Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 octobre 2020 à 03:44:43
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Aventures au long cours » Carnets de bord » Ecrire tous azimuts, garder le fil !

Auteur Sujet: Ecrire tous azimuts, garder le fil !  (Lu 1370 fois)

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« le: 07 juin 2020 à 20:40:32 »
Citer
Dialogue avec moi-même :

-- Tu n'avances pas. Tu n'écris pas. Il faut réussir à en faire une habitude, écrire un peu tous les jours.
-- Mais pourtant si, j'écris presque tous les jours ! Hier, j'ai écris plus d'une heure. Avant-hier, ok, je n'ai fais que lire, mais le jour d'avant, j'ai passé 45 minutes sans relever les doigts du clavier. Et mardi, trois heures !
-- Rien n'avance. Donc tu n'écris pas. Lundi, tu dis avoir écrit, mais tu n'a fait que du méta, du travail de fond... dont tu n'avais pas besoin pour le chapitre en cours, voir même pour le roman. Du temps perdu. Et la semaine dernière, tu te serais pas un peu gourré de projet ? Tu as écrit, ça oui, mais pas ce qu'il faut.
-- Je n'avance pas, c'est donc que je n'écris pas...  Je n'arriverais pas à finir quoique ce soit de long ! :'(

Voilà, vous avez un aperçu de mon ressenti sur l'écriture, qui est à peu près constant depuis que j'ai commencé à faire des projets au lieu de juste écrire ce qu'il me passe par la tête pour moi-même. :D

Donc, j'imagine ce carnet de bord comme :
- un moyen de me rassurer / motiver sur mon rythme d'écriture, en reconnaissant même les écrits qui ne rentrent dans aucun projet.
- un moyen de garder la trace sur le long terme de mes gros projets.
- peut-être un moyen de classer mes priorité ? J'ai peu d'espoir que ça marche, mais qui sait !
- et, si ça vous dit, un moyen de me faire relancer quand je néglige un peu trop longtemps mon projet principal ou quand je semble abandonner un projet secondaire .

Je vais essayer de faire un post par mois, avec le résumé (édité par semaine ?) de ce que j'ai écrit. Tout compte ! Y compris les méta, les introspections à visé de déblocage (ou autre), n'importe quoi qui ai fait courir mes doigts sur le clavier -excepté les e-mails et réponses forum, quand même. :p
Je posterais peut-être mes réflexions sur mon écriture ici ; ou même d'autres choses.

Pour certains textes sur les-quels je n'aurais pas envie de passer du temps, je m'excuse par avance des fautes d'ortographe : je ne ferais qu'un passage au correcteur sans me mettre plus la pression. Si ça pique les yeux, je ne vous en voudrais pas de ne pas lire ! XD

Sous ce post-ci, trois post seront réservés au suivi de mes projets principaux / en cours.
Un pour "Carnaval", un pour "Zacharie", et un potentiellement pour un projet plus temporaire (genre AT) mais nécéssitant malgré tout un récapitulatif. (En gros, un texte écrit d'une manière plus structural que scriptural, et/ou écrit en plus que quelques jours, et/ou nécéssitant un vrai travail de correction/réécriture, ect.). Ce dernier post sera copié/nettoyé à chaque fois que ce projet laissera la place à un autre.

Fil ouvert aux questions, réactions, défis, ect !
Si jamais je ne suis pas régulière, autorisation de m'envoyer un mail pour me tirer les oreilles.



« Modifié: 08 juin 2020 à 01:52:09 par Paf »
Avatar :Amy Brown

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #1 le: 07 juin 2020 à 20:41:29 »
Post réservé pour le projet :

Carnaval



Genre : Fantasy / Fantastique urbain
Mots : aucune idée
Statut : Premier jet en rédaction (depuis des années)
                           Scénario enfin satisfaisant depuis 2 ans. 
                           Personnages enfin mieux posés depuis 1 an.
                           En gros, les voyants sont enfin au vert !

