Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 octobre 2020 à 15:48:02
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]

Auteur Sujet: Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]  (Lu 11351 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« le: 25 novembre 2019 à 23:17:43 »
ce fil est en réalité un embranchement facultatif d'un orbital particulier
>> H20 <<

Nudités & Pudeurs
Je vais pas vous mentir, je me sens un peu honteux à penser tout ceci en ce jour spécial dans l'avancement contre les méfaits du patriarcat, mais ne serait-il pas encore plus honteux d'attendre demain, maintenant que ceci est là ? En tout cas il n'y a aucune volonté immorale, amorale, trollesque ou haineuse, et je crois essayer de rendre justice et justesse autant que bienveillance et valorisation...

J'ai vu cette photo, et je me suis réflexionné un truc du genre :



Citation de: intérieurement
"Dingue, l'industrie du tabac ose et réussit à faire du nu non-pornographique de masse... Hé mais attends, c'est vachement régulé par l'Etat, le tabac... Et tiens c'est un homme, alors que quand je questionne l'idée d'un nu, même, voire surtout non-pornographique, je m'attends tout-de-même à voir une femme... Et oh puis, pour un nu non-pornographique représentatif et représenté en masse, je le trouve assez bizarrement glauque... et le fait qu'il apparaisse pour le débat tabacologique n'ajoute que du glauque... alors oui, c'est non pornographique, non sexuel, pas même sensuel ou vraiment explicite du point de vue des tabous... et pourtant un truc me gène..."

Et puis je suis parti dans diverses réflexions morales ou d'actualités ou personnelles, avant de me décider à faire quelque chose du propos suivant :

"Que pensons-nous à propos de la nudité ?"
Pourquoi pas, la différence première que l'on rencontre à la distinction des corps de chacun :
"Que vaut la nudité de chacun des sexes ?"
Pire, parce qu'au final c'est plus incident qu'on le pense :
"Que pensé-je que les autres pensent à ce sujet ? et inversement !"


Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


Il n'empêche qu'un des motifs de ma présente déblatération d'expérience est mon sentiment offusqué lorsque j'ai vu une affiche publicitaire où une femme regarde sous la jupe d'un homme... je me suis dit qu'une inversion aurait suscité le scandal, alors que là non... je me suis ajouté qu'il fallait peut-être ce genre d'inégalités morales pour en réguler d'autres comme le peut se révéler l'imagerie masculine certes trop souvent violatrice et qui prend la femme contre sa volonté...

En tous cas, entre esthétique, nature, rapport émotionnel à l'affirmation du corps, relation de santé, forcément également les questions de sexe, et tout un tas de trucs auxquels j'ai pas pensé, je questionne ici :

LES
Nudités & Pudeurs

Que chacun se sente comme dans son jardin secret.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 504
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #1 le: 26 novembre 2019 à 00:35:25 »
(ouaip, pour la remarque sur la jupe de l'homme tout ça, y'a un débat qui peut se faire sur un féminisme qui ne devrait pas vouloir faire ce que font déjà les hommes de manière sexiste, même si c'est souvent pour faire réaliser aux hommes leurs comportements déplacés, faut pas que ce doit une revendication du droit de faire la même chose, m'voyez, mais bref, c'est autre chose)


Sinon je crois que les français de manière générale on est hyper coincé et pudiques sur la nudité, c'est un truc de fou comment c'est quelque chose de tabou et gênant de manière générale. De mes expériences j'ai remarqué par exemple que les allemands n'avaient absolument pas ce rapport au corps nu, globalement ils s'en foutent. Tout est dans la vision sexualisée que tu vas avoir d'un corps nu en fait, et visiblement ca a énormément cette connotation chez (ce qui est fou quand tu te dis qu'on a eu une vague contre ça dans les années 70 sur tout pleins d'aspects de libération sexuelle et notamment au travers du cinéma, et que maintenant ça coince) (même si c'est global et que maintenant sur internet youtube twich and co c'est aussi un tabou répréhensible fort)
Beau boulot les modow ! Ca mérite une pause café, même si : les vilains mots ne font jamais de pause café.
- Kaeloo

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 715
    • BEOCIEN
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #2 le: 26 novembre 2019 à 19:52:01 »
Bonsoir

J ai pratique un peu le naturisme - en son temps - le gros probleme au debut ce fut de rester correct ( il faut maitriser ses pensees !  :) )

Par contre toutes ces inscriptions debiles sur mes paquets de tabac m exasperent un peu !!! :-¬?

