Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 février 2021 à 15:57:45
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Encore plus loin dans l'écriture ! » Aventures au long cours » Carnets de bord » h2o - 23.fév

Auteur Sujet: h2o - 23.fév  (Lu 48538 fois)

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #360 le: 08 janvier 2021 à 18:21:31 »
hey, heu un vrai merci Loup-Taciturne, peut-être comprendrait-on que mon troll n'est là que pour cumuler de la synthèse ici ? effectivement comme tu le dis, comme je le dis, comme on le répète tous, ces trucs de pacification des fleurs sont déjà bien écrits à des endroits et même des endroits très synthétiques d'universel... et pourtant ? bin on a toujours pas réglé le truc ahah, sauf ceux qui vivent hors patriarchie, qu'ils se manifestent alors... non moi ici je règle ni mes problèmes persos au contraire je les agrave mais tant pis, ni les problèmes du meud perso, ça j'ai bien vu que chacun sa liberté, non, moi je veux juste manifester mon envie de voir les choses changer dans ce monde et par le virtuel, et je le fais dans un endroit public, libre et accessible, car je considère que ce n'est pas au système de rendre justice, mais à l'humain qui l'utilise, et en ce les petits hamsters dans leur roue capitaliste qui vont dépenser pour avoir accès au mieux au savoir universitaire, au pire à la littérature plus ou moins de comptoir, j'ai envie de leur dire que c'est bien de continuer à payer leur chérie féministe avec une rose payée par le salaire de la secrétaire, mais c'est pas ma vision d'un truc élevé, quoi, et ici ça coûte pas un rond pour se faire linker sur des trucs pertinents et sans qu'on ait à machiser encore plus le système pour faire genre je suis pas machiste puisque moi j'ai la culture élitiste du féminisme... hmm ?

mais après effectivement tu as raison j'ai l'impression tu me connais pas, du coup : je ne me cultlive plus depuis 9 ans, c'est le fruit d'un traumatisme qui ne m'a pas laissé le choix, je vis avec et je commence à en avoir marre que tu me le renvoies à la gueule, on dirait que tu comprends pas que ces histoires de cul pour moi c'est qmm un peu du détail par rapport à d'autres de mes problèmes... ce que je souhaite à personne au final, j'aimerais bien juste me focaliser sur ce que je pige rien à ces h2o, ça me ferait des vacances

en vrai j'suis sûr je vais encore me faire passer pour un troll ou je ne sais quelle truc qu'il faudrait qu'on m'explique, mais j'ai eu du mal à transvaluer toute l'amertume contenue entre nous, et heu bin voilà, moi je trace un chemin, merci de tes contributions, elles me sont moins traumatisantes que par d'autres accès, mais ici c'est qmm ma volonté de faire une illustration publique de la résolution incarnée de ces inégalités que j'essaye de faire, et pas juste des bouquins qu'on ira prêcher au fin fond des pays civilisés qu'on juge inadéquats, une fois qu'on aura bien certifié le propos... chose à faire, donc, et en ce, donc, oui merci de ce truc à la fois tout bête et pourtant complexe : faire avancer le schmilblick ; parce que m'incriminer de mon abyssale façon de désespérer, c'est sympa, mais je suis sûr que l'effort que je fournis au maintient d'un énième lieu qui finalement s'éteint toujours trop tôt, n'est pas non plus à nier comme tu prétends le faire avec mon vécu ; je suis parfaitement conscient qu'ici, c'est pas l'article privé de chaipa quel journal, ou le livre inaccessible de tel scientifique que les moins de 90QI n'iront jamais lire

pour finir j'ai cliqué sur ton troll à toi, et je retiens ceci :
Citer
Le féminisme est un ensemble de mouvements et d'idées philosophiques qui partagent un but commun : définir, promouvoir et atteindre l'égalité politique, économique, culturelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes.
donc en gros, féminisme, c'est le mot humain choisi pour dire que faut des égalités hommes femmes, je tique sur un truc qui fait pas très égalitaire, mais c'est leur choix t'y peux rien non plus, mais du coup je me repose la même question avec anne hidalgo...

bref, pour dire que la théorie c'est bien, la pratique, c'est mieux, et moi comme j'suis asociable dans ma tour que je vois personne, j'ai que ici pour avancer, merci Loup-Taciturne d'acquiescer sur ce travers social qui me handicape beaucoup et me plonge dans mon néant

heu ouais, paix :)

edit :

