Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

02 mars 2021 à 04:53:47
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Débat : les limites à ne pas dépasser dans les blagues.

Auteur Sujet: Débat : les limites à ne pas dépasser dans les blagues.  (Lu 977 fois)

Hors ligne Ariane

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 646
Re : Re : Discussion sur les blagues
« Réponse #75 le: 03 février 2021 à 16:43:26 »
Oui, dire que des blagues sont malvenues, c'est de la liberté d'expression. La même qui te permet de poster les dites blagues. On a le droit de critiquer tes blagues, si si.
+ mille.
La critique ne signifie pas la censure.
Y compris la critique sur un plan éthique ! Car c'est toujours cette critique-là qui est qualifiée de censure, même quand elle n'en prend absolument pas la forme. Tout de suite il y a des mots qui font peur, qui culpabilisent ou qui font mal. Donc oui, racisme c'est un mot qui fait mal, validisme aussi (quand on le connaît !). Je pense qu'on a toujours fait attention dans cette conversation à ne pas qualifier la personne elle-même de raciste ou de validiste ou autre. Seulement le propos. Donc, ben, oui, des fois on est frustré ou blessé quand qqn critique nos propos... mais avant de crier à l'injure, on peut prendre le temps de s'en détacher, de ces propos, et de les regarder un peu sous un autre angle.
Et au pire, si tu restes sur tes positions et que qqn critique tes propos, est-ce vraiment la fin du monde ?

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 734
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Re : Discussion sur les blagues
« Réponse #76 le: 03 février 2021 à 16:59:20 »
Et beh... Un topic sur les blagues qui a dégénéré plus vite qu'une discussion politique pendant un repas de famille avec le tonton, qui l'eût cru   :o :D

Malhom ici n'est pas le topic des blagues, mais une discussion qui a été scindée, pour les blagues c'est

=====> Ici
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Malhom

  • Tabellion
  • Messages: 24
Re : Discussion sur les blagues
« Réponse #77 le: 03 février 2021 à 17:03:00 »
Je me suis référé au titre du topic, sinon ne faites pas attention à moi, je ne fait que passer  ;)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 734
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Discussion sur les blagues
« Réponse #78 le: 03 février 2021 à 17:07:06 »
 :D :D

Oui, le titre "discussion sur les blagues", dans la section "Discussions" et non dans les jeux du flood.

Edit : j'ai modifié le titre.
« Modifié: 03 février 2021 à 17:09:10 par Claudius »
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Malhom

  • Tabellion
  • Messages: 24
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #79 le: 03 février 2021 à 17:14:04 »
Ah oui c'est plus clair comme ça, surtout que les premiers post que j'ai vu,c'été des blagues,alors bon (et j'ai pas fait gaffe à la section honnêtement). Cela dit, ça n’enlève rien à mon poste, c'est vite partis en cacahuète  :D

Hors ligne Lo

  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 9 672
    • olig marcheur
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #80 le: 03 février 2021 à 17:26:03 »
Je veux pas passer pour le pinailleur de service, mais même le titre du fil me questionne. "Jusqu'où peut-on aller". Parce que pour moi ce n'est pas une affaire de degré, mais une affaire de nature. Il y a pas un spectre d'humour évoluant lentement du non-raciste vers le raciste.
Une blague qui essentialise, par exemple, c'est une blague qui essentialise.
Est-ce qu'il y a des degrés dans l'antisémitisme ? o_o

En fait je crois que ce titre confirme ce que je pensais, c'est-à-dire qu'il y a vraiment une incompréhension. Je ne l'interprète pas du tout comme de la mauvaise foi. Il y a vraiment une incompréhension sur la nature du débat. Faire une blague raciste, c'est pas "y aller un peu fort".

Je suis en retard je dois y aller, je peux pas expliciter autant que peut-être je devrais ? :-\
"Me lyrics provide electricity" (Sean Paul)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 734
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #81 le: 03 février 2021 à 17:44:41 »
 |-|

Je ne sais vraiment pas comment renommer ce topic, franchement c'est bien la limite à ne pas dépasser dans les blagues non ? 



Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • Messages: 698
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #82 le: 03 février 2021 à 17:58:48 »
Citer
Je veux pas passer pour le pinailleur de service, mais même le titre du fil me questionne. « Jusqu'où peut-on aller ». Parce que pour moi ce n'est pas une affaire de degré, mais une affaire de nature. Il y a pas un spectre d'humour évoluant lentement du non-raciste vers le raciste.
Une blague qui essentialise, par exemple, c'est une blague qui essentialise.
Est-ce qu'il y a des degrés dans l'antisémitisme ? o_o

En fait je crois que ce titre confirme ce que je pensais, c'est-à-dire qu'il y a vraiment une incompréhension. Je ne l'interprète pas du tout comme de la mauvaise foi. Il y a vraiment une incompréhension sur la nature du débat. Faire une blague raciste, c'est pas « y aller un peu fort ».

En effet, tu ergotes.

Le titre indique clairement qu’il y a une ligne rouge à ne pas franchir, un saut qualitatif qui provoque une rupture entre le valable et l’inacceptable.

Jusqu’où peut-on aller sur un promontoire ? Jusqu’au bord du vide, car après c’est la chute dans la mer ; et la mort.

« Modifié: 03 février 2021 à 18:33:09 par Versus1 »

Hors ligne Aizenmajnag

  • ex Shapery
  • Calligraphe
  • Messages: 141
  • Peace and Love
    • Hip hop Shapery Aizenmajnag
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #83 le: 18 février 2021 à 23:48:20 »
Oui la mort.. Jusqu'où peut-on aller dans les blagues? Mort de rire
Puisses-tu aimer être aimer Paix
Faire