Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 octobre 2020 à 14:21:56
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » C'est du sale !

Auteur Sujet: C'est du sale !  (Lu 1389 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
C'est du sale !
« le: 09 mai 2020 à 18:36:22 »
ce fil est en pratique un embranchement facultatif d'un orbital particulier
>> H20 <<

C'est du sale !

Hier on serrait la main à ceux dont on estimait le niveau d'hygiène. Et demain ?
Si vous êtes irréprochable de propreté, passez votre chemin... C'est un conseil.

____________________________
L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :
- le nettoyage et la détersion ;
- la désinfection ;
- la conservation.
____________________________
En biologie et en médecine, l'immunité, est la capacité (naturelle ou acquise) d'un organisme à se défendre contre des substances étrangères et des agents infectieux (bactéries, virus, parasites).
C'est l'une des principales lignes de défenses biologiques. Elle est mobilisée pour combattre l'infection et les maladies infectieuses, ou toute intrusion biologique indésirable...
____________________________
Citation de: wikipédia page inexistante
à props de pharmacorésistance

Et si les gens sales avaient un peu raison avec leur excuse d'entretien naturel des défenses biologiques ?

Alors moi y'a un truc quand même, je vais pas m'étaler sur le Corona, mais je m'étonne quand même : si je tape 'personnes vulnérable covid', j'ai un joli lien vers le site du Gouvernement qui me dit que oui, telle étiquette sociale est plus concernée, telle autre à risque, telle autre, heu... attends ? L'hypocrisie un brin manipulatrice, elle serait pas dans le fait qu'aucun critère d'hygiène n'est remis en cause alors que c'est quand même tout le propos de cette sécurité virale ?

A une époque y'avait le champignon des gens trop propres. Aujourd'hui, je connais des gens qui ont choppé le virus et bizarrement, ces gens ont la plupart (j'en connais pas trouze mille non plus, mais qmm ça m'a sauté aux yeux) un niveau d'hygiène qualifié d'irréprochable, voire de zêlé. Alors bin je suis pas sûr, toujours, mais mes convictions ne peuvent pas poursuivre autrement que dans leur propre sens. Nous sommes, nous humains, des êtres effrayés de ce qui se passe dans le microcosme qui nous constitue. Une tâche ? Vite du dégraissant ! Une micro-coupure ? Vite du désinfectant ! Du maquillage un peu trop moche ? Vite du décapant. Je vous parle pas des petits et gros rhumes, et de toutes les petites raisons qui font qu'on aurait tendance à valoriser le système médical, sans tort pour autant, mais avec un problème malgré tout, celui de s'en référer avec grande confiance en la mécanicité du corps et de ce qu'on lui fait ingérer. On en oublierait ce qu'on ne veut pas oublier dans d'autres discours : la vie, notre organisme et les autres, c'est un truc puissant, fort, indépendant et qui s'en sort tout seul, normalement, sans l'aide de la technologie inerte, mécanique, huileuse et cancérigène...

Si j'ouvre ce fil, c'est parce que je sais que demain, on ne se serrera plus la main aussi paisiblement qu'avant. Alors oui, on craint parce qu'on a pas atteint l'immunité pour ce virus ; oui on craint parce qu'il est facilement propagé par les voies de nos contacts. Mais je m'inquiète : lorsque ce sera la mode de porter des accoutrements de fin du monde, lorsqu'on aura même plus envie de se toucher par une excessive peur de ce qui nous constitue... Aura-t-on gagné la guerre de la santé ? Des épidémies, m'est avis qu'on en est qu'au début d'une série qui va s'aggraver. En vrai, c'est pragmatique : dans la nature, une espèce ou une population qui fait face à une infection, c'est soit elle disparait, soit elle s'adapte. Nous, en laissant de côté le travail naturel d'immunité, ok on passe l'étape de la survie, mais c'est un peu comme ces rattrapages au bac : c'est la solution la moins pire quand on a des sales notes, mais ce n'est que parti remise alors. Le covid  19, s'il ne nous anihlie pas, laissera la place à un truc mieux, pis nous on aura pas évolué. Alors c'est pas grave, on pourrait dire...

C'est pas mon avis, mais je laisse ceux qui pensent ça développer en quoi notre société est propre.