heu qmm, s'il y a des sciences qui étudient les personnes violées comme je me proposais de le faire avec les sombrals, j'suis même pas sûr de vouloir aller chercher trop longtemps, mais si t'as des liens là dessus... '_'
« Modifié: 08 janvier 2021 à 19:19:04 par Dot Quote »
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Prophète
  • Messages: 614
  • serviteur de Saturne
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #361 le: 08 janvier 2021 à 22:15:56 »
Citer
comme on le répète tous, ces trucs de pacification des fleurs sont déjà bien écrits à des endroits et même des endroits très synthétiques d'universel... et pourtant ?
Et pourtant tout le monde parle et personne ne lit, ou pas grand monde ! La base c'est de s'informer. Quand on te lit on voit très bien que tu es maladroit avec le sujet, ne serait-ce qu'au regard du vocabulaire que tu utilises qui est le tien propre, des exemples que tu prends, des gens que tu cites. Ce n'est n'est pas mal en soi mais ça montre que tu n'a pas de contact avec les univers conceptuels et empiriques de celles et ceux qui ont consacré tout ou partie de leur vie à réfléchir à ces questions. C'est une insulte à ces personnes, à leur travail mais aussi aux intervenants ici même à qui tu poses des questions sans t'intéresser aux réponses.
Tu cherches/fantasmes une recette magique qui n'existe pas tout en te défaussant de comprendre réellement les problèmes que tu poses. Au regard de ce que tu écris on ne peut absolument pas dire que tu as assimilé cette littérature que tu prétends être assimilée par toutes et tous sans pourtant que le monde n'en soit changé (tu t'en étonnes mais ce n'est pas étonnant du tout si tout le monde réagit comme toi, en croyant savoir tout en ignorant plus ou moins volontairement la littérature et la réalité qu'elle décrit).

Prends connaissance, prends conscience et éventuellement agit en conséquence si tu en as les moyens. Tu ne peux pas inverser ces étapes.

Citer
les petits hamsters dans leur roue capitaliste qui vont dépenser pour avoir accès au mieux au savoir universitaire, au pire à la littérature plus ou moins de comptoir, j'ai envie de leur dire que c'est bien de continuer à payer leur chérie féministe avec une rose payée par le salaire de la secrétaire, mais c'est pas ma vision d'un truc élevé, quoi, et ici ça coûte pas un rond pour se faire linker sur des trucs pertinents et sans qu'on ait à machiser encore plus le système pour faire genre je suis pas machiste puisque moi j'ai la culture élitiste du féminisme... hmm ?
mdr, mais qu'est ce que tu racontes ?

Tu poses des questions, je te montre une piste pour trouver des réponses. On peut pas être plus sobre, neutre et synthétique dans l'interaction. Mais encore une fois tu en fais une affaire personnelle en spéculant sur les intentions et la vie de tes interlocuteurs. Tout ça en forme d'excuse pour ne pas te confronter aux documents qu'on te présente. Tant pis pour toi, moi j'essaye juste de rendre service, j'ai rien à prouver personnellement.

Pas lu la suite, rien d'autre à dire tant que tu refuseras de prendre connaissance du sujet dont tu essayes de parler.
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #362 le: 09 janvier 2021 à 02:38:48 »
c'est qmm ouf ton ton de reproche, Loup-Taciturne, non j'suis pas en train de rendre uniquement l'éducation non référencée de ma mère à qui on n'a jamais rien reproché de ceci, non j'avais ouvert ce fil pour participer à cette paix à construire, je sais même pas comment on en arrive à là, j'avais des bonnes intentions et votre manière d'amener paisiblement des solutions m'apparait qmm vâchement violente dès le début...

je reviendrai quand j'aurai plus compris oui ; quand j'aurais compris si cette éducation ultraféministe est cause du fait que je me suis senti violé ou abusé ou juste moralement écrasé par d'autres types d'inégalités que ceux que je ne nie pas dans votre patriarchie, mais que pour la plupart je n'ai jamais ne serait-ce que songé à perpétrer et qui une fois disparus laissent donc peut-être la place à mon vécu dont je préfère juste prévenir des travers ; car si tout vas bien pour toi et d'autres, ce n'est pas mon cas et d'autres, similaires ou non

tes souhaits de me détraumatiser, vu l'espoir de guérison que promet la psychose, sont assez dérangeant en soi, mais tqt je n'irai pas user de termes tels que 'insultants'...

mais encore une fois je te lis surfer sur des intuitions que je ne partage plus...
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #363 le: 09 janvier 2021 à 03:07:41 »
du lol pour le coup bien amer, c'est ça que vous considérez comme du troll ? ptetr... bref pour moi c'est plutôt...



les petits non-sens du patriarcat :

- les femmes sont libres de s'émanciper de la tyranie de la cour masculiniste, oui, faire le premier pas, c'est un truc hautement sexiste apparemment, seuls les machistes peuvent le faire et abuser de chacun avec ! les rôles sexuels conventionnels et notre petite liberté face aux déterminismes de la nature, que voulez-vous !

- les discours tolérants sur l'obsession sexuelle des mecs ne dépasse absolument pas les conversastions mixtes ! eh oui, lorsque les hommes sont le sujet de conversation entre hommes ou entre femmes, on retrouve parfaitement cet état de paix assuré par le restant des factions en lutte...

- la cassure si nette que l'on ressent intérieurement dans un viol est UNIQUEMENT due à la volonté du méchant patriarcal qui n'est soi-disant pas frustré, pas traumatisé, mais qmm assez éduqué pour savoir ce qu'il fait volontairement...

- la société est à changer, donc dépêchez-vous moi j'ai pas que ça à faire !

- les violences conjugales sont un problème statistique inégalitaire, mais non ce n'est pas que la domination masculine est physique, c'est les salaires sûrement...

- on sait pas trop ce que c'est que le pouvoir malsain des hommes à user de la boîte de pandore pour advenir dans la réalité, mais c'est sûrement pas un truc réservé aux femmes, c'est sûr !

