dans l'ordre.

Et pour les textes effacés, rien ne t'interdit de les remettre à leur place.

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Georges Ioannitis

  • Calliopéen
  • Messages: 483
    • Prose& Poésie - Georges Ioannitis
Re : Commentaires et ambiance en section poésie
« Réponse #33 le: 06 novembre 2020 à 20:58:14 »
Bonjour à tous

Cher Miromesnil,

Fallait pas te donner tant de mal...
Ce qui nuit à la bonne entente de ce site c’est bien plus toutes les attaques préalables auquel le personnage à qui cette phrase s’adresse se livre infatigablement. (Il suffit de revoir l’historique de ses commentaires).

Chère Claudius,

 Merci de ne pas hurler avec les loups et d’accorder un peu d’attention à ma plume. Je ne suis sincèrement pas certain de la mériter. Comme je l’ai déjà dit ici, je ne me sens ni poète ni écrivain de talent. Quand je relis ce que j’écris et le compare aux vrais grands auteurs de notre littérature, j’ai envie de jeter tout à la poubelle. Par ailleurs je te garantis que je ne prétends pas détenir la vérité et que je remets en cause bien souvent ce que je pensais encore la veille. Merci en tout cas pour ta mesure et ton discernement.

Obofix

« Pour n’avoir plus à en souffrir, je vais de ce pas solliciter la suppression de mon compte »
C’est la deuxième fois que tu nous fais le coup du grand départ on va finir par se lasser. Par ailleurs je ne vois pas en quoi ma présence sur ce site justifierait ton absence. J’ai l’impression que tout le monde est en droit d’adresser son avis sans risquer en retour un chantage de ce genre. Je sais que c’est la mode aujourd’hui, mais j’en ai un peu marre de cette victimisation qui tente de couper court à toute discussion.

Ben G
Je ne vois pas en quoi tu peux te sentir concerné par mes propos. Tu m’as fait comprendre que tu restais de marbre à un texte que j’ai adressé, et tu es en droit de ne pas apprécier ma poésie. Même si le poème que tu commentais n’était en rien la seule expression de ce que j’écris. J’aime assez la littérature pour écrire dans des styles bien différents. Je préfère en tout cas largement ton avis à celui d’Hellian qui dans son commentaire sur le même texte parlait avec beaucoup d’assurance de pseudo poésie.
Par ailleurs, permets-moi d’exprimer un avis personnel. Je trouve que le mélange des genres entre modérateurs et commentateurs est de facto préjudiciable à l’harmonie d’un forum de poésie. Il existe sur les sites des flagorneurs de circonstance, des traînes-patins de cour qui reprendront comme une vérité absolue l’avis subjectif d’un administrateur ou commentateur.  Je ne sais trop d’ailleurs quels avantages ils en espèrent, mais le fait se vérifie sur tous les sites. Ne conviendrait-il pas de différencier par deux avatars distincts, le commentaire et la modération ? C’est une opinion toute personnelle et je n’ai aucunement l’intention de proposer quelque modification que ce soit dans la gestion de ce site.

Hellian

[…]Il y a dans ce poème des passages très réussis :[…] Hellian
[…]Un beau travail aux accents hugoliens[…] Hellian
[…]Je trouve également que ce poème ne manque pas de grâce. Fluide et soyeux, il coule comme un vin de vendanges tard […] Hellian


Et puis s’adressant plus haut à Claudius: […]Monsieur Iouanitis, dont la plume, quoi que tu en dises, est surtout celle d'un paon.[…]
Essaye au moins d’avoir la politesse de ne pas écorcher mon nom (mais peu importe après tout)

Quel crédit accorder à une personne qui dit tout et son contraire, qui encense et puis s’acharne avec la pire mauvaise foi sur un membre de ce forum parce qu’il a le tort de ne pas le considérer comme un génie. Qui dévoie le sens des propos d’un auteur jusqu’à les dénaturer avec outrance pour offrir ce dernier en pâture à ses fidèles laudateurs. Celui qui agit ainsi est de la race des petits tyrans qui croient qu’en assenant sans cesse des mensonges on peut en faire des vérités. Qui n’hésite pas à prendre à témoin la foule pour donner consistance à ses arguments spécieux et se sentir moins seul. Il faut remarquer à quel point tu soulignes dans un bon nombre de tes attaques les remarques d’un autre auteur que tu  penses aller dans ton sens. C’est à mon avis la marque d’un manque de confiance dans ton argumentation. Comme si l’avis de la foule était celui de la sagesse. Tu fais partie de ces apparatchiks impénitents (je rejoins Lucie) qui s’arrangent avec l’histoire pour la réviser à leur convenance. Tu t’adresses à Lonely fox en l’infantilisant, et le pire est que tu es tellement persuadé de détenir la vérité que tu ne te rends plus compte de l’aberration de tes propos.
Il suffit de reprendre l’historique de tes commentaires  pour constater que le travail de déstabilisation que tu livres à mon encontre est sans rapport avec une critique avisée et littéraire. Il est beaucoup trop systématique dans son ensemble pour ne pas être le résultat d’une volonté de destruction. Le ton procédurier et le fait de rebondir sur le détail le plus insignifiant montrent à mon avis des signes équivoques de comportement. Mais ça n’est que mon opinion.
Tes dernières interventions, notamment celles contenues dans ce fil montrent à l’évidence à travers de nombreuses provocations une volonté de m’exclure de ce forum en me jetant à la vindicte des administrateurs. Il en est ainsi pour ceux qui préfèrent la censure au dialogue courtois, le silence au débat contradictoire.
Voilà je crois que j’ai fait le tour du sujet et ne pense pas qu’il soit utile de continuer cette discussion. Les nombreux échanges auxquels j’ai participé auparavant montrent qu’avec  certaines personnes il ne sert à rien de discuter, et que toute tentative a attisé la haine.  Georges.
« Modifié: 06 novembre 2020 à 21:42:00 par Georges Ioannitis »

