Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 octobre 2020 à 04:39:34
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Pompéi (Robert Harris)

Auteur Sujet: Pompéi (Robert Harris)  (Lu 131 fois)

Hors ligne Paloma

  • Calligraphe
  • Messages: 102
    • Mon compte ShortEdition :)
Pompéi (Robert Harris)
« le: 21 septembre 2020 à 12:26:11 »
Bonjour  :)

Je viens de terminer le livre "Pompéi" de Robert Harris (vous ne vous en doutiez pas vu le titre du post  :mrgreen:)
Si cette lecture m'a laissée assez mitigée, je suis assez satisfaite du voyage, d'où mon partage ici :)
 
L'histoire vous plonge dans les quatre derniers jours de Pompéi, et vous offre une description assez immersive de la Baie de Naples. On y suit Attilius, un jeune aquarius (c'est lui qui s'occupe du réseau d'aqueduc de la région), dépêché dans la région suite à la disparition de son prédécesseur.
Lorsque l'eau de plusieurs villes viendra à manquer, suggérant un effondrement quelque par dans la structure de l'Aqua Augusta, il devra mener une expédition de réparation dans la périphérie de Pompéi, tout en essayant de comprendre les nombreux incidents étranges qui secouent la région...

J'ai été facilement happée par ce récit, qui mêle des personnages fictifs à des personnages historiques (notamment Pline d'Ancien). Le suspens est bien mené, montant crescendo jusqu'aux derniers instants de Pompéi, où l'on se sent réellement pris au piège dans le noir, accablé de cendres et de pluie de pierre ponce...
Toutefois, de nombreux points m'ont laissée dubitative...
Déjà, si les descriptions de la région et du système de conduction de l'eau en Rome Antique sont très fournies, j'ai trouvé les relations entre les protagonistes survolées, quoiqu'on en devine des subtilités intéressantes. On a par exemple une histoire d'amour qui est amenée, alors que les personnes concernées ont à peine échangé quelques mots...
Par ailleurs, même si je ne suis pas historienne, j'ai eu la sensation que de nombreuses erreurs historiques jalonnaient cette œuvre. Par exemple, le traitement des esclaves. Ainsi au début de l'histoire (ce n'est pas un spoil, ça arrive dans les premiers chapitres), on assiste à l'exécution d'un esclave pour un motif plus que bancal (alors que, si je ne me trompe pas, un esclave était rarement mis à mort, à moins d'avoir commis une faute très très grave, car il était considéré comme une denrée chère).
A un autre moment, un des personnages (un ancien gladiateur), décrit son passé dans les arènes comme une suite de combats et de mises à mort... Sauf qu'à part vers la toute fin de l'Empire Romain où les jeux du cirque se sont considérablement dégradés, les gladiateurs ne mourraient que très rarement dans l'arène ! Cela pouvait arriver bien sûr, mais un combattant coûtait cher et nécessitait des années de formation et d'investissement... Le tuer au combat c'était perdre de l'argent.
D'ailleurs, dans ce livre le maître qui ordonne l'exécution de l'esclave dont j'ai parlé plus haut le fait en baissant le pouce... Ce geste n'a jamais existé durant la Rome Antique (si je ne m'abuse) ; il a été introduit au XIXème siècle et fait partie des nombreux clichés sur les combats de gladiateurs.
Enfin, lors de l'éruption, il n'est fait mention nulle part des décès par asphyxie, uniquement des nuées ardentes... Pourtant j'avais vu dans plusieurs documentaires que les habitants de Pompéi étaient parfois morts d'asphyxie...

Bref, pour conclure, j'ai passé un agréable moment en lisant ce livre, malgré quelques réserves :)
Je pense que pour un amateur de Rome Antique ça vaut le détour !

Quelqu'un l'a lu parmi vous? :)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.031 secondes avec 23 requêtes.