Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 janvier 2023 à 01:43:07
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateur: Claudius) » [Défi] Monologue d'une fin de mariage

Auteur Sujet: [Défi] Monologue d'une fin de mariage  (Lu 4437 fois)

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
[Défi] Monologue d'une fin de mariage
« le: 27 août 2010 à 21:05:34 »
Voici, très à l'heure, ma réponse à un défi de Lo du 5 janvier 2009.  :-¬? Par contre, je lisez l'intitulé qu'après le texte :Mil', je te défie d'écrire un texte dans lequel l'héroïne tombe amoureuse d'un gnou.

Bon, alors, il faut savoir que c'est quasiment du premier jet, c'est n'importe quoi et c'est vraiment, vraiment, vraiment pas transcendant. Il aurait fallu que je le laisse reposer, que je le retravaille et tout. Je vais d'ailleurs regretter de l'avoir posté dans cet état environ 4 secondes après avoir cliqué sur "Envoyer", mais bon. Bref, n'en attendez rien de génial, mais ça me fait un défi de moins !  :D

Voici :

_____________________________



Monologue d'une fin de mariage



Ça fait longtemps que je voulais te parler. Les mots tournent dans ma tête, tu sais, ça se mélange comme si mes tripes et mon cœur et mes larmes, ça formait qu’une seule bouillie, et c’est douloureux, et ça veut sortir. Mais tu m’écoutes pas. J’ai l’impression que tu m’écoutes jamais. T’es là, devant la télé, à mâchonner ton repas comme un bovidé. Ho, tu m’entends ?
Je comprends pas. Au début c’était formidable ! T’étais magnifique, fort, splendide, tu me regardais avec tes grands yeux noirs, et ça faisait comme une décharge en moi. Une décharge de tendresse qui me rentrait directement dans le ventre. Tes yeux, c’était le reflet d’un monde caché, merveilleux, un monde où on s’était connus et où tu m’ensorcelais juste par ta présence. Tu me criais « passion » sans avoir à ouvrir la bouche.
Maintenant, tu cries juste « scrountch scrountch » en mâchouillant les croutons de ta salade, devant un documentaire sur la chaîne Odyssée. Ça me scie. J’ai raté quelque chose. C’est peut-être parce qu’on a déménagé, parce qu’on est revenus chez moi en laissant derrière nous le pays où t’as toujours vécu ? La télé en parle, tiens. L’Afrique. C’était beau, beau à tel point qu’on peut pas faire rentrer dans le mot tout ce qu’il signifie là-bas. Tu te rappelles quand on s’est rencontrés ? Hein, tu te rappelles, ou y a juste cette fichue salade composée qui t’intéresse ? C’était un soir. Je me rappelle, moi. Je m’étais éloignée de l’hôtel, même s’ils avaient dit qu’il fallait pas, que c’était dangereux. Il faisait moite et la nuit tombait vite, mais ce coucher de soleil, ça valait le risque de faire banquer l’assurance. J’avais marché jusqu’au bord du lac, sans personne. Et c’est là que je t’ai vu. J’ai jamais compris ce que tu faisais là, c’était peut-être le destin, mais d’un coup, paf ! il y avait tes yeux si noirs, le cercle parfait de leurs iris, et ta silhouette qui se découpait dans le rayon de soleil moribond.
(Silence)
Ça te fait rien ? C’est joli cette phrase, pourtant ! Je me suis entraînée devant la glace. « Moribond », je l’ai trouvé dans le dictionnaire. Je trouve qu’il a la classe ce mot. Non ? Peut-être que je devrais demander leur avis aux zombies-vampires qui sont en train d’entrer dans la maison et de tout faire exploser dans le jardin, parce qu’ils veulent que le gouvernement ouvre un culte officiel pour la soupe à la tomate, et que dans les écoles, les petits gamins commencent la journée par la Prière au Solanum Pimpinellifolium. Ça te dérange pas, la prière au Solanum Pimpinellifolium ? Non bien sûr : tu m’écoutes toujours pas, c’est prouvé.
(Silence)
J’aurais dû faire confiance à ma famille. Ils m’avaient prévenue ! Je revois mon père, qui était venu en safari avec moi à l’époque. Quand je lui ai dit que j’étais amoureuse et que j’allais t’épouser, il m’a regardée comme si je lui annonçais que je voulais intervertir la place du Canada et de l’Inde pour que ça rende mieux sur les planisphères. Il m’a mis sa main sur l’épaule, et il m’a dit : « ma chérie, tu te rends compte de ce que tu veux ? Ton fiancé n’est pas fait pour toi ! Vous n’êtes pas du même milieu ! ». Et ma mère, qui aurait sangloté si elle avait pas mis du mascara de luxe et qu’elle voulait pas qu’il coule parce que ce serait du gaspillage, ma mère a ajouté : « tu comptes le ramener chez nous, en France ? Les gens ne comprendraient pas, mon cœur ! Personne ne comprendrait, et vous seriez malheureux ».
Mais je les ai pas crus. Faut comprendre : on m’avait bourré le mou toute mon enfance avec cette idée idiote que l’amour triomphe toujours. Pourtant, je pense que ta famille aussi, elle s’est doutée que ça irait pas. Quand on est montés dans le camion pour aller à l’aéroport, je les ai vus qui se tenaient sur le côté de la route, alignés, comme une haie d’honneur sauvage et solennelle. C’est évident qu’ils ont un air de famille avec toi, surtout au niveau des yeux. Et ils ont rien dit. Ils nous ont regardés partir, sans ouvrir la bouche, juste en nous fixant d’un œil vide, vide mais qui présageait tout.
Ah ! Tu pourrais m’écouter, à la fin ! Parfois, j’ai l’impression que je parle à un mur, ou, je sais pas, à une de ces stupides vaches noires et blanches qui ruminent comme toi, sauf que c’est pas devant la télé, elles, c’est devant l’autoroute. Enfin, mon bébé, mon ange, ma vie, mon amour ! Regarde-moi au moins !
Tu te lèves ? Où tu vas ? C’est parce que ce que je dis t’intéresse pas ? Qu’est-ce que tu fais ? Non ! Non ! Je te l’ai dit mille fois ! Pas la plante verte ! Je t’ai mis ta laitue préférée, avec des feuilles de mâche, ça te suffit pas ? Mais arrête, purée, arrête ! Je te l’ai expliqué : ça se mange pas ! Ah, j’aurais dû les écouter. C’était stupide d’en faire qu’à ma tête ! J’aurais dû écouter ma mère. Jamais, jamais j’aurais dû épouser un gnou !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Minyu