- on a tous vécu le congé paternité de papa comme une présence égalitaire d'avec maman, et en ce il n'y a rien de féminin dans nos premières relations au monde, d'ailleurs la psychologie trouverait presque ça normal de considérer que c'est le stade maternel qui forme les égalités d'aujourd'hui...



je vais en rester là, je me comprends même si oui, je suis maladroit
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Prophète
  • Messages: 614
  • serviteur de Saturne
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #364 le: 09 janvier 2021 à 03:18:45 »
Citer
je n'ai jamais ne serait-ce que songé à perpétrer
Il ne s'agit ni de toi, ni de moi dans tout ça.
Pour le coup, si ça peut te rassurer, les militants et militantes qui ironisent sur l'expression "not all men" me semblent mues par une provocation douteuse. Il ne s'agit pas, de même que sur les questions de racisme, de dire que tous les comportements sont identiques et que les représentations agissent et imprègnent de la même manière chaque personne. De ce fait ne t'attends pas à ce genre de raccourcis dans la littérature sérieuse, et ne le reproche donc pas par avance. Prends connaissance et parle ensuite, avec, si possible, citation à l'appui pour ta critique, de ce qui t'a gêné ou choqué ou interloqué dans ta lecture.

Mais en fait j'ai rien d'autre à dire, si tu es sincère dans ta recherche lis un peu bordel ! Et si tu ne le peux pas tu es tout excusé mais alors abandonne, et passe à autre chose, ta recherche est vaine (à moins que tu trouves des vidéos quelque part sur internet ou des personnes très dévouées pour t'enseigner oralement).
Pourtant j'ai de l'espoir car tu me lis bien. Tout le temps que je mets à écrire et que tu mets à écrire et me lire est du temps perdu pour nous deux si à la place de t’appesantir sur ces mots qui sont de la mêmes substance qu'ailleurs, tu allais prendre connaissance des vrais discours sur la question au lieu de les fantasmer en les caricaturant, en leur faisant dire ce qu'ils ne disent pas ou en en commandant des paraphrases ici. Personne ne t'accuse de quoique ce soit, tu te fais des idées. Mets toi de côté deux secondes et regarde le monde comme si tu n'en faisais pas partie si vraiment rien de ce que tu peux lire ne te parle personnellement. Comprends les tendances/dynamiques générales pour ce qu'elles sont et pas pour ton cas particulier. Puis recherche les nuances sans avoir pour autant besoin de nier la réalité statistique ou idéologique de la société dans son ensemble. Ton point de vue ne suffira jamais, c'est pour ça que tu es obligé de lire et écouter. Même les chercheurs qui enquêtent sur le point de vue des autres et qui font de la multitude des points de vue un matériaux de recherche pour appréhender la société commencent avant tout par s'imprégner de la littérature sur leur sujet. Ils ne le font pas "pour se cultiver" ou par goût esthétique de la bibliographie. Ils le font pour enrichir leur vision du monde, leur connaissance du sujet avec des matériaux recueillis à partir d'autres points de vue que le leur. des points de vues et données recueillies avant eux qui leur fait gagner un temps précieux ou qu'ils n'auraient même jamais pu atteindre. Si tu n'essayes pas d'enrichir ton regard d'autres points de vue, tu ne pourras jamais comprendre les choses autrement qu'à travers ton vécu personnel et la rencontre avec l'altérité sera toujours une confrontation de ta vision du monde contre celle de l'Autre.

A partir de ton seul point de vue, tu prends pour la réalité ce qui n'est qu'un point de vue parmi d'autres, un point de vue parfois marginal, parfois parfaitement orienté vers l'illusion, comme le fait comprendre clairement le travail de Georges Rousse :


« Modifié: 09 janvier 2021 à 03:39:58 par Loup-Taciturne »
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #365 le: 09 janvier 2021 à 03:23:08 »
heu Loup-Taciturne j'crois t'as mis des mots sur 'mon' problème en fait là 0O

Citer
Mais en fait j'ai rien d'autre à dire, si tu es sincère dans ta recherche lis un peu bordel ! Et si tu ne le peux pas tu es tout excusé mais alors abandonne, et passe à autre chose, ta recherche est vaine (à moins que tu trouves des vidéos quelque part sur internet ou des personnes très dévouées pour t'enseigner oralement).
Pourtant j'ai de l'espoir car tu me lis bien. Tout le temps que je mets à écrire et que tu mets à écrire et me lire est du temps perdu pour nous deux si à la place de t’appesantir sur ces mots qui sont de la mêmes substance qu'ailleurs, tu allais prendre connaissance des vrais discours sur la question au lieu de les fantasmer en les caricaturant, en leur faisant dire ce qu'ils ne disent pas ou en en commandant des paraphrases ici.

voilà où nous divergerons toujours j'ai l'impression d'être le seul à refuser de vivre par procuration

j'aime bien Georges Rousse, il m'a beaucoup inspiré

dsl c'est du flood mais là c'est perso il faut quoi '_'
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Alan Tréard

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 303
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #366 le: 09 janvier 2021 à 10:05:16 »
Bonjour Dot Quote,


Je te trouve culotté de faire le procès de la violence, toi qui nous expliques que cette violence serait naturelle, inévitable et indépassable car liée à l'insoumission d'autrui qui, cette fois-ci, serait contre-nature, corruptrice et mensongère...