Moi j'ai peur, comme tout le monde, quand je dois toucher la poignée de porte des toilettes de ce si classieux restaurant, mais à mon avis c'est pas un problème d'hygiène ça, c'est le problème qu'on peut aborder dans chacun de mes fils car il m'est cher : la surpopulation ! Pas besoin de chiottes partagées quand la nature nous offre mille arbres désinfectés naturellement par jour et par personne pour pisser.

Sur ce je vous laisse siroter l'eau des stations d'épuration, moi je sais qu'elle vient probablement du plus classieux des chiottes de restaurant...

Hors ligne marion sarkissian

  • Tabellion
  • Messages: 44
Re : C'est du sale !
« Réponse #1 le: 09 mai 2020 à 19:21:06 »
je suis plutôt d'accord avec ça !
plume démasquée

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #2 le: 09 mai 2020 à 19:35:28 »
rien à rajouter votre honneur ?
alors dans ce cas revenons à un vrai retour à la nature !

nan en vrai... y'a bien que l'humain et ses bottes de sept lieues pour puer des pieds
y'a bien que l'humain et ses mouchoirs pour éternuer à la gueule des gens
y'a bien que l'humain et sa médecine pour se faire décimer par des maladies

après, le titre et les 'sales' sont trompeurs : il ne faut pas manquer d'hygiène !
juste faudrait pas que ce soit synonyme de white spirit quoi, parce que au bout d'un moment on va finir bien blanchis
pis en vrai c'est bien en trainant entre quatre murs qu'on entasse de la poussière grâce à l'absence de vent, et qu'on est obligés de passer l'aspirateur, ce fier élément de la propreté naturelle et soignée de l'humain !

huuhu

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 530
  • Boule de mauvaise humeur
Re : C'est du sale !
« Réponse #3 le: 09 mai 2020 à 19:47:31 »
Le problème c'est pas toi. C'est tous ceux dont le système immunitaire est pas ou plus prêt : bébés, personnes immunodéprimées, personnes âgées.

Et moi je suis persuadé que un an après que ce sera fini, on aura oublié.
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #4 le: 09 mai 2020 à 20:09:44 »
je parle pas de mon problème à moi quand je touche la porte des chiottes de ce restaurant, je sais que les bébés n'y touchent pas... évidemment qu'on a pas le même système immunitaire à tous les âges, évidemment qu'il faut protéger les plus vulnérables, mais c'est pas DU TOUT mon propos alors faut arrêter avec ce cliché de 'LE problème unique que tu soulèves sans en avoir conscience et dont on a déjà la solution donc pas la peine de développer'...

mon propos, c'est de me servir de cet exemple de phobie tout-à-fait légitime envers son objet, pour dire qu'on a tous peur de mourir infectés, et ce de manière alarmante, je trouve...

mais ptetr que tu trouves que les vieux et les bébés vivent dans un environnement qui leur est sain, que 1m de sécurité c'est valable sans lien avec la démographie dans l'immunologie, et que 'LE problème' ne vient pas de surpopulation ou d'hygiène mal gérée, mais juste qu'ils sont faibles naturellement et qu'on doit les cocooner jusqu'à ce que les premiers deviennent forts et les autres soient effectivement terrassés par l'inéluctable ?

en gros je parle pas du corona, je m'en sers juste pour dire à tous les antiseptiques qu'il faudrait ptetr être un peu sceptique sur la question de ce qui relève de nos microbiotes, qu'on tue allègrement en croyant que ça va nous soigner...

Bienvenue à Gattaca Loïc, au nom des immunodépressifs, demain un cheveu par terre ce sera la mort pour les chauves et tous les autres vulnérables... Quand on aura désinfecter ce qui fait qu'on est sales, on pourra vivre comme des machines parfaites...