  • Aède
  • Messages: 176
  • Gaffeuse professionnelle ^^
    • Mon blog
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #1 le: 28 août 2010 à 20:37:42 »
Wouah, je ne m'y attendais pas du tout !  :D C'est légal d'épouser un gnou ?

Ben sinon je n'ai pas grand-chose à dire, j'aime beaucoup, même si ce n'est qu'un premier jet. A vrai dire, si tu ne l'avais pas dit/écrit, je ne m'en serais pas rendue compte.

Citer
Les mots tournent dans ma tête, tu sais, ça se mélange comme si mes tripes et mon cœur et mes larmes, ça formait qu’une seule bouillie, et c’est douloureux, et ça veut sortir.
Je n'aime pas du tout cette phrase, je bloque. Je sais que c'est sûrement fait exprès, mais je trouve qu'il y a trop de "et".

Pas très utile comme commentaire, mais bon...  :huhu:
« Modifié: 29 août 2010 à 12:07:46 par Milora »
"Le théâtre doit faire de la pensée le pain de la foule"
Victor Hugo

"Nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie."
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
Jules Renard

Hors ligne Kathya

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 271
    • Page perso
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #2 le: 28 août 2010 à 20:47:06 »
Citer
une seule bouillie
seule m'a gênée, c'est difficilement quantifiable, la bouillie.

J'ai un peu tilté sur le bovidé, mais je me demande si j'avais pas déjà lu l'intitulé du défi il y a un bail.
Du coup y a moins de suspens, mais vu que c'est la base du texte - et du défi...

Mais ça se lit tout seul et j'aime bien l'état d'esprit de la narratrice genre peut-être-que-c'était-une-si-bonne-idée-de-s'engager... x')
« Modifié: 29 août 2010 à 12:08:11 par Milora »
"Je suis la serveuse du bar Chez Régis ! Ou un leprechaun maléfique barrant l'entrée d'un escalier imaginaire..."

Et puis la Nuit seule.
Et rien d'autre, et plus rien de plus.

Avant l'hiver, Léa Silhol

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #3 le: 28 août 2010 à 21:28:43 »
Citer
Citation
Les mots tournent dans ma tête, tu sais, ça se mélange comme si mes tripes et mon cœur et mes larmes, ça formait qu’une seule bouillie, et c’est douloureux, et ça veut sortir.
Je n'aime pas du tout cette phrase, je bloque. Je sais que c'est sûrement fait exprès, mais je trouve qu'il y a trop de "et".
C'est vrai que c'est laborieux. C'est fait exprès, parce que la narratrice, elle se lance dans des phrases pseudo-poétiques à deux balles, et elle sait pas trop s'en dépatouiller ^^ Mais si c'est laborieux au point de gêner le lecteur, faudra que je la sacrifie...

