Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

17 janvier 2021 à 03:40:03
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Agora : vie collective » Projets collectifs » Erakis » [Erakis] Rekkulf et retard (v2)

Auteur Sujet: [Erakis] Rekkulf et retard (v2)  (Lu 1808 fois)

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 659
  • Girafe poutreuse
[Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« le: 20 juillet 2020 à 18:37:07 »
Coucou tout le monde, je passe vite fait pour poser ça, c'est mon texte pour l'avancée d'Erakis! Il se passe un peu après les événements de Nargarone, mais dans un lieu totalement différent. :mrgreen:
J'y présente rapidement (trop?) quelques lieux, personnages et espèces, et la fin est volontairement (très) ouverte, dans l'idée de permettre à quelqu'un d'autre de continuer l'histoire.

Bonne lecture! ^^

MàJ: Après avoir lu vos commentaires et réfléchi à ce que je pouvais faire, j'ai décidé de réécrire totalement tout le texte. Finalement, le présent que j'ai voulu essayer d'utiliser ne se prête je trouve pas trop au texte, j'ai donc changé ça aussi. Au lieu d'avoir une présentation des choses avant l'action, j'essaie de plonger le lecteur directement dans l'univers avec Miol et ses élèves. Un peu de dialogues (peut-être pas encore ce à quoi vous pensiez, mais déjà comme ça je trouve qu'effectivement ça rend le tout plus vivant), plus de relations entre les personnages et tout. J'espère que cette v2 vous plaira plus que la v1!

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.




Devant Miol, cinq jeunes elfes à la peau grisâtre suaient dans la neige du Rothren, torses-nus -exceptée l’une d’entre eux, qui gardait un fin tissu cousu enserrant sa poitrine-, malgré les températures négatives. Le soleil n’éclairait encore que les pointes des hauts arbres de la forêt de Skúlur, et seule la lueur des quelques torches qui entouraient le terrain d’entraînement lui permettaient de voir les mouvements de ses élèves. La grange accolée au terrain et la petite annexe qui leur servait de refuge la nuit les protégeaient du vent froid qui soufflait de temps en temps.
Elèves. Un mot qu’il n’aurait jamais osé penser auparavant, mais qui était devenu son quotidien depuis sept mois et quatre jours. Il n’avait pas vu le temps passer depuis qu’il avait reçu l’autorisation de former des jeunes Elfkingrs à la profession ardue et presque perdue de Rekkulf. Ceux qui parvenaient à dompter un Ulfnsar n’étaient pas nombreux, mais devenaient parmi les personnalités les plus influentes des clans des elfes vikings ; se faire écouter d’un loup des glaces n’était pas si aisé -et souvent mortel-. A présent, si l’entreprise de Miol réussissait, le nombre de Rekkulfs augmenterait de nouveau, et le savoir-faire ne risquerait plus de disparaître.

Ses deux Ulfsnars tournaient autour du terrain, observant avec intérêt les jeunes et les pompes qu’ils effectuaient encore. Miol était satisfait de voir qu’à présent, aucun ne sursautait lorsqu’il sentait sur lui le museau froid ou le souffle gelé d’une de ses bêtes.
Avec un sourire, le Rekkulf se souvint des premiers jours, et des premiers contacts entre ses élèves et ses Ulfsnars, ces loups grands comme des ours, d’une blancheur de neige et au regard sombre aussi acéré que leurs dents. Il leur avait ensuite raconté comment lui-même s’était retrouvé face à l’une de ces bêtes pour la première fois, un jour qu’il avait suivi en secret une vieille Rekkulf, et qu’un loup des glaces l’avait pris pour cible et s’était élancé vers lui. Cet événement l’avait conforté dans son désir de devenir Rekkulf à son tour, malgré la pluie de jurons que sa sauveuse lui avait assénée en le ramenant chez lui. Ses élèves avaient ri de son anecdote, et s’étaient par la suite montrés des plus sérieux dans leur difficile apprentissage, avec une volonté qui impressionnait Miol tous les jours.

