Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 mars 2021 à 09:45:27
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Aventures au long cours » Carnets de bord » SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)

Auteur Sujet: SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)  (Lu 26557 fois)

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 285
  • Rudetripping
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #735 le: 17 janvier 2021 à 23:01:10 »
Nan, nan, j'ai pas dit que je trouvais minable de faire 3500/jour, j'ai dit que ces deux derniers jours étaient meilleurs justement parce que j'ai fait 3500/jour. Va pas m'faire lyncher, hé :mrgreen:
Merci pour le coup d'pied, j'adore le p'tit point à la fin du gif :D

Une soirée d'écriture avec 500 mots quand 1) on travaille et 2) on écrit pour le travail, c'est vachement honorable. Bref, rien à voir, et GG. T'es encore et toujours sur TP ?

Citer
Peut-être que ton cerveau a besoin de brainstormer un peu plus que d'habitude ?
Tiens, je n'y avais pas pensé comme ça... I'll give it some thought ^^
Show. Don't tell.

En ligne MoonAngel

  • Prophète
  • Messages: 704
  • En plein chill sur Terra Promessa 🕊️
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #736 le: 17 janvier 2021 à 23:11:00 »
Glop, toujours sur TP, jusqu'à ce que je le finisse j'espère ^^
Je suis bientôt à la moitié, après il ne me restera plus que la moitié intéressante à écrire >:D
💎 🌸 🐚
🕊️
May your heart be your giding pen~♫

Hors ligne Persona

  • Calliopéen
  • Messages: 459
  • Poisson du Léthé
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #737 le: 17 janvier 2021 à 23:44:47 »
Salut !

Eh ben le dimanche se termine =(
Donc j'avais prévu de ne pas me disperser en 2021. Résultat, premier texte qui ne se rattache pour l'instant à aucun projet. Maaa bon. Le texte russe (je ne sais pas comment l'appeler alors, disons le texte russe) avance quand même, tout le découpage est fait jusque la fin. Et après, Fleurs de sable pour de bon.

Xera pour ça
Citer
Je me rends compte que je passe le plus clair de mon temps à écrire dans ma tête au lieu de mettre tout ça sur papier
je compatis mais alors, tellement !
Donc oui, coups de pieds mutuels ! Enfin pas trop, après on va croire qu'on forme un groupe avec des tendances bizarres. Et GG pour les 3500 mots qui sont franchement très honorables en 2 jours.
Ah ben j'serais trop partante pour la 'teille mais c'est toujours dry january là. C'est nuuuul.
Merci pour l'extrait, contente qu'il t'ait fait sourire, en tout cas j'ai rigolé en l'écrivant ^^

@Moon, mais oui tu vas le finir, tu as un rythme hyper régulier avec tes publications, ça va marcher !

Bonne nuit à tous, ou bonne journée selon l'heure qu'il est chez vous


« Modifié: 18 janvier 2021 à 08:06:30 par Persona »
Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 449
  • 💡
    • mordelang
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #738 le: 17 janvier 2021 à 23:49:38 »
. Maaa bon.

x,D j'imagine trop un truc incarné, je me visualise le comment prononcer un truc pareil !

dsl c'est presque flood, mais je considère tout-à-fait sérieusement que l'humour peut soutenir...

donc je propose mon rire ici, il n'est pas moqueur je le jure c'est pour ça que je me permets justement, c'était trop drôle de lire cette pseudonomatopée qui est tellement émotionnellement parlante !

pour rester rieur mais sérieux qmm... attention ! les principes ça sert à être tenus ! comme les règles servent à être transgressées... hmm les contradictions humaines nous libèrent-elles alors de nos rigidités internes... oulah non DQ, pas de philo stp

Sou !!!
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne MoonAngel

  • Prophète
  • Messages: 704
  • En plein chill sur Terra Promessa 🕊️
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #739 le: 17 janvier 2021 à 23:59:32 »
GG pour ton avancée, Persona :aah:
Oui, les publications sont toujours régulières grâce au NaNo, mais quand tu vois l'avancement post-NaNo, je me dis peut mieux faire.
Bon oui c'est vrai que j'ai aussi mon nouveau rythme (et un appart) à trouver, donc je suppose qu'avancer un peu régulièrement est mieux que ne plus avancer du tout ^^
(Je viens de calculer et mine de rien je suis tranquille jusqu'au 23 avril pour rester dans mon rythme de publication, c'est plutôt large ^^ )

Hello DQ :mrgreen:
💎 🌸 🐚
🕊️
May your heart be your giding pen~♫

En ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 649
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #740 le: 27 janvier 2021 à 19:51:54 »
Coucou

Ce n'est pas vraiment une demande de soutien (enfin, si, indirectement, ça irait dans ce sens) mais j'ai l'impression que dans ce fil des gens pourraient répondre : comment vous faites pour tenir la distance sur un texte long ? '-'

Je commence à vraiment beaucoup fatiguer de Switch. Est-ce que vous faites des pauses pour écrire autre chose ? Est-ce que vous faites des pauses tout court, dans l'écriture ? Est-ce que vos textes longs ne vous fatiguent jamais ?

