Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

29 octobre 2020 à 00:54:30
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » mon geek à moi

Auteur Sujet: mon geek à moi  (Lu 188 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 869
  • 💡
    • mordelang
mon geek à moi
« le: 05 septembre 2020 à 07:45:23 »
mon geek à moi
et autres démarches isolées
#culture, #asocial, #informatique,#rejetés

Je me questionne... pour les baccqueux S Science de l'Ingénieur nés en 1990, et plus particulièrement ceux d'un certain lycée particulier en tout cas, quoique pour d'autres annexes également, le terme geek était une bannière à laquelle certains s'identifiaient et revendiquaient un mode d'existence renvoyant par identité, à un sens particulier de ce mot ; et puis le temps a passé, et je me rends compte que cet environnement axiologique est un peu dépassé aujourd'hui, et qu'on appelle geek, autre chose qu'un passionné d'informatique (de 'nouvelles' technologies), un peu enclavé dans une culture essentiellement masculine (parce que les filles l'allaient pas encore là où les classes se remplissent de boutonneux à tessons de bouteilles), culture qui aurait orbité autour de la programmation (articulation électronique/mécanique), d'une vague ludique de jeux vidéos à explorer (l'époque des LAN, des mods, bref, le côté actif de l'informatique), d'un environnement culturel sombre (Lovecraft en presque idole, et l'underground en ligne de conduite), et je reste non-exhaustif...

Je me questionne donc, et je vois que le mot geek est un sacré mot fourre-tout, comme il est parfois difficile de les remarquer ces mots fourre-tout, car ils semblent parler au premier abord, porter un sens 'évident' et sans nécessité de précision, d'explication ; et pourtant, au bout d'un moment, selon sur qui on tombe, on peut avoir besoin de préciser ; c'est un peu comme le terme hardcore, vous le connaissez tous, l'usez tous, notamment dans le domaine du cinéma et surtout, de la musique, mais si vous commencez à sortir de votre cercle culturel, vous verrez que le terme existe aussi, mais avec d'autres définitions, d'autres usages, etc... bin geek, c'est aussi ce mot dont il vaut mieux avoir un peu l'historique si on veut s'en sortir...

Y'a quelques années, quand je commençais la réflexion présente, on me présentait un nouveau visage du geek qui avait de quoi me décevoir en un rire un peu jaune... le valeureux exclus de la société qui pourtant se sacrifie au nom de la quête du progrès des sciences, au nom du travail des machines expérimentales, était devenu ce qui était à l'époque son ennemi, le fameux kikoulol, celui qui s'amuse sans comprendre, en fait... celui qui ne sait que faire des smileys à outrance et sans substance autre qu'une émotivité sans impact que celui qu'il se croit dans son propre cercle, et qui joue bien dans les clous du programme qu'il a acheté dans le rayon facile des boites de jeux vidéos hors de prix sans savoir comment contourner les 1 et les 0, pis qui lit de la culture no-brain au sourire coincé en oubliant un peu la stigmatisation originelle de l'oiseau qui lisait à l'époque des trucs sombres pour pas trop se sentir incompris...

Du coup je sais pas trop comment prendre le truc, parce qu'autant je me suis jamais pleinement considéré comme étant un geek (je ne programme pas, je ne recode pas mes jeux, ni au contraire ne fonds mon cerveau avec des émoticones ou des tutoriels youtube sur comment cliquer sur play), autant je me dis y'a un truc avec la cohésion de cette masse que j'ai l'impression de fréquenter de près ou de loin...

Alors ok, le geek n'est pas vraiment uniquement freak, ou même simplement leet, ou alors nerd, ou pgm, ou même ahah moi si j'avais été geek, ç'aurait sûrement été en mod pnj, j'étais presque kevin parce que j'étais trop apathique même pour un être un vrai, mais en tout cas y'a différents sens qui s'interconnectent dans ma vision toute relative de l'environnement des caractéristiques identitaires liées à l'étiquette, et ptetr, je me questionne donc, d'autres que ceux qui se véhiculent actuellement !