Le Rekkulf jugea enfin que ses élèves avaient suffisamment travaillé de leurs muscles pour leur premier entraînement de la journée. Il frappa deux fois dans ses mains, et les jeunes se redressèrent en même temps que ses loups des neiges trottaient vers lui pour s’asseoir à ses côtés. Machinalement, Miol passa la main dans la nuque de l’un d’entre eux après l’avoir présentée à son museau, et caressa doucement le poil doux et blanc. Ce geste, devenu habituel pour lui, avait surpris les jeunes elfes les premières fois. Ils avaient entendu parler des poils durs comme la roche et tranchant comme l’acier des Ulfsnars, mais ignoraient alors, comme beaucoup, que ces mêmes poils pouvaient être doux et soyeux, en fonction de la situation.

— Bien, vous en avez assez fait pour l’instant, vous pouvez aller préparer à manger pour ce matin, lança-t-il à ses élèves lorsque ceux-ci furent debout, rhabillés et droits. Koïl et Laya, vous vous chargerez du bois à couper et du feu. Tyra, je crois bien que les baies que nous avons trouvées l’autre jour sont bonnes aujourd’hui, va en cueillir avec Leif. Aren, occupe-toi des Ulfsnars en attendant, je te surveille.

Les cinq jeunes acquiescèrent de la tête et s’éloignèrent par groupe, le plus petit d’entre eux se dirigeant vers Miol. Il jeta un œil aux loups, tendit une main ouverte et, après qu’ils l’eurent reniflée, les invita à le suivre vers le grand bâtiment de bois. Miol l’observa agir avec intérêt. Il avait senti, lorsque tous avaient eu leur premier contact avec un de ses Ulfsnars, que le jeune elfe était comme lui à son âge. Dans ses yeux ne brillait qu’une admiration sans borne, et jamais Miol n’y avait perçu une once de peur devant les crocs acérés qui claquaient devant lui. Aren n’était pas le plus fort de ses compagnons, ni le plus intelligent, pourtant Miol était certain que si un seul d’entre eux devait parvenir à son rêve, ce serait lui. Il partageait déjà avec les loups un lien particulier.
Lorsque les quatre autres élèves revinrent, Aren terminait de ranger la grange des Ulfsnars et les rayons du soleil se reflétaient sur la neige au sol. Les températures n’étaient pas plus douces pour autant ; sur ces terres, l’astre du jour était aussi froid que celui de la nuit.
Les élèves se rassemblèrent devant la bâtisse, où les restes des derniers feux noircissaient encore la neige. Les jeunes étaient à présent autonomes pour préparer à manger, et Miol les observa d’un œil absent s’échiner pour avoir les premières flammèches, assis sur un morceau d’arbre tombé depuis longtemps. Ses Ulfsnars avaient profité de ce temps calme pour s’éloigner chasser ; ils reviendraient bientôt.
S’il cachait son trouble, le Rekkulf était inquiet. Depuis plusieurs jours à présent, il attendait une livraison des Marchands de Nargarone. Le cuir traité de la cité était en effet le seul capable de supporter le poil changeant des Ulfsnars et d’assurer à ceux qui les montaient une certaine sécurité. Il était nécessaire pour continuer la formation de ses élèves, Miol devant à présent leur apprendre à confectionner leur selle, et surtout jamais les Marchands n’avaient observé ne serait-ce qu’une journée de retard. Presque une semaine s’était écoulée à présent. Le Rekkulf sentait que quelque-chose n’allait pas.

— El Rekkulf ?

Miol leva les yeux vers Leif, qui s’était approché avec un bol de soupe et quelques baies. Il était déjà grand pour son âge, et Miol s’étonnait toujours de sa voix douce et de son air innocent ; il lui sourit et prit le bol qu’il lui tendait. Les autres jeunes étaient installés autour de lui, et buvaient en silence.

— Après, vous irez chercher vos affaires, annonça le Rekkulf d’une voix faussement enjouée. Nous ne reviendrons pas ici pendant quelques jours, nous allons à Natyis.

