Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 avril 2021 à 15:44:02
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Projets collectifs » Erakis » [Erakis] Faux jumeaux ailés

Auteur Sujet: [Erakis] Faux jumeaux ailés  (Lu 1340 fois)

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
[Erakis] Faux jumeaux ailés
« le: 28 juillet 2020 à 09:42:47 »
Hello there ! Voici ma contribution pour l'Univers Collectif d'Erakis. Je le définirai comme un prologue à La Reconstruction (d'Opercule). Il est assez différent de ma première contribution. Je me suis essayé à la narration au présent notamment. J'espère que vous l'apprécierai, autant que les autres, et qu'il s'inclue bien dans l'univers. Bonne lecture !

Voici les liens utiles sur l'univers :





Faux jumeaux ailés


Aucun Être ne peut ni survivre à la vague de feu, ni à la déflagration de la mer.
Comme Ciel et Terre, le rouge et l'azur se complémentent.
Ils sont tous deux chaos et renaissance.
Une étincelle et une goutte.


Au-delà du monde encore habité par les Hommes, règne un terrain de combat, un champ de bataille. Mais ce ne sont pas deux armées qui s'affrontent, bien qu'ils en aient largement la même puissance, mais deux créatures. Ailés et dotés de grands pouvoirs, ils ravagent des régions comme bons leur semble. Leur colère l'un pour l'autre ne cesse jamais, ils noient des vies sous les flammes et les torrents sans jamais qu'il y ait un vainqueur. C'est une querelle vouée à l'éternité qui a fini par faire fuir tous les habitants de cette région désormais inhospitalière. Il arrive parfois que l'une des deux bêtes fasse une virée des les lieux alentours pour faire une démonstration de puissance aux mortels.

La Wyverne rouge, longue de soixante mètres avec une envergure atteignant presque deux hectomètres, est considérée par certains comme l'incarnation même du feu et parfois aussi de l'air. Un seul battement d'ailes peut créer une bourrasque détruisant les maisons les plus solides et faisant plier les arbres les plus grands ainsi qu'attiser les feux qu'elle a causé. Souvent, les peuples menacés par leurs voisins prétendent qu'ils feront appel à la Bête pour riposter. Mais la Wyverne Rouge n'obéit à personne. Son seul but est de vaincre son rival de toujours.

L'Amphiptère Azur, quant à lui, atteint les cent mètres de la tête à la queue et serpente au fond de son lac pour restaurer son énergie entre deux combats. Son envergure est semblable à sa sœur, et ses ailes peuvent donc provoquer des raz-de-marées qui engloutissent les terres agricoles et font s'effondrer les constructions humaines comme elfiques. Certains, par le passé, lui vouaient un culte, comme quoi il permettait de recommencer la vie à zéro en faisant disparaître le passé. Peu à peu, l'Amphiptère Azur s'est fait connaître sous le nom de l'Averse ou bien de l'Etrangleur.

Les deux créatures errent loin des dieux. Ces derniers les ont toujours crains, et n'ont jamais osé les affronter directement. Mais de toute manière, elles se confrontent entre elles.

La Wyverne Rouge, en restant à bonne distance, rase les alentours d'un grand lac avec ses flammes ardentes. Elle espère, encore une fois, limiter l'espace de son adversaire. L'Amphiptère se dévoile d'un grand bon et crée un fleuve en éteignant les flammes d'un côté de son refuge. Surprise par une telle action, la Bête poursuit son rival à coup de boule brûlante. Comme un dauphin, l'Etrangleur plonge puis ressort de l'eau en boucle jusqu'à envoyer une vague en direction de la Wyverne à l'aide de son immense queue. La Wyverne Rouge manque d'être touchée, mais ses immenses ailes lui permettent de faire des manœuvres comme si elle était un simple colibri qui esquive des vagues.