C'est bizarre parce que j'ai passé + de temps que ça sur d'autres projets, mais je sais pas pourquoi, là je le vis de façon + intense et + marathonienne tout à la fois... C'est pas évident de rester d'attaque.

Je suis preneuse de retours d'expérience '-' .
« Modifié: 27 janvier 2021 à 20:09:26 par Ariane »

En ligne MoonAngel

  • Prophète
  • Messages: 704
  • En plein chill sur Terra Promessa 🕊️
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #741 le: 27 janvier 2021 à 21:15:37 »
Coucou Ariane :)

Je dirais qu'il n'y a pas de formule magique, sinon ça se saurait :mrgreen:
Perso j'ai déjà testé plusieurs trucs. J'ai parfois pris des pauses de 6 mois puis j'ai été capable de repartir à l'attaque. Mais le gros risque c'est d'avoir pris trop de temps et de ne plus être en phase avec ton texte.

Actuellement pour TP j'ai une espèce de creux. Je ne saurais pas dire. Je n'ai pourtant pas spécialement envie de faire autre chose, mais je pense que c'est plutôt la fameuse phase du milieu où on se dit "mais putain, à quoi bon ? est-ce que je suis sûre de ce que je veux raconter ? est-ce que finalement le récit ne part pas un peu dans tous les sens ?" (surtout qu'il est long et même si j'essaie de ne pas y penser, ben concrètement, ça reste dans un coin de ma tête malgré tout).
Je me tiens à mes 400 mots par jour pour le moment mais j'ai peur que ça finisse par m'écœurer. Enfin, ce n'est pas encore le cas heureusement. Par contre je vois que je me laisse facilement aller à mes dérives. Souvent je suis trop emballée par ce qu'il se passe, j'ai envie de continuer jusqu'à la fin de la scène, et ce même s'il est 2h du matin, bref ça demande un peu d'auto-discipline je crois :D

(Ce qui m'arrive aussi, surtout actuellement, c'est d'avoir d'énormes doutes sur la légitimité de ce que je suis en train d'écrire. Là, un de mes personnages vient d'avoir une rechute dans sa maladie, et j'ai l'impression ces derniers jours de partir plus en termes techniques médicaux qu'en ce que je souhaite raconter. Le pire c'est que je suis sûre que si on me relit, on va me dire "ben je vois pas où est le souci dans ce que tu racontes" :mrgreen:
Mais c'est peut-être le contexte du scénario qui me mine inconsciemment aussi ? C'est que j'ai un peu
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

Et je sais pas... Même si la situation va rapidement remonter la pente, ben ça me mine un peu j'ai l'impression :s
J'ai peur aussi que, à cause de ça, la scène importante à venir en soit altérée. Qu'au lieu que ce soit quelque chose de positif, j'en viens à le raconter comme si c'était un problème qui venait s'ajouter à la situation actuelle. Et ça ben je veux pas, quoi...
Heu bref, je ferme cette parenthèse qui commence à trop s'étendre '-' )

Écrire autre chose est aussi super risqué, je dirais. Parfois quand j'y pense, je me demande si je reprendrai effectivement Hyulya après avoir fini TP. J'ai l'impression que plus le temps passe et plus l'idée de revenir à l'univers de Tyr s'assimilerait à une sorte de retour en arrière. Et quand j'y pense ben ça m'attriste un peu car je voyais très bien les événements qui s'y dérouleraient.
Après je me dis qu'écrire juste un petit texte pour prendre un peu de recul, why not ? Forcément, c'est plus abordable que d'abandonner un texte pour aller écrire une trilogie.