Quant à l'oubli des populations sur le virus, je sais pas, on verra, c'est sûr que des catastrophes sans précédent, je me répète, on en enchaine pas mal depuis qu'on paranoise à propos des deux tours, de charlie, du brexit... Mais c'pas pour autant que ça a pas d'impact, et juste je me dis y'a un truc pas clair, et comme je le cerne pas avec certitude sous la bannière sans concept 'LE problème', bin j'ouvre un fil de discussion afin que les gens viennent amonceler leur minuscule mais ô combien important petit avis...

merci donc à toi de valoriser la discussion par ton intervention directionnelle appliquée et fort riche en éléments nouveaux

Hors ligne Boubs

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : C'est du sale !
« Réponse #5 le: 10 mai 2020 à 17:20:37 »
Ce que tu décris est la destruction de la biodiversité. Cette biodiversité s'étendant de la grosse bête telle que la baleine bleue, jusqu'à la plus petite, aussi unicellulaire soit elle, telle que E. Coli.

Pourquoi serait-on plus légitime a tué des bactéries plutôt que des animaux ? Les 2 sont tout aussi utiles à la vie (au sens large, pas que celle de l'être humain) que la plante de la forêt amazonienne.
Pour exemple, l'assimilation de l'azote (via des nitrites) par l'homme se fait très mal sans l'intervention d'organisme uni-cellulaire dans la bouche (certains disent microbes, d'autres parle de bactérie).
Plutôt que d'aseptiser, dans la limite du raisonnable, il faudrait en effet plutôt laisser les organismes interagir.

Hors ligne James

  • Tabellion
  • Messages: 32
  • Le texte personnel est en trois étapes.
Re : C'est du sale !
« Réponse #6 le: 10 mai 2020 à 17:43:47 »
Bonjour à tous,

Dans le pays où je vis, le serrage de mains et la bise n’est pas de coutume. Ce que j’apprécie grandement.

Bien à vous,

James
« Modifié: 10 mai 2020 à 18:34:36 par James »

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #7 le: 10 mai 2020 à 18:57:34 »
@Boubs...
heu si tu t'adresses à moi y'a un truc qui va pas... c'est totalement l'inverse et je te rejoins : la biodiversité ne se fait pas dans Gattaca, et on penche dangereusement vers ça... mais évidemment, on a déjà du mal à gérer un confinement et le déconfinement sera tendu aussi au risque que l'on a pris à privilégier d'attendre les remèdes qui traînent d'ailleurs, plutôt que l'immunité à prix coutant, parce que oui, va gérer un taux de contamination seulement pour les plus résistants jusqu'à assimilation de la menace... lul, on a le temps de voir l'expérience épidemiologique à venir dans les siècles du millénaire, si on ne tente pas de résoudre plus naturellement ce problème de biodiversité qui justement pose des questions quant à nos rapports avec l'échelle du dessous... à voir donc, ce que biodiversité et menace virale ont en commun, moi je me fais une très vague idée, très vague parce que j'ai aucun écho si ce n'est le mien, sur une métaphysique des échelles que la plupart hésite entre 'combattre à la médecine dure', ou 'réduire à la médecine douce', ou 'résoudre à la médecine alternative', mais que je me figure personnellement comme un manque de compréhension entre les concernés des différentes libertés biologiques interscales... d'ailleurs je suis sûr Bernard Werber comprendrait ce délire qui m'est en fait en grande partie inspiré par lui, lorsqu'il parle de la gestion du cancer par les fourmis... aucune science ici ? alors laissons les imaginateurs spéculer, et si y'a des scientifiques quelconques qui popent à ce propos des dimensions et échelles du 'vivant', je serais ravi !

@James,
heu succintement, ça a l'air cool et profondément réflexif d'un point de vue relatif à ce qui relève du normatif étatique, et en fait je crois que ça ouvre des pistes, mais... je vois plus mon propos qui est que quelles que soient les manifestations humaines de la propreté, m'est avis que y'a une inflation qui fait que les histoires de pollution ne sont pas de la légère fake news :)

sinon :
heu bin voilà, l'humain en tant qu'être sale aux rêves propres ?
faudrait pas renier certains aspects que moi je lie à la surpop, mais qu'en fait c'est ptetr autre chose donc j'ai sûrement tort un peu qmm !

:)

Hors ligne James

  • Tabellion
  • Messages: 32
  • Le texte personnel est en trois étapes.
Re : C'est du sale !
« Réponse #8 le: 11 mai 2020 à 01:24:47 »
Bonsoir à tous,

@Dot Quote
Ce qui suit est le fruit de patience et de volonté farouche, aussi j’ai eu la chance d’avoir été guidé dans mes choix de vie, sinon je serais tombé dans les pièges que vous connaissez peut-être. Le plus difficile fut de rencontrer la personne qui partage ma vie. J’ai eu aussi le réflexe de chercher en dehors de l’Occident avec des critères culturels précis ce qui a été payant.