Citer
Ben sinon je n'ai pas grand-chose à dire, j'aime beaucoup, même si ce n'est qu'un premier jet. A vrai dire, si tu ne l'avais pas dit/écrit, je ne m'en serais pas rendue compte.
C'est gentil ! En tous cas, ce texte m'a fait beaucoup de bien, parce que ça faisait longtemps que ça m'était pas arrivé : j'avais déjà eu l'idée avant, certes, mais là j'ai ouvert Word, et j'ai commencé à taper, un peu n'importe quoi (en suivant juste les vagues idées que j'avais eues), sans chercher la qualité, juste écrire. Et ça fait un bien fou !  :)
Par contre, non, je pense pas que ce soit légal :mrgreen: Mais la narratrice est déjà un brin détraquée.

Citer
Citation
une seule bouillie
seule m'a gênée, c'est difficilement quantifiable, la bouillie.
Ah ? Hum. C'était pour dire que ses sentiments mélangés, ça forme une seule bouillie, tout ensemble... (sinon il pourrait y avoir la bouillie du coeur, des larmes, des tripes (<-- cette dernière image étant purement métaphorique, je préfère le préciser) ).Pareil, si ça gène d'autres lecteurs, je changerai.

Citer
J'ai un peu tilté sur le bovidé, mais je me demande si j'avais pas déjà lu l'intitulé du défi il y a un bail.
Du coup y a moins de suspens, mais vu que c'est la base du texte - et du défi...
Ah, zut... Bon, c'est vrai que l'intitulé du défi m'avait tellement fait rire que je l'ai un peu crié sur les toits... Je sais pas si c'est aussi prévisible pour quelqu'un qui ne le connait pas... (très possible en fait ^^)


Merci de vos lectures !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Plume d'argent

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 150
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #4 le: 28 août 2010 à 22:24:53 »
Pas mal.

J'ai pas grand chose à dire. Je trouve que ça a la forme et le ton qu'il faut pour ce genre de défi, peut-être alléger quelques lourdeurs par-ci, par-là.

Pas évident comme défi dis donc  :mrgreen:

Hors ligne BloodMoon

  • Troubadour
  • Messages: 343
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #5 le: 29 août 2010 à 02:06:18 »
COOL ! :mrgreen:

Franchement, cette fin, je m'y attendais pas ! J'aurais cru peut-être à une mort, ou encore à une situation banale, mais... LÀ!  J'ai pas grand chose à dire non plus... j'ai beaucoup aimé ce petit texte, moi qui croyais avoir à faire à un humain depuis le début xD Faut dire, c'est très réussi, puis l'écriture est fluide est se lit très facilement ! Tu es douée !
« Modifié: 29 août 2010 à 12:08:48 par Milora »

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 363
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #6 le: 29 août 2010 à 11:19:41 »
J'adooooooore ! J'ai pas lu le défi au début pour pas gâcher le plaisir. Et heureusement. Le bovidé m'a intrigué, mais ça m'a pas choqué. Et en lisant la fin, j'ai compris l'utilité du bovidé !

Non vraiment très bien (comme tous tes textes que j'ai lu je crois !)
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #7 le: 29 août 2010 à 11:24:32 »
Pareil que d'autres, je me suis doutée qu'il s'agirait de ce défi-là comme tu en avais déjà pas mal parlé.

N'empêche, le récit est amusant, et je me suis demandé comment tu allais en arriver à la "révélation" finale. Du coup, je trouve à la fois que la dernière phrase est bien trouvée et drôle, et que cette chute mériterait d'être plus fouillée.

Mais bon, c'est uniquement parce que je connaissais déjà ladite chute, hein. Si tu exportes ce texte, privé du contexte du défi, je suis certaine que ça devrait bien marcher - et il existe même des membres du forum qui n'avaoient pas lu l'intitulé de ton défi, comme quoi...
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #8 le: 29 août 2010 à 11:49:23 »
Citation de: Zephyr
Le bovidé m'a intrigué, mais ça m'a pas choqué.
Ah bon ? Zut, pourtant ça me semblait banal, de comparer un mari oisif à un bovidé qui mâchonne devant la télé... Enfin, si ça ne dévoile pas la fin (sauf à ceux qui connaissaient l'intitulé), ça ira comme ça ! :)

Citation de: Ambre
Du coup, je trouve à la fois que la dernière phrase est bien trouvée et drôle, et que cette chute mériterait d'être plus fouillée.
Plus fouillée ? C'est-à-dire que c'était un tout petit texte, je voulais pas qu'il s'éternise. Et à partir de la plante verte, je pense que le lecteur a, soit compris, soit pensé que ça virait au carrément bizarre, donc je pouvais pas m'éterniser trop longtemps après ça... Ou alors, à quoi tu pensais, quand tu parlais de fin plus fouillée ?