(Sans compter que parfois la motivation à écrire ne vient pas de l'écriture en elle-même mais de facteurs extérieurs. Tu es peut-être juste fatiguée tout court IRL et ça se répercute sur Switch ? :( )

Mais je ne pense pas qu'il faille s'auto-flageller non plus. J'essaie de le voir un peu comme quand tu apprends en méditation à observer sans jugement les mauvaises pensées, accepter qu'elles soient là et voir comment elles évoluent.
Pour moi, tu peux tester plusieurs trucs. Par exemple dire que pendant une semaine tu ne touches plus du tout à ton texte, ni ouvrir ni rien, juste écrire dans un carnet à part si des idées te viennent. Ou encore te fixer un objectif très minime par jour.
(Mais je suppose que tu l'as déjà fait et que c'est pour ça que tu demandes :-[ )

(Par contre la pause avant la réécriture, ça je pense que c'est plus que conseillé quand tu écoutes d'autres auteur en parler ^^ )

Voilà, désolée d'avoir un peu tourné mon post vers mes propres inquiétudes. Mais peut-être que ça peut te rassurer de voir d'autres personnes avoir un passage à vide, que ça puisse te dire que tu peux te permettre d'en avoir et que c'est bien normal sur un projet assez long :soutien:
Bref, j'espère que tout ça aura pu t'être utile. Gros courage à toi en tout cas :calin:

Edit :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
« Modifié: 27 janvier 2021 à 23:35:02 par MoonAngel »
💎 🌸 🐚
🕊️
May your heart be your giding pen~♫

Hors ligne Safrande

  • Aède
  • Messages: 155
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #742 le: 27 janvier 2021 à 21:16:43 »
Alors, du coup, je connais un super article, en deux parties, qui parle de ça, et qui pourra te rassurer et t'aider peut-être comme il l'a fait pour moi. Ca parle de musique, mais c'est absolument applicable pour l'écriture. C'est pas mal de lecture, mais c'est super intéressant : je le laisse parler, parce qu'il parle mieux que moi : https://composer-sa-musique.fr/pourquoi-vous-narrivez-pas-a-vous-mettre-serieusement-a-la-composition-12/

Courage courage !
Il regardait le verre non à sa portée d'une façon de reproche.

Hors ligne Xeraphia

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 285
  • Rudetripping
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #743 le: 27 janvier 2021 à 23:10:46 »
Je vais y aller aussi de mes deux cents. La motivation, les pauses, la psychologie du but, le découpage en étapes, etc. c’est bien joli et oui, c’est important. Patrick Sébastien, surtout, c’est très important.

Mais il y a quelque chose de particulier à l’écriture dont il faut tenir compte en plus de tout ça.
Quand tu écris, tu écris une histoire que tu es en train de vivre, et à un moment, c’est normal d’en avoir ta claque de ton histoire ou (sans doute surtout) de tes personnages. Ta relation avec eux va évoluer ; et arrive un jour où les atomes crochus sont moins crochus, voire où vous allez carrément vous rentrer dedans ou vous bouder.
Écrire un projet long, c’est un peu comme retrouver une bande de potes pour un apéro chaque soir. Et vous parlez toujours de la même chose. Et à un moment, ce quelque chose va commencer à te gonfler, ou l’attitude de Machin va commencer à te gonfler, ou bien tu vas perdre intérêt pour ce quelque chose dont vous parlez tout le temps, ou tu vas te rendre compte que Truc, il participe plus trop à la discussion, or c’était avec Truc que tu préférais parler, ou… je sais pas, moi, anything can happen.
Alors tu vas vouloir changer de groupe de potes pour un petit moment. Ou peut-être tu vas aller voir deux-trois potes de ces potes-là, discrètement, et tu vas leur dire « Hé… vous voulez pas qu’on se voit et qu’on fasse autre chose, juste nous ? » Et c’est normal. Et ça va faire du bien à tout le monde, de changer un peu la routine.

Ça fait des mois que je n’ai pas touché à Desmon, et il m’a fallu un temps dingue pour comprendre pourquoi. Ça m’est tombé dessus lors d’une (énième) session d’auto-apitoiement (Pardon Zombelle, si tu passes par là) où je me suis rendu compte que mon MC (personnage principal) me manquait terriblement. Et du coup, j’avais plus aucune envie d’aller passer mon temps avec les autres – les autres, dont une me casse prodigieusement les coucougnettes, par-dessus le marché.
Entre-temps, le temps que je comprenne, mon Dory-brain a embrayé sur deux nouveaux projets tout-nouveau-tout-beau-tout-pailleté, alors forcément, je n’y suis pas revenue encore. Mais, de comprendre ce qui s’est passé a fait deux choses : 1) je sais comment débloquer, et 2) ça m’a rassurée, ça m’a calmée, j’en vois la fin après 11 ans dessus.

Tu es très impliquée dans Switch, le projet te tient énormément à cœur et tu en es très proche. Je veux bien te parier un carambar que t’as deux mots à dire à Sylv ou à quelqu'un d’autre. Et je veux bien parier aussi que Sylv, ou quelqu'un d’autre, a deux mots à te dire. Et que quand vous aurez parlé et mis les choses à plat, ça va vachement te calmer et te donner une direction à prendre, que ce soit la direction d’une pause ou d’un redémarrage. No right answer there.

