Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 15:12:31
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Aventures au long cours » Carnets de bord » Atlas des mondes Faés (Été 20)

Auteur Sujet: Atlas des mondes Faés (Été 20)  (Lu 698 fois)

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Laurent Jeanpierre (Faé) – 11 juillet 2020
« Réponse #45 le: 12 juillet 2020 à 23:56:36 »
Laurent Jeanpierre (Faé) – 11 juillet 2020

Nom complet : Laurent Marcel Yann Jeanpierre
Date de naissance : 31 salamae 2485
Lieu de naissance : Magnéville (Hirsoire)
Profession : Ingénieur métallurgiste
Animal : Renard
Famille : Nayah N'Somo (conjointe)

Jeunesse :
Laurent nait dans une famille aisée de la province d'Hirsoire, installée à Mirsancourt, où son père est facteur d'orgue (des Orgues Jeanpierre). Il est fils nique.
Laurent fait toute sa scolarité au groupe scolaire privé militaire d'Hirsoire, dont il sort diplômé en 2503. Il intègre ensuite l'Institut de métallurgie de Piréenne, où il rencontre Nayah N'Somo. Ils sont tous deux nommés ingénieurs en 2509.

Vie professionnelle et faérie :
Laurent est embauché à l'atelier de son père et Nayah dans une usine de Magnévile. Bien qu'ils emménagent ensemble, Laurent garde un premier temps cette relation secrète, par peur que ses parents n'acceptent pas sa relation avec une femme noire et surtout humaine, son père étant cadre de Riposte Animale, impliqué dans plusieurs actions contre les forces de police gouvernementale. Laurent s'est lui toujours tenu à l'écart du combat politique et garde sa nature cachée, le plus souvent.
La vérité finit par éclater et, face à la réprobation de sa famille, Laurent et Nayah s'installent à Zinnerhein, en Elvire, où ils sont tous deux embauchés dans une usine de ferronnerie.
« Modifié: 21 juillet 2020 à 22:17:21 par Loïc »
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Les Régnantes (massif) – 12 juillet 2020
« Réponse #46 le: 13 juillet 2020 à 00:13:01 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Les Régnantes (massif) – 12 juillet 2020

Altitude : 2522 mètres (La Grande Reine)
Superficie :
Pays :
  • Elmitis (provinces : Elvire, Hirsoire)
  • Holzmatr (région : Soumatten)

Les Régnantes sont un massif montagneux qui forme la frontière naturelle entre l'Elmitis et l'Holzmatr.

Histoire :
Les premières grosses communautés faées sont connues dans la région des -435, autour des étangs et lacs de montagne (au Nemeria, par exemple). Elles se développement lentement pendant les premiers siècles, même si à moindre altitude, de gros bourgs commencent à se former (Grand-Mont atteint 2500 habitants en 875). Les druides sont alors respectés et puissants dans les montagnes.
Avec l'accentuation de la pression foncière dans la plaine et sur le vignoble, les humains investissent les hauteurs, venant grossir les communautés faées entre le 11e et le 20e siècle, y amenant leurs fois nouvelles et les discriminations venues de la plaine, surtout après l'union d'Elvire et de l'Elmitis.
Nombre de villages se remettront difficilement de la grande révolte, qui voit les Faés émigrer vers les provinces centrales qui leur sont plus favorables.

Géographie :
La partie la plus haute du massif se trouve au centre du massif ; Grand-Mont est la capitale de province la plus haute d'Elmitis (854 mètres). C'est aussi là que la frontière naturelle est la plus difficile à franchir. Au Nord et au Sud, la montagne descend doucement vers la mer, sans jamais toutefois descendre sous les 350 mètres.
Les cols secrets et chemins de contrebande ont longtemps été un enjeu économique et stratégique, plus limité depuis que la paix règne entre l'Elmitis et l'Holzmatr.

Principaux sommets :
  • La Grande Reine (2522 mètres)
  • La montagne de la mule (2147 mètres)
  • Le pic du Vampire (2004 mètres)
  • Le ballon de Zinnerhein (1857 mètres)
  • Le mont du Souverain Georg (1753 mètres)
« Modifié: 21 juillet 2020 à 22:17:32 par Loïc »
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 272
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Atlas des mondes Faés (Été 20)
« Réponse #47 le: 15 juillet 2020 à 13:28:24 »
Bonjour Loïc,


Tu nous as informé.e.s que tu faisais une pause temporaire dans ta création d'univers, j'en profite donc pour te donner une idée de ce que j'y trouve.

Déjà, je peux dire que le format que tu emploies rend assez complexe une lecture précise des enjeux de ce monde : si j'ai pu comprendre qu'il y avait des cultures très différentes selon les villes ou les personnalités, j'ai eu le sentiment que c'était malgré tout généralement autour d'un même modèle social sans parvenir pour autant à me le représenter exactement...