Hygiène de vie
Je n'ai jamais eu de télévision chez moi, ce qui évite les retards mentaux pour toute la famille, tout en offrant le merveilleux des êtres qui se découvrent.

Ce qui influence le calme :
Maîtrise de soi pour toute la famille, entendu et validé avec la compagne avant une vie commune et pour les gamins, : ils ont vite compris en me voyant m'entraîner à la boxe, qu'il serait plus judicieux d'en passer par les mots.

Propreté :
Pas de papier toilette chez moi et nous avons les fesses les plus propres du monde et comme le serrage de mains n'est pas une coutume dans mon pays. Du savon de qualité utilisé raisonnablement.

Santé
Jamais de réveil-matin, ni d'alcool en réserve, ni de cigarette, sauf exception : un bon cigare et des vins et délicieux breuvages entre amis, mais acheté pour l'occasion. Aucune nourriture poison ; équilibre des macro nutriments suivant la personne, (ce qui permet de consommer des produits de qualité et de proximité tout en développant une compréhension de l'acte de se nourrir tout en ouvrant la curiosité vers le monde des aliments et de leur origine)

Finance
Pas de crédit à la consommation, pas de voiture, pas de jeu débiles, pas d'argents de poche aux gamins. Mais des objets qui offrent une chance à tous: comme une guitare de luthier et pas une merde inadapté et déplaisante.

Relations amicales
Relations équitables et nourries avec des personnes fortes de proposition. (Ça prend du temps ! Faut les chercher, mais ça finit par arriver).

.....

Je vous assure qu'avec ces petites règles là, la vie est extra. Je me suis bien marré, lors de mes vingt ans, à chaque perte d'emploi pour retard trop fréquent (sans réveil-matin). J’ai toujours fait en sorte que le monde du travail ne me soumet pas. Ce qui fut incroyable, ça a été de découvrir le pouvoir que cela donne sur les petits chefs, puis sur les cadres... celui de n’avoir aucun besoin d’un quelconque contrat ou attention particulière, libérant ainsi toute la créativité, mais il fallait pour l’embauche jouer la comédie en incarnant le rôle du quidam fragile et prêt à toute les bassesses.  Une fois à l’intérieur... non, c’est pas le lieu pour vous raconter mes faits d’armes, et puis, c’est trop  dingue pour être cru.

Je n'ai jamais demandé mon chômage ou des aides au logement. Sans gagner une fortune, mes dépenses n'ont jamais couvert mes entrées.

Bien à vous ,
James
« Modifié: 11 mai 2020 à 12:43:11 par James »

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #9 le: 11 mai 2020 à 03:20:45 »
plutôt intéressant comme témoignage
assez dense et fourni
j'y relirai quand je me serai reposé de ma balade nocturne et pluviale...

:)

Hors ligne Manue

  • Tabellion
  • Messages: 25
Re : C'est du sale !
« Réponse #10 le: 12 mai 2020 à 11:45:41 »
Je pense que si l'on va dans une aseptisation trop maniaque de nos environnements de vie,
on court à la débauche ;
par pur esprit de contradiction, intrinsèque à notre humanité.

Sinon, hier, j'ai tondu le jardin de Maurice, 91 ans. Je lui ai serré une bonne poignée de main en partant, sous les yeux offusqué de madame sa fille, qui s'est exclamée : "Mais ! Papa, va te laver les mains !"
Et Maurice, taquin, a répondu en me faisant une accolade, un sourire inhabituel collé sur sa bouche édentée de vieux montagnard bourru.

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 530
  • Boule de mauvaise humeur
Re : C'est du sale !
« Réponse #11 le: 12 mai 2020 à 15:48:19 »
Yop, désolé, j'ai mis bien du temps à venir, mais fallait prendre le temps d'avoir le courage.