Écrire, ce n’est pas juste un projet. Il y a une grosse dose d’humain là-dedans, dans la mesure où il y a un échange entre l’humain qui écrit et l’humain qui est écrit. Il y a une relation à deux sens, et faut pas l’oublier. Motivation, psychologie, etc. pour l’aspect projet, oui. Mais aussi communication à deux sens pour cette relation, quand elle est bloquée.

Chin up :)
« Modifié: 27 janvier 2021 à 23:46:24 par Xeraphia »
Show. Don't tell.

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 294
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #744 le: 28 janvier 2021 à 18:05:44 »
Bonjour aux Soupeuses & Soupeurs,


Je n'ai pas beaucoup écrit pendant le mois de janvier, j'ai passé pas mal de temps à faire des recherches sur l'artisanat et la géographie pour enrichir un peu mon vocabulaire avec pleins de nouveaux mots que je ne connaissais pas encore. J'ai même dû acheter un livre d'occasion sur le sujet, car il n'a pas été réédité depuis quelques années. ^^

J'espère que vous allez bien de votre côté ; je découvre certaines & certains d'entre vous qui doutent, se posent des questions sur la direction à prendre, ont des envies de nouveauté ou de perspectives différentes. Sachez que, de mon côté, je n'ai pas hésité à apporter des transformations à mon univers de fantasy qui correspondent aux commentaires que j'ai reçus : c'est ça qui me permettra de franchir une nouvelle étape avec des idées originales. :)


@Loïc : Je n'ai pas eu de nouvelles des textes de Miléna et de Paf, ce qui me fait deux textes de moins à suivre en ce moment. Je devrais donc avoir l'occasion d'engager la lecture de ton texte d'ici le week-end ; en espérant t'apporter un retour de qualité en faisant un commentaire soigné.

@Dot Quote : Je ne prévois pas de prolonger ma lecture de ton texte pour des raisons que tu devines, je l'espère. Tu pourras toujours m'envoyer un MP si tu as besoin d'en parler, mais je ne souhaite pas prolonger cette discussion dans les fils communs.

@Persona : Vraiment déçu d'apprendre qu'Adrien dans les limbes n'ait pas été retenu pour l'appel à texte. Ce n'est pas forcément la qualité du texte qui joue, ça peut être aussi des raisons moins connues comme le genre (répondait-il suffisamment aux critères de la SF ?) ou le thème (correspondait-il suffisamment à l'actualité des questions thématiques espérées ?) qui sont malheureusement parfois des raisons imprévisibles liées à une ligne éditoriale. Pas d'inquiétude, ça fait partie de la vie des publications. En tout cas, j'espère que ça ne te découragera pas, et je compte lire la suite de cette nouvelle très intéressante que tu as proposée à la lecture sur le fil de Fleur de Sable. À ce week-end. ^^

@Xeraphia : Comme MoonAngel, je ne trouve pas ça minable, 3500 mots/jour !! Tes encouragements pour tout le monde sont toujours enthousiasmants, et tes conseils très appréciés, alors c'est normal que tu aies la pareille quand tu en as toi-même besoin : un juste retour des choses, courage à toi.
 :guillaume:

@Ariane : Tu as déjà apporté de très beau progrès à ce projet de Switch, donc je trouve que la première priorité, c'est de faire un premier constat des réussites, des acquis et des choses positives. Ensuite, ma technique, personnellement, c'est de fixer plusieurs objectifs pour un seul projet. En gros, j'ai une partie géopolitique, une partie économie, une partie vocabulaire, une partie agriculture, une partie religion, etc. Si l'un de ces objectifs est rempli (un ou plusieurs récits abordent la thématique et la développent pleinement à mes yeux), alors je considère que c'est un nouvel acquis au roman ; au contraire je peux laisser de côté certains aspects que je trouverais trop ambitieux ou insuffisamment réfléchis, j'accepte ces petits défauts, comme ça j'arrive avec un projet dont je parviens à distinguer les qualités essentielles des choses insuffisantes. C'est ce qui me permet, personnellement, de reprendre confiance face à certains petits inconvénients des étapes d'écriture : faire la part des choses entre différents objectifs dont certains seront acquis et d'autres non.