Pitch  :

A Jez Balaur, la guerre menace : les barbares de l'ouest arrivent. Mais avant de s'inquiéter de ça, place à la fête ! Le Carnaval dure 3 jours durant les-quels le Roi du Carnaval enchante la ville, pour le meilleur et pour le pire ; rien n'arrêtera la magie qui en fait une fête obligatoire.
 Les animaux fabuleux sortent des façade peintes par les habitants, qui s'animent et parfois se laissent envahir par les festivaliers ;  les buffets dressés dans les rues n'ont jamais besoin d'être réapprovisionnés, le temps est toujours au beau fixe et mille surprises naissent dans le sillage du Roi qui fanfaronne avec ses cinq compagnons de jeu.
Mais lorsque le Roi se fait voler son masque, les rêgles du jeu changent.
Ses compagnons vont devoir percer les secrets de la magie du Roi pour sauver la fête et épargner à la ville un sort bien pire que celui que lui promette les barbares... Et qui sait : peut-être glaneront-ils dans l'affaire quelques atouts pour l'avenir !

Thèmes : La liberté, ses limites -souhaitables ou non, sans jugements-. En particulier la morale, le sentiment/la volonté d'appartenance (souvent sociale, avec la pression qui peut s'y trouver), l'impact de la liberté de chacun sur celle des autres, et la prise de déscision.

Influences : Un peu de pratchett peut-être, un peu de Raphaël Albert, mais pas grand-chose d'identifiable/d'identifié ! Et il vaut mieux : si j'ai l'impression de trop me laisser influencer, je bloque. C'est donc la question à ne pas creuser !

Méthode : J'utilise scrivener. Coté méthode, aucune : j'étais parti en scriptural pour le début, j'ai construit soigneusement après, et rgulièrement, je m'en détache assez pour devoir refaire toute mon architecture !

  Les personnages : description, évolutions, problèmes, ect.

Cartes :


- La grande-régionale, avec quelques pays limitrophes :


- Les points importants en ville. (à finir : il va me falloir un plan des rues... )


L'étendart avec le violon représente chez Tarkis
L'étendart violet la citadelle des magiscient (et d'orello, même s'il a aussi ses appartements au palais)
La rose est pour Roalen
La bouteille pour Tarkis
le blason carré pour Madien


Plus de détails à venir dans ce post !
Les progrès, interrogations, problèmes, ect. viendront au fil des posts.
« Modifié: 18 août 2020 à 05:43:02 par Paf »
Avatar :Amy Brown

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #2 le: 07 juin 2020 à 20:43:23 »
Post réservé pour le projet :

Zacharie


Genre : Anticipation, post-(gentille)apo.

Statut : Premier jet terminé, mais totalement à ré-écrire.

Résumé : Suite à on ne sait-quoi (mais maintenant qu'on a vu son effet, une pandémie ferait bien l'affaire), les villes de France sont devenues des états indépendants. Dans la métropole Lyonnaise, déclinée maintenant en plusieurs souterrains et deux plateformes au-dessus du niveau sol, on suit l'histoire de Zacharie, professeure d'histoire, de 3 marginaux, d'une artiste-peintre... Mes textes se baladent aussi du coté de Besançon, de Cannes, de l'espace...

BO : Pas mal de Danny Elfman, et autre BO de film -sans paroles.

Contenu :

Préambule : l'idée de cités autonomes m'étais venue d'une discussion avec un écolo "pro-local". Tout devait se faire localement. Il n'en reste pas grand-chose, et surtout pas l'aspect écolo !
J'ai aussi écrit tout ça avec des lieux réels qui me tiennent à coeur.

Méthode : J'ai écrit une nouvelle. Puis je lui ai imaginé une suite. puis, un des personnage de cette suite m'a prise par la main pour m'en faire écrire une autre, et encore une autre, ou j'ai croisé cet autre personnage, qui m'a ramené un peu vers le premier, un peu vers un nouveau que j'ai suivit ailleurs, et qui a fait le lien avec encore un autre...
Autrement dit : Aucune méthode. Zéro. J'ai gardé une volonté de cohérence -jusque dans les âges, le récit global s'étalant sur 40 ans maintenant-, mais ce n'est pas UNE histoire.