Vis-à-vis du nom de l'Église naturelle, j'ai vu que tu hésitais sur le sens à donner à cette organisation. En fait, je dirais, avant même de donner des noms propres en général, que tu ne proposes pour l'instant que des modèles syndicalisés (du type ligues ou fédérations) selon des intérêts communs ; alors que les idées de nature et d'animisme ne correspondent pas véritablement à cet objectif artificiel et sophistiqué. Je pense notamment à des cultures diversifiées comme les ONG ou encore les monastères isolés un peu partout qui n'ont absolument aucune base syndicalisée centralisée, et qui sont le prolongement d'un idéal, d'une religion, d'une tendance confessionnelle ou d'un état d'esprit sans pour autant aspirer à assurer une représentation nationale hiérarchisée.


Voici ce qui me vient sur la question du nom, mais aussi de ce qu'il est censé désigner (l'idée étant que si la fédération syndicaliste était la base fondamentale de toutes les organisations de cet univers, alors je n'ai pas compris exactement l'ordre de cet agencement, comment ça pouvait s'appliquer à toutes les cultures), en espérant que ces points de réflexions que j'apporte soient pour toi une matière pour enrichir cet univers d'aspects nuancés ou diversifiés, comme pour lui donner de nouvelles perspectives. J'espère que tu continueras à creuser tout ça car c'est un exercice très valorisant.


Et un grand bravo à toi pour l'ouvrage déjà accompli, je dois dire que c'est vraiment un fil très agréable à suivre, qui invite à s'imaginer un monde et à essayer progressivement de s'y plonger et de s'y mouvoir. ^^
« Modifié: 15 juillet 2020 à 13:35:09 par Alan Tréard »
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Anne Silient (sorcière) – 20 juillet 2020
« Réponse #48 le: 21 juillet 2020 à 22:04:02 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Attention pour cet envoi : spoiler sur Chasse aux sorcières.


Anne Silient (sorcière) – 20 juillet 2020

Nom : Anne Laure Marie Silient
Date de naissance : 25 zitsch 2482
Lieu de naissance : Porte d'Elmitis (Côtes-du-Sud)
Profession : Patronne de café et apprentie sorcière

Anne Silient est une apprentie sorcière vivant à Rognes-sur-Mer (Côtes-du-Sud). Elle y gère également l'Idiot des plages, café-bar situé en bord de plage, rénové en 2515.
Anne et sa famille (elle a un frère ainé et une sœur cadette) ont toujours vécu dans la région de Rognes-sur-Mer, d'abord à Messac, puis à Yentoux. Anne commence à travailler à l'Idiot dès l'été 2498. Elle est alors au lycée maritime de Rognes-sur-Mer. À sa sortie, incertaine sur son avenir, elle est embauchée à plein temps à l'Idiot. Elle y aide notamment le patron, vieillissant, dans sa gestion administrative.
À la retraite du patron, en 2512, elle rachète le bar grâce à l'aide de sa famille. L'idiot est alors en perte de vitesse, sa clientèle d'habitués est vieillissante. Dès les premières années, Anne la stabilise.
En 2514, Anne est recrutée par Jean-Paul Pestier dans le coven de Rognes et Iles. La même année, elle se lance dans la rénovation de l'Idiot, qui est inauguré sous son nouveau nom, l'Idiot des plages, le 13 ansersand 2515.


Vue dans Chasse aux sorcières
« Modifié: 21 juillet 2020 à 22:18:53 par Loïc »
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Coven de Rognes et Iles (organisation) – 21 juillet 2020
« Réponse #49 le: 21 juillet 2020 à 22:15:16 »
Coven de Rognes et Iles (organisation) – 21 juillet 2020

Statut : coven
Nombre de membres : 12
Siège : phare d'Alsénis, Rognes-sur-Mer (Côtes-du-Sud)
Dirigeante : Doyenne Maud-Eva Jacques (depuis 2501)
Fondation : 1783
Devise : La mer est notre alliée

Le coven de Rognes et Iles est un coven de sorcières basé à Rognes-sur-Mer, dans le phare d'Alsénis, daté de 1432, que le coven a acquis en 2475. Il étend son influence aux cinq iles voisines, peu densément peuplées, mais qui ont toujours compté quelques sorcières.
Le coven n'est traditionnellement pas très impliqué dans la vie publique locale et sont représentées auprès des autorités par Jean-Paul Pestier, qui les fréquente depuis son arrivée dans la ville. C'est lui aussi qui entretient les liens du coven avec la section locale du RPF. Le coven s'est toutefois mobilisé contre un projet d'extension du port de tourisme sur un espace naturel à l'est de la ville en 2509.
Le champ d'étude du coven recouvre la mer et les phénomènes naturels qui lui sont liés, ainsi que tout ce qui a trait à la navigation. Les croisiéristes les plus fortunés embauchent parfois des sorcières pour assurer une mer tranquille ou, au contraire, offrir des sensations fortes à quelques clients aux gouts spéciaux.


