Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

03 mars 2021 à 09:24:02
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?

Auteur Sujet: Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?  (Lu 507 fois)

Hors ligne Léa Silva

  • Scribe
  • Messages: 95
  • Dans ma bulle
    • Page personnelle sur MDE
Bonjour à tous,

La question semblera peut-être idiote à beaucoup d'entre vous, mais c'est pourtant une vraie question que je me pose.
Est-ce que, lorsque vous écrivez, vous réfléchissez aux émotions ressenties par votre personnage et ceux qui l'entourent, ainsi qu'à à celles ressenties par votre lecteur à l'égard des uns et des autres ?

Ma question dépasse l'opposition entre "tell" et "show". Je ne demande pas si vous "nommez" ou si vous "montrez" les émotions des personnages, mais bien si les émotions de vos personnages  sont présentes à votre esprit - que ce soit pendant l'acte d'écriture ou à la relecture, c'est-à-dire si ça fait partie de leurs arcs narratifs.

J'ai été très étonnée, il y a quelques semaines, quand un béta-lecteur m'a indiqué ce qu'il ressentait pour mon personnage, car je n'écris pas pour faire ressentir des émotions à mes lecteurs.
C'est peut-être une énorme erreur...

Et vous, comment vous situez-vous par rapport à cette question ?


Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 969
  • Homme incertain.
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #1 le: 07 janvier 2021 à 18:47:00 »
J'ai du mal à répondre à ta question, parce que je crois qu'au contraire, chez moi, faire ressentir de l'émotion est mon principal moteur... Je pense que c'est le seul point commun entre tous mes écrits...

Et pour répondre à ta question, c'est ma raison d'écrire, en fait.
La nuit brûle au-dehors comme un  désert de gypse.

Maylis de Kérengal    (Réparer les vivants).

Hors ligne Léa Silva

  • Scribe
  • Messages: 95
  • Dans ma bulle
    • Page personnelle sur MDE
Re : Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #2 le: 07 janvier 2021 à 19:00:50 »
J'ai du mal à répondre à ta question, parce que je crois qu'au contraire, chez moi, faire ressentir de l'émotion est mon principal moteur... Je pense que c'est le seul point commun entre tous mes écrits...

Et pour répondre à ta question, c'est ma raison d'écrire, en fait.

En fait ta réponse est très intéressante.
Ça me surprend beaucoup. Et pour tout dire je trouve ça incroyable.

Je crois que je vais devoir en prendre de la graine, car j'ai l'intuition que tu ne seras pas seul dans ce cas.

En ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 649
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #3 le: 07 janvier 2021 à 19:30:50 »
Pour les émotions du lecteur : pour moi c'est aussi intuitif que de réfléchir à ce que le lecteur va comprendre du texte (sur un plan intellectuel). Ressentir des émotions fait partie de la lecture d'une fiction (et de plein d'autres choses que la fiction d'ailleurs). Si je pense à mon lecteur, je pense à ses émotions comme à ses réflexions.

Pour les personnages, je suis encore plus perplexe. Je ne savais pas que l'on pouvait écrire une histoire sans prendre en compte les émotions des personnages.

Et du coup, je me demande, quel est ton but quand tu écris, si les émotions n'entrent pas en ligne de compte ? (car même si le but est autre, comme par exemple un texte avec un message intellectuel précis, il me semble que les émotions sont toujours un vecteur non négligeable).

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 818
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #4 le: 07 janvier 2021 à 20:01:49 »
Je ne sais pas quelles peuvent être toutes les réactions émotionnelles que peuvent susciter mes textes, mais lorsque j'écris, je "vis" l'histoire et j'y mets une part de mon ressenti ou alors je me mets à la place de mes personnages en me disant que peuvent-ils ressentir ?
Et quand je relis mes textes, je me prends parfois à "vibrer" de certaines réactions de mes perso. Notamment des passages que j'ai déjà oubliés.

Par contre je ne me suis jamais posé la question... Si on est dans son histoire, ça doit venir naturellement...
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Léa Silva

  • Scribe
  • Messages: 95
  • Dans ma bulle
    • Page personnelle sur MDE
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #5 le: 07 janvier 2021 à 21:17:02 »
@Ariane : J'envisage ce que j'écris seulement comme des constructions.  Pour partager, certes, mais pas pour partager des émotions. En tout cas, je ne me suis jamais interrogée consciemment sur ce point-là en écrivant et je n'ai jamais corrigé un récit en pensant de moi-même à ça.
Pourtant, quand je lis, je partage bien les émotions des personnages. Trop, même, parfois. Par exemple, un passage un peu angoissant dans un roman va me faire faire des cauchemars, alors j'évite le genre de lecture où je pourrais rencontrer de tels passages.

@vinzWallbreaker : Je nourris aussi mes personnages de ma vie affective (en puisant dans l'irl comme dans le fictionnel), mais sans jamais penser d'arc narratif. Ce faisant, je pense que je passe à côté d'un ressort dramatique important.
En revanche, une fois passé le moment de l'écriture, dans lequel j'aime m'immerger, je n'ai jamais relu un de mes textes sans m'ennuyer. Autant dire que je ne vois pas l'impact émotionnel qu'ils peuvent avoir.
Il semblerait que j'ai du boulot sur la planche pour progresser sur ce point-là.