@MoonAngel : Tu es parvenue à produire de nombreux exploits en te lançant dans la création de Terra Promessa. En ce qui me concerne, je n'hésiterais pas à suivre tes conseils d'écriture car ils donnent des perspectives intéressantes à explorer. Ne perds pas confiance en toi !!
 :soutien:


Sur ce, ce fil est un véritable souffle d'air frais, au-delà du soutien et des échanges épistolaires, des discussions passionnantes, ça promet de belles lectures aux émotions vivaces avec tant de péripéties et d'inattendu.

Inspiration à toutes & tous, à bientôt. :)
« Modifié: 28 janvier 2021 à 18:13:15 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

Hors ligne Zamy

  • Prophète
  • Messages: 672
  • Girafe poutreuse
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #745 le: 28 janvier 2021 à 21:57:35 »
Coucou !

Après un moment d'absence et de mouvement de mon côté, je me pose enfin un peu pour m'y remettre ! ^^ Toujours ma correction, j'approche de la fin (page 216 sur 265 !), enfin j'approcherai demain quand j'aurai fini le cadeau pour ma sœur et que j'aurai enfin le temps de reprendre vraiment.

Je vais certainement pas relire toute la conv, mais gros câlin, bon courage et pluie de mots à tous !  :pompom:
Préparation nanotique en cours... Bip... Bip.. Bip...
Attention, surchauffe du système, surch... Biiiiiiiiiip

En ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 649
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #746 le: 29 janvier 2021 à 05:30:26 »
Coucou

Merci pour vos réponses.  :calin:
Ca me réconforte de voir que je ne suis pas la seule confrontée à ces passages à vide, et c'est très intéressant de voir vos points de vue et difficultés et solutions.


MoonAngel :

J'espère que ton passage à vide à toi va vite se résoudre !
Citer
(Sans compter que parfois la motivation à écrire ne vient pas de l'écriture en elle-même mais de facteurs extérieurs. Tu es peut-être juste fatiguée tout court IRL et ça se répercute sur Switch ? :( )
Je crois que tu as vu juste, et qu'il ne faut pas que je reproche à Switch qqch qui finalement serait extérieur. Je suis ULTRA fatiguée irl, tu me poses quelque part, je m'endors ^^ (mais je me réveille vite  :mrgreen: j'ai trop d'insomnies, d'où ma présence à cette heure ^^ (je suis réveillée depuis 3h30 >< et bien sûr la journée je dois bosser)).
Je crois que je m'épuise de ce rythme d'efforts permanents. Être maman, ce n'est pas un effort en soi mais c'est une énergie et une vigilance constantes. Au boulot je fatigue aussi en ce moment, j'ai posé un demi-congé à la dernière minute juste pour dormir, et hier j'ai été très peu productive l'après-midi... Tout tourne au ralenti dans ma vie. Je pense que si j'avais une semaine sans responsabilités, j'écrirais et je lirais et je dessinerais (je souhaite faire moi-même certaines illustrations de Switch)...
Citer
mais je pense que c'est plutôt la fameuse phase du milieu où on se dit "mais putain, à quoi bon ?
Mais ouiiii tu as raison, j'avais oublié ce fameux effet du début de la deuxième moitié, dont qqn avait parlé pendant le nano en comparant aux astronautes... (c'est cool comme comparaison  8) ). J'en suis au chapitre 5 sur 8, je réalise tout le travail qu'il reste encore à faire alors que je pensais finir début deux mille vingt-et-un. Ca fout un gros coup de blues. C'est + la quantité qui reste, que la qualité du projet en lui-même. J'ai même pas de doutes sur ce que je veux faire etc... J'ai même pas le "à quoi bon ?"... C'est juste un gros coup de fatigue en voyant tout le chemin qu'il reste encore à parcourir...
Courage pour toi, again !  :calin: Prends soin de toi, de ton estime de toi, regarde tout ce que tu as accompli et toutes les qualités de ton récit, engueule un coup cette petite voix qui te dévalorise.
Citer
Après je me dis qu'écrire juste un petit texte pour prendre un peu de recul, why not ? Forcément, c'est plus abordable que d'abandonner un texte pour aller écrire une trilogie.
Oui, ça m'a fait du bien d'écrire mon histoire pour enfants, j'étais heureuse de finir enfin quelque chose. Mais peut-être aussi que ça rend Switch encore + insurmontable, en comparaison (après avoir fait qqch de tout facile...).


Safrande :

Merci pour le lien ! Je ne l'ai pas encore lu mais vu que je ne dors pas, je vais peut-être m'y mettre cette nuit ^^ . Je l'ai envoyé immédiatement à mon chéri (musicien) et il m'a dit que oui il avait pensé à moi pour certains trucs.
Merci pour les encouragements et à très vite :) .


