Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 octobre 2020 à 02:56:03
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes

Auteur Sujet: [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes  (Lu 1885 fois)

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 558
  • Mon nu mental
    • Mimerions
[Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« le: 27 août 2019 à 21:59:09 »
Un mur à la cime impossible longe le premier escalier. Le crépi remue de mille vagues qui évoquent tantôt les rides d’un visage, tantôt l’écorce d’un arbre à la circonférence à perte de vue. On dit que c’est le premier escalier parce qu’un homme jadis a cru, marche après marche, que le bord de l’espoir pointait là-haut. Les rumeurs ne racontent pas s’il est parvenu au sommet. Quelques-unes avancent qu’il se serait arrêté en chemin, fourbu par son ascension qui n’en finit pas. Est-il fasciné par la rugosité changeante de la surface du mur ? L’escalier est en bois simple, aucun interstice ne sépare les marches. Au mur s’accrochent des papiers de récupération qui racontent des bouts d’histoire. Antiques traces d’un peuple qui aurait auparavant gravi le premier escalier, ou murmures des temps à venir, le marcheur ne le sut jamais. Les morceaux de feuilles narrent la saga des songes. Des jours de la semaine les introduisent dans le désordre.

Troisième vendredi

- Tante Rose, vous avez l’air perdue !
- Oui, je cherche mon mari, Guy !
- Il est là-bas… on dirait qu’il vous ignore, le nez en l’air.
- Vous plaisantez, mais c’est vrai.

Quinzième jeudi

C’est une maisonnette cossue qui repose sur un tronc planté au milieu d’une étendue d’arbre. Le tronc est robuste mais penche légèrement sous le vent. La maison renferme l’échoppe d’un ophtalmologue-araignée. Celui-ci possède des oreilles proéminentes. Une mère et sa fille entrent. Derrière des étagères vitrées s’arrondissent des échalas de lunettes de toutes sortes. Soudain le vent secoue la bicoque, certaines paires choient par terre dans un bruit de verre brisé.

Premier mardi

Un nageur en combinaison rayée et au bonnet bleu ciel saute et re-saute sur un plongeoir. Sous ses pieds, une piscine de mousses vallonne jusqu’à l’horizon. Des poufs arrondis de toutes les tailles, dans des tons pastels, donnent une impression de confort originel. Le nageur plonge. Un sourire béat lune son visage.

Onzième dimanche

Un garçon et une fille se prélassent dans une pièce toute simple recouverte de matelas. Des coussins colorés parsèment ce sol douillet. Elle tient la partie gauche d’un grand livre, et lui la partie droite. Ils se racontent la vie l’un à l’autre mais de temps en temps, l’intrigue de l’histoire qu’ils lisent en diagonale les distrait. Quand ils referment le livre, tous deux se taisent.

Quatrième lundi

De dos, elles ressemblent à trois quilles sombre – une petite, une moyenne et une grande. Trois petites vieilles dames écoutent une messe dans une église. Elles s’appellent Yolande, Yvonne et Marie-Lise. Quelqu’un tousse dans le fond de l’église. Le prêtre qui disait l’homélie s’interrompt. Les trois dames se retournent et c’est vous qu’elles regardent.

Dixième mercredi
Un jour d’enterrement. Sur une route de village, un homme montre du doigt un chêne à une petite fille et annonce : « Ce chêne est dépérissant, regarde comme on voit poindre les branches dénuées de feuilles. Il n’en a plus pour longtemps ».

Sixième jeudi

Un jour, un quidam ne voulait plus voyager. Décidé à s’enfermer dans le train-train quotidien, il dort d’un sommeil tranquille. Aux alentours de minuit, un ramdam le réveille. Il descend en catastrophe dans sa salle-à-manger. Une locomotive à vapeur a foncé à travers le mur, trouant le mur et crachant de la fumée par le toit éventré.

Deuxième dimanche

Une litanie répète sans cesse : « le problème c’est que tout va bien, le problème c’est que tout va bien ».

Treizième mercredi

Une bibliothèque coince un enfant entre ses étalages. Il court dans tous les sens pour chercher la sortie. Parfois, quand il appelle à l’aide, le dos d’un livre au titre énigmatique émerge de la rectitude des allées. L’enfant n’y prend pas garde – il ne devine pas que les titres aiguillonnent vers la sortie. Un jeu d’échelles permet de surplomber les étalages. Certaines forment des ponts entre eux. Ainsi au sommet de la bibliothèque, il se retrouve nez à nez avec un hippocampe géant. Son pelage est une mosaïque de petites cubes abstraits.

Septième mardi

Deux amoureuses que le désordre sépare sont parachutées chacunes dans un coin du monde opposé. La première enrage tandis que la deuxième essaie d’oublier. Cette dernière entend, de là où elle est, l’orage de son ancienne amie gronder.
« Modifié: 28 août 2019 à 10:47:22 par Miromensil »
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne derrierelemiroir

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 869
  • orque magnifique et ténébreuse
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #1 le: 27 août 2019 à 22:06:22 »
Yo Miro!

Citer
d’un arbre à la circonférence à perte de vue.
:coeur:

Citer
ou murmures des temps à venir
:coeur:

Citer
Un nageur en combinaison rayée et au bonnet bleu ciel saute et re-saute sur un plongeoir. Sous ses pieds, une piscine de mousses vallonne jusqu’à l’horizon. Des poufs arrondis de toutes les tailles, dans des tons pastels, donnent une impression de confort originel. Le nageur plonge. Un sourire béat lune son visage
:coeur: la chance

Citer
Les trois dames se retournent et c’est vous qu’elles regardent.
J'aime beaucoup

Citer
Une litanie répète sans cesse : « le problème c’est que tout va bien, le problème c’est que tout va bien ».
:coeur:

Citer
sont parachutés chacun
parachutées chacune?