Vu dans Chasse aux sorcières
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Sorcellerie – 22 juillet 2020
« Réponse #50 le: 22 juillet 2020 à 21:37:43 »
Sorcellerie – 22 juillet 2020

Le terme de sorcellerie regroupe un ensemble de pratiques magiques. En Elmitis, elle est essentiellement pratiquée par les femmes, où les covens de sorcières détiennent un monopole sur la formation des apprenties, mais l'existence de sorciers est connue dans d'autre pays comme dans l'histoire.
Il est communément admis que la magie est présente en chaque être humain à des degrés divers. Outre les plus grands talents, les covens cherchent principalement des jeunes femmes sérieuses, rigouereuses et ayant le gout de l'étude. D'autres qualités peuvent êtres appréciées en fonction de la spécialité des covens.

Apprentissage

L'UNSE a fixé la durée de l'apprentissage à trois ans. Il doit être réalisé auprès de trois sorcières différentes, et au moins six mois doivent être passés auprès d'une sorcière extérieure au coven d'origine de l'apprentie.
La formation, qui comprend des aspects théoriques et pratiques, n'a pas pu être complètement uniformisée malgré les tentatives de l'UNSE en ce sens. En effet, de nombreux ouvrages n'existent qu'en un ou deux exemplaires, jalousement gardés par les coven qui en sont propriétaires. Sous l'action de la Première Doyenne Jeanne Calamme , les échanges se sont néanmoins intensifiés et un socle minimal de connaissances et compétences communes a été établi. Les modalités d'examen restent néanmoins au libre choix des coven, et s'ils sont beaucoup plus rares, certains échecs restent mortels (encore en 2514 au coven des Monts Rouges).

Spécialisation

Certains covens, notamment parmi les plus récents, se sont spécialisés dans un type de magie. Les covens côtiers, par exemple, étudient souvent ce qui a trait à la mer ou aux éléments. Les covens les plus anciens revendiquent au contraire d'être plus généralistes, mais ne peuvent se financer en monnayant leurs services aussi efficacement que les covens plus spécialisés.
« Modifié: 23 juillet 2020 à 09:32:53 par Loïc »
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Re : Atlas des mondes Faés (Été 20)
« Réponse #51 le: 23 juillet 2020 à 21:20:19 »
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 272
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Atlas des mondes Faés (Été 20)
« Réponse #52 le: 26 juillet 2020 à 11:02:36 »
Bonjour Loïc,

J'ai bien lu ton explication sur l'Église naturelle, et je la comprends bien, ça me permet de me projeter dans cet univers  et d'en découvrir les singularités. Je trouve ça très intéressant. D'ailleurs ta définition des pratiques de sorcellerie fonctionne super bien, pour moi, j'ai tout de suite eu le sentiment de comprendre le rôle de la magie dans cet univers (même si je n'ai peut-être pas vraiment compris, j'ai vraiment le sentiment d'avoir compris, et c'est ça qui compte ;) ).
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 551
  • Boule de mauvaise humeur
Re : Atlas des mondes Faés (Été 20)
« Réponse #53 le: 02 septembre 2020 à 22:30:56 »
L'Ile Saint-Sylvain (lieu) – 3 aout 2020

Nom : Ile Saint-Sylvain
Province : Côtes-du-Sud
Type : Ile volcanique
Habitants : 0

Saint-Sylvain est une ile volcanique située dans l'océan Brouard, au sud de la province des Côtes-du-Sud, aux confins de la province d'Elvire. Officiellement inhabitée du fait de son activité volcanique sporadique (une éruption par siècle environ), l'ile a vu se développer une faune et une flore remarquables, quasiment introuvables ailleurs en Elmitis.
La forêt luxuriante, l’éloignement des terres et son inhospitalité relative font de l'ile Saint-Sylvain un terrain de jeu apprécié des sorcières des Côtes-du-Sud, et en particulier du coven de Rognes et Iles, réputé pour y envoyer ses apprenties passer leurs examens.
Les rumeurs de pêcheurs ou de marins qui passent à proximité font état d'autres formes de vie intelligentes, plus dangereuses que des animaux ou des sorcières. Ces rumeurs n'ont pas pu être confirmées à ce jour.
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.027 secondes avec 23 requêtes.