Xeraphia :

Merci pour ta réponse-témoignage, c'est toujours intéressant de voir comment tu fonctionnes toi aussi :)
Pour moi, je ne pense pas que le problème réside au même endroit. Je continue de me sentir raccord avec Sylv (on est fusionnels haha ^^ ) et tous les quelques autres personnages bien qu'ils soient beaucoup plus effacés. A la limite, si je devais à tout prix calquer ma problématique sur ta modélisation, peut-être que si je personnifiais la psychiatrie, j'aurais deux mots à lui dire ^^ mais ça c'est l'histoire de ma vie (et justement, Switch est une interface de dialogue, je dirais).
En fait je pense que Moon a mis le doigt sur qqch en disant qu'il ne fallait pas oublier les facteurs externes... Je suis vraiment lessivée, pendant le nano j'ai dû pousser les murs pour faire de la place à l'écriture, en décembre j'ai continué sur la même lancée, et en janvier je me rends compte que ça ne peut pas fonctionner. J'ai besoin de dormir, je voudrais être en mode régressive sur mon canapé dans une couette à manger du chocolat et regarder des séries.
Je le vis aussi un peu comme une fatigue de thèse ou de mémoire... Là ce sont les recherches à faire autour de mon thème qui me découragent. J'y ai mis beaucoup d'énergie mais je fatigue, je vois ma liste de sources à lire et ça me semble insurmontable, je ne suis pas assez concentrée pour m'y plonger, etc.
Merci en tout cas pour ta réponse, même si je ne me l'approprie pas tellement, c'est très intéressant en soi.


Alan :

Contente que tes projets avancent, tu sembles garder le sourire et la motivation, c'est chouette :) !
Merci beaucoup pour tes encouragements et tes injonctions à positiver ! Je crois que je ne fais pas le même découpage que toi et que je suis aussi un peu trop perfectionniste... Comme Xeraphia, ça me fait plaisir de découvrir comment ça se passe pour toi, quelles sont tes stratégies et tes conceptions de l'écriture. Je ne sais pas si le découpage en "thèmes" ou "domaines" serait applicable pour moi, mais tu me donnes vraiment envie d'essayer de lister un peu (au moins mentalement, au moins vite fait, au moins de temps en temps...) le positif et ce que je suis fière d'avoir réussi dans Switch jusqu'à présent. :)


Coucou Zamy et bonne écriture à toi :)


Bon, quand je réfléchis bien, je me dis qu'un de mes principaux soucis aussi c'est que je m'étais fixé une deadline en tête pour ce mois de janvier, ou mars au plus tard, et ça ne fonctionnera clairement pas et je crois que ça me déçoit... Et il faudrait que j'arrive à arrêter de me stresser autour de cette idée du temps qui passe. En octobre j'ai rencontré un super éditeur qui m'a dit de lui envoyer mon texte et qu'il me lirait (alors qu'il n'a plus le temps de lire les nouveaux manuscrits), et je crois que je me suis mis la pression avec ça, comme si cette ouverture n'était que pour quelques mois et qu'après il m'aurait oubliée et ne me lirait pas, comme s'il fallait envoyer à tout prix dans les semaines qui suivent... mais non en fait, ça ne marche pas, et c'est sûrement une cognition un peu erronée de ma part parce que je ne pense pas qu'il m'en voudrait d'envoyer en mai ou même à l'automne... Il faut que j'arrête de me mettre une pression qui me paralyse + qu'autre chose (enfin, non, j'ai bien avancé grâce à cette motivation, mais tout retombe comme un soufflé et je déprime de ne pas avoir rempli mes objectifs). Donc voilà, je l'écris ici parce que j'aimerais bien me débarrasser de cette idée bête qui me court dans la tête '-' Ariane, arrête de te mettre des dead-lines intenables, tu as le temps, arrête tes bêtises.


J'aimerais bien, une nouvelle fois, réussir à reprendre le rythme ici et suivre vos différents projets car j'ai gardé un gros coup de coeur pour ce fil  :coeur: . En attendant, pluie de mots à tous et plein de motivation et d'inspiration !

Hors ligne Ocubrea

  • Calliopéen
  • Messages: 585
    • Pour plus d'informations
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #747 le: 30 janvier 2021 à 13:28:15 »
Hello ! :)

Je passe peut-être un peu après la guerre, mais je viens de voir tes posts, Ariane, et je voulais juste t'apporter mon soutien aussi :coeur: Et peut-être si tu permets mon retour personnel, au cas où il te serait utile.