Loup-Taciturne explique depuis longtemps sur le forum sa grande difficulté à faire preuve de patience, sa difficulté à faire le pont entre ses domaines de connaissances particuliers, ses lectures, et une vision du monde plus populaire, instinctive, irréfléchie présentée par autrui.


Que tu prétendes faire d'un sujet aussi central que la question du féminisme un sujet qui est à toi, qui t'appartient, et à propos duquel nous n'aurions pas à nous impliquer... non seulement ça m'inquiète mais ça m'amène à remettre en question ta sensibilité philosophique.

Quel philosophe pourrait prétendre bannir les arguments de lecteur d'une discussion ? Quel philosophe pourrait prétendre sélectionner qui est légitime ou non à participer à la discussion ? Quel philosophe pourrait donner raison à de vagues sentiments issus d'une expérience douloureuse unique et individuelle ? Quel philosophe pourrait chercher à être seul et à ne jamais prendre en compte l'expérience d'autrui ?

S'il-te-plaît dis-moi en quoi ta démarche serait philosophique, car je ne vois pas, au cours de cette discussion, de base de dialogue contradictoire, une discussion qui est restée dans une position où ce serait la vision du monde de l'un contre la vision du monde de l'autre sans aucun espoir de conciliation. J'ai donc bel et bien besoin, Dot Quote, que tu démontres qu'il y a une quelconque philosophie dans ta démarche.


À titre personnel, je considère que les gros efforts de Loup-Taciturne pour ne pas se mettre en colère sont suffisamment explicites pour ne pas être fustigés de cette façon ; et ce serait la même chose pour n'importe quel membre de ce forum qui ferait de gros efforts pour reformuler, référer, réexpliquer et prendre en compte la parole d'un contradicteur : ce membre mérite au moins un peu d'humilité.
Mon carnet de bord avec un projet de fantasy.

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - 2 questions
« Réponse #367 le: 09 janvier 2021 à 10:26:35 »
yes vos 'tu' se suivent d'ignorance ou d'incompréhension de mon discours trop importantes pour que je considères avoir affaire à une discussion sérieuse, ciao

j'arrête sans répondre, faites ce que vous voulez de ce fil

edit : je m'afflige de penser que vous pensez que je pense des trucs que  vous me dites que je pense
vous pouvez pas savoir ce que c'est relou d'être interprété à tort et à travers, excusez moi j'abandonne
cette fois c'est moi, vous comprenez rien



edit du 16 janvier :

mouais, le débat de l'assistance sexuelle, est apparement clos en France depuis 2013, car lol : "principe de non-utilisation marchande du corps humain"... on va pas revenir sur les théories du travail de notre système dans lequel on vend notre corps, notre effort, notre temps, si ? moi je vois juste des coincés là...

bref, en Suisse, au Danemark, en Belgique, on estime qu'une personne n'a pas à avoir de double peine pour son handicap... ou de triple ou quadruple, mais j'suis pas là pour parler stigmates sociales, non j'suis là pour parler injustices sexuales, et notamment ici, sexuelles, purement

effectivement je vais rien apporter de nouveau, comme on me le repproche pour par ailleurs dire que tout a été dit mais rolala pourquoi rien ne change ? lol...

j'ai lu une phrase dans la rue : "exclure les puttes de vos luttes, ce n'est pas être féministe"... bon, parce que moi autant j'aime pas le proxénitisme forcé abusé dénaturé, autant le 'plus vieux métier du monde', on a tendance à dénigrer aujourd'hui pourquoi il en est ainsi depuis un truc un peu fondamental qu'on croirait aujourd'hui qu'il est accessoire... normal, tu me diras, vu comment on s'irrespecte entre nous à ce propos !

je vais donc pas non plus revenir sur mon propos presque trop freudien comme quoi notre pandore à nous, c'est notre puritanisme ascendant, ce qui fait que toute main au cul qui se respecte est forcément indélicate en dehors du mariage gay platonique et asexué...

bref, je comprends pas l'aveuglement général, tout le monde cherche l'amour, tout le monde love les câlins, mais y'en a pas un pour plaindre ceux qui en sont privés autrement qu'en des détournements d'attention à propos de romantisme...

voilà, ptetr qu'il faut que je continue ici avec mon propre exemple : j'ai des fonctionnements psychiques qui m'empêchent d'avoir une vie professionnelle, affective, corporelle, comme la plupart des gens espèrent avoir pour ensuite dire que c'est pas grave si moi je l'ai pas... injustice ?