Citer
je parle pas de mon problème à moi quand je touche la porte des chiottes de ce restaurant, je sais que les bébés n'y touchent pas... évidemment qu'on a pas le même système immunitaire à tous les âges, évidemment qu'il faut protéger les plus vulnérables, mais c'est pas DU TOUT mon propos alors faut arrêter avec ce cliché de 'LE problème unique que tu soulèves sans en avoir conscience et dont on a déjà la solution donc pas la peine de développer'...

Le bébé, non. Sa mère, son père, le serveur, si.
Et je vois pas ce qu'est ton propos à part "on est trop propre, mélol"

Citer
mon propos, c'est de me servir de cet exemple de phobie tout-à-fait légitime envers son objet, pour dire qu'on a tous peur de mourir infectés, et ce de manière alarmante, je trouve...

Je ne vois pas sur quoi tu te fondes pour dire ça, à part des exemples personnels.

Citer
A une époque y'avait le champignon des gens trop propres. Aujourd'hui, je connais des gens qui ont choppé le virus et bizarrement, ces gens ont la plupart (j'en connais pas trouze mille non plus, mais qmm ça m'a sauté aux yeux) un niveau d'hygiène qualifié d'irréprochable, voire de zêlé.

Ce qui n'a aucun sens démonstratif et montre une méconnaissance relative de ce virus. T'as beau être le plus propre, si on te le souffle à la bouche et que quelqu'un le ramène chez toi, bah tu as de bonnes chances de le choper.

Citer
Si j'ouvre ce fil, c'est parce que je sais que demain, on ne se serrera plus la main aussi paisiblement qu'avant. Alors oui, on craint parce qu'on a pas atteint l'immunité pour ce virus ; oui on craint parce qu'il est facilement propagé par les voies de nos contacts. Mais je m'inquiète : lorsque ce sera la mode de porter des accoutrements de fin du monde, lorsqu'on aura même plus envie de se toucher par une excessive peur de ce qui nous constitue... Aura-t-on gagné la guerre de la santé ? Des épidémies, m'est avis qu'on en est qu'au début d'une série qui va s'aggraver. En vrai, c'est pragmatique : dans la nature, une espèce ou une population qui fait face à une infection, c'est soit elle disparait, soit elle s'adapte. Nous, en laissant de côté le travail naturel d'immunité, ok on passe l'étape de la survie, mais c'est un peu comme ces rattrapages au bac : c'est la solution la moins pire quand on a des sales notes, mais ce n'est que parti remise alors. Le covid  19, s'il ne nous anihlie pas, laissera la place à un truc mieux, pis nous on aura pas évolué. Alors c'est pas grave, on pourrait dire...

Je le redis : je ne pense pas. Mais tu veux que je développe, que j'argumente, ce que tu ne fais pas toi-même, mais passons. Certes en Europe on avait oublié les grandes épidémies (encore que, la grippe et la gastro chaque année, et les avertissements vache folle, grippes un peu plus violentes, SRAS, MERS...) mais d'autres pays, en Asie, ont plus pris le pli que nous. Du coup oui, y a des comportements que nous n'avons pas, mais le port du masque quand on est malade (je dis bien, quand on est malade) en période de grippe et le lavage des mains plus régulièrement semble-t-il si négatif ? En dehors des risques pour les personnes fragiles ou pas, la grippe ou la gastro, c'est relou. Perso, je m'en passe volontiers, même si mon corps est tout à fait capable de lui faire sa fête.

Citer
Moi j'ai peur, comme tout le monde, quand je dois toucher la poignée de porte des toilettes de ce si classieux restaurant, mais à mon avis c'est pas un problème d'hygiène ça, c'est le problème qu'on peut aborder dans chacun de mes fils car il m'est cher : la surpopulation ! Pas besoin de chiottes partagées quand la nature nous offre mille arbres désinfectés naturellement par jour et par personne pour pisser.

Perso j'ai pas peur de toucher la poignée de la porte des toilettes, publiques ou non, justement. Du coup le problème c'est la surpopulation ou tes peurs ?
(D'ailleurs la surpopulation en France, elle reste à prouver ; et la question des arbres est un problème d'aménagement de l'espace, pas de surpopulation. Pisser sur un arbre, ça pue très vite. Sans compter les conséquences pour l'eau qu'on boit en dessous.)