Même si je n'ai pas la casquette de "maman" qui doit jouer pour beaucoup dans ton épuisement actuel, je crois que je comprends tout à fait l'état d'esprit du "too much généralisé" dans lequel tu sembles te trouver. On n'évolue pas exactement dans les mêmes domaines, mais je suis assez bien placée pour savoir que quand on passe ses journées à se consacrer aux "soins aux autres" de manière générale, c'est hyyyyper demandeur, et parfois exténuant. Régulièrement, il m'arrive d'oublier à quel point, d'ailleurs. On finit par considérer ça comme "n'importe quel autre travail", parce que c'est notre quotidien et qu'au final on ne connaît rien d'autre, alors qu'au fond, quand on reparle des choses qu'on vit tous les jours à des gens extérieurs, on se rend de nouveau compte que bah, non, c'est pas du tout comme "n'importe quel autre travail". On est au contact de drames et de souffrance humaine en permanence, et on nous demande de les prendre en charge alors que dans le même temps on est constamment mis(es) face à face avec notre propre impuissance ou les limites de la médecine dans les situations qu'on rencontre. Pas étonnant qu'on s'use un peu.

Je dis ça ici parce que pour le moment, on travaille toutes les deux sur un projet en lien direct avec notre taf et, je ne sais pas pour toi, mais pour moi une raison fréquente de baisse de motivation c'est : "punaise, mais j'en ai MARRE de penser à tout ça". Genre, ce sont des situations déjà suffisamment difficiles à gérer au quotidien, pendant nos heures de travail, mais si en plus on doit passer nos soirées et nos temps libres à les ressasser encore et encore et encore, bah... pas étonnant que ça en devienne lourd, par moments. D'un côté ça fait vachement du bien d'écrire tout ça, parce que c'est souvent "trop gros" pour assimiler en une fois, on a besoin d'un sas de décompression, d'un "après" où l'on peut faire quelque chose de toutes ces expériences, de toutes ces histoires, on a besoin de réfléchir dessus voire de les intégrer dans un processus créatif qui a quelque chose de libérateur. Mais d'un autre côté, ça signifie qu'on baigne dans cet univers quasi h24. C'est normal de s'en lasser, par moments... et d'avoir besoin de penser à autre chose (c'est pas pour rien que je ne regarde quasi que des séries un peu "bébêtes", sans prise de tête, où tout le monde est soit très gentil soit très méchant et où tout finit toujours bien).

Bref, peut-être que je suis complètement à côté de la plaque et que pour toi, ça ne joue pas du tout là-dedans, mais de nouveau comme nos situations sont proches par certains aspects et que j'avais identifié ça parmi mes difficultés, je voulais le partager avec toi :)

En tout cas, j'espère que tu vas pouvoir effectivement relâcher la pression que tu te mets, et prendre bien soin de toi, parce qu'au final comme je l'ai déjà exprimé avec toi, l'écriture doit à mon sens rester à notre service et pas l'inverse. Combiner trois métiers (médecin, écrivain, et maman), c'est pas de tout repos, surtout si ton sommeil n'est pas au rendez-vous, et je crois que tu peux déjà être fière de parvenir à tenir la barre :)

Plein de love :coeur: :coeur: :coeur:

“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

En ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 649
Re : Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #748 le: 30 janvier 2021 à 13:44:22 »
D'un côté ça fait vachement du bien d'écrire tout ça, parce que c'est souvent "trop gros" pour assimiler en une fois, on a besoin d'un sas de décompression, d'un "après" où l'on peut faire quelque chose de toutes ces expériences, de toutes ces histoires, on a besoin de réfléchir dessus voire de les intégrer dans un processus créatif qui a quelque chose de libérateur. Mais d'un autre côté, ça signifie qu'on baigne dans cet univers quasi h24. C'est normal de s'en lasser, par moments... et d'avoir besoin de penser à autre chose (c'est pas pour rien que je ne regarde quasi que des séries un peu "bébêtes", sans prise de tête, où tout le monde est soit très gentil soit très méchant et où tout finit toujours bien).
Je pense que tu tapes dans le mille, oui... ! A la fois il y a ce besoin d'"en faire quelque chose" et à la fois ce besoin d'évasion. C'est vraiment difficile à conjuguer sur peu de temps libre. (Et je me suis reconnue aussi dans le fait de regarder des séries bêtes pour se vider la tête... !).

C'est dur, Switch :( . Et les recherches que je fais, surtout, me renvoient à beaucoup d'impuissance, beaucoup de réflexions dans tous les sens et peu sont optimistes...