Enn-Dihar, un vieux gardien impuissant, assiste à cet énième combat. Vieil homme, ayant probablement vécu plus d'un siècle, il arbore une longue barbe blanche et une robe pourpre. Il tient toujours son bâton blanc avec deux orbes - un rouge et un bleu - et d'autres ornements mystiques. C'était le seul non-dragon à vivre encore en ces terres. Il porte des tatouages au visage et sur le reste du corps ayant une signification aussi mystérieuse que l'origine même des deux créatures qu'il observait.

La Wyverne Rouge contre-attaque en volant à ras du fleuve et déversant son feu qui parvient à faire évaporer une partie de l'eau jusqu'à obliger l'Amphiptère Azur à s'envoler et devenir plus vulnérable. Le dragon bleu guérissait ses blessures grâce à l'eau liquide, d'où le fait qu'il vit toujours au fond de son lac lorsqu'il n'est pas en plein combat. De la même manière, la Bête tirait son énergie de la chaleur, en l'occurrence celle du Soleil la plupart du temps. C'est pour cela que par temps de pluie, la Wyverne restait cachée dans les montagnes tandis que sous la sécheresse, l'Amphiptère migrait là où l'eau demeurait toujours.

Le dragon azur use alors de son attaque la plus puissante : un énome jet d'eau lancé directement par ses immenses mâchoires. La Wyverne Rouge ne parvient pas à l'éviter, et chute pendant un court instant avant de se rattraper et riposter par son propre rayon de feu. Dans le ciel, Enn-Dihar observe une épaisse ligne orangée foncer dans une autre ligne bleutée. Aucune d'entre elles ne semblait prendre le dessus sur l'autre.

— Rubrum, Caérélum ! Cela ne sert à rien ! Il n'y aura pas de vainqueur aujourd'hui ! crie Enn-Dihar depuis la terre ferme.

Les dragons prêtaient rarement attention aux paroles du vieux sage. Le combat passait avant tout. Rubrum est le nom qu'Enn-Dihar donnait à la Wyverne Rouge tandis que Caérélum est celui de son homologue bleu.

— Cette terre m'appartient ! grogne le draconide rouge.
— Tant qu'il y aura un lac ici, ce lieu ne sera pas ta demeure de fournaise ! répond l'Amphiptère Azur.


Sur ces mots, les deux créatures se foncent dedans. La Wyverne Rouge tente de mordre son ennemi mais d'un coup d'aile, l'Etrangleur s'extirpe et enfonce sa queue tranchante dans son abdomen. La Wyverne Rouge gémit et perd du sang avant de s'éloigner. La confrontation est finie. La Bête s'en va avec la haine envers son ennemi et ce dernier retourne dans le lac, disparaissant en un clin d'oeil. La Wyverne Rouge fuit vers Tringel, là où personne ne lui résistera.

— Je reviendrai, murmure la Wyverne Rouge en battant des ailes.

— Je t'attendrai, lâche l'Amphiptère Azur loin de sa rivale.




Brèves annexes et anecdotes :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
« Modifié: 11 août 2020 à 11:39:59 par Bapt90 »
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Cendres

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 262
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #1 le: 28 juillet 2020 à 15:44:32 »
Mon avis ne sera pas le meilleur car je n'ai pas une passion pour les combats de super monstre.
Du moins ça me fait penser au film Godzilla où il affronte un dragon à trois têtes de feu.

Mais vu ce que provoque leurs coups d'aile dans l'eau ou dans les aire, au tour d'eux ça doit être une apocalypse.
J'espère qu'ils luttent dans un terrain vide sans forme de vie, sinon ça sera une hécatombe : raz de marée, bâtiments qui s’écroulent(donc un simple humain doit être emporté comme un rien)...

Hors ligne Eivor

  • Aède
  • Messages: 206
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #2 le: 28 juillet 2020 à 16:02:17 »
Citer
Rubrum, Caérélum !

Babaorum ! Petibonum !  :D

Citer
deux hectomètres

Gros, le dragon  ^^

Citer
cette énième combat

Cet

Citer
l'eau liquide

Oui, l'eau est liquide et la pluie ça mouille !  :P

Citer
Dans le ciel, Enn-Dihar observe une épaisse ligne orangée foncer dans une autre ligne bleutée. Aucune d'entre elles ne semblait prendre le dessus sur l'autre.

