Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 15:07:38
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy

Auteur Sujet: [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy  (Lu 121 fois)

Hors ligne Opercule

  • Troubadour
  • Messages: 287
  • Nécroposteur aux mains froides
[TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy
« le: 15 septembre 2020 à 21:34:33 »
Réponse au défi de faire un texte playa-fantasy (mots imposés)

Un pas, puis l’autre.  Le nourrisson, tendu de chaque côté par des bras gigantesques, apprenait à déambuler sur la toison tondue d’un tigre blanc défunt. Ses parents (biologiques et autres) étaient assis en cercle sur la peau de tigre, et applaudissaient le jeune marcheur. 

C’était un orc qui tenait entre ses doigts monstrueux le petit os gracile du radius infantile. Si on ne pouvait pas l’appeler le père, ou la mère, c’était tout de même le parent « principal », dans le sens où c’était lui qui avait apporté une partie conséquente du matériel vivant. 
Pourtant l’enfant ne ressemblait en rien à un orc : sa peau était rose et souple, ses cheveux fins et courts, et toute sa physionomie faisait penser à un petit humain normal et sain.  Point, donc, de défenses à la mâchoire inférieure, ni de peau glauque et cornée, ni même de prognathisme prononcé ou d’ongles incurvés.  

« Quelque part, se disait l’orc tout en tenant les petits bras, ce n’est pas mon enfant. » Mais il ressentait un attachement profond et bouleversant pour le petit.  Il avait — de manière toute naturelle – bien engendré des dizaines et des dizaines de petits orcs, sales, écœurants, visqueux, répugnants, etc. Et même si lui-même parfois, ressentait l’envie de se rouler dans la boue — « comme un hippopotame », le raillait-on —  il gardait l’apparence aussi propre que possible avec une courte et légère tunique de lin.
L’orc était, après tout, le membre de l’assemblée qui avait l’allure la plus effrayante. Les autres étaient des plus curieux et, au pire, coupables d’être hideux.  Sous le soleil brillant de l’île, n’importe quelle momie et n’importe quel blafard avait la plus belle mine et la plus jolie tenue.  C’était peut-être, de l’avis de l’orc, une des raisons pour lesquelles Relmo, le père « idéel » de l’enfant, avait choisi ce lieu.  Les odeurs de patchouli imbibaient chaque objet qui avait touché la case de bambou où le Maître avait posé ses malles, tellement d’années plus tôt.

Le bébé s’était assis et l’orc avait repris une place dans le cercles des parents. Il n’était pas le seul à être totalement subjugué par le petit être de chair que ne lui ressemblait pas : toute l’assistance était sous emprise. Le pouvoir d’attachement que l’enfant suscitait n’effrayait personne, pourtant. Relmo, le Maître, semblait le seul à ne pas se soucier de l’enfant — qu’il appelait le sujet.  L’orc ne s’en plaignait pas —  le savant lui inspirait par ailleurs crainte et asservissement. Il préférait le voir fourrager dans son atelier, sans se soucier des palmiers ondoyants du bord de plage, du sable tiède léché par les flots, la dizaine de hamacs tendus pour les parents à travers la bambouseraie.
La couronne de tentacules de l’holothurie vrombirent doucement quand le bébé se dirigea vers elle en rampant. L’holothurie était la seule créature à ne pas pouvoir parler, et semblait à première vue ne pas être douée de conscience —  elle n’avait pas de visage, pas de membre osseux. Elle tendait ses podia innombrables vers l’enfant, comme pour le caresser, ou le lécher. 

Une colère intense s’éleva dans les parents. Une rothienne aux yeux de galaxie bondit pour empêcher à l’holothurie de toucher l’enfant. Les podia de la créature muette s’émurent de colère.  Sans baisser ses antennes, la rothienne se confronta à l’holothurie, puis au khajit qui s’était faufilé entre elles. Bientôt tous les parents étaient debout et se disputaient sans tenir la moindre pensée pour l’enfant. 
Le bébé, bousculé par les adultes en conflit, avait été poussé hors de la peau de tigre et se faisait brûler par le sable de midi sous ses jambes, ses mains, son visage. Tentant de ramper vers un bout de sol frais, perdu dans l’étendue brûlante et abandonné par ses parents, il bouillonna en sanglots. De grosses larmes hurlaient contre ses joues rebondies mouillées de bave et chargées de sable, et les larmes sur le sable mouillé traçaient un petit chemin de gouttes qui disparaissait une fois absorbées. Tandis qu’il s’approchait du rivage, recherchant la fraîcheur, une vaguelette le renversa.

Dans sa petite case en bambou, les mains posées sur son miroir horizontal, le Maître Relmo considérait la scène. Il pouvait voir le bébé emporté par les vagues, et les parents insensibles à ses cris. Il soupira, et nota dans son carnet —  « essai non-concluant, scénario de type 3 , holothurie-M, rothien-F ».

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 361
Re : [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy
« Réponse #1 le: 15 septembre 2020 à 21:45:00 »
Yooooo !