Ca m'a plu, entre deux, d'écrire une histoire pour enfants, même si je restais sur les mêmes thèmes, utiliser des métaphores et de l'onirique (je sais pas du tout si "onirique" est le bon mot '-' ), ça m'a fait un souffle d'air frais. J'aimerais bien m'orienter un peu dans cette direction, les histoires pour enfants (vraiment pour les petits...), le challenge est intéressant, restrictif et en même temps plus libre. Et puis le plaisir de terminer un projet en peu de temps...

Merci beaucoup pour tes encouragements et ton point de vue  :coeur:  :calin: .

Hors ligne Persona

  • Calliopéen
  • Messages: 459
  • Poisson du Léthé
Re : SouPe (fil de soutien perpétuel à l'écriture)
« Réponse #749 le: 30 janvier 2021 à 22:44:32 »
Salut !

Un peu après la bataille moi aussi.

Citer
comment vous faites pour tenir la distance sur un texte long ?
Je ne sais pas si je la tiens, je n'ai pas arrêté de passer d'un texte à l'autre jusqu'à décembre et là, je m'oblige à n'écrire qu'une seule chose pour enfin le finir. C'est dur, parce que j'ai très envie de me remettre sur Fleurs de sable et il me reste 3 chapitres. J'en ai bien marre, même si je m'amuse beaucoup. Mais je crois que c'est normal d'être soulé sur la distance, d'être soulé de passer un temps fou pour écrire quelques lignes parce que la concentration devient difficile à trouver, j'adore Valya mais elle me sort par les yeux et... c'est dans ces moments-là qu'elle me surprend avec de nouvelles ressources pour me désennuyer. Bref.

@Moon
Courage pour TP, malgré les doutes !
Citer
je pense que c'est plutôt la fameuse phase du milieu où on se dit "mais putain, à quoi bon ? est-ce que je suis sûre de ce que je veux raconter ? est-ce que finalement le récit ne part pas un peu dans tous les sens ?"
Ah. Je vois bien ^.^". Sur un texte aussi long, ça me paraît difficile de faire un "produit fini" d'emblée avec toutes les bonnes idées dans le même ordre non ?. Alors autant prendre, une idée amenant une autre... et trier après ? Sans non plus partir trop loin de la trame de base, parfois s'en écarter un peu et reprendre avec la vue d'ensemble c'est pas mal non plus
Citer
Chaque phrase que j'écris, soit c'est bof et je pense "ouah, mais t'es vraiment nulle en fait", soit c'est un minimum bien et je pense "ouah, super... tu veux un cookie ?".
Il y a aussi des chapitres et des passages qui viennent plus facilement que d'autres, c'est comme ça... Si ce passage-ci est difficile, d'autres chapitres te viendront peut être plus spontanément, en te posant moins de questions ?
 :calin:

@Safrande
Merci pour l'article, j'ai commencé à le lire, super intéressant pour comprendre les ressorts de la motivation sur un projet à long terme. Je le mets de côté (pas que pour Patrick).

@Xera
Citer
1) je sais comment débloquer, et 2) ça m’a rassurée, ça m’a calmée, j’en vois la fin après 11 ans dessus.
Une bien bonne nouvelle se cachait donc dans ton message :). Super chouette, contente que tu aies pu débloquer tout ça. Je ne sais pas si y'a eu médiation ou thérapie de couple ou remède arcanique mais ça me fait bien plaisir.

@Alan
Encore de nouvelles découvertes à venir, alors !
Merci beaucoup de ta remarque sur Adrien. C'est rassurant ^^ ! Je suis passée au-dessus maintenant, j'ai hâte de me remettre dans cet univers dès que possible.

@Zamy
J'oublie à chaque fois que le total dépasse les 250. T'es pas loin !! A bientôt

@Ariane
 
Citer
C'est juste un gros coup de fatigue en voyant tout le chemin qu'il reste encore à parcourir...
Au risque de reprendre quelqu'un d'autre, on en parle de celui que tu as déjà parcouru ? Malgré la fatigue etc. et j'imagine le peu de temps dispo que tu as. Franchement, respect. Aucun doute, tu vas le finir, quand tu pourras.
Et au risque de re répéter quelqu'un d'autre : Ariane, arrête de te mettre des dead-lines intenables, tu as le temps, arrête tes bêtises.  :-¬?

@Ocubrea
C'est vrai que ça doit être très difficile d'avoir cette sensation de ne pas couper - métier prenant et exigeant émotionnellement + s'y replonger. Pour autant, la valeur du témoignage n'en est que plus grande, cela donne une fenêtre sur l'exercice d'un métier que l'on connaît tous sans le connaître.

Bonne soirée à vous
Prenez soin de vous et de vos p'tits mots.

Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.066 secondes avec 23 requêtes.