Toi aussi, tu as regardé Dragon Ball quand tu étais petit ?

Bon, je dois avouer quand ce genre de texte n'est absolument pas ma tasse de thé, mais j'ai bien rigolé :)

Merci à toi pour ça ;)
Mon roman --> La traverse des âmes : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=34995.

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #3 le: 28 juillet 2020 à 17:25:59 »
Mon avis ne sera pas le meilleur car je n'ai pas une passion pour les combats de super monstre.
Du moins ça me fait penser au film Godzilla où il affronte un dragon à trois têtes de feu.

Mais vu ce que provoque leurs coups d'aile dans l'eau ou dans les aire, au tour d'eux ça doit être une apocalypse.
J'espère qu'ils luttent dans un terrain vide sans forme de vie, sinon ça sera une hécatombe : raz de marée, bâtiments qui s’écroulent(donc un simple humain doit être emporté comme un rien)...

Bonjour Cendres,

Alors je ne suis pas particulièrement passionné par cela, à vrai dire c'est la première fois que j'écris un texte traitant de deux êtres gigantesques qui se battent. Alors oui, il est précisé que c'est "au delà du monde connu" et que "Enn-Dihar est le seul à vivre encore ici", donc tout autour c'est bien un terrain dépourvu de vie animale et probablement végétale. J'ai voulu que ces dragons soient capable de faire trembler un dieu ou une déesse.  ^^

Merci pour ton passage.



Bonjour Eivor (Inspirations "viking" je présume  ::))

Gros, le dragon  ^^
J'ai fais des recherches sur la taille de Smaug (The Hobbit), et sur les dragons en général dans les oeuvres de fiction et ça m'a conduit à ce que 200 m soit acceptable pou un dragon. (Smaug mesure au moins 130 m d'envergure)  :-¬?

Citer
Citer
cette énième combat
Cet
Tout à fait  :mrgreen:

Citer
Citer
l'eau liquide
Oui, l'eau est liquide et la pluie ça mouille !  :P
Alors ça c'est parce que j'ai envisager d'ajouter un dragon de glace, auquel cas l'eau "solide" n'influence pas en bien l'AA.

Citer
Citer
Dans le ciel, Enn-Dihar observe une épaisse ligne orangée foncer dans une autre ligne bleutée. Aucune d'entre elles ne semblait prendre le dessus sur l'autre.
Toi aussi, tu as regardé Dragon Ball quand tu étais petit ?
Pas vraiment non  :/
Mais oui ça se peut qu'il y ait des similitudes sur ce point.

Merci pour ton passage aussi. N'hésite pas à lire les autres textes sur l'univers d'Erakis.
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Eivor

  • Aède
  • Messages: 206
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #4 le: 28 juillet 2020 à 19:01:07 »
Citer
Bonjour Eivor (Inspirations "viking" je présume  ::)

Effectivement, mais c'est que j'ai du sang paternel viking, de plus, c'est le prénom d'un de mes personnages ☺️

J'ai déjà lu les autres textes sur l'univers d'Erakis. À plus 😉
Mon roman --> La traverse des âmes : https://monde-ecriture.com/forum/index.php?topic=34995.

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #5 le: 31 juillet 2020 à 19:45:02 »
Salut Bapt90 (je ne me trompe pas de nom cette fois :D)
J’ai lu ton texte pour en faire un résumé et je me suis dit que j’allais aussi le commenter.
Sache que mes remarques sont celles d’une amatrice, parfois elles sont à côté de la plaque et je ne veux surtout pas te décourager. Prends ce qui t'intéresses, que ce soit tout, rien ou des parcelles. Tu as le droit de ne pas être d'accord.
J'essaie d'être honnête, mais je peux être vexante. N'hésite pas à me le dire, je n'ai pas pour but de te blesser, au contraire.
Si ce type de commentaires ne t'intéressent pas, n'hésite pas non plus, je ne me vexerais pas :)