Avancement : Pour le moment, ce projet n'est en théorie pas sencé sortir du tiroir. En pratique, il est en cours de restructuration, de ciblage, de recadrage, ect ect. 


« Modifié: 09 juin 2020 à 05:09:59 par Paf »
Avatar :Amy Brown

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #3 le: 07 juin 2020 à 20:43:51 »
Post réservé pour projet en cours.
Avatar :Amy Brown

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #4 le: 07 juin 2020 à 20:58:35 »
Journal d'écriture, Juin 2020

Semaine 1 (terminée) :

-- Méta-travail sur une architechture pour un retravail de "Zacharie".
-- Carnaval : environ 1 page word, en plusieurs scéances douloureuse.
-- Environ 1 page type "introspection"

Semaine 2 (terminée) :

-- Carnaval : J'ai avancé d'une bonne page, pas plus.
Non pas que je bloque ; mais comme toujours, j'ai passé plus de temps sur des projets secondaires, voir à ébaucher des idées pour d'autres textes, qu'à continuer Carnaval. J'ai l'impression de connaitre mon projet tellement par coeur que l'écrire devient un peu fastidieux, plus mécanique que créatif, et du coup, j'ai plus de mal à m'y mettre. Pourtant, mes persos "prennent toujours la plume", et une fois que je m'y met, je m'amuse... mais c'est plus laborieux de s'y mettre que de griffonner des idées  pure.

-- Concours "northern inspired", en anglais.
C'est un concours lancé par un cercle littéraire de Dawson, où je vis. Le thème est juste "inspiré par le nord". J'ai entamé un texte que j'éspère un peu dans le ton des "racontars" de Jorn Riel  : on a de la matière ici.
Mon texte portera sur le pont de glace sur le Yukon, en hiver... J'en suis à peu près à la moitié du premier jet, mais je ne suis pas satisfaite du tout ; une fois l'histoire plus posée (mode scriptural bonjour), il faudra que je reprenne (et décide de) mes personnages -inspirés de gens réels, attention danger !  :mrgreen:
Je galère un peu avec ça : je veux utiliser des "piliers" de la ville comme personnages, mais ce n'est pas facile de se les apprivoiser, surtout que je ne connais pas ces gens de très près.

-- Pas de critique écrite pour le blog, mais j'ai griffoné quelques notes prometteuses sur Moitié d'âme que j'ai lu il y a une semaine et demi.

Et c'est tout pour cette semaine !

Semaine 3 et 4 (terminées) :

J'ai eu un gros moment sans en fin de semaine dernière ! Plusieurs jours sans écrire du tout. (faut dire que le temps était tellement pourri que c'en était déprimant !) Du coup, je n'ai pas avancé autant que je l'aurais voulu.

-- Coté Carnaval, j'ai avancé un peu, laborieusement... deux pages environ. Mais je ne suis pas contente de ce que j'ai écrit et je n'ai pas identifié tous les pourquoi. ça me bloque pour avancer... Je crois que je vais effacer (j'éfface jamais complètement, mais mettre au rebut) les dernières pages écrites, et essayer de repartir d'un meilleur pied.

-- Pas touché Zach. ça repose, c'est très bien comme ça.

-- J'ai avancé un peu mon histoire pour le concours "northern inspired" (CF semaine précédente), mais pas assez pour coller à la deadline je crains.. :/

-- J'ai écrit un poème à retravailler peut-être

-- et un scénario de fan-fiction d'Arsène Lupin. :D
« Modifié: 27 juin 2020 à 20:55:59 par Paf »
Avatar :Amy Brown

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 371
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #5 le: 10 juin 2020 à 19:51:40 »
Salut !
J'aime beaucoup la description de "Carnaval" :) ça me donne envie de suivre le projet.
Pour Zacharie c'est plus flou ! mais c'était intéressant de lire la genèse.

