Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

25 novembre 2020 à 12:29:04
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de lecture » Théâtre et poésie » [Théâtre] Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée (Alfred de Musset)

Auteur Sujet: [Théâtre] Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée (Alfred de Musset)  (Lu 1832 fois)

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • Messages: 2 034
Une comédie composée d'une seule scène, enfin "pas même une scène, puisqu'on n'y agit pas, mais une conversation spirituelle entre gens du monde, qui amuse, attache, intéresse, émeut et ne laisse apercevoir à personne qu'elle dure une heure", écrit Théophile Gautier.

Au début, j'ai trouvé ça moyennement intéressant, puis je me suis rendu compte que la Marquise était en fait une Marianne, voire même une Marianne plus encore que Marianne. Une femme désabusée par l'amour, qui hait les déclarations, leur manque d'originalité, et ne veut pas de l'amour. La pièce se déroule en huis clos, entre cette femme et le comte, qui est tombé amoureux d'elle et qui profite de se retrouver seul avec pour la courtiser.

"LA MARQUISE  -- À la bonne heure ; mais cette femme, cela lui plaît-il, à elle, de vous plaire ? Vous me trouvez jolie, je suppose, et cela vous amuse de m’en faire part. Eh bien, après ? Qu’est-ce que cela prouve ? Est-ce une raison pour que je vous aime ? J’imagine que, si quelqu’un me plaît, ce n’est pas parce que je suis jolie. Qu’y gagne-t-il à ces compliments ? La belle manière de se faire aimer que de venir se planter devant une femme avec un lorgnon, de la regarder des pieds à la tête, comme une poupée dans un étalage, et de lui dire bien agréablement : Madame, je vous trouve charmante !"

"LE COMTE -- Être prude, cela se conçoit ; dire non, se boucher les oreilles, haïr l’amour, cela se peut ; mais le nier, quelle plaisanterie ! Vous découragez un pauvre diable en lui disant : Je sais ce que vous allez me dire. Mais n’est-il pas en droit de vous répondre : Oui, madame, vous le savez peut-être ; et moi aussi, je sais ce qu’on dit quand on aime, mais je l’oublie en vous parlant ! Rien n’est nouveau sous le soleil ; mais je dis à mon tour : Qu’est-ce que cela prouve ?"

"Si l’amour est une comédie, cette comédie, vieille comme le monde, sifflée ou non, est, au bout du compte, ce qu’on a encore trouvé de moins mauvais. Les rôles sont rebattus, j’y consens ; mais, si la pièce ne valait rien, tout l’univers ne la saurait pas par cœur ; — et je me trompe en disant qu’elle est vieille. Est-ce être vieux que d’être immortel ?"

"[...] je veux dire ceci : que l’amour est immortellement jeune, et que les façons de l’exprimer sont et demeureront éternellement vieilles. Les formes usées, les redites, ces lambeaux de romans qui vous sortent du cœur on ne sait pas pourquoi, tout cet entourage, tout cet attirail, c’est un cortège de vieux chambellans, de vieux diplomates, de vieux ministres, c’est le caquet de l’antichambre d’un roi ; tout cela passe, mais ce roi-là ne meurt pas. L’amour est mort, vive l’amour !"

"[...] sur l’honneur, je parle du fond de l’âme. Je conviendrai, tant que vous voudrez, que j’étais entré ici sans dessein ; je ne comptais que vous voir en passant, témoin cette porte que j’ai ouverte trois fois pour m’en aller. La conversation que nous venons d’avoir, vos railleries, votre froideur même, m’ont entraîné plus loin qu’il ne fallait peut-être ; mais ce n’est pas d’aujourd’hui seulement, c’est du premier jour où je vous ai vue, que je vous aime, que je vous adore… Je n’exagère pas en m’exprimant ainsi ;… oui, depuis plus d’un an, je vous adore, je ne songe…


LA MARQUISE -- Adieu.

La marquise sort et laisse la porte ouverte.

LE COMTE, demeuré seul, reste un moment encore à genoux, puis il se lève et dit :

C’est la vérité que cette porte est glaciale." *


En bref, j'ai aimé cette pièce pour ses réflexions sur l'amour et la séduction, qui sont je pense intemporelles. Musset aurait fait un bon coach en séduction !


* ce n'est pas la scène finale, je l'ai mise parce qu'elle m'a fait rire et que j'ai eu pitié du pauvre comte

« Modifié: 17 février 2019 à 17:39:04 par Eveil »
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.