Citer
Bienvenue à Gattaca Loïc, au nom des immunodépressifs, demain un cheveu par terre ce sera la mort pour les chauves et tous les autres vulnérables... Quand on aura désinfecter ce qui fait qu'on est sales, on pourra vivre comme des machines parfaites...

Aux dernières nouvelles c'est ton délire, pas le mien.


Mais pardon, j'avais pas compris que c'était un fil d'étalage d'expériences persos. Je pensais qu'il y avait une vraie ambition de réflexion plus générale et de propositions.

(Mon ton peut paraitre sec, c'est juste comment je parle, toussa, je vous aime, etc. etc.)
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #12 le: 13 mai 2020 à 00:33:43 »
heu merci Loïc pour tout ces soulèvements de tapis. Y'a de la poussière effectivement j'en conviens...
à l'envers, pour remonter :

- oui, j'inclue dans le processus de réflexion un étalage préalable d'expériences persos afin de cerner le présupposable, je vois pas en quoi l'un ou l'autre serait incompatible, ni même incriminables en soi dans cette section '-'

- à propos de Gattaca j'avoue j'suis le seul à trouver que c't'un délire alors que c'est une réalité

- à propos de LE problème, y'a pas, c'est toi et vous qui aimez bien dire que y'a LE problème... genre "j'ai trouvé le problème de gestion de l'hygiène bizarre depuis que j'ai de la javel à l'aloe vera dans le cul" ou "j'aime le problème de savoir si mon caca sera recyclé dans mon eau potable par chimie ou nature"... moi mon 'topic', a pour titre une interjection exclamative, qui fait preuve de toute la précision qu'octroie la système de démonstration de l'information par catégorisation de ses pièces de fonctionnement... ahem je veux dire : on commence à avoir l'habitude, je joue sur les multiples sens et interprétations, et je questionne de front plusieurs secteurs des us et coutumes afin d'en cerner une perspective qui me siet personnellement, donc bin LE problème de supropulation n'est pas seulement ou uniquement ici, mais oui je considère qu'à partir du moment où on sera à un bio-ratio à calculer entre nombre d'arbres et nombres d'humains, y'aura un risque qu'on se dise que ça pue quand on pisse

- pour l'argumentaire, ne confonds pas référence et pertinence, j'ai envie de dire ; c'est pas parce que tu sais ce qui se passe d'institutionnel dans le monde de l'information officielle que tous les scientifiques biochimistes et démographes ont forcément eu l'occasion de voir à quel point la présence de l'humain en territoire planétaire avait un impact sur la faune et la flore... ahem ; en revanche, je suis ravi que tu ne te soucies pas outre-mesure de l'angoisse bien réelle de certains, à contracter ce truc même après le confinement ; sérieux, on a besoin de courage, je suis sincère

- effectivement pas de démonstration à mon témoignage à propos de ce que j'observe chez mes concitoyens confinés... je vois pas pourquoi tu cherches à me faire croire que je veux prouver un truc, non moi je discute, et par-ci par-là, un coup ça peut être un élément de la réflexion, un peu plus loin dans la phrase une permission à la conversation, puis on revient sur un truc et un autre, je trouve ça uni et méthodique plutôt que cloisonner des lieux où l'on parle sérieusement de choses bêtes contre d'autres où l'on parle bêtement de choses sérieuses... du coup ton avis sur la question ? ou un rapport de l'insee ? à propos de l'hygiène des confinés ?

- pour les exemples personnels encore une fois je vois pas en quoi c'est un reproche, on fait tous ça mane, on est des individus libres, si tu commence à répéter des discours référés, ça s'appelle plus de la réflexion constructive, ça s'appelle du plagiat non-artistique... moi je le répète, j'ai pas de doctrine à imposer, de vérité ou de certitude, comme beaucoup croient qu'il est juste de faire (et là je me suis répété mot pour mot depuis ailleurs), non, je dis mes croyances, si on en discute calmement en disant avec des pincettes ce qui n'est pas du tout du ressort du discours scientifique parce que je n'ai pas la qualification, bin on valorise la liberté d'expression, de réflexion commune, de partage d'idée, de respect non pas uniquement d'un discours qui a valeur de créateur de jugement, mais aussi quoique pour ce biais, d'échange simple de perspective qui peuvent paraître parfois orientée de convictions, mais encore une fois on y peut rien, je suis humain comme tout le monde dans le sens où j'ai mes biais cognitifs régulateurs de mon capital irrationnel, de mon caractère, de mes envies, etc...