Pour ce fil :
- J'avais pensé qu'il fallait faire un fil par projet ? Ça me semble plus facile à suivre pour le lecteur...
- Pour ton dernier post, j'ai + l'impression de notes personnelles qui te sont destinées à toi-même... je ne sais pas qui sont les Masques noirs, ni Helko, je ne connais pas le concours "northern inspired".

Bonne continuation dans ton écriture :)

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #6 le: 11 juin 2020 à 22:43:31 »
Hello Ariane, merci d'être passée !

Je pensais, en plus du résumé (à fignoler) de mes projets , faire au fur et à mesure dans ces "espaces" réservés des liens vers les posts qui concerneront tel ou tel projet...  histoire, en effet, que le lecteur puisse s'y retrouver.

Pour le programe de la semaine, oui, c'est plutot pour moi ; mais ce week-end, avec le récap de ce que j'ai fait ou pas, j'espère avoir un premier jet, un lien, ect, quelque chose à lire à vous mettre via un lien !

A voir ; je vais essayer comme ça, si c'est trop le bazare vous me direz ! :)
Avatar :Amy Brown

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #7 le: 14 juin 2020 à 20:29:02 »
yo :)

ça a l'air aussi tentaculaire qu'organisé, tout ceci
cool l'idée de rassembler et garder un fil
à la limite ça aurait sa place dans la section page perso ?

en tous cas oui, mais attentions au multitudes de liens, d'expérience je préviens :
ça peut être envahissant '-'

j'ai pas pu m'empêcher de lire que y'a de la géographie réelle qui me concerne dans tes écrits, je suis un peu curieux

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #8 le: 15 juin 2020 à 06:54:39 »
Salut, et merci pour ton message !

J'avoue que, étant nouvelle ici, je n'ai pas encore trouvé la section "page perso"...  :noange:
[edit : ça y est, j'ai trouvé. Un rien trop évident, peut-être ? XD Je ne sais pas si je devrais emménager la-bas ou rester ici... j'aime bien l'idée du Carnet ! ^^ mais je ré-organiserais peut-être tout ça à partir d'une page perso dans quelques temps, à voir.)

Mon idée était de tout rassembler sur un fil, parce que tout est concerné par le fait, justement, d'être en concurence avec le reste ! ^^ Je n'arrive pas à me fixer sur un projet, j'ai les idés trop en ébullition... donc tout évolue à son rythme, et je pense que pour ça, ça a sa place dans les carnets. Non ? :)

Géographie réelle... mise à la sauce anticipation. Mais pour quelqu'un qui connait bien la région de Givors, oui, je vais jusque dans les détails. Mais comme il faut que je refonde tout ça, il se peut que les impératifs de cohérence du monde me fasse perdre un peu ces détails : certains sont assez incohérent avec le monde dans le-quel tout se passe. Tu es de quel coin ? :)

MAJ du journal d'écriture du mois de Juin  faite !
« Modifié: 15 juin 2020 à 08:08:20 par Paf »
Avatar :Amy Brown

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #9 le: 15 juin 2020 à 09:52:43 »
Citer
J'avoue que, étant nouvelle ici, je n'ai pas encore trouvé la section "page perso"...
comment ça ? étrange, tout est tellement fait pour être distinct et facile d'accès...
(private joke pas méchante, huhu c'est un problème souvent remis sur le tapis, tqt)

sinon je replussoie ta démarche, effectivement tout rassembler demande un effort de cohérence très intense, et je te souhaite que tout se ficelle bien comme il faut, surtout si oui, tu te base sur un environnement existant qui a ses lois de pertinence...

genre si un te tes persos me ressemble et se balade à Besançon, ça pourrait être plausible x,) mais il lui faudrait des cheveux blancs alors, d'après ce que j'ai compris de ton histoire !

+

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 531
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #10 le: 16 juin 2020 à 20:55:01 »
Hello,

j'ai poussé la porte de ton Carnet (oui c'est possible)

Citer
Les animaux fabuleux sortent des façade peintes par les habitants, qui s'animent et parfois se laissent envahir par les festivaliers
et bah dis donc ça a l'air intéressant tout ça !