Citer
Ses parents (biologiques et autres)
:D

Citer
le petit os gracile du radius infantile.
joli !

Citer
dans le sens où c’était lui qui avait apporté une partie conséquente du matériel vivant. 
méoui !

Citer
prognathisme
c'était un mot imposé, celui-là ?  :mrgreen:

Citer
Quelque part, se disait l’orc
j'adore, l'orc qui pense "quelque part"...

Citer
Les odeurs de patchouli
oups ! je l'ai oublié dans mon texte, celui-là  :'( j'ai cru que Ben proposait "ça bouillonne"  :D

Citer
essai non-concluant, scénario de type 3 , holothurie-M, rothien-F
mais, mais... c'te chute !

Bon, ben c'était drôlement sympa, vachement bien écrit (sur la fin, on sent le rush quand même), les contraintes sont respectée, le texte se tient... bref, bien ouéj, j'ai passé un bon moment de lecture, merci ! :)


Hors ligne Elk

  • Chaton Messager
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
Re : [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy
« Réponse #2 le: 15 septembre 2020 à 22:33:45 »
Citer
Le nourrisson, tendu de chaque côté par des bras gigantesques

Outch, image malaise :mrgreen:

Citer
Ses parents (biologiques et autres)
:coeur:

Citer
Point, donc, de défenses à la mâchoire inférieure, ni de peau glauque et cornée, ni même de prognathisme prononcé ou d’ongles incurvés.  
Triste :(

Citer
Le bébé, bousculé par les adultes en conflit, avait été poussé hors de la peau de tigre et se faisait brûler par le sable de midi sous ses jambes, ses mains, son visage. Tentant de ramper vers un bout de sol frais, perdu dans l’étendue brûlante et abandonné par ses parents, il bouillonna en sanglots.
Olala vraiment triste '-' (mais beau)

Eh ben c'était intrigant et multiculturel et l'orc était chou ^^ merci pour la lecture !

En ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 869
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy
« Réponse #3 le: 15 septembre 2020 à 22:41:33 »
Yo Oper, je m'attaque à ton texte :)

Citer
tendu de chaque côté par des bras gigantesques
:D au début j'ai cru de chaque côté genre bras et jambes, écartelés quoi, pauvre bébé

Citer
Ses parents (biologiques et autres)
zut, j'ai cru les parents du tigres  ><

Citer
dans le sens où c’était lui qui avait apporté une partie conséquente du matériel vivant. 
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Citer
« Quelque part, se disait l’orc tout en tenant les petits bras, ce n’est pas mon enfant. »
Fun ou triste, telle est la question  :mrgreen:

Citer
le membre de l’assemblée
zut, je comprends pas de quelle assemblée

Citer
sans se soucier des palmiers ondoyants du bord de plage, du sable tiède léché par les flots, la dizaine de hamacs tendus pour les parents à travers la bambouseraie.
oh yeah  8)

Citer
La couronne de tentacules de l’holothurie vrombirent doucement quand le bébé se dirigea vers elle en rampant.
hahaaha comme elle sort de nulle part l'holothurie, comme ses intestins quand elle se défend

Citer
et semblait à première vue ne pas être douée de conscience
:')

Citer
Une rothienne aux yeux de galaxie bondit pour empêcher à l’holothurie de toucher l’enfant.
:(

Citer
Le bébé, bousculé par les adultes en conflit, avait été poussé hors de la peau de tigre et se faisait brûler par le sable de midi sous ses jambes, ses mains, son visage
haha mince, glauque ou triste ?

Citer
une vaguelette le renversa.
maaaais haha pauvre bébé

Citer
Dans sa petite case en bambou, les mains posées sur son miroir horizontal, le Maître Relmo considérait la scène. Il pouvait voir le bébé emporté par les vagues, et les parents insensibles à ses cris. Il soupira, et nota dans son carnet —  « essai non-concluant, scénario de type 3 , holothurie-M, rothien-F ».
:') :') :')

J'ai vraiment aimé la fin. Le texte pourrait être retravaillé pour plus de clarté, j'ai eu du mal à comprendre certains passages à premier abord, mais sinon c'était original, et jusqu'à la fin je me suis demandée où tu voulais en venir  :D Bien joué !
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 532
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : [TicTac 15 sept 20] Playa-fantasy
« Réponse #4 le: 16 septembre 2020 à 01:17:11 »
ouaip y'a deux trois trucs qui m'ont perdu aussi (mais toujours en une heure c'est chaud), enfin juste une précision sur le fait qu'ils sont à la plage au début, pour savoir qu'ils sont en bord de mer, et de pourquoi l'orc fait rien et oublie soudainement  :s


Trop triste cette fin quoi  :s (juste TRISTE, voir glauque), mais c'était chouette sinon et tout choupi !!  Bravo  :coeur:





(haha, t'as triché sur ta propre contrainte, fallait que le phrase commence par non ? j'ai triché aussi en tout cas  :mrgreen: )
Beau boulot les modow ! Ca mérite une pause café, même si : les vilains mots ne font jamais de pause café.
- Kaeloo

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.