Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 octobre 2020 à 16:27:10
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » le Planétolitique

Auteur Sujet: le Planétolitique  (Lu 795 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
le Planétolitique
« le: 05 avril 2020 à 11:20:44 »
ce fil est l'ambition motrice en un embranchement facultatif d'un orbital particulier
>> H20 <<

le Planétolitique
#politique #mondiale #philosophie #humains

Alors je vais faire simple avec ceci puis après j'irai référencer le titre que je viens de trouver pour l'occasion d'un propos, au grand sujet des néologismes qui vient de naître !

Donc :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Damien_(South_Park)

la situation est simple, on parle de vote, et de son contexte institué
le Diable et Jésus s'affrontent en duel de boxe !
- qui parie sur qui ? un vote seul contre l'unanimité qui favorise le Diable
- qui est cet irréductible ? demandez-vous bien dans quel système politique nous vivons, et vous savez que c'est la loi qui détermine le résultat de ce phénomène inéluctable pour une mouvance quasi-totale que ce sens commun le permet d'un absolu encore donc, retenu par la loi

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


alors voilà, si c'était de la politique, le votant serait illustré comme quelqu'un qui n'a pas eu le choix que de se prononcer ainsi, et je pense c'est un problème de société...

comme on est pas en politique mais en planétolitique, c'est que philosophiquement, la question du vote pour soi est très tendue, et moi-même ne saurais pas vraiment en penser autre chose qu'un questionnement que je traduis ici afin de l'ouvrir à ceux qui se sentiraient de voir où je vois à peu près un problème potentiel

ou alors pour déconner autour de la situation très paradoxale

edit du 25 avril
rah merde à trois jours de retard pour le concerné numéro 4 de ce podium pas trop ternaire

dans l'ordre d'importance
les trucs organisés auxquels on peut se référer
présentement représentés par
vexilologie :






source d'une ambition fédératrice je crois
https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Terre

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 832
  • 💡
    • mordelang
Re : le Planétolitique
« Réponse #1 le: 22 août 2020 à 20:57:18 »
alors bon... soyons un peu sérieux voyons...

moi j'ai fait de la philo politique en cours, mais alors j'étais... très intrigué, mais un peu paumé, pas tant parce que j'ai jamais écouté les rires qu'on pleure dans le dos de Macron en pensant que c'est facile d'amadouer le leviathan, pis en se figurant que le devoir de faire de la politique est le bon droit à se foutre de la gueule de ceux qui essayent de construire l'organisation ; non plutôt parce que, entre les débats sur quel trottoir on a du boulot, et les théories juridiques, sociales, financières, 'fin bref les modalités effectives du droit, bin y'avait un truc où je me disais que churchill avait une phrase pas piquée des hannetons à propos de la majorité démocratique et les incidences de sa responsabilité dans le pouvoir social...

bréf, un truc que les acteurs politiques de la démocratie populaire ont pas l'air de comprendre dans nos démarches actuelles, j'pas, c'est ptetr juste le savoir élitiste de l'ena ; c'est que l'Etat, l'institution politique d'organisation d'une société, a comme moyen d'action et comme principe de régulation, le fait plus ou moins inaliénable jusqu'à présent, d'être le seul possesseur légal des moyens de coercition... pour parler animal, je dirais que, en tant qu'humains un peu irréguliers, on fait des abus moraux tout le long de notre existence sociale, ce qui s'appelle faire le Mal, et que pour contrebalancer ces irrégularités, on a besoin de reconnaitre l'entité massive du "nous" rassemblé, la société, et de la diriger vers le Bien, ce qui se fait par imposition sans consentement d'actions qui sont alors contraintes ; en gros, la coercition, c'est le pouvoir de tailler le bonzaï même s'il a mal, de garroter l'amputation pour pas devenir exsangue, voire même, de tuer la tumeur pour pas qu'elle nous tue...

du coup je sors de cours, un peu gavé de voir que c'est compliqué humainement de s'organiser, et là je tombe sur quoi ? de méchants policiers qui sont outrageants à poser les menottes pour revendiquer le droit à taper gratuitement les gilets jaunes... ah ! effectivement, dit comme ça... on pourrait préférer l'anarchie

donc bin comme les théories arrivent avant la pratique, et même si je convaincrai personne à dire que les constitutions politiques sont basées sur des écrits philosophiques, je viens qmm contre la volonté populaire à lire de l'impliqué, pour amener un peu la philosophie en dehors de son aspect élitiste et hermétique...

La naissance de l’État, au sens large du terme, coïncide avec l’avènement de la civilisation. En Mésopotamie, la date indiscutable la plus ancienne constitue la troisième dynastie d'Ur, certains remontant plus loin. Pour la majeure partie de son existence, l’espèce humaine, nomade, vivait de cueillette et de chasse. Ce style de vie s’est modifié environ 9 000 ans av. J.-C. avec l’invention de l’agriculture. La pratique de l’agriculture pousse les hommes à s'installer de façon plus ou moins permanente à certains endroits, près des zones qu’ils cultivaient. Ainsi, le contrôle de la terre est devenu un problème. Ainsi est née la propriété privée et, avec elle, les premières « guerres » sur les désaccords concernant la propriété des terres.

et puis je sais pas trop comment calquer le problème du territoire planétaire sur ce qu'on se figure de la politique nationale actuelle... alors je raccourcis, en espérant boucher les trous à l'avenir ; aujourd'hui, donc, la politique, c'est le puzzle des pays ; mais le territoire est mondial, plus aucun touriste ou client de chez amazon ne peut le nier ; d'où que la gestion du territoire et les conflits inhérents, m'apparaissent totalement hors de portée d'une résolution par la juridiction actuelle...

j'suis pas sûr de vouloir créer un Etat Mondial ; mais en tous cas je me heurte à deux problèmes d'aujourd'hui :
- la montée d'un désir de supprimer la solution au problème des frictions relatives à la possession, bref, tous ceux qui hurlent 'macron démission', en fait ces gens là on pas compris que seul un retour à la vie nomade, et encore pas sûr, pourrait asseoir un tel projet, encore pas sûr parce qu'on a ptetr d'autres emmerdes humaines qui se sont glissées depuis dans le schmilblick...
- la non montée d'une réponse au besoin de gérer ce qui est à gérer : une humanité planétaire qui aujourd'hui n'est qu'humanitaire ou commerciale, mais en aucun cas une institution politique ; la politique mondiale, c'est juste les conflits des territoires étatiques, donc en gros c'comme une anarchie d'Etats compétitifs et qui se foutent sur la gueule sans trop de trucs universels autre que des accords, et non des consensus

bref, mon petit planétholique très brouillon...
on va ptetr me dire
"mais t'sais ta réflexion perso c'est de la merde, tu ferais mieux de répéter les trucs qu'on peut trouver sur le web, eux ils sont intelligents et ils ont raison, alors que toi tu fais du caca prout"
ouais, alors je vais tout-de-suite tenter de téléscripter mon anthologie PUF, elle est paaaas du tout plus compliquée que mes mots à moi, vous devriez digérer facile comme on trouve du travail au bout de la rue...

hmrrf

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 22 requêtes.