Avis Global
Je dois t’avouer que je n’ai pas vraiment aimé ton texte. L’écriture est assez maladroite. Pas catastrophique, je pense avoir compris ce que tu exprimais, mais assez désagréable à lire. Je te vois osciller entre plusieurs styles comme si tu n’arrivais à pas te fixer ou décider ce que tu voulais vraiment raconter. Je vais commencer par quelques remarques au fil du texte et faire un bilan à la fin. Ce n'est que mon avis et comme tu l’as vu, mes propres textes sont loin d’être parfaits ^^

Au fil du texte
Citer
Auncun Être ne peut, survivre à la vague de feu, ni à la déflagration de la mer.
Aucun
La virgule après « ne peut » me semble mal placé. Je comprends que tu veuilles mettre en rapport le feu et l’eau (d’où inversion de « vague » et « déflagration »), mais ta construction me semble bancale.

J’aurais dis « Aucun Être ne peut ni survivre à la vague du feu, ni à la déflagration de la mer
OU
« Aucun Être ne peut survivre
Ni à la vague du feu
Ni à la déflagration de la mer ».


Je dois quand même ajouter que même s’il y a « licence poétique », « déflagration » est par définition une combustion. Alors à lieu de voir un ras-de-marrée pour un tsunami, je pense à la mer qui se consume…
Citer
Au-delà du monde connu par la majorité des Hommes,
Je pense que l’addition « par la majorité des Hommes » alourdi considérablement ta phrase. Je simplifierais par « Au-delà du monde connu, » ou à la rigueur « Au-delà des Terres des Hommes… » ou vraiment à la extrême rigueur « Au-delà du monde connu par les Hommes » (mais je trouve cela déjà lourd).
Citer
mais deux animaux.
Le fait de dire « animaux » démystifie vraiment ton récit. Ce n’est pas péjoratif non plus, mais cela semble si réducteur, si « réaliste » qu’on a l’impression que tu vas décrire quelque chose de « pas si impressionnant que ça ». Comme un scientifique qui rationalise une légende. Je te conseille de choisir un terme entre l’épique et le réaliste : « Bêtes, créatures, Êtres…. »
Citer
ils ravagent des régions comme bons leur semblent.
Bon leur semble.
Citer
peut créer une bourrasque détruisant les maisons les plus solides et faisant plier les arbres les plus grands ainsi qu'attiser les feux
« Attiser les feux » ? Genre… faire qu’un feu de camps devienne plus gros ? Je suppose que tu veux dire qu’un battement d’aile alimente ses propres flammes mais dit comme ça, on a l’impression que ta wyverne surveille un cochon rôti.

Citer
Souvent, les peuples menacés par leurs voisins disent qu'ils ont fait appel à la Bête afin de leur retirer l'envie de les attaquer.
Je dirais « menace de faire appel à ». La manière dont est tourné ta phrase est un peu étrange. N’est-il pas un peu incongru de faire appel à la wyverne alors qu’ils n’ont pas encore été attaqué ? Ne faudrait-il pas que les peuples « menacent » ou « prétendent » faire appel à la wyverne ?
Citer
L'Amphiptère Azur,
Tu m’as appris un mot ^^
Citer
comme si elle était un simple colibri au milieu d'un siphon.
…. Tu veux dire « typhon » non ? Un siphon, c’est pas ce qui se trouve dans l’évier de ta cuisine ?
Mais même en disait : simple colibri au milieu d'un typhon : un colibri serait emporté, la comparaison est un peu hasardeuse ^^. Je te propose de virer l’allusion au « typhon/siphon » car ce qui t’intéresses ici, c’est l’aisance et la rapidité de la wyverne.
Citer
un immense jet d'eau lancé directement par ses immenses mâchoires
répétition sur « immense »

Bilan
Pour moi, il y a trois problèmes « majeurs » (je ne dis pas cela en terme de « gravité » mais de prépondérance).