Citation de: Zephyr
Non vraiment très bien (comme tous tes textes que j'ai lu je crois !)
Oh, alors ça c'est gentil !  :-[ (ben oui, je milorise, et alors ! Je suis quand même la mieux placée pour ça ! :P )


Merci pour vos lectures ! :)
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #9 le: 29 août 2010 à 11:51:27 »
amusant et pas mal du tout ( sauf qu'avec les commentaires à la suite, la chute était déflorée, ce qui est dommage : donc, faites gaffe pour les nouvelles à chute, dévoiler pas la fin ! Y'a des gens qui lisent les commentaires avant de lire le texte...)
Par contre, j'ai du mal, malgré le fait que ce soit voulu, avec la suppression de toutes les négations. Ca fait trop parler oral... Je ne crois aps que ce soit nécessaire d'aller jusqu'à ce point.

Hors ligne Milora

  • Trou Noir d'Encre
  • Messages: 11 010
  • Championne de fautes de frappe
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #10 le: 29 août 2010 à 12:07:04 »
Oui, c'est embêtant pour les commentaires... Je vais tenter de les mettre en spoiler.

Citer
Par contre, j'ai du mal, malgré le fait que ce soit voulu, avec la suppression de toutes les négations. Ca fait trop parler oral... Je ne crois aps que ce soit nécessaire d'aller jusqu'à ce point.
Je le fais pas, d'habitude, mais j'avais envie d'essayer ^^ Je trouvais que ça collait au thème, et que ça donnait son caractère à la narratrice... Désolée que ça t'ait gênée !  :(

Merci de ta lecture !  :)

EDIT : Je me suis permis d'éditer les messages pour mettre en beige les indices ^^ Mais bon, ça se voit quand même qu'il y a une chute...
Moralité : ne pas lire les commentaires avant ! :P
« Modifié: 29 août 2010 à 12:09:43 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 658
  • Perle de bois-sorcier
    • Mon Tumblr
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #11 le: 29 août 2010 à 12:34:30 »
Ah, d'accord... Non, parce que je pensais à une fin qui exploiterait ET le thème du mari-gnou, ET autre chose. Mais c'était sans doute compliqué à réaliser... ^^
« Modifié: 01 septembre 2010 à 15:33:03 par Ambrena »
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne arwen

  • Calliopéen
  • Messages: 486
    • Laissez parler les p'tits papiers
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #12 le: 29 août 2010 à 12:38:06 »
qu'on sache qu'il y a une chute,c 'est pas un souci.
Mais là, en fait y'avait qu'un seul commentaire quand je suis venue lire et forcement, ben, on jete un oeil (non je ne lis aps dix pages de commentaires avant d elire unt exte ! )

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 444
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #13 le: 29 août 2010 à 18:06:34 »
Ben moi je m'attendais à une chute dans le genre  :-[. Pourtant je n'avais jamais lu le défi. Mais... je ne sais pas, tout le long du texte je me demandais juste de quel animal il s'agirait. Du coup j'ai chopé les indices au passage, au lieu de ne pas les voir comme c'est souvent le cas dans la première lecture d'un texte à chute. Cela étant, ça ne m'a pas empêché de trouver ton texte sympathique ^^
Citer
il m’a regardée comme si je lui annonçais que je voulais intervertir la place du Canada et de l’Inde pour que ça rende mieux sur les planisphères.
MDR !
Vala, pas très constructif tout ça... Ah oui, je n'aime pas trop le titre  :-[. Surtout,  je ne comprend pas pourquoi tu parles d'une "fin de mariage" alors qu'ils sont toujours mariés (quelle aberration de dire ça ^^) Un divorce est en vue ?  :D Hum... oui, ça se tient en fait. J'ai rien dit. Ah oui :
Citer
Ah bon ? Zut, pourtant ça me semblait banal, de comparer un mari oisif à un bovidé qui mâchonne devant la télé...
Je suis d'accord avec toi :-¬?
« Modifié: 01 septembre 2010 à 09:44:34 par ambriel »
Mais les copains suivaient le sapin le coeur serré
En rigolant, pour faire semblant de ne pas pleurer
Et dans nos cœurs pauvre joueur d'accordéon
Il fait ma foi beaucoup moins froid qu'au Panthéon

- Georges Brassens -

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 363
Re : [Défi] Monologue d'une fin de mariage
« Réponse #14 le: 29 août 2010 à 18:27:57 »
AH non, mais c'est banal ! C'est juste que, comme je m'attendais à une chute, cette "insulte" (tout à fait valable et utilisable) m'a intrigué !

Mais il faut pas le changer ^^
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.19 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 22 requêtes.