J ai parle a ma ex d abandonner la contraception " fumer peut vous rendre sterile " elle a souri ! ;D
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

En ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 843
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #3 le: 26 novembre 2019 à 20:10:07 »
Citer
e me suis dit qu'une inversion aurait suscité le scandal, alors que là non.
je ne comprends pas vraiment ce que tu entends ici. Une inversion ? Mais ça parle d'impuissance... ils allaient pas mettre une photo de femme.

Sinon la nudité des autres que je ne connais pas, je m'en fous un peu tant que j'ai pas l'impression que c'est de l'exhibitionnisme. Être toute nue dans une zone nudiste ou genre dans un espace wellness, je m'en fous aussi, tant que j'ai pas l'impression qu'on me mate et tant que je suis sûre que je tombe pas sur des gens que je connais ^^. Entre filles, ça me gêne pas, au contraire, je kiffe quand on se dénude entre amies. Le nudisme avec des amis de sexe mixtes, je pourrais aussi à la limite, si tout le monde s'en fout. Le truc duquel j'aurais par contre vraiment beaucoup beaucoup de peine à me libérer, c'est la nudité face aux hommes de ma famille. J'ai grandi comme ça, on se cache. Je connais des gens ici qui vont au sauna avec leur famille, je pourrais jamais.


Ah et je comprends pas ça non plus réflexion faite:

Citer
Et tiens c'est un homme, alors que quand je questionne l'idée d'un nu, même, voire surtout non-pornographique, je m'attends tout-de-même à voir une femme
pourquoi tu t'attends à voir une femme ?
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #4 le: 26 novembre 2019 à 21:45:38 »
Je ne sais si les premiers vêtements étaient les rustiques cache-sexe en région tempérée ou les peaux de bêtes pour se tenir chaud et ou pour s'affirmer un rang...
Je suppose qu'on pourrait avancer diverses preuves de l'origine de la nécessité de s'habiller, mais là où vous voyez uniquement le rapport au sexe, je vois également les deux autres : la distinction incarnée, et la marque d'une faiblesse d'acclimatation.
Alors je ne vais pas vous traiter d'obsédés sexuels pour autant, surtout à vous, mais, quand même... lol

Du coup :

- le rapport au sexe, effectivement :
la nudité évocatrice ?
les femmes craignent en majorité le regard 'intéressé', et je crois que c'est un phénomène miroir qui s'affiche chez les hommes (tout ceci sans prendre en compte les écarts dus aux genres et orientations et conceptions de chacun, mais je note qmm que ton discours, DlM, n'est pas le premier à m'apparaitre ainsi) alors ça fait vachement freudien genre mâle turgescent violeur contre femelle oppressée violée, mais y'a des contre-exemple, et si par exemple une érection publique est 'gênante pour les deux' du point de vue d'une femme, je crois que les hommes qui me comprennent diront qu'on aime les euphémismes... jusqu'à un certain point ! et pourtant j'ai le témoignage d'une assumée qui me confiait ses importantes sécrétion à la vue d'un homme à la piscine, et elle n'avait pas l'air juste 'gênée'...
de fait je crois qu'on se morfond de notre désir public, par peur de le voir impudique ou intrusif, et par opposé on est dérangé par le désir d'autrui qui, en public, met pour moi face à une faiblesse qui tient son origine du besoin d'intimité pour faire le sexe...
après je ne saurais dire si la pudeur est une solution saine aux désagréments naturels dus aux rapports de désir dans un contexte de nudité, ou alors un item à combattre pour préserver notre rapport à la nature...
car je remarque tout de même qu'un effet psychologique de notre rapport omniprésent au vêtement, est que la nudité n'est plus que le contexte du sexe... non ?