D’abord, le plus facile à corriger avec une bonne relecture : la concordance des temps.
La majorité de ton texte est écrit au présent, mais de temps en temps, tu changes, sans raison valable.
Citer
Son seul but serait de vaincre son rival de toujours.
Pourquoi « serait » ? C’est le cas non ? Dans ce cas, je n’utiliserais pas du conditionnel sans raison.
Citer
Les deux créatures erraient loin des dieux. Ces derniers les craignaient, et n'avaient jamais osé les affronter directement. Et de toute manière, elles se confrontaient entre elles.
Pourquoi ce passage au passé ? Ce n’est plus le cas ?
Citer
Enn-Dihar, un vieux gardien impuissant, assistait à cette énième combat.
Pourquoi du passé encore une fois ?... Je suis perplexe : tu décris deux actions parallèles. Il n’y a pas de raisons, pour toi, d’alterner les temps.

Je te conseille – en toute humilité, c’est vraiment un conseil d’auteur à auteur – de n’utiliser qu’un seul temps par récit jusqu’à ce que tu sois complètement à l’aise avec.

Des Wyvernes et des Hommes

Tu dis au début de ton texte que les wyvernes vivent dans un endroit ignoré de la plupart des Hommes. Pourtant, tu caractérises tes bestioles vis-à-vis des hommes justement. Toutes les descriptions sont faites par rapport aux destructions qu’elles peuvent infliger aux humains et la manière dont ils les perçoivent. Pour moi, c’est très paradoxal, surtout si le lecteur n’a pas déjà parcouru le texte d’Oper. Tu ne dis pas vraiment (sauf à la toute fin) pourquoi les wyvernes se baladent en dehors de leur « territoire » ni pourquoi elles s’attaquent aux hommes. Et pourtant, elles n’existent qu’à travers leurs yeux. Je trouve que c’est vraiment dommage. On a du coup du mal à situer ton action : l’endroit est à la fois ignoré de tous et désert, et puis finalement, elles détruisent des villes entières, etc.

Wyverne-pédia

Citer
Ce draconide est autant capable de projeter des boules de feu qu'un jet continu et précis de flammes.
Ca me parait vraiment trop encyclopédique. Je suis désolée, mais l’impression de lire une description de Donjons & Dragons sur les caractéristiques d’un monstre que mes joueurs vont affronter. Ce n’est pas intéressant à savoir : ce qu’il faut, c’est le montrer. Ca peut faire partie de tes fiches en tant qu’auteur, mais pour le lecteur, c’est complètement superflu. Ce n’est pas dit poétiquement, cela n’a pas d’impact sur le récit.
Citer
L'Amphiptère Azur, quant à lui, atteint les cent mètres de la tête à la queue
Citer
La Wyverne rouge, longue de soixante mètres avec une envergure atteignant presque deux hectomètres
Les wyvernes sont vraiment très très grosses…. Plus que des A380. Mais est-ce que le nombre de mètres va parler au lecteur ? Est-ce qu’il/elle a besoin de savoir sa taille précise ?

Après la lecture de « Conflit aux frontières », j’ai vu que tu avais tendance à verser dans l’encyclopédique, peut-être par peur que les autres auteurs d’Erakis réinterprètent tes personnages et créations. Le ton didactique, peut être totalement assumé, et fait de sorte à que le récit soit drôle ou instructif. Néanmoins, dans tes textes, tu oscilles toujours entre cette tonalité et celle du récit épique, avec des batailles, des combats, etc.
Je trouve le mélange…. Franchement pas très heureux. En tout cas, personnellement, ça ne me plait pas. Alors bien sur, quand on ne dit rien, ça agace aussi le lecteur (cf. mes textes :D) mais quand on en dit trop, ça brouille l’action, ça la rend pénible à lire. Personne n’a envie de lire le manuel de D&D avant de commencer à jouer, c’est bien pour cela qu’on a un Maitre du Jeu :D Son rôle est de montrer, de faire passer par des descriptions les raisons pour lesquelles il vaut mieux ne pas attaquer ce magicien « assis au fond de la Taverne, que tout le monde évite de regarder et dont l’aura obscure est presque palpable ».