C'était très cool Miro! J'ai beaucoup beaucoup aimé. Ecriture simple et poètique, profonde. Bravo!
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 361
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #2 le: 27 août 2019 à 22:28:07 »
Yo !

Citer
On dit que c’est le premier escalier parce qu’un homme jadis a cru, marche après marche, que le bord de l’espoir pointait là-haut.
joli !

Citer
Quelques-unes avancent qu’il se serait arrêté en chemin, fourbu par son ascension qui n’en finit pas.
finissait (je dirais)
(pareil après, le passage au présent est chelou)

Citer
Les introduisent des jours de la semaine dans le désordre.
pas convaincu par la construction de cette phrase (le sujet, c'est "des jours" ?)

Citer
Derrières des étagères vitrées
Derrière
(lemiroir  :kei:)

Citer
s’arrondissent un échalas
sur de échalas ? et pq un pluriel au verbe ?

Citer
Un nageur en combinaison rayée et au bonnet bleu ciel saute et re-saute sur un plongeoir. Sous ses pieds, une piscine de mousses vallonne jusqu’à l’horizon. Des poufs arrondis de toutes les tailles, dans des tons pastels, donnent une impression de confort originel. Le nageur plonge. Un sourire béat lune son visage.
:coeur:

Citer
qu’ils lisent en diagonal les distrait.
diagonale
(super celui-là aussi)

Citer
Une locomotive à vapeur a foncé à travers le mur, trouant le mur et crachant de la fumée par le toit éventré.
==> voir "un automne à Pékin, de Boris Vian ^^

Citer
Ainsi au sommet de la bibliothèque, il se retrouve nez à nez avec un hippocampe géant. Son pelage est une mosaïque de petites cubes abstraits.
Mais oui !

Citer
Deux amoureuses que le désordre sépare sont parachutés chacun
parachutées
chacunes



trop chouette :)
J'ai beaucoup aimé. Je verrais bien un dernier court paragraphe avec retour dans l'escalier du début pour boucler le truc.
Vraiment très cool ce texte, merci !

Hors ligne Elk

  • Chaton Messager
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #3 le: 27 août 2019 à 22:34:15 »
Coucou Miro !

Citer
Un mur à la cime impossible longe le premier escalier. Le crépi remue de mille vagues qui évoquent tantôt les rides d’un visage, tantôt l’écorce d’un arbre à la circonférence à perte de vue. On dit que c’est le premier escalier parce qu’un homme jadis a cru, marche après marche, que le bord de l’espoir pointait là-haut. Les rumeurs ne racontent pas s’il est parvenu au sommet. Quelques-unes avancent qu’il se serait arrêté en chemin, fourbu par son ascension qui n’en finit pas.
J'aime beaucoup ces quelques phrases d'intro !

Plein de belles images aussi dans les clichés qui suivent.

Citer
Un sourire béat lune son visage.
:coeur:

Citer
Un jour, un quidam ne voulait plus voyager. Décidé à s’enfermer dans le train-train quotidien, il dort d’un sommeil tranquille. Aux alentours de minuit, un ramdam le réveille. Il descend en catastrophe dans sa salle-à-manger. Une locomotive à vapeur a foncé à travers le mur, trouant le mur et crachant de la fumée par le toit éventré.
:coeur:

Citer
Une litanie répète sans cesse : « le problème c’est que tout va bien, le problème c’est que tout va bien ».
:coeur:

Merci beaucoup pour la lecture !

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • Messages: 5 558
  • Mon nu mental
    • Mimerions
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #4 le: 28 août 2019 à 10:51:16 »
@DLM
Merci pour les petits cœurs et la lecture ! J’ai corrigé la faute ^^
(Je suis contente d’avoir pu écrire un truc simple huhu)

@Rémi

Citer
(pareil après, le passage au présent est chelou)
Oui j’ai cafouillé pour les temps de conjugaison… je voulais mettre tout au présent >< je dois revoir ça

J’ai corrigé ce qu’il y avait à corriger

Citer
"un automne à Pékin, de Boris Vian 
Weg me l’a offert mais je l’ai oublié chez Dot. Je l’ai commencé. Je savais pas qu’il y avait un train dedans :mrgreen: ça m’a fait penser aussi à une peinture de Magritte

Bien vu pour l’éventuelle conclusion.
Merci pour ton commentaire !

@Elk
Merci pour les petits cœurs /o/

(Bon et sinon, j'ai réussi à faire un truc que je voulais faire depuis longtemps, je crois : écrire un texte qui est en fait un extrait d'un texte long mais qui peut tout à fait se lire indépendamment. Comme quoi faut juste essayer plein de fois :noange: je crois que j'ai chopé le truc)
Elle faisait allusion à une pluie dense et tiède qui a crépité toute la nuit sur les feuillages fauves et les fruits blets de l'automne (Tournier)

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 361
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #5 le: 28 août 2019 à 21:13:27 »
Citer
(Bon et sinon, j'ai réussi à faire un truc que je voulais faire depuis longtemps, je crois : écrire un texte qui est en fait un extrait d'un texte long mais qui peut tout à fait se lire indépendamment. Comme quoi faut juste essayer plein de fois :noange: je crois que j'ai chopé le truc)
Carrément ! Je ne l'ai pas relevé, mais c'est tout à fait vrai. Bravo !

Hors ligne Elk

  • Chaton Messager
  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 921
Re : [Tic Tac 27 août 2019] La saga des songes
« Réponse #6 le: 29 août 2019 à 09:57:09 »
Je n'avais pas réalisé non plus que ce n'était pas un texte indépendant - il appartient au même projet que tous les autres ? Donc bien joué ! ^^

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.057 secondes avec 23 requêtes.