Je suis en train d'écrire une nouvelle en ce moment et tout à l'heure, alors que j'en suis à 2700 mots, je me suis dit : "Mais, ma pauvre fille, ton personnage a une compagne, faut peut-être que tu indiques quels sentiments elle ressent elle aussi face aux événements qui se produisent !". À un cheveu près je passais à côté de ça, laissant tout un pan de l'histoire absolument vide !  :o

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 818
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #6 le: 08 janvier 2021 à 15:21:47 »
Parfois on peut avoir trop le nez dans le guidon et zapper des choses. Pour ma part, je me suis fait une petite liste succincte de trucs à intégrer dans mes textes (parfois très cons mais qui me semblent utiles pour donner du corps au texte) :
- Décrire la gestuelle des personnages lorsqu'ils parlent
- Penser aux conditions météo
- Faire gaffe aux erreurs de script
- Noter l'écoulement du temps hors texte (pour ensuite pouvoir savoir combien de temps a pu durer un périple ou une partie de celui-ci)


Dans ton cas ajouter :
- Développer des interactions entre les personnages et selon leurs psychologies propres (c'est là que tu risques de devenir schizophrène ou développer un dédoublement de personnalité  :\? :aah:)
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Léa Silva

  • Scribe
  • Messages: 95
  • Dans ma bulle
    • Page personnelle sur MDE
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #7 le: 08 janvier 2021 à 17:32:36 »
Tu as raison, il faut que j'assimile cette "contrainte".

Et quand je dis "contrainte", c'est sans aucune péjoration. C'est juste une manière de dire que ça doit faire partie du cahier des charges.
Hum... Je ne suis pas sûre que l'expression "cahier des charges" soit plus à mon avantage.  :D

Hors ligne Cendres

  • Grand Encrier Cosmique
  • Messages: 1 059
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #8 le: 08 janvier 2021 à 19:27:07 »
Je n'ai pas lut les réponses pour ne pas m'influencer.

Pour le moment, je ne cherche pas a faire naitre une émotion a mes lecteurs.
Ou alors juste le divertissement et de passer un bon moment avec mes textes(je sais je suis trop modeste^^)

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 818
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #9 le: 08 janvier 2021 à 21:09:53 »
Je ne cherche pas non plus à le faire volontairement... C'est juste que ça me paraît indissociable d'une histoire prenante et crédible, non ? Après certaines histoires ont des charges émotives intenses...
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Ugo

  • Scribe
  • Messages: 81
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #10 le: 10 janvier 2021 à 21:51:21 »
C'est tout ce que je cherche à faire. Laisser des cicatrices. Si on ne s'en souvient pas après, c'est que ça a été vain.
Amor fati.

Hors ligne rigolote

  • Aède
  • Messages: 225
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #11 le: 10 janvier 2021 à 23:06:38 »
Perso je n'écris presque QUE des textes à forte charge émotionnelle.
Mes lecteurs doivent ressortir de des mes textes comme s'ils avaient fait le grand 8  >:D ;D
CHAPITRE 1 à 8 + épilogue !
LE CONSEIL DE CLASSE

Hors ligne Scriba6

  • Plumelette
  • Messages: 14
  • Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre...
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #12 le: 15 janvier 2021 à 19:09:45 »
C'est une excellente question !
Cherche-t-on à émouvoir le lecteur ou à lui faire comprendre des idées ?
Il est certain que l'identification au personnage tend à lui faire vivre ce que le personnage ressent.
Mais comme dans le théâtre de Peter Brook, il existe tout un courant qui recherche non pas à faire adhérer le lecteur, mais à lui faire prendre conscience du processus d'identification qu'il est en train de vivre. Et au contraire de l'encourager à la distanciation.
L'objectif est évidemment différent, et certainement plus ardu dans le dernier cas...
Si on décrit des malheurs, il est certain que le lecteur va être triste, à moins de les tourner en dérision,
Si on écrit le récit de la traque d'un assassin poursuivant sa victime, on va susciter la peur et l'angoisse,
Mais cela ne risque-t-il pas de devenir systématique et lassant ? En tout cas pour quelqu'un qui comprend le processus, il cesse de s'identifier. C'est pour cela que je n'aime pas les thrillers, mais que je préfère Borgès et K. Dick. On pourrait dire qu'ils sont plus intellectuels, je ne sais pas. Qu'en pensez-vous ?
De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'impair,
Plus vague et plus soluble dans l'air, [...]
Et tout le reste est littérature.
                           Paul Verlaine

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 818
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Voulez-vous que vos lecteurs et lectrices soient ému·e·s ?
« Réponse #13 le: 16 janvier 2021 à 13:49:05 »
Faut admettre qu'avec K. Dick on n'est pas ému mais on a grave le cerveau en ébullition... ::)
Avec des Si on fait de la musique monotone...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.064 secondes avec 23 requêtes.