- le rapport social :
la nudité en tant que style ?
on s'est habillés de léopard pour faire agressif, ou de plumes pour faire sage, mais si cela a créé l'érotisme par soupçon de ce qui est dissimulé, on s'extraie peu à peu du fait d'assumer l'aspect naturellement communicatif de notre corps... nous nous parons d'artifices afin de paraitre ce que nous ne sommes pas, et au final le corps habillé se ratatine d'hypocrisie, dans sa coquille de tissu... je trouve

- le rapport à la météo :
la nudité en tant que valeur de santé ?
combien sont dépendants de manière vitale à leurs vêtements ? qui survivrait un hiver sans ? je hais cette propension à entretenir notre faiblesse de vie...

sinon :

@benG :
que la France le soit pluss qu'un autre pays c'est peut-être vrai et important, mais dans mon délire c'est l'humain qui est en cause, c'est tout lui qui s'habille, et globalement les pays ne changent pas tant la règle... pour le phénomène étrange que constitue la passation d'un relatif savoir-émancipé de la sexualité des années révolutionnaires à aujourd'hui, j'avoue que je voudrais me questionner...
quelle expérience as-tu vécu avec ces-dits allemands ? en quoi diffère-ce de tes expériences en france ?

@txuku :
j'aimerais bien pratiquer le naturisme, c'est intéressant cette notion de maîtriser ses pensées... j'aurais dit maîtriser le corps, et même si ce se fait par la pensée surement... je n'irai pas plus loin ^^
le problème c'est qu'on fait ça uniquement en zoo, si je peux m'exprimer ainsi, non ?

@DlM :
peut-être une éducation hétérocentrée, majoritairement non-mixte, qui fait qu'en tant qu'homme je me figure plus spontanément qu'il parait que l'image de la femme est majoritairement pluss nue que celle de l'homme
est-ce l'absence de désir 'malsain' qui t'inspire la quiétude de la nudité entre amies et non entre amis ?

En ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 843
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #5 le: 27 novembre 2019 à 09:18:53 »
Citer
@DlM :
peut-être une éducation hétérocentrée, majoritairement non-mixte, qui fait qu'en tant qu'homme je me figure plus spontanément qu'il parait que l'image de la femme est majoritairement pluss nue que celle de l'homme
est-ce l'absence de désir 'malsain' qui t'inspire la quiétude de la nudité entre amies et non entre amis ?
non je ne pense pas, et pourquoi "malsain", j'ai jamais parlé de ça. C'est juste devenu plus une habitude avec les filles qu'avec les garçons. Mais comme j'ai dit, je n'aurais aucun mal à faire ça avec un groupe mixte d'amis, si tout le monde était à l'aise. C'est beau la nudité.

Pour ce que j'ai dit au sauna et au wellness, que j'ai pas forcément envie qu'on me mate, je parlais pas forcément d'hommes. Je trouve juste pas très poli de regarder les autres avec insistance quand ils sont tout nus. Enfin, même quand ils le sont pas. En gros, ça me dérangerait que me nudité donne une raison supplémentaire à ce qu'on me regarde.

Citer
alors ça fait vachement freudien genre mâle turgescent violeur contre femelle oppressée violée
je pense que tu vas un peu trop loin avec ça. J'ai l'impression que t'essaie de me faire dire des choses que j'ai pas dites. Je n'ai pas de problème homme/femme avec la nudité (sauf avec les hommes de ma famille comme j'ai dit, mais je me fous pas non plus facilement à poil devant ma mère ou mes soeurs si j'ai pas une bonne raison). J'ai juste prise de habitudes, qui pourraient être changées.
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • Messages: 439
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #6 le: 27 novembre 2019 à 10:05:21 »
J'ai pas tout lu, désolé.
Mon rapport à la nudité ne m'a jamais posé aucun problème.
Pourtant, les proches qui m'entourent ont un sacré problème avec ça.