Citer
un texte écrit d'une manière plus structural que scriptural
Citer
j'étais parti en scriptural pour le début
que veux-tu dire par là ? c'est la distinction jardinier/architecte niveau méthode et non méthode pour écrire ?

Citer
Préambule : l'idée de cités autonomes m'étais venue d'une discussion avec un écolo "pro-local". Tout devait se faire localement. Il n'en reste pas grand-chose, et surtout pas l'aspect écolo !
J'ai aussi écrit tout ça avec des lieux réels qui me tiennent à coeur.
j'adore cette inspi/voir d'où vient un texte ! on voit que les idées cheminent dans les têtes jusqu'à aboutir à des destinations étranges et imprévues

Citer
-- faire cette critique de blog.
je ne sais pas si c'est que chez moi mais le lien Moitié d'âme ne fonctionne pas, c'est de ça dont tu parles ? c'est une critique d'un livre postée sur un blog ou une critique de blog en soi ?

Citer
Je n'arrive pas à me fixer sur un projet, j'ai les idés trop en ébullition... donc tout évolue à son rythme, et je pense que pour ça, ça a sa place dans les carnets. Non ?
Je ne pense pas que cette question m’était adressée mais je trouve que oui !

et bien bon courage pour la suite de tes écrits, je viendrai jeter un oeil dans tes avancées  :guillaume: ce qui me fait un peu buguer c'est que je crois qu'on est à la 2e semaine de juin... non, à l'aube de la 3e, déjà ? ça va vite

Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #11 le: 17 juin 2020 à 00:23:42 »
Salut Miro !
et merci de ta visite !

Scriptural, c'est jardinier, et structural, c'est architect, en effet. :) (pour la petite histoire, j'aime beaucoup réconcilier les deux avec  le terme "randonneur" qu'ont utilisé Laurent genefort, Lionel Davoust et Mélanie Fazi dans procrastination : c'est beaucoup plus parlant pour moi, surtout dans sa dimension "c'est pas forcément avant de commencer à marcher qu'on sort la carte !")

Pour le moment, le lien de Moitié d'âme renvoyait juste à sa fiche bibliomania (ou assimilé), je mettrais un lien quand j'aurais fini la critique. :)

En ce qui concerne Zacharie, c'est clair que ça a évoluer... Et le remaniement que je commence à entreprendre (pour restructurer) ne va pas me rappocher des origines ! ^^
ça avance doucement dans ma caboche de ce coté-là (au rythme des soirées de boulot sans client, surtout), je pense que la semaine prochaine ce sera mûr pour une première remise à plat sur papier ! Je m'oriente vers un récit construit en flash-back ; mon corpus de texte existant me donne de la matière pour expliquer mes personnages, et le présent de mon histoire pourrait (faut fignoler encore) être en somme une conclusion très logique de tout ça... surtout si je modifie un peu le contexte (il faut de toute manière).


Avatar :Amy Brown

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 607
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #12 le: 17 juin 2020 à 11:24:43 »
Ca m'a l'air prometteur tout ça. Le pitch de Carnaval donne envie d'en savoir plus  ;)
It will reveal its meaning when it lives in victory...

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #13 le: 18 juin 2020 à 21:19:51 »
Merci ! ça fait plaisir, vos visites !

Comme j'aime bien trop parler de mes textes (plutôt que de les écrire, faut croire), je passe un contrat avec moi-même.
Dés que j'aurais fini mon étape "picasso" dans Carnaval (cherchez pas), je vous met un extrait et les présentations des personnages. Si tout va bien, dans quelques jours !

D'autant plus que j'ai trouvé l'idée rassembleuse pour Zacharie. Ca me collait un peu à la tête, maintenant, c'est repos obligatoire pour voir si dans une semaine ça me semble toujours aussi bon (ou correct, au minimum.) ! Evacuer provisoirement un des projet, c'est toujours ça de prit.