- le rejet social
- l'élite intellectuelle
- la passion à l'extrême
- le professionnalisme personnel
- le vide existentiel social

Voilà, le geek pour moi, c'est un peu ça, mais visiblement d'après la sociologie, c'est un peu différent pour chacun puisque, je cite le spécialiste David Peyron :
Citer
"Plutôt que de définir ce qu’est la culture geek de façon fermée, chacun y met plutôt ce qu’il veut. Et ce qui lie finalement aussi, c’est le sentiment de rejet qu’ils ont eu en commun."
on dirait des gilets jaunes lol

Du coup, entre culture de l'informatique, de la communauté virtuelle, de l'amour de la désincarnation robotisée, et de l'environnement social propice à l'exclusion vocale, je me demande ici, ce qui fait que le meud pourrait se considérer comme relevant de la culture geek... entre l'aspect purement forumesque, les plateformes plus ou moins orientées (discord, jitsi, etc...), on est dans un environnement qui pose des questions pratiques quant au terme... à quoi le rattacher alors ? Sommes nous des geeks qui se pensent ainsi ou n'en sommes nous pas, alors que pourtant ? L'inverse ? L'opposé ?

Bien à vos réactions contributoires si jamais...

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 611
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : mon geek à moi
« Réponse #1 le: 05 septembre 2020 à 10:13:29 »
A l"origine, le terme geek désigne un passionné. Ca a vite dérivé sur l'informatique, les jeux (vidéo et de rôle) et les sciences. Mais tu pouvais tout à fait être un geek du tennis par exemple. Aujourd'hui ce mot n'a plus aucune signification. D'abord rejetés, le "phénomène" geek est devenu cool du jour au lendemain et donc tout le monde est soi-disant geek.

A titre personnel, je me considère comme un semi-(vrai)geek : je bosse dans l'informatique, je suis développeur, je joue beaucoup aux jeux vidéo et je suis passionné par quelques trucs (comme Lotr). Mais au-delà de ça je développe uniquement au boulot, je passe pas mes nuits à disséquer linux ou autre. Je me fous royalement du hardware et de manière générale des nouvelles technos. Je déteste le métal et les trucs underground bizarres (et ça fait partie intégrante de la (vraie) culture geek ça). Donc les lan entre potes, oui. Calculer le meilleur ratio de dégâts sur la masse de Blancherive selon l'enchantement appliqué, contre les trolls des glaces, non  :mrgreen:
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 869
  • 💡
    • mordelang
Re : mon geek à moi
« Réponse #2 le: 05 septembre 2020 à 10:45:52 »
tout propos affirmé haut et fort à propos de l'origine
je dois avouer que je m'en acide largement bien assez

surtout quand un article sociologique m'a renvoyé une autre réponse que je peux détailler : l'oiseau coucou chassé déjà bien avant qu'on désigne le passionné, était appelé comme ladite recherche le spécule, comme premier usage d'une sonorité séculaire qui s'est déclinée de sens par un retors stratagème d'identité, passant chez les germains, puis les saxons, puis après plus globalement chez nous oui... le passionné, c'est pas l'origine je crois, c'est un des traits assez récurrents, mais je crois il n'a jamais eu autant d'assise que je sais plus pas trop récemment... pour parler étymologie d'un terme qui est largement plus ambivalent d'après oralité que d'après dictionnaire (certains sont ainsi...) en l'occurrence les traces historiques m'ont paru traiter plus du côté "bête de foire à chasser", car avant les passions liées à autre chose que l'informatique, il n'y avait que la chasse aux oiseaux qui semble, d'après mon impression non-subjective évidemment, le point de rattache historique qui continue même en sous-terrain, quoi qu'on puisse penser sur le fait que, tu as raison, tout le monde est un geek à sa manière aujourd'hui :

- papy facebook est geek par rapport à la télécommande ensachée de plastique de y'a trente ans
- bébé tablette apprends plein de trucs qui lui serviront surement dans sa vie on espère en tous cas
- frérot comptable est au courant de tout instantanément car il est overconnected
- soeurette lartiste s'est fait connaitre par les réseaux, elle surfe sur la vague sociale de l'usage du web
- le tonton raciste il est chez les anonymous va savoir ce qu'il y fout, mais il gère aussi le darkweb étout
- la tata solitaire elle se documente, elle fomente, elle raisonne et dialogue, l'actu étout
- mamy cookie, elle chausse ses lunettes comme papy, et c'est cool internet, ça change la vie

- moi heu, quoi que je sois, je suis ici aussi, entre les octes et les bis, pis pour la rime j'ôte mon habit, qui ne fait le moine qu'en juridiction idoine, alors qu'ici, il n'y a pas de corps, juste des mots...

un geek ici serait-il emporté par la passion de ses mots ?

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 22 requêtes.