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #6 le: 06 août 2020 à 10:48:49 »
Bonjour Quaedam.
Désolé pour la réponse plusieurs jours après, j'étais occupé entre l'écriture et la réécriture d'autres textes.

Effectivement il y a des mauvais placements de virgules à reprendre :\?

Citer
« Attiser les feux » ? Genre… faire qu’un feu de camps devienne plus gros ? Je suppose que tu veux dire qu’un battement d’aile alimente ses propres flammes mais dit comme ça, on a l’impression que ta wyverne surveille un cochon rôti.
Peut-être qu'en mettant comme cela c'est mieux :
" faisant plier les arbres les plus grands ainsi qu'attiser ses propres flammes. "

Citer
Tu veux dire « typhon » non ? Un siphon, c’est pas ce qui se trouve dans l’évier de ta cuisine ?
:o Ha ! Je sais pas après, quand on met "siphon mer" sur internet ça donne à peu près ce que je voulais visuellement.
Mais je pense que je vais retirer ce passage comme tu dis.

Citer
Tu dis au début de ton texte que les wyvernes vivent dans un endroit ignoré de la plupart des Hommes. Pourtant, tu caractérises tes bestioles vis-à-vis des hommes justement. Toutes les descriptions sont faites par rapport aux destructions qu’elles peuvent infliger aux humains et la manière dont ils les perçoivent. Pour moi, c’est très paradoxal, surtout si le lecteur n’a pas déjà parcouru le texte d’Oper. Tu ne dis pas vraiment (sauf à la toute fin) pourquoi les wyvernes se baladent en dehors de leur « territoire » ni pourquoi elles s’attaquent aux hommes. Et pourtant, elles n’existent qu’à travers leurs yeux. Je trouve que c’est vraiment dommage. On a du coup du mal à situer ton action : l’endroit est à la fois ignoré de tous et désert, et puis finalement, elles détruisent des villes entières, etc.
Je vais tâcher de repréciser cela. Le lieu où elles vivent peut avoir été habité auparavant mais a été entièrement rasé suite à leurs combats. Et les deux créatures font des virées dans les autres contrées quand elle préfèrent taper des Etres plus faibles. :\?

Merci pour ton passage  ;) Je vais modifier le texte quand j'aurais un moment afin de réduire l'aspect encyclopédie, mieux décrire l'action et mieux inclure ces deux Bêtes dans ce vaste monde.

(PS : J'ai bien aimé le résumé que tu as fait  ^^)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Quaedam

  • Calliopéen
  • Messages: 432
  • Viens sur Erakis, on est biiiiiiiien(s)
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #7 le: 06 août 2020 à 14:59:53 »
Citer
Bonjour Quaedam.
Désolé pour la réponse plusieurs jours après, j'étais occupé entre l'écriture et la réécriture d'autres textes.
Hahaha pas de problème ! J’avais peur de t’avoir effrayé par mon manque de tact.

Citer
Peut-être qu'en mettant comme cela c'est mieux :
" faisant plier les arbres les plus grands ainsi qu'attiser ses propres flammes. "
Huuuum je vois l’idée, c’est déjà mieux ^^ Je l’aurais tourné un peu différemment « Un seul battement d'ailes détruit les maisons les plus solides, plient les arbres les plus grands, attise ses propres flammes en une fournaise blablablabla. » Mais c’est subjectif ^^ Je ne suis pas sure de te proposer la meilleure idée non plus^^
Citer
Ha ! Je sais pas après, quand on met "siphon mer" sur internet ça donne à peu près ce que je voulais visuellement.
Mais je pense que je vais retirer ce passage comme tu dis.
Huuuum, pourquoi ne pas dire maelstrom ? C’est peut-être un peu plus précis et effrayant (et tu l’obtiens aussi en tapant « siphon mer » :D)
Citer
Je vais tâcher de repréciser cela. Le lieu où elles vivent peut avoir été habité auparavant mais a été entièrement rasé suite à leurs combats. Et les deux créatures font des virées dans les autres contrées quand elle préfèrent taper des Etres plus faibles.
Ah, oui je pense que ça serait pas mal. C’est même une très bonne idée pour décrire tes wyvernes comme tu le fais mais en ajoutant un contexte vivant. Si le lecteur les « voit » détruire ce territoire au fil du temps, le réduisant à ce qu’il est maintenant, ça serait top. Tu pourrais garder à peu près les mêmes idées mais avec un impact "visible" et "signifiant", tu perdrais un peu de l'aspect encyclopédique^^
Citer
Merci pour ton passage   Je vais modifier le texte quand j'aurais un moment afin de réduire l'aspect encyclopédie, mieux décrire l'action et mieux inclure ces deux Bêtes dans ce vaste monde.
Ca marche ! Bon courage Bapt 😊