Chacun a ses tabous mais tous rejoignent l'espace intime du corps.
Commetoutlemonde, mes tabous m'enjoignent de ne pas franchir la ligne mais la nudité n'a jamais été un tabou.
Ce qu'il y a d'intéressant c'est le lien entre pudeur et nudité.
Nudité n'est pas le pendant de pudeur. Ce sont deux choses différentes.
La pudeur physique est le canal globalement admis qu'on puisse se protéger de toute agressivité extérieure (sauf pour l'enfant).
Je pense qu'on se trompe. La nudité peut être une force non-violente et devant laquelle aucune démocratie au monde n'aura de solution. 
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 715
    • BEOCIEN
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #7 le: 27 novembre 2019 à 10:11:01 »
Bonjour

Je situe la pudeur plus au niveau de l ame que du corps :

j ai parfois de la peine a supporter des confidences et moi meme j en fais peu ! :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • Messages: 934
Re : Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #8 le: 27 novembre 2019 à 12:15:35 »
Artistiquement, les études de nus sont une pratique fréquente. C'est important pour comprendre comment des vêtements "reposent" sur le corps. Il y a des nudités, je dirais, celle qui m'intéresse perso est la nudité du peintre.

Le peintre observe le corps nu comme un objet, un sujet, ce qui l'intéresse c'est la forme, la réalité visuelle volumétrique, je pourrais dire. On regarde les teintes aussi, la brillance de la peau face à la lumière (impact sur les reflets). Après, on regarde aussi l'aspect érotisant / esthétique, quand le sujet lui-même du storytelling est le corps, mais c'est pas toujours le cas, très loin de là. Les artistes s'intéressent aussi aux corps vieux (quelle galère de trouver des références parfois  :relou:), aux corps non standards, voir aux corps monstrueux, où on est à l'inverse de l'érotisation, on cherche à provoquer le dégoût (monstres du cinéma, jeux-vidéos etc). Le corps masculin et féminin est à la fois différent, pour des raisons biologiques et purement physiques, mais à la fois identiques artistiquement, car si l'on sait peindre un homme, on saura peindre une femme, et réciproquement. Car visuellement, une femme est juste un homme un peu différent, pas plus que deux hommes ne peuvent l'être entre eux. Perso la nudité ne me gêne pas, je m'en fous un peu, ce n'est pas ma passion non plus dans la vie de tous les jours. C'est surtout artistiquement, visuellement, que ça m'intéresse.

En ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 843
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #9 le: 27 novembre 2019 à 12:23:42 »
Chuis sûre que tu l'entendais pas comme ça mais:

Citer
Car visuellement, une femme est juste un homme un peu différent, pas plus que deux hommes ne peuvent l'être entre eux.
ça fait un peu vision biblique   :-¬?

"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • Messages: 934
Re : Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #10 le: 27 novembre 2019 à 13:05:32 »
Chuis sûre que tu l'entendais pas comme ça mais:

Citer
Car visuellement, une femme est juste un homme un peu différent, pas plus que deux hommes ne peuvent l'être entre eux.
ça fait un peu vision biblique   :-¬?

Oui, c'est vrai, sorti de son contexte, j'avoue que ça fait drôle  :D. Mais j'insiste qu'artistiquement, d'un point de vue pictural et du réalisme visuel, c'est parfaitement factuel. Ce qui est complexe artistiquement, c'est la pose (gesture drawing), la lumière, et les volumes du corps humains sont de même nature quel que soit le sexe, bien que pas répartis tout à fait à l'identique, et une couleur de peau qui va plus dépendre de l'origine éthnique que du sexe, mais sera toujours une équation du genre : valeur de peau + teinte orangée x teinte&valeur lumière directe&ambiante et brillance. Après, c'est pareil, franchement, j'ai jamais vu un peintre qui savait traiter le corps masculin mais pas le féminin, ou l'inverse.