Hors ligne HELLIAN

  • Prophète
  • Messages: 722
Re : Re : Commentaires et ambiance en section poésie
« Réponse #34 le: 06 novembre 2020 à 22:06:27 »




Hellian

[…]Il y a dans ce poème des passages très réussis :[…] Hellian
[…]Un beau travail aux accents hugoliens[…] Hellian
[…]Je trouve également que ce poème ne manque pas de grâce. Fluide et soyeux, il coule comme un vin de vendanges tard […] Hellian


Et puis s’adressant plus haut à Claudius: […]Monsieur Iouanitis, dont la plume, quoi que tu en dises, est surtout celle d'un paon.[…]
Essaye au moins d’avoir la politesse de ne pas écorcher mon nom (mais peu importe après tout)

Quel crédit accorder à une personne qui dit tout et son contraire, qui encense et puis s’acharne avec la pire mauvaise foi sur un membre de ce forum parce qu’il a le tort de ne pas le considérer comme un génie. Qui dévoie le sens des propos d’un auteur jusqu’à les dénaturer avec outrance pour offrir ce dernier en pâture à ses fidèles laudateurs. Celui qui agit ainsi est de la race des petits tyrans qui croient qu’en assenant sans cesse des mensonges on peut en faire des vérités. Qui n’hésite pas à prendre à témoin la foule pour donner consistance à ses arguments spécieux et se sentir moins seul. Il faut remarquer à quel point tu soulignes dans un bon nombre de tes attaques les remarques d’un autre auteur que tu  penses aller dans ton sens. C’est à mon avis la marque d’un manque de confiance dans ton argumentation. Comme si l’avis de la foule était celui de la sagesse. Tu fais partie de ces apparatchiks impénitents (je rejoins Lucie) qui s’arrangent avec l’histoire pour la réviser à leur convenance. Tu t’adresses à Lonely fox en l’infantilisant, et le pire est que tu es tellement persuadé de détenir la vérité que tu ne te rends plus compte de l’aberration de tes propos.
Il suffit de reprendre l’historique de tes commentaires  pour constater que le travail de déstabilisation que tu livres à mon encontre est sans rapport avec une critique avisée et littéraire. Il est beaucoup trop systématique dans son ensemble pour ne pas être le résultat d’une volonté de destruction. Le ton procédurier et le fait de rebondir sur le détail le plus insignifiant montrent à mon avis des signes équivoques de comportement. Mais ça n’est que mon opinion.
Tes dernières interventions, notamment celles contenues dans ce fil montrent à l’évidence à travers de nombreuses provocations une volonté de m’exclure de ce forum en me jetant à la vindicte des administrateurs. Il en est ainsi pour ceux qui préfèrent la censure au dialogue courtois, le silence au débat contradictoire.
Voilà je crois que j’ai fait le tour du sujet et ne pense pas qu’il soit utile de continuer cette discussion. Les nombreux échanges auxquels j’ai participé auparavant montrent qu’avec  certaines personnes il ne sert à rien de discuter, et que toute tentative a attisé la haine.  Georges.

 
Georges,


J'ai rien pigé à qu'est-ce que t'as dit  ! J'aurais bien aimé comprendre pourtant. Mais mon intelligence limitée ne m'y autorise pas. En tout  cas tu es très drôle quand tu t'y mets. Bon, écoute moi bien. Je te propose un truc : Tu es parisien semble-t-il. Tu as un train direct à Saint Lazare qui te met à 1 heure vingt de Bernay., mon village. Juste en face de la gare, il ya un restaurant sympa. Je vous 'y invite de bon cœur, toi et ta copine.. Quant tu veux. On parlera de tout ça et d'autres choses encore autour d'un bon pinard.

ça  te va ?

Le 'personnage"

PS : Les extraits de mes commentaires que tu citent ne constituent pas une incohérence de ma part, mais démontrent bien que je ne sombre pas dans le systématisme  critique obtus. Comme je l'ai indiqué supra, je me reconnais le droit de te faire des compliments. On dirait que ça te gêne...
« Modifié: 06 novembre 2020 à 23:05:34 par HELLIAN »
cent fois sur le métier...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.024 secondes avec 22 requêtes.