Citer
(PS : J'ai bien aimé le résumé que tu as fait   )
Hahaha merci ^^

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #8 le: 15 août 2020 à 12:46:50 »
Voilà, j'ai donc effectué quelques corrections et modif' sur le texte  ;)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Opercule

  • Troubadour
  • Messages: 354
  • Nécroposteur aux mains froides
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #9 le: 21 août 2020 à 21:16:47 »
Merci pour cette autre première, un coup d’œil dans ce qui pourrait se passer si d’aventure, qqn venait à se perdre dans les régions extérieures. Certainement, je n’imaginais pas qu’elles ne soient peuplées que de trois (3) entités – disons que nous sommes ici dans un sous-ensemble géographique de ce que j’appelle régions extérieures.
C’est une cosmogonie assez intéressante que tu présentes ici, que je ne séparerais pas de la théorie qui sous-tend le Trône de Fer de G.R.R. Martin — un combat entre les forces du feu et de la glace pour avoir le privilège de provoquer la fin du monde. 
On t’a probablement parlé de la prose assez plate de la phase de « présentation » qui me fait soulever le sourcil – l’envergure en hectomètre, etc.
Ici l’ambition des deux principes est moins grande qu’il me semble ça semble hermétique au monde extérieur – sauf dans l’idée que l’un et l’autre vont ravager les régions environnantes quand ils peuvent. 
Quel est l’enjeu cosmique qui motive leur combat ? de quoi leur présence est-elle le microcosme ? Je pense que ça donnerait une plus grande profondeur à ce texte. 

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 433
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Faux jumeaux ailés
« Réponse #10 le: 22 août 2020 à 12:19:57 »
@Opercule : Alors pour clarifier, enfin tu l'as peut-être compris, mon texte n'englobe pas toutes les régions extérieures. Bon ok ces deux dragons recouvrent un assez vaste terrain, mais rien empêche que dans un autre coin il y ait des orc, des troll, des odins, ... d'autres choses.  :D Mais après, je crois qu'on considère que ces régions sont en dehors d'Erakis ou qqch comme ça dans les annexes, auquel cas il ne faut pas trop les décrire pour le moment au final.

Alors pour les "dimensions", c'est le fait que Krap décrive son dieu Horkar qui m'a donné en partie l'idée de ce texte. Je voulais créer des être qui, si on les mettait à la taille d'un humain, les humains ne seraient que des fourmis à côté  :) En fin de compte le "deux hectomètres" c'est à la fois grand (quand on sait que ça fait 200 m) et à la fois on ne se représente pas forcément ce que cela donne en réalité. Et c'est assez volontaire que ça soit grand mais qu'on ne puisse pas forcément se le représenter.

Sinon pourquoi ce combat ? c'est un peu comme si un tigre et un lion se partageaient le même territoire. Aucun des deux ne prend vraiment le dessus et aucun des deux ne veut partir définitivement.

PS : pour répondre à ton autre com' où tu dis qu'il y a des jumeaux dans chacun de mes textes, ici on n'est pas obligé de le prendre au sens stricte. Ils peuvent très bien être juste complémentaire sans être réellement jumeaux. Ou bien ils le sont vraiment et il y a donc une entité au dessus d'eux (plus puissante ?)  ^^
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.094 secondes avec 23 requêtes.