Les adolescents se regardèrent avec étonnement, un sourire hésitant aux lèvres. C’était la première sortie annoncée par Miol en sept mois, dans un isolement presque total. Le Rekkulf devinait leurs sentiments partagés de joie, d’étonnement et peut-être de tristesse à l’idée de s’éloigner de leur nouvelle maison.

— Vous aurez quartier libre une journée lorsque nous serons arrivés. Profitez-en, ce sera votre repos.

Cette fois, les jeunes Elfkingrs acquiescèrent et rapidement, commencèrent à parler entre eux de ce qu’ils feraient dans la communauté elfique. Miol les laissa discuter ; ils étaient jeunes, trop pour deviner l’inquiétude dans ses traits ou comprendre les enjeux de son retour à la civilisation elfique. Après les longues discussions liées à son désir de rendre le métier de Rekkulf plus facile à atteindre en formant les jeunes, après les compromis, le fait qu’il remonte jusqu’à Natyis, son clan natal, pourrait être mal perçu. Mais il n’avait pas le choix ; bien qu’ils soient à égale distance entre plusieurs clans, Natyis était le plus proche de la frontière avec le Hadvast -et donc de la ville marchande de Nargarone-. Si les marchands avaient juste un retard -bien qu’étonnant et inhabituel-, il aurait une chance de les croiser en chemin ou de les trouver sur place. Sinon, il pourrait récolter des informations ; si tous les clans faisaient face à ce retard de marchandise, cela pourrait rapidement s’avérer plus que problématique. Miol s’efforça de remettre ces questions de côté jusqu’au départ.

Bientôt, les cinq jeunes elfes vikings se relevèrent et, après s’être chargés du feu et du nettoyage, se dépêchèrent de rentrer dans la bâtisse chercher leurs quelques affaires. Le Rekkulf, pour sa part, avait toujours un bagage prêt en cas de nécessité, et attendit avec une certaine impatience le retour de ses élèves. Ses loups revinrent en premier. Miol hésita un instant à en laisser un ici, pour ne pas entrer dans Natyis avec les deux bêtes, qui ne manqueraient pas d’attirer l’attention voire de créer une certaine panique. Peu d’Elfkingrs avaient déjà vu au sein de leur communauté un loup des glaces, alors deux… Néanmoins, l’elfe avait la sensation qu’il aurait besoin bientôt de ses deux compagnons.
Enfin, les cinq adolescents sortirent du bâtiment, leurs paquetages dans le dos, le regard droit, le sourire mal dissimulé. Miol lança le signal du départ. Ses élèves s’élancèrent à sa suite, puis restèrent sagement derrière lui. Le Rekkulf sentait leurs regards observer les alentours à chaque pas ; en sept mois, ils s’étaient déjà éloignés de leur base, mais ils conservaient cet émerveillement des premiers jours. Les communautés Elfkingrs ne se situaient pas près des natures sauvages du Rothren ; la plupart étaient situées auprès de la grande mer d’Haff -ou de ses affluents-, et les elfes n’étaient pas habitués à tant d’arbres et de verdure. Cette forêt était de plus la plus grande de tout le territoire. Miol esquissa un sourire. Ils avaient encore tant de choses à apprendre et à découvrir, il était très fier de les avoir comme élèves.
« Modifié: 21 août 2020 à 18:43:04 par Zamy »
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 718
  • Jetzt Erst Recht
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #1 le: 22 juillet 2020 à 22:41:39 »
Hé bien, ton texte allait passer en page 2 sans commentaire !
Mais non, puisque je suis là !

Citer
Parmi les différents clans d’elfes vikings,

faut mettre une majuscule à Elfe je pense

Citer
-Maîtres des Ulfsnar-

pas de s au pluriel à Ulfsnar ?

Citer
mais ceux-ci jouissent d’une reconnaissance importante à travers tout le Rothren et ses terres enneigées partagées par une mer d’eau et de glace, jusqu’aux premiers Royaumes alentours.