Selon le regard qu'on porte, la nudité prend pas le même sens  :P. Pour le peintre, un hérisson ou le corps humain, c'est un objet visuel porteur d'une signification (c'est comme un mot graphique, quoi). "Femme" et "homme" sont des mots faits de lettres, leurs corps, pour le peintre c'est pareil mais visuellement  ;).

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #11 le: 27 novembre 2019 à 13:26:53 »
je pensais pas faire un détour par le segment artistique du nu, mais vraiment, pourquoi pas !
mes cours d'histoire de l'art relataient, de souvenir, sur l'expression d'une fidélité technique de transmission du réel par l'image...

je m'explique avec un simple exemple :
la Naissance de Vénus, de Boticelli, était une révolution en termes anatomiques
c'était l'époque de l'étude des corps, qui se révélait par les renégats profanateurs de tombes
sans cet effet, on n'aurait pas pu avancer dans la connaissance et donc la représentation du réel qui, bien sûr depuis, s'est précisée
et ce, que ce soit dans les arts peints, ou dans ceux qui les ont suppléés à la représentation graphique, la photo, le cinéma, la VR...

ce qui est intéressant :
c'est pourquoi essayer toujours de représenter le nu de plus en plus précisément ?

mon avis :
une chape d'évacuation de l'oppression du vêtement, qui pointe soit un problème de sexe, soit un problème de distinction sociale, soit un problème d'acclimatation... tout ceci était restreint par la pudeur, régulateur de notre propension ambivalente à nous habiller ou nous déshabiller...

après je suis pas sûr d'avoir saisi exactement, Erwan, lorsque tu parles de nu artistique : c'est uniquement la peinture ? ou l'art graphique général ? ou cela s'étend-il jusqu'à la littérature que j'ai envie de questionner aussi, du coup ?

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 532
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #12 le: 27 novembre 2019 à 13:51:15 »
(parenthèse inutile : je reviens d'un vide-dressing entre étudiants, donc c'était organisé dans une espèce de salle des fêtes où une arrière-salle faisait office de vestiaires, aka les filles se changeaient toutes là, j'ai ouvert la porte, entraperçu une dizaine de filles à moitié déshabillée, ça m'a fait l'effet d'un éclair et je suis repartie tout de suite après sans avoir essayé mon pantalon :mrgreen:) (mais au final il me va bien quand même)(c'est bizarre... je suis moins pudique devant un garçon que devant des filles en fait oO)(enfin ça dépend des circonstances)(cette foule de parenthèse s'achève ici)
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 833
  • 💡
    • mordelang
Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #13 le: 02 décembre 2019 à 13:15:48 »
je ne sais trop que parenthèser de plus à cette parenthèse, mais...
de mon côté...
je rejoins benG sur le côté hypersexué de la nudité et ça me dérange en miroir pour les f/g :
en tant qu'hétéro et avec mon rapport à la question, la nudité en présence féminine n'est de vécu presque que sexuel, en présence masculine assez gênée de partager un truc à pas partager en rapport à ce point aveugle du dissimulat de nos corps, et en présence mixte... pas trop d'expérience de ce côté là

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 3 569
Re : Re : Re : Nudités & Pudeurs [à expliciter ou pas]
« Réponse #14 le: 07 janvier 2020 à 12:19:14 »
Artistiquement, les études de nus sont une pratique fréquente. C'est important pour comprendre comment des vêtements "reposent" sur le corps.

et aussi pour comprendre des peaux "reposent" sur des os, des viscères

ouais ça a du sens de faire des nus en peinture je suppose


 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 22 requêtes.