Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 mars 2021 à 05:16:52
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Textes non francophones » Traductions » Spring's woods [haïkus]

Auteur Sujet: Spring's woods [haïkus]  (Lu 1032 fois)

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 963
  • aka Proust Willis
    • Polygone Portail
Spring's woods [haïkus]
« le: 16 août 2020 à 18:56:19 »
Trois petits haïkus écrits pour l'occasion au Japon et traduit pour donner aux copains voyageurs, bon, voilà, c'est tout
(j'suis pas spécialiste du genre, et traduire un format si court c'était sympa)








Un papillon blanc
Les sakuras qui s’envolent
Vivre avec son temps

A white butterfly
Sakuras flying away
Comes the wind of time





Crapaud dans les pierres
Le ruisseau coupe du monde
Chant de la montagne

Toad hiding in stones
The stream cuts the world apart
Mountain is singing






Papillon suicide
Autour du feu entre amis
Commune insouciance

Suicide butterfly
People around campfire
Common airiness
« Modifié: 06 décembre 2020 à 08:19:33 par Ben.G »
Les poètes voyagent mais l'aventure du voyage ne les possède pas.
- Henri Michaux

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 446
  • 💡
    • mordelang
Re : Spring's woods [haïkus]
« Réponse #1 le: 03 septembre 2020 à 14:03:23 »
omhomhommomoooo

je les avais survolé à moitié inconscient une fois je souviens
pis là j'ai direct accroché sur l'effet suivant :
un auteur, un traducteur, une personne, deux textes
dit comme ça ça veut rien dire j'avoue O.o
mais dans ma tête ça sonne un peu comme :
mais boudiou comment a-t-il schizoïdé son esprit ? a-t-il composé puis traduit, non cela semble évident, c'est de la composition à deux mains cérébrales, l'une avec un stylo francophone l'autre avec un stylo anglophone, sans bien sûr compter sur les autres téléphones notamment que tu notes en environnement...
et heu bin j'aimerais une réponse claire mais existe-t-elle seulement aux tréfonds des paradoxes de l'entendement ?
alors simplement je m'intrigue de ce trident double !

heu rien d'autre, mais du coup si, c'est ouf parce que les parallèles de compos ne sont pas littérals (littéraux ?)
tu as visiblement axé une certaine traduction du sens qui bien sûr au mien, résonne très bien dans l'esprit oui, du haïku

je ne sais ce que sakura

mais par contre 'commune' m'a défiguré au positif la vision d'une empreinte lexicale du genre, que tu me transcolore assez lucidement par le propos entourant ce mot que, tout simplement pour reformuler, je n'aurais jamais trouvé dans un de mes haïku je crois, alors qu'il passe ici innocemment quoique, justement, plutôt non, mieux, vertueusement

tu fais je crois, un jardinier aux formes générées par l'architecture d'esprit d'un meilleur designer d'espace encore
je mon avis
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 963
  • aka Proust Willis
    • Polygone Portail
Re : Spring's woods [haïkus]
« Réponse #2 le: 03 septembre 2020 à 15:35:47 »
ah merci dot de passer par là ! ^^

Les sakuras c'est les cerisiers en fleur, par déviation leur pétales, c'était un peu un abus de langage quand on parlait là-bas


ouaip content que ça fonctionne, le premier je l'ai écrit en français et en anglais quasi en même temps en effet, le troisième j'ai compulsé mes notes pour faire la même chose, j'avoue que l'idée de pas faire de la transition littérale me branchait, que la traduction soit légèrement différente dans la forme pour apporter une complémentarité de sens, cool que ça fonctionne en tant que tel ^^ (et ouaip je voulais garder les motifs saisonniers du haiku, en tirant vers la lumière, c'est un truc de Basho qui m'a parlé il en parle dans les siens)
Les poètes voyagent mais l'aventure du voyage ne les possède pas.
- Henri Michaux

Hors ligne Léilwën

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 793
  • Léli, elfe au lapin roux
Re : Spring's woods [haïkus]
« Réponse #3 le: 04 décembre 2020 à 23:30:54 »
Hello hello,

Just passing by... ;)

J'ai beaucoup aimé le dernier, en anglais et en français. Il a vraiment éveillé en moi un sentiment de tristesse face à ces morts animales que l'on ignore qui nécessiterait sûrement des pages à décrire correctement alors que là, en 9 mots, tout est dit, tout y est.

Pour le 1er, au niveau de la traduction en anglais :
- le possessif ('s) ne s'applique qu'à des personnes et des animaux (des êtres animés (oui, les arbres sont vivants aussi... mais bref)), du coup, techniquement c'est "Sakuras flying away" (en plus dans la version française, c'était "sakuras" au pluriel) ;
- et aussi, je sais que tu ne fais pas de traduction littérale (et je te rejoins totalement là-dessus), mais je comprends les 2 versions de manière totalement opposée... pour moi "comes the wind of time" a plutôt le sens de "bientôt le temps fera ses ravages"... ce qui me semble à l'opposé de "vivre avec son temps". Tu le ressentais comment, toi ?

Pour le 2, toujours dans la version anglaise : "The stream cuts the world apart" ... à part si (oui, c'est toi l'auteur, mais vu que l'idée me vient, je te la soumets :-[. Fais-en ce que tu veux !) tu mets la version anglaise au passé (du coup, ça reste "cut" mais "mountain was singing" au lieu de "is")

 :oxo:
« Modifié: 04 décembre 2020 à 23:33:19 par Léilwën »
De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur
La musique est un cri qui vient de l'intérieur


Tu débarques et tu es un peu perdu.e ? Je peux peut-être t'aider par ici

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 963
  • aka Proust Willis
    • Polygone Portail
Re : Spring's woods [haïkus]
« Réponse #4 le: 06 décembre 2020 à 08:20:51 »
Citer
(en plus dans la version française, c'était "sakuras" au pluriel)
c'est voulu le pluriel en français et le singulier en anglais, ça permettait de dire une pétale de sakura en anglais et c'était pas trop possible d'induire la même chose en français au singulier à cause des pronoms




Citer
mais je comprends les 2 versions de manière totalement opposée... pour moi "comes the wind of time" a plutôt le sens de "bientôt le temps fera ses ravages"... ce qui me semble à l'opposé de "vivre avec son temps". Tu le ressentais comment, toi ?
bah c'est justement ce qui paraissait être opposé comme traduction et qui au fait ne l'est pas tant qui me plaisait :) Ca peut être tout aussi ravageur de vivre avec son temps et ne pas y arriver si on se positionne d'un point de vue vachement plus mélancolique (un papillon blanc qui n'arrive pas à se cacher parmi les pétales parce qu'ils tombent au sol et pas lui, ne peut pas prétendre, est obligé de vivre avec son temps, son époque, son milieu), tout comme le wind of time peut au final être bienfaiteur, révélateur et balayer le superflus (parce que le vent porra balayer les pétales et donc il ne sera pas plus "parasité" par d'autres visions, et que les papillons finissent aussi par mourir et tout est logé à la même enseigne, ce qui d'un point de vue résilient apporte aussi pas mal de paix et d'acceptation)



Je corrige pour la dernière faute et le sakura



Super content que le dernier t'ai plu comme ça :)
Et merci beaucoup d'être passée ici c'est trop cool  o><o
Les poètes voyagent mais l'aventure du voyage ne les possède pas.
- Henri Michaux

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.055 secondes avec 23 requêtes.