Fin de phrase un peu lourde, surtout après Rothren

Citer
leur taille pouvant égaler celles des ours

celle

Citer
ne le voient que lorsque leur mâchoire est prête à leur trancher la gorge, leurs yeux rouges plantés dans les leurs.

Hum, j'ai du mal à me représenter comment c'est possible

Citer
Miol rêvait de devenir à son tour Rekkulf

"à son tour" me parait inutile.
Je pense que tu peux aussi échanger de place cette partie et celle qui suit (comme tous les autres elfes, rêvait de devenir)

Citer
alors trop chronophages et inutiles.

Trop est... de trop ! (qu'est-ce qu'on se marre)

Citer
Il avait failli y perdre un bras, sinon la vie.

Je trouve que ça aurait + d'impact sans "sinon la vie"

Citer
Sa détermination s’en était décuplée.

Je trouve pas ça très beau comme phrase

Citer
vue d’une de ces bêtes, magnifiques dans leurs nuances d’argent et de nuages, fondant sur sa cible -en l’occurrence, lui-, l’avait tout simplement émerveillé.

ça pourrait avoir + de force en focalisant sur la bête qu'il a vue lui, donc en mettant tout au singulier

Citer
pas réagi ce jour-là,

ce jour-là de trop

Citer
Ils craignaient une rupture d’un équilibre qui avait mis tant de temps et de sang à naître.

Citer
Ils craignaient une rupture d’un équilibre qui avait mis tant de temps et de sang à naître.

C'tun peu trop indéfini je trouve. "Ils craignaient de rompre un équilibre qui s'était construit dans le temps et dans le sang" ?

Citer
. Finalement, Miol avait proposé de ne plus appartenir à aucun clan. Le problème était réglé, il n’avait plus d’affiliation officielle ; il devenait un enfant du Rothren, et non un fils de Natyis -son ancien clan-.

Ça me parait un peu simpliste : si les gonzes ont un peu d'intelligence, ils se disent que ça va pas changer ses allégeances et ses amitiés.

Citer
A leur inculquer ce qu’il a appris en des années.

C''est pas très joli et, ma foi, un peu redondant.

Citer
Malgré l’isolement des lieux,

Quels lieux ? Tu fais comme si on est censés le savoir, mais tu ne nous en as guère parlé

Citer
à l’Rekkulf

woot ?

Citer
Ceux-ci, durant leurs divers échanges avec les intelligences de Rothren, n’avaient jamais observé un retard, même d’une journée à peine.

Je pense que tu peux dire ça de manière moins lourde et moins explicative

Citer
Selon celles-ci, il sait que le

Selon les informations qu'il n'est pas encore allé pêcher ?

Citer
et ils prennent la longue route jusqu’à Natyis dans un silence impatient.

"ils partent pour Natyis" ?

Je suis toujours assez perplexe devant ces textes en deux partie, avec une très.... historienne, lointaine par rapport à l'histoire, et une qui se rapproche tout à coup. Surtout que tu changes de temps et que la rupture n'est pas flagrante, même niveau mise en page, ça fait un peu maladroit.
La lecture était plutôt agréable, à part ça. Je pense que tu pourrais allonger un peu le texte en nous mettant vraiment face à ce qui est sa nouvelle méthode. A vraiment montrer un entrainement, par exemple. A mettre en scène des dialogues. A mettre en scène, pourquoi pas, la journée où il va avec la vieille Rekkulf.

A une prochaine fois  :oxo:
"Partouzes partout, Covid nulle part."
Elk

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 408
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #2 le: 26 juillet 2020 à 10:36:42 »
Bonjour Zamy, j'avais vu le titre de ton texte il y a un moment mais j'ai pas trouver le temps d'aller le lire. Le titre est d'aileurs intriguant  :D

Citer
fondant sur sa cible -en l’occurrence, lui-, l’avait tout simplement émerveillé.

Il aime frôler la mort  :o ;D

Du coup Miol est un peu un paria ?