j'aime bien ironiquement celles et ceux qui larguent après avoir remplacé, sans se rendre compte qu'ils sont vachement coincés
j'aime bien ironiquement payer les prostituations à coup de restaurant en duo de roses
j'aime bien ironiquement les frustrations adolescenteresques qu'on aplanit en scolarité jusqu'à ce que non, qmm, faut être sérieux, heureusement que je l'ai fait mais les autres c'est pas grave ni important
j'aime bien ironiquement prétendre que sans sexe je m'en sortirais bien, d'un point de vue moral et physique

et tout un tas de trucs que je pige pas au point aveugle de la question soulevé par l'hypocrisie humaine
« Modifié: 16 janvier 2021 à 17:40:33 par Dot Quote »
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
çonar
« Réponse #368 le: 18 janvier 2021 à 00:23:38 »
hmm y'a qmm un truc je m'en rends compte à peine et c'est qmm grâce à vous d'où un merci un peu gêné... je vais faire vite :

ici jamais je n'ai été dans un sens qui pourtant m'anime irrémédiablement ; j'y reviendrai mais c'est une autre réflexion ; non, jamais je n'ai été que dans la contradiction face à vos raisons d'avoir raison, et autant ce fut inconscient, autant je crois que c'était volontaire, et je crois que je n'avais pour justification que ce qui se formule là, pour l'instant, à savoir une alarmante affirmation que j'ai du mal à placer :

il faut ramener le sentiment de culpabilité auprès des hommes

bin ouais, non ? on peut pas dire qu'on est patriarcaux sexistes machistes et tout le touti, sans que la solution apparaisse ainsi à mes yeux...

mais de la culpabilité dans notre société égocentrique libérée amorale forcément bienveillante car humaine et pourtant consciente de ses torts et prête à agir à leur encontre, et de surcroît intelligente de cerveau, sensible de coeur, amoureuse de sexe, vivante de corps, transcendante de léviathan, commune d'esprit, historisée par l'écrit, illustrée par sa lumière métaphysique, bref, dans cette société de la culpabilité ?

il faut, messieux, je m'adresse à tout genre et non à tout sexe, il faut, qu'on se sente coupables, pour lancer la résolution

je pense '_'

assuivr
« Modifié: 18 janvier 2021 à 00:30:19 par Dot Quote »
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 805
  • Jetzt Erst Recht
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - çonar
« Réponse #369 le: 18 janvier 2021 à 11:56:38 »
Salut Dot,

Je ne crois pas que ce soit une question de culpabilité, en tout cas en ce qui concerne la situation globale de domination masculine. On n'est pas individuellement responsable de notre éducation, ni du système. (Pour nos actes individuels, c'est autre chose).

Par contre il faut :
– prendre conscience de nos privilèges ;
– prendre conscience des comportements qu'on nous a inculqués (et des schémas de pensée), et de comment ils peuvent participer au renforcement de la norme ;
– éviter ces comportements quand ils apparaissent néfastes.
"Partouzes partout, Covid nulle part."
Elk

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - çonar
« Réponse #370 le: 18 janvier 2021 à 17:30:57 »
yoyo Loïc

dsl, je suis actuellement avec des soucis d'internet, mais j'étais un peu tellement content et d'accord que j'ai plein de trucs qui brouillonnent dans ma tête il faut que j'ouvre le bloc-note !

alors, d'un côté : je voulais qmm revenir sur ce sentiment dont je considère ce qui m'apparait comme des avertissements sur mes emphases naturelles, à la mesure que nos mots sont libres de vivre leurs résonnances déinitionnelles comme bon leur semble selon chacun de nous, peut-être oui, il serait de ma part exagéré et quelque part douloureux de nommer ça "culpabilité" ; j'avais longuement réfléchi à la question de cet anti-euphémisme, lui préfère largement le mot "responsabilité", et ah ! j'ai de nouveau internet ça a pop comme ça je vais te relire à nouveau dans ta synthèse, donc...

ah non, fausse alerte, j'ai toujorus pas de co

là où je voulais en venir, peut-être ne fais-je que reformuler ton propos en fait, c'est que d'une la conscience masculine se doit de travailler la question pour tendre vers plus d'innocence positive, et que de deux elle se doit qmm de... prendre sa part du gateau ? non pas l'image du bénéfice mais du dû, c'est pas le bon mot mais voilà : le pain officiel, je le rappelle, mince ou pas ? je sais plus si je l'ai dit ici mince, bin je le rappelle, c'est quand même en plus ou moins politiquement formulé, le 11ème objectif de notre Contitution Française, tout de moins pour ce qui est des localités qui me concernent... c'est-à-dire qu'il y a un réel problème et en fait oui, tu as parfaitement plus ou moins synthétisé la direction à prendre de la part des masculinités, tout du moins n'en vois-je pas encore de faille, et c'est tant mieux ! MAIS ! il y a un mais...

bin nos valeurrs sont libres

c'est-à-dire que par exemple si moi j'arrive et que je dis que tous les mecs plus agés que leur copine entretiennent un des clichés non-sans-effet du patriarcat, et donc les injustices sexuales, je suis sûr que y'en a au moins un qui va me dire que lui, il pense que non ! et de là comment on avance ? pareil, je dis pour un autre secteur, moi j'arrive pas à trouver du boulot, c'est dû à tous un tas de trucs notamment mon psychisme, mais qmm, je sais qu'un entretien d'embauche est un négoce de salaire contre du temps, et que moi si j'étais patron, c'est pas mon choix pur et calculé qui va définir le salaire inégale d'une femme titrée idem d'un homme sur leurs cv, ça va être durant l'échange, et qui demande quoi, comment, et accepte quoi, comment, le tout dans un truc, et là c'est petetr ma pathologie dépersonnalisante, qui fait que mes irresponsabilités m'empêchent de discerner non seulement les tenants et aboutissants, mais bien aussi de définir les buts et les résultats ; en gros on pourrait questionner qui sont les requins les plus avérés, on le sait, ce qui n'incriminent pas les requines, ou ne devrait pas en pratique alors qu'on aurait vite tendance à dévaluer les requins, et donc, à freiner le touti dans son équilibre... pareil là on pourrait me dire que non ! comment on avance ?

