Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

05 décembre 2020 à 06:36:52
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Bacc 2(en)1

Auteur Sujet: Bacc 2(en)1  (Lu 1422 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 111
  • 💡
    • mordelang
Bacc 2(en)1
« le: 12 mars 2020 à 08:07:21 »
ce fil est en françationnais un embranchement facultatif d'un orbital particulier
>> H20 <<

Bacc 2(en)1
#politique #social #enseignement #baccalauréat, #réforme
bonjour à vous,

On dira ce qu'on voudra, moi je pense quand même qu'une méprise de l'Enseignement Français Institué, c'est de vouloir  nous monter les uns contre les autres autour des conceptions qu'elle nous inculque, notamment au lycée, et non par le simple fait naturel de nos contradictions d'intérêt inévitables. Ca crée une dichotomie structurelle entretenue par le manque de réflexion individuelle.

Oui... Combien pensent aujourd'hui de manière très manichéenne qu'il y a la science contre les lettres, mais que "c'est plus compliqué que ça" ? Beaucoup de gens, rassurez-vous, et si ces mêmes beaucoup ne savent pas dire en quoi "c'est plus compliqué que ça", ils ont quand même un peu fait leur choix quant à ce qu'ils vont préférer entre les deux perspectives, puisque nous sommes au pays de la liberté où il faut choisir absolument. Alors oui, la plupart le dit très bien : "c'est plus compliqué que ça", et la plupart le pense très bien ainsi. Mais dès qu'on les questionne un peu, on remarque vite l'orientation qu'ils ont prise, en parallèle ou à l'encontre d'un ou de l'autre élément de cette distinction binaire qui date d'avant l'institution même du baccalauréat général, dont la tyrannie est de nous faire décider entre les sciences, et les lettres, alors que ces distinctions sont avant tout des outils de pensée à articuler et non des domaines scindés, compris dans l'unique réalité partagée. Et pourtant ; le baccalauréat n'est pas la premère institution à traduire de manère antagoniste ses propres prérogatives. Néanmoins, lorsque la Révolution Française décide de dissoudre l'enseignement catholique de France, Napoléon reprend en 1808 le modèle binaire pour faire fonctionner son enseignement étatique.

Mais ma question n'est pas métaphysique, je ne voudrais pas prétendre avoir une réponse, donc je ne vais pas chercher si réellement, on doit se faire la guerre entre L et S... Mais cette guerre qui nous anima entre partisans un peu zêlés de la rationnalité, contre partisans un peu brouillons du chaos, va peut-être se terminer ou en tous cas, s'amoindrir...

Le Baccalauréat 2021 ne fonctionnera plus en séries, mais en parcours composés. C'est-à-dire qu'on te demandera plus sur ton CV si t'es plutôt organisé ou au contraire libéré, si t'es plutôt logique ou émotion, si t'es plutôt chiffres ou lettres. Non, on te demandera juste ce que tu as fait pendant ton bac. A savoir, deux spécialités parmi les 12 suivantes :
- arts (arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique, théâtre)
- biologie-écologie (uniquement dans les lycées d'enseignement général et - technologique agricoles)
- histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
- humanité, littérature et philosophie (HLP)
- langues et cultures de l'Antiquité (LCA)
- langues, littérature et cultures étrangères (LLCE) : anglais, espagnol, allemand, italien
- mathématiques
- numérique et science informatique (NSI)
- physique-Chimie
- sciences économiques et sociales (SES)
- sciences de l'ingénieur (SI)
- science de la vie et de la terre (SVT)

Je trouve ça assez fondamental comme réforme, pour ce que ça devrait permettre comme libération potentielle des scléroses intellectuelles dont je me suis fait un aperçu rapide en arrivant en retard à la fac au milieu de jeunes encore assez jeunes, y compris dans leur tête. Mais cela suffira-t-il à nous rassembler dans nos confusions ontologiques partagées ? Je veux dire, aurons-nous un discours que toutes les branches du savoir corroborent, ainsi que chacun de leurs acteurs ? L'incohérence tirée des désaccords de principe entre L et S sera-t-elle nuancée dans ses apories ?

Bon je m'attends pas à des réponses de type "mais bien sûr dotounet, ce que fait l'Etat c'est réfléchi et on s'en sert pour avancer, après tout la démocratie c'est avoir confiance !" Au contraire, je verrais bien des interventions sensées genre "nan mais le problème n'est pas là, ça c'était un problème qu'on avait avant mais qu'on aurait solutionné même sans la réforme, eh, c'est nous quand même !'" De fait je coupe un peu l'herbe sous le pied de ceux qui pensaient déjà à l'époque et par eux-mêmes, que les S et les L devraient partager leurs expériences quitte à se foutre un peu sur la gueule au début. Mais je maintiens, du coup, cette ambition de conserver la cohésion sociale un peu disparue selon moi et ma perception de beaucoup de discours adolescents un peu remontés contre on-ne-sait-pas-trop-quoi...

Du coup je voulais votre avis maugréé sur la question, et j'imagine que j'en aurais peu vu comment je le demande, mais voilà : que pensez-vous du BAC 21 ? Et en ce qui concerne la façon binaire de penser le savoir scientifico-lettré ?

bien à vous !
« Modifié: 11 juillet 2020 à 23:06:26 par Dot Quote »
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.029 secondes avec 23 requêtes.