Citer
confirme chaque jour à l’Rekkulf le bien-fondé de son entreprise.
au Rekkulf non ?  :???:

J'aime bien le lien avec le reste, que Miol attend les Marchands, alors qu'ils sont attaqués par le Hadvast pendant ce temps  ^^

Citer
Je pense que tu pourrais allonger un peu le texte en nous mettant vraiment face à ce qui est sa nouvelle méthode. A vraiment montrer un entrainement, par exemple. A mettre en scène des dialogues. A mettre en scène, pourquoi pas, la journée où il va avec la vieille Rekkulf.
Je suis d'accord avec Loïc  ;)
Cela dit ce texte était fort sympathique. J'ai hâte de lire la suite que quelqu'un (ou toi) fera  :D
Voilà c'est tout. A une prochaine peut-être  :)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 322
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #3 le: 26 juillet 2020 à 17:11:33 »
Bonjour Zamy,


C'est très surprenant de lire ton texte après celui de Bapt90 car, tous les deux issus d'un même univers, l'un est presque le contraire de l'autre : d'un côté c'est la savane, de l'autre les neiges, d'un côté beaucoup de dialogues, de l'autre absolument aucun. ^^

Je trouve que la présentation de ton personnage de Miol est soignée, elle révèle une partie de ses nombreux aspects, nous donne des informations sur sa profession. Les descriptions permettent à l'esprit du lecteur de se concentrer sur un aspect singulier de l'univers d'Erakis, ce qui donne les moyens de s'imaginer, de s'émouvoir ou de s'interroger. Il y a dans tes descriptions des éléments importants qui permettent de se figurer la scène sous différents angles ; en t'exerçant à nouveau sur les descriptions dans de futurs textes, tu devrais trouver une aisance qui facilite la lecture. Ça promet de belles lectures.


En revanche, j'ai été vraiment déçu que tu n'introduises pas plus de dialogues moi aussi. Je me suis demandé si tu souhaitais garder anonymes les élèves, ne pas trop en révéler sur eux, ça m'a beaucoup surpris, j'ai été un peu dérouté. Ça m'aurait plu de découvrir au moins un dialogue entre les personnages pour les imaginer à l'action, Miol aurait pu donner des premiers conseils, orienter ses élèves avec bienveillance, les encourager dans leur initiation à la chasse au loup...

Ah ! Oui, si tu ajoutes un dialogue à ce texte entre Miol et ses élèves, alors je viendrai lire cela avec très grand plaisir. Et puis ça permettra de révéler d'autres aspects de ce personnage. ;)


Un grand merci à toi pour cette lecture, et bravo à toi pour cette pierre en plus à l'édifice d'Erakis. ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 659
  • Girafe poutreuse
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #4 le: 26 juillet 2020 à 22:54:13 »
Merci pour votre passage à tous les trois! :coeur: j'ai lu avec attention vos commentaires, mais pour le moment je suis en vacances, je le reprendrai dès que je rentrerai :-¬?

Oui, j'avais vraiment une idée descriptive au début, plus pour introduire un nouveau lieu, avec quelques informations, mais je trouvais qu'il lui manquait quelque-chose... Avec toutes vos suggestions et idées, je pense que je vais l'étoffer un peu ^^ En plus, même si je suis pas dispo pour le reprendre en ce moment, de toute façon j'y pense de temps en temps et je suis sûre que j'ai déjà des pistes...

Du coup je mettrai à jour dès que la nouvelle version sera dispo!
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Cendres

  • Prophète
  • Messages: 948
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #5 le: 27 juillet 2020 à 09:31:57 »
Merci pour ton texte très agréables.

J'ai relevé deux choses qui me semblent contradictoires :

"Les Ulfsnars -ou Loups des Glaces-, connus pour leur taille pouvant égaler celles des ours et leur rapidité sur presque tous les terrains"
Un loup, c'est plus rapide qu'un ours, mais moins fort. Donc si par exemple, il l'avait égalé sur la force, j'aurais compris, mais là sur la rapidité, déjà par nature ils sont plus rapides.