alors là j'aurais envie de revenir sur mon intervention qui disait qu'un monde non-patriarcal pur adapté à notre temps à venir, c'est un truc... on connait pas encore ! flippant pour moi, ptetr hallucinant pour d'autres, encore une fois, comment on avance ensemble, parce qu'il faut ! ensemble ! 'fin j'sais pas, j'veux pas être socialement freudinement obsédé, mais hors-mis les cadavres d'humanicides peut-être, voire les frauduleuseries de confiance capitaliste, on a pas meilleur problème que l'Hypertrophie des Orchidées, enfin donc, je dis ça, ça n'implique que ma paix intérieure et ça ne fait que plussoyer ton intervention je crois, en tous cas d'intention :

ça risque de déborder dans tous les sens, pour changer complètement le monde, et quand on y sera, y'a moyen qu'on voit qu'on est sortis d'un chemin terreux pour marcher sur un truc plus agréable ; mais vraiment ; et heu, donc j'en profite pour glisser ici des excuses pour heu... bin en fait dans mon délirium, j'ai tellement eu l'espoir de changer les choses que je me suis pas rendu compte à quel point je pouvais pas arriver comme une fleur avec mon laxisme émotionnel, ainsi nos réactions stressées je m'en repens je crois, je veux reprendre à la fois la dignité et la lucidité de mon être ici incarné en mot, qui a cru que l'entreprise était facile ; non ; j'ai dû sûrement de manière que je ne saisis pas très bien, heurter vraiment quelque chose en tous ceux qui se sont représentés ou pas à travers les mots de tous les intervenants de ce fil, et heu... bin en tant que jeteur de la pierre dans la marre, j'ai du mal à revenir sur ce que moi, je vois quand même un peu évidemment comme un retour horrible de la réalité : je me suis dénoncé ! je suis mais... typiquement le truc que je suis venu incriminer, j'ai dit que c'était pour le monde que je faisais ça et en vrai c'est au moins autant également... pour moi ce truc qui s'est affalé comportementalement dans tous les travers de ce vice qu'est la masculinité... toxique ? je dirais même que la mienne n'était pas violente, haineuse ou trop malsaine, non, je crois j'ai bien porté ce combat malgré tout durant ma vie... mais force est de constater, je l'ai fait il y a neuf ans personnellement, que j'ai perdu ce combat et que bin... capacité ou volonté ?

je souhaite ce reflet de culpabilité, car c'est ça mon moteur, que ce qu'il a de moteur, justement ! à tous les mecs, je crois y'a un moment on se questionne, et on se dit on va aller laver ses chaussettes sales

mais le mots je sais pas s'il est correct ou quoi, mais il m'anime moi, culpabilité, c'est mince

heu... ai-je à nouveau internet comme par magie ? -____- évidement...

je vais te relire Loïc, mais je ne changerai pas cette intervention ; par contre qmm, cette tienne m'a paru aux trois ou quatre relectures, un truc fondamental et bien dit et encore une fois : j'étais vraiment... ravi que tu me tapes pas dessus '_' et content qu'on puisse se raccrocher en paix je crois



edit :
j'ai essayé de retrouver une affiche qui m'avait marqué ce sceau de la culpabilité sociale tout du moins, il est difficile de culpabiliser l'individu d'où que je préfère le mot responsabilité, mais tout de même, pour les cas les plus graves d'inégalités sexuales je crois le mot est qmm synonyme d'une émotion douloureuse sentie par l'auteur patriarcal excédantaire de ses privilèges, la culpabilité est très stigmatisée aujourd'hui, alors que je trouve que c'est un sentiment non pas légitime ou à légitimer, mais juste qu'on le ressent quand on dépasse les bornes, et c'est un sentiment qui doit être pris en compte dans le processus de dépatriarcalisation, pour toutes les figures masculines abusives notamment, en le point de vue social des actions qu'on agit
je sais pas si je suis clair et j'ai pas retrouvé mon affiche mais étant donné que c'était dans un Centre Médical et Social de Besançon, j'imagine la campagne de sensibilisation sur les violences conjugales qui m'a parlée parmis tant d'autres relève de ce truc traduis par un reporter :
https://www.europe1.fr/societe/aujourdhui-je-fais-un-travail-a-besancon-une-structure-accueille-les-hommes-auteurs-de-violences-conjugales-3920448
je veux pas incriminer dans le sens dégueu et vengeur ; je veux conscientiser les fautes sociales qui se manifestent par les petites et grosses fautes individuelles...
ce ne sont que des mots
« Modifié: 18 janvier 2021 à 17:54:56 par Dot Quote »
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - map v0.1
« Réponse #371 le: 20 janvier 2021 à 10:22:28 »
yopiyop, alors j'ai voulu faire un peu une carte mentale de la question de l'h2o, comme souvent en vain je l'avoue, entre toutes les problématiques que ça inclue ou pas ou sur lesquelles cela joue sans jouer, etc... c'est vraiment complexe de se figurer une carte du lieu conceptuel ! mais... bin je poste ça qmm, parce que au fur et à mesure de mes brouillons papier et de leur cryptage en mind-map, ça a donné au final cette image qui distingue deux concepts importants je pense dans la question :