Un peu plus d'infos sur ma démarche pour refaire l'architechture de Zacharie:

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.



Avatar :Amy Brown

En ligne Paf

  • Aède
  • Messages: 188
  • Dix doigts et un clavier.
Re : Ecrire tous azimuts, garder le fil !
« Réponse #14 le: 29 juin 2020 à 08:02:06 »
Je n'ai pas écrit le passage que je m'étais posé comme objectif, mais c'est que l'évènement en question est repoussé de plusieurs chapitres : sinon mes personnages s'affolent trop, trop vite (avec raison). Donc, comme j'ai quand même avancé... je prends le temps de vous parler un peu plus de mes

personnages de Carnaval :


Citer
Il est au pied de l'escalier de sortie quand eux le dégringolent. Orello tout d'abord ; Grand, sec comme une trique, les cheveux comme une aile de corbeau effondrée sur son crâne et en-dessous un masque d'arlequin échancré. Les losanges pleuvent sur son costume et il faut s'y prendre à deux fois pour déceler le véritable motif, qui du masque à la cape enroule ses écailles et darde sa langue fourchue. Derrière lui vient un homme plus trapu. Son costume moule ses muscles et les enrobe tant de coups de pinceau que l'homme n'est plus que ce cyprès qui s'agite dans le vent. Mais au bas de l'escalier le cyprès avise une bouteille, et le masque se relève pour laisser boire Helko. Madien, au masque de chocolat, s'empêtre dans ses ornements crémeux et craquants, tandis que Roalen l'aide d'un croche-patte : le masque de celui-ci montre, entre les ombres d'une forêt tropicale, la face vigilante d'un puma. Enfin, une dernière silhouette se profile dans l'escalier, une silhouette plus grande encore que celle d'Orello. Les flammes de son costumes brûlent vives, et plusieurs personnes s'exclament en les voyant ; sur son masque, une sombre silhouette éthérée fait la révérence puis pirouette.

Le Roi du Carnaval est toujours masqué, d'un masque magique qui change tous les ans. Il est capable de magie native : créer des animaux fantastiques, animer des peintures/décors, même changer complètement la réalité... Sa magie n'a de limite que son imagination, et la durée des 3 jours du Carnaval. Il n'a aucune morale ; Il ne différencie pas le bien du mal, seulement ce qui l'amuse de ce qui l'ennui. Heureusement, il est plutôt bon enfant, et rares sont les situations où son amusement provoque des dégats graves. Les rêgles du Carnaval sont les siennes : ne cherchez pas la logique dedans... et craignez-les.

Les spadassins de la police masquée (ou Masquenoirs) : Ils représentent le coté sombre du Carnaval, ceux qui en font respecter les rêgles. Ils ne sont pas vraiment humain, apparaissent toujours de manière progressive depuis des décors, des objets, ... Ils tuent de leur épées ceux qui ne font pas la fête, et s'ils laissent l'épée sur place, ils emportent le souvenir du mort : les survivants ne s'appercevront même pas de cette perte.  Le Roi ne les contrôle pas totalement : ils sont issus de son inconscient, de sa volonté profonde d'une fête totale et déchainée.

Les compagnons de jeu du Roi :
Ils se connaissent à peine : Trois jours à faire les fous ensemble chaque année, et le reste du temps, ils sont des étrangers. Ils sont également tous un peu jaloux les uns des autres, dés que le Roi passe un peu plus de temps avec celui-ci ou l'autre. Le Roi les a choisi pour des raisons précises, mais qui semblent parfois un peu obscures... outre le plaisir qu'ils prennent à faire les fous pendant ces trois jours, bien sur.