"Comme leur nom l’indique, leur pelage est en fait une solide fourrure de glace transparente et blanchâtre, tranchante comme une lame et dure comme l’acier bien que soyeuse et lisse"
Pour moi, c'est contradictoire. Si on prend des animaux qui existent comme le hérisson ou le porc-épic, ils ont des piquants durs. Donc pas soyeux(qui est doux et brillant comme la soie).
Tes loups ont des poils tranchants comme une lame. Une lame n'est pas douce, elle coupe la personne qui la touche.
Tu devrais utiliser un autre mot que "soyeux", par exemple "lumineux "ou "brillants".

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 659
  • Girafe poutreuse
Re : [Erakis] Rekkulf et retard
« Réponse #6 le: 06 août 2020 à 12:24:21 »
De retour de vacances, j'ai trouvé le temps de reprendre mon texte!

Plutôt que de modifier en suivant vos corrections et essayer ensuite de trouver comment ajouter des passages entre Miol et ses élèves, j'ai choisi de réécrire totalement le texte, sans me baser sur la v1 pendant l'écriture. Les deux versions ne se ressemblent donc pas trop, j'espère que la nouvelle vous plaira plus! ^^
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Mélina Le Page

  • Troubadour
  • Messages: 296
  • Carpe diem
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #7 le: 08 août 2020 à 20:48:48 »
Salut Zamy!
Il est super chouette, ton texte!
J'ai bien aimé cette nouvelle variété de personnages, les Elfes, cette profession de Rekkulf et ces loups blancs! Excellentes idées!
ça donne envie d'en savoir plus sur ces Rekkulfs... Peut-être que si je trouve l'inspiration, je proposerais un texte sur ce peuple.  :)
Merci pour ta participation !

Quelques erreurs grammaticales que j'ai relevées
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

L'important dans la vie n'est pas le triomphe mais le combat (Coubertin).

L'Elfe Noir

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 648
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #8 le: 08 août 2020 à 23:23:20 »
Super texte. La nouvelle version est parfaite, elle apporte pas mal de détails en plus  ;)
It will reveal its meaning when it lives in victory...

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 322
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #9 le: 09 août 2020 à 22:53:38 »
Bonjour Zamy,


J'ai profité de mon dimanche pour me plonger dans cette nouvelle version de ton texte d'Erakis.

Et je trouve que c'est un bon moment de lecture. J'ai vu que tu avais abordé l'art du dressage avec un autre ordonnancement narratif rapport à la première version ; qui plus est, les dialogues sont brefs et dynamisent l'action. J'ai trouvé que les paroles concises donnaient un peu de vie à cette peinture frigorifique, ça fonctionne bien à mes yeux.


Bravo à toi pour cette nouvelle version, ça me semble réussi, et heureux d'avoir enfin pu en profiter. ^^
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 659
  • Girafe poutreuse
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #10 le: 10 août 2020 à 09:40:56 »
@Mélina, Merci pour ton passage et tes corrections, c'est modifié!  ^^
Citer
J'ai bien aimé cette nouvelle variété de personnages, les Elfes, cette profession de Rekkulf et ces loups blancs! Excellentes idées!
ça donne envie d'en savoir plus sur ces Rekkulfs... Peut-être que si je trouve l'inspiration, je proposerais un texte sur ce peuple.  :)
Ce serait avec plaisir Mélina que je lirais alors de nouvelles histoires, ou la suite de celle-ci!

@Krap, je suis contente que la nouvelle version plaise, de là à dire qu'elle est parfaite je suis pas sûre, mais c'est un vrai plaisir de lire ton commentaire! :coeur:

@Alan, merci pour tes deux passages! Je me suis rendue compte que ce serait plus facile de modifier toute la narration plutôt que d'essayer de corriger la v1, je suis super heureuse de voir que ça fonctionne mieux!  :)
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Bapt90

  • Calliopéen
  • Messages: 408
  • Baryum Platine
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #11 le: 10 août 2020 à 15:51:12 »
Bonjour Zamy, j'ai relu ton texte  :D
Juste une question, quel âge ont les élèves (environ) ? (en mettant à l'échelle d'un être humain)