inégalités VS injustices

alors je suis parti de constats, ce sont pas vraiment ce que je considère comme des présupposés, ou du moins disons qu'ils sont mobiles à n'importe quel moment où ils sont pertinement remis en questions... mais je ne suis pas sûr de savoir les formuler encore, à part le premier et fondamental suivant :

il y a des injustices à régler

de là donc se posent des questions pratiques sur l'ontologie du truc : comment penser ces injustices s'il faut y réfléchir pour les régler ?

chacun se fait son avis, ce sont des métaphysiques incertaines et forcément libres de ne pas être unanimes je crois, et pourtant il faut s'en afranchir dans ce projet...





après ça, je ne suis pas sûr de quoi savoir faire des inégalités ni des injustices, tant que la question métaphysique suivante n'est pas réglée : "combat-on le naturel pervers ou alors au contraire retournons-nous vers le naturel équilibre ?" mais personne n'a la réponse bien sûr, et moi-même pense que je formule ici simplement mal ce que je ne peux qu'approximer du problème... mais ma question à moi en gros est : quel effort dans quelle direction ? revient-on ou fuit-on les effets de la sexuation ?
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - çonars et privilèges
« Réponse #372 le: 21 janvier 2021 à 02:37:09 »
en vrai Loïc, pour rebondir encore un peu, cette question des privilèges, elle m'apparait comme suit :



un truc où les mecs sont impliqués dans un système secret et fermé et que on va entretenir le truc parce que au final on n'y peut rien pis on y trouve un certain compte...

nan ?

mais un truc vicieux, impalpable, qui est pas clair en tous cas pour moi et à mon avis pour la société sinon on aurait déjà solutionné le blème...
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - çonar
« Réponse #373 le: 21 janvier 2021 à 13:28:43 »
bonbonbon j'ai tapé sur gogl le morceau de mon questionnement du moment qui se phrasait un peu en "qu'est-ce qui agite officiellement les conflits des orchidées ?", ça donne en mes mots clés glissés dans la barre de recherche :

AFFAIRE JURIDIQUE HOMME FEMME

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


j'aimerais bien faire un arc-en ciel de ce que j'ai appris pour cette recherche, je tente...



- le dernier lien est une excellente synthèse historique de ce qui se fait en matière d'écrits officiels, je ne parle pas de littérature mais de politique, voire peut-être mais pas trop, de philo, mais surtout donc, ici sont distinguées des contextualisations aux revendications, et surtout les mesures appliquées et leurs dates, ce qui donne un bon aperçu de notre histoire ; à la fin on insiste tout de même, comme je le fais ici de manière incomprise je crois, que à l'heure actuelle, l'égalité h2o est une affaire de droit, et non de fait, ce à quoi j'ai envie d'inviter les orchidées du meud à venir faire la fête ici dans le sens où le fait égal serait, avéré, sous la forme d'une paix qu'on a du mal à assoir sur la question, n'est-il ? d'autres notions fondamentales sont très bien rappelée pas inutilement dans cette page, mais je ne m'étale pas plus, et je passe à la couleur suivante de l'arc-en-ciel d'onglets...

- bon les quatre précédants, trois blogs et un journal, apportent des chiffres avec un peu trop de prises de positions selon mon avis, donc j'y ai saisi un propos, mais voilà, c'est juste pour confirmer de manière normale que les inégalités sont encore en fait, alors que l'égalité est en droit, et que donc il faut s'exprimer sur le propos pour faire avancer les choses

- avant ça, on a un pdf qui étudie lui aussi l'historique du truc, et y'a un axe de rendu qui est un peu étrange mais pas dénué d'intérêt, dans lequel notamment on retrouve des idées...
Citer
"il s'agit donc point ici de présenter des arguments de droit, mais bien plutôt de proclamer un droit nouveau"

- et puis on a le propos d'avant encore, qui vient appuyer les chiffres des blogs de plus hauts, en questionnant la réalité actuelle judiciaire et juridique : les inégalités h2o à l'oeuvre sont multiples et ne se résument pas forcément clairement s'il ne sont que pris par des chiffres ; autant le plafond de verre, mot officiel d'un truc bien senti j'imagine, par tout le monde, ce que j'aurais facilement pu nommer gender-leviathan ou autre, est un peu dépassé dans ce cadre de la profession majoritairement représenté par des femmes, autant le sexisme naturel et majoritairement concerné, n'est pas une affaire facilement déshumanisable chez les membres de la justice, oui, les hommes seront en majorité plus sauvé par des hommes et les femmes par des femmes, qu'ils soient coupables ou non... psycho, quand tu ne nous lâches pas ! je retiens la citation suivante entre autres propos qui rejoignent mes visions parfois rejetées en matière d'hypertrophies patriarcalement entretenues à l'aveugle :
Citer
"Dans nos sociétés, seuls les hommes sont autorisés à représenter l'universel, alors que les femmes ne représenteraient qu'elles-mêmes", décrypte Nathalie Lapeyre, maître de conférences et sociologue des professions.