- en vrai là j'avoue que moi-même je vais avoir du mal à répondre à tes mots sur le 'on est trop propre, lol'
parce qu'à la fois c'est exactement ça et à la fois pas du tout...
d'où peut-être que j'ai pas de discours très appuyé
et plutôt métaphores filantes...
genre :
depuis quand on a besoin de javel mec ? ok c'est pas scientifique de ma part, comme démarche, mais réfléchis deux secondes et stp ne m'alarme pas en m'assurant à nouveau que y'a pas un problème quelque part : on fait quoi avec de la javel mec ? à part tuer des trucs certes 'dangereux' et 'mortels' parfois, mais qmm largement plus fondamentaux et importants et surtout, complexes, que si on savait vraiment les gérer... moi je dis sans assurance, mais ma conviction quand même : on détruit plus qu'on aseptise, dans ce qu'on se figure du monde microscopique... et ça y'a pas surpop ou sale humain, y'a surpop ET sale humain ET tsais terra... genre tous mes topics pourraient se résumer à 'y'a pas l'apocalypse sous ce tapis là ?'... donc au final...



une question, ou un propos :
- qu'est-ce que le concept d'impureté pour vous ?


Hors ligne marion sarkissian

  • Tabellion
  • Messages: 44
Re : C'est du sale !
« Réponse #13 le: 13 mai 2020 à 17:56:53 »
bonne question... à mon sens la pureté et, par opposition l'impureté sont des notions très subjectives qui varie selon les individus.

en effet, comme la perfection ( qui par définition n'existe pas) et l'imperfection ( existe t elle ? peut elle exister sans son contraire ?) , la pureté est surtout un sentiment ; certains se sentent plutôt sains et propres en toute circonstance et d'autres non. non ? certains ont là sensation que leur environnement ou les humains qui la peuplent sont purs ou impurs.
plume démasquée

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : C'est du sale !
« Réponse #14 le: 14 mai 2020 à 00:20:05 »
oui j'imagine qu'on se fait chacun notre vision... j'oserais à peine demander des précisions sur l'intimité de la question en fait, parce que quelque part la pureté renvoie à cette notion de singularité, donc de diffraction par rapport à un idéal... mais si je peux tenter de témoigner pour éclaircir ce fondamental un peu tendu...

eh bien je dirais que concernant la perspective présente, j'aurais envie de relier l'impureté générale comme si elle était exagérée, et notamment due à la substance partagée, diluée et donc impure, par effet d'assimilation à autre substance... je suis flou mais là où je veux en venir, c'est, en gros, vu comment je me sens impur dans un milieu impur, je m'alarme !

pour rester dans les clous approximativement à la conversation : la pureté du cristal n'aurait pas besoin d'antiseptique ! en effet, je pense que tout un tas d'artifices humains aujourd'hui pertinents mais obsolètes à l'avenir, sont le reflet d'une déchéance qui si elle ne nous élèvera pas vers un mieux résolu d'elle-même, sera le signe de notre perte...

c'est du sale, cette humanité qui tue, envahit, colonise, aseptise, bombarde, s'enferme dans des cages, de béton ou de fer, de verre, de bois à la limite, bon, pourquoi on se cache, pourquoi on désespère, pourquoi on s'affiche, qu'est-ce qu'on espère, la pureté de l'âme humaine où est-elle dans l'égo cumulé et jemenfoutiste des chasseurs de liberté, qui pullulent bientôt partout ?

y'a de pubs au piano sur youtube qui te montrent des arbres, dans un coin chacun achète une rose pour plaire à des coeurs, y'en a qui vont renouer avec la nature pour éveiller leur corps et leur âmes en partant voyager, on envahit petit à petit les endroits touristiques qui ne le restent pas longtemps alors... mais on va pas du tout là où on rêve, quand on s'enferme dans la propreté civilisée...

ahah
j'ai osé consulter le fil facebook une fois comme ça
ce pourrait être drôle pour mon propos
https://www.facebook.com/gasteuil.maxime/videos/3630803840269918/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.028 secondes avec 22 requêtes.