Je dois t'avouer que cette histoire de Rekkulf et d'Ulfsnars me tapent un peu dans l'esprit  ::) je commence à réfléchir à une nouvelle histoire pour les y inclure mais aussi faire le lien avec d'autres textes  ;)
All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are. -Robin Williams

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 659
  • Girafe poutreuse
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #12 le: 10 août 2020 à 23:49:43 »
Coucou Bapt! Roh j'suis trop contente que ça vous donne des idées pour vos textes Erakis :coeur:
Pour le lien avec les autres textes, c'est pour ça que je le positionnais un peu après les événements de Nargarone, et que j'ai induit le retard des Marchands de la cité, après ça peut très bien prendre un tout autre tournant! :mrgreen:

J'ai plus ou moins fait exprès de ne pas parler des âges des élèves, mais j'imagine des âges différents, allant de l'équivalent de 12/13 ans pour le/la plus jeune à l'équivalent d'environ 16 ans pour le/la plus grand(e). Après c'est pareil, tant que ce n'est pas précisé dans le texte, ça peut être décidé par d'autres!
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

Hors ligne Samarcande

  • Troubadour
  • Messages: 264
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #13 le: 16 août 2020 à 15:57:17 »
Salut Zamy,

J'ai lu tes deux versions et je trouve que tu as fait un formidable travail de réécriture. La deuxième version me plait beaucoup plus.
Dans la première j'avais parfois l'impression de lire des notes de préparations du texte, dans le sens où tu avais en tête les éléments et la chronologie (et en soi c'était plutôt intéressant), mais il manquait la partie qui me faisait battre le coeur. Les personnages étaient  lointains.

Dans la deuxième version, tu mets  beaucoup mieux en scène tes personnages. On les voit faire, parler et ça fait une sacrée différence. Le fameux "show, don't tell" dont Xera nous rabache les oreilles en somme. (sorry Xera :mrgreen:).
Mais si tu veux encore rajouter des dialogues, ne te gêne pas.  ;)  J'aurais bien envie d'en lire un peu plus sur la formation comme Rekkulf.


J'aime bien ces elfes nordique et ce paysage sauvage et inhospitalier. Et les Ulfsnars :coeur: :coeur: :coeur: Fascinants ! J'ai hâte d'en savoir plus sur eux.
Très intéressant aussi comme  la bataille de Nargarone peut avoir un impact réel sur la vie de toute une population aux confins du monde.

Merci pour ce texte.
« Modifié: 16 août 2020 à 18:30:46 par Samarcande »
Sait-on jamais, nos chemins pourraient se croiser ! (Amin Maalouf )

Hors ligne Persona

  • Calliopéen
  • Messages: 448
  • Poisson du Léthé
Re : [Erakis] Rekkulf et retard (v2)
« Réponse #14 le: 16 août 2020 à 18:25:11 »
Hello Zamy,
Eh ben c'était une lecture agréable. Très fluide, ça se lit tout seul  :coeur:. Et puis les Ulfsnars, quoi. On les imagine très bien. Très beau travail sur cette V2.

J'ai juste relevé au passage :
Citer
Mais il n’avait pas le choix ; bien qu’à égale distance entre plusieurs clans, Natyis était le plus proche de la frontière avec le Hadvast, puis la ville marchande de Nargarone.
La fin de la phrase (, puis la ville marchande de Nargaronne) pourrait être précisé dans une phrase à part ?

Citer
Les communautés Elfkingrs ne se situaient pas près des natures sauvages du Rothren, mais étaient pour la plupart situées auprès de la grande mer d’Haff ou de ses affluents, sans oublier que cette forêt était la plus grande de tout le territoire.
je dirais situées près de la grande mer.
Je ne comprends pas trop la fin de la phrase : pourquoi sans oublier que ?

Citer
il était très fier de les avoir comme élèves.
Peut-être qu'il faudrait enlever avant la phrase selon laquelle Miol est fier, ou alors l'insistance est voulue ?

J'ai passé un bon moment à te lire. Merci =)
Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 23 requêtes.