- ensuite encore plus haut, le constat implacable comme quoi après le mariage un couple hétérosexuel verra son membre masculin garder un niveau de vie, tandis que son membre féminin verra le sien se dégrader en statistiques... à l'inverse, des hommes se plaignent de l'action du plafond de verre qui va les priver par exemple de leur garde d'enfants pourtant parfois voulue à l'équilibre en droit, sacré plafond de verre... on apprend mais ça dépasse-t-il le cadre h20, que les affaires de divorces sont plus attentivement traitées à mesure que le capitalisme est applicable à la matérialités des modalités d'adventions des contrats à briser... qu'on est mieux servis quand on est riches, en gros, parce que y'a plus matière à se taper sur la tronche entre le sofa de papy et la maison de mamy, alors que l'amour et l'eau fraiche, ça se juge pas encore tout-à-fait... comme je me suis fait houspiller sur le propos de Steve Helms j'y reviens que ponctuellement, mais selon par là, il s'agirait qmm de reconnaitre qu'on enferme madame à la maison et qu'on la paye pas pour ça... et que presque pire, monsieur est coincé dehors et aimerait des fois rentrer

- le second lien, c'est de l'actu responsable, mais qui s'est déployée en détails dans ses ambitions synthétisées sur la page, au travers de mon discours de juste là un peu

- et puis au top, l'insee se permet de faire un dossier analytique, publié en 2017... j'imagine que j'y retournerai un peu si j'y pense mais ça a l'air foisonnant et j'ai dl le pdf gratuit, visiblement quatre tomes
- accès aux  positions de cadres
- les pensions de retraies en europe
- traitements judiciaires différentiels
- rôles sociaux et stéréotypes
avec des fiches thématiques sur :
- la population
- l'éducation
- le marché du travail
- les revenus et les niveaux de vie
- la qualitéde vie
- le pouvoir
- le cadrage européen



mais à ce stade protoconclusif de cet épisode, je ne suis pas sûr de retrouver tout ce qui fait matière à injustices sexuales... j'aurais aimé une carte mentales des injustices réellement traitées en justices pour les comparer à mon petit dessin de un peu plus haut, pour tenter de capter un universel autant qu'un singulier, autant que les réels problèmes qui m'apparaissent parfois un peu flous dans leur résolutioon dont je tente ici modestement un brouillon de pluss...

à pluss
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

En ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 438
  • 💡
    • mordelang
Re : Hypertrophie des orchidées !non-censuré! - çonar
« Réponse #374 le: 25 janvier 2021 à 13:54:06 »
petite nouvelle recherche rapide pour me figurer ce monde complètement liquide...

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à afficher le contenu du spoiler.


je sais pas trop d'où je tire cette conception, je crois c'est un constat social, mais après j'ai pas de preuve mais qmm, comme je trouve ce que je cherche, je me dis y'a qmm une réalité ; pis je philomorphise autour du fait, donc, que j'ai l'impression que la société, dans ce qu'elle a de virtuel et d'inter-personnel, oublie un fondement de notre sexualité : le sexe est un organe


et on le maltraite
c'est obligé
faut faire
quelque chose...

c'est un problème humain biologique, ça ne relève pas simplement de la morale sur une question de liberté, ni de politique sur la question de l'organisation normative, ni seulement de métaphysique par l'ontologie impossible du genre, encore pas uniquement une question déontologique d'éducation parentale, socio-politique et socio-affective, on y ajoute pas seulement les questions de léviathan qui relèvent surtout du surhomme m'est avis, y'a pas non plus seulement le problème néoténique des éternités d'enfance à la sexuation développée par de multiples facteurs pratiques, non, oui, y'a une question biologiue de bin...

t'en as ils aiment bien faire fonctionner leur cerveau, d'autres leurs muscles, d'autres leurs souplesse, au service de qui, de quoi, de comment, mais tous un peu à notre niveau... et on l'assume à peu près ! la question du sexe, à mon sens, devrait relever des mêmes responsabilités, sous réserve bien sûr qu'on ait conscience de la douleur relative qui lui est associée par nos sociétés..

je veux dire : j'ai l'impression le tabou millénaire du sexe n'est que, pour la vie que j'espère millionaire de l'humain en tant qu'espèce, ce moment où y'a une plaie une blessure, et on ose pas encore regarder parce que sinon on va tourner de l'oeil ; mais une fois le courage pris à deux mains, et la nécessité de traiter le problème de santé reconnue, on peut s'atteler sérieusement à éponger, désinfecter, coudre si nécessaire, panser, etc... voilà moi j'pense juste à ma manière un peu déliropathe, que ça ressemble à ça notre putite société peritaine, le jeu de mot est une faute de frappe rattrapée désolé, mais voilà, à une époque on coupait la main des voleurs de pomme aujourd'hui on paye des kebabs aux sdfs, peut-être que la question métaphorique de l'appétit se règle petit-à-petit de bon coeur suivant certains schèmes de nutrition...?
"J'aime toujours pas l'caviar
Servez-moi des pâtes au dîner
"
SCH

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.032 secondes avec 23 requêtes.