Tarkis, le musicien : Il vient du désert du Songhaï, un désert froid principalement sableux. Il ne se sépare jamais de son violon, qui a forcé son départ du désert. Il est venu pour trouver la gloire, sans oser s'attaquer directement aux grandes villes, mais vivote difficilement à Jez Balaur. Seul le Carnaval, et l'amitié du Roi, le retiennent ici. Ce n'est que son 3ème Carnaval.
C'est un jeune homme de 20 ans, de taille moyenne, à la peau brune mais aux cheveux blancs (la chose n'est pas rare dans le désert ; souche génétique à l'origine légendaire... ). Il porte de longues tresses à l'africaine, dans les-quelles, pour le Carnaval, il a fiché des plumes mutlicolores. Il est déguisé en oiseau de paradis.

Madien, le "prince" exilé : Petit, un peu bedonnant, il ne paye pas de mine sans ses vêtements ridiculement luxueux. Il vient d'Aledia, l'autre duché fondé sur ce continent par les hommes de l'est : S'il n'avait pas accumulé les mésaventures et les bourdes, il serait marquis de l'île des Cylines. Si beaucoup ici l'appelle prince, c'est pour les plus humbles par admiration, pour les autres par dérision.  Malgré son physique peu sportif, c'est l'accrobate du groupe, toujours prêt à grimper à un balcon pour faire une bonne blague. Il aime aussi les jeux de paroles ; Tarkis le trouve d'un caractère facile. C'est la septième année qu'il accompagne le Roi ; Il paraît être le plus sage des compagnons du Roi, mais méfiez-vous de l'eau qui dort...

Roalen : Il se dit jardinier, mais est en fait un religieux. La religion et la magie ne faisant pas bon ménage, il n'a pas envie d'avouer trop ni sa situation réelle aux autres compagnons, ni ses frasque du Carnaval à ses consorts du reste de l'année. Il est plutôt beau garçon, brun, de taille moyenne mais costaud. Pendant le Carnaval, la séduction constitue son jeu préféré. Il est réellement croyant, et de ce fait, n'est pas très porté à aimer Orello le magiscient. Le Carnaval est son gros péché, mais il sent trop le besoin de se libérer pour refuser l'amitié et la magie du Roi.  Il s'entends aussi bien avec Madien, Helko et Tarkis que le lui permet la jalousie qu'ils éprouvent (presque) tous quand le Roi favorise l'un ou l'autre.

Orello, le magiscient : Il se souvient à peine de sa famille, tant il était jeune quand les magiscients ont repéré ses talents et l'ont accueilli dans leur école. Puissant, (très) indiscipliné, ambitieux, il est à Jez Balaur parce qu'on ne veux plus de lui à la Capitale : trop encombrant ! Heureusement, il s'entends bien avec le gouverneur de la ville, qui depuis 11 ans lui donne carte blanche pour "organiser" le Carnaval, ce qui revient principalementen faire la publicité. Grâce à lui, la ville attire des milliers de curieux qui remplissent les auberges pendant longtemps avant et après la fête, et dont les poches pleines se font allègrement et discrètement vider par les pique-pockets locaux. Ses supérieurs n'aiment pas cette magie native ; lui s'en délecte. Madien dit qu'au palais il se montre arrogant et détestable avec tous : pendant le Carnaval, il est peut-être celui des cinq qui se montre le moins indiférent aux autres.

Helko, le charbonnier : Il ne sait même plus dire depuis quand il accompagne le Roi ; mais comme le Carnaval n'existe vraiment dans sa forme actuelle que depuis qu'Orello l'a pris en main, ça n'a guère d'importance. Il est costaud, et saoul la plupart du temps pendant la fête. Contrairement aux autres, il ne se montre jamais jaloux de l'attention du Roi, et c'est même souvent ce dernier qui redoute de le perdre... Il a un fils, adulte, et connait la ville comme personne.

Les autres : (attentions, spoiler réels.)

Renard : Nommé.e d'après son costume. A un rôle très important dans l'intrigue, beaucoup moins dans l'histoire.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


L'autre :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


En coulisse : comment ils vont, se contruisent, ect.

28/06/20 :
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


17/08/20
 
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.
« Modifié: 18 août 2020 à 06:12:00 par Paf »
Avatar :Amy Brown

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.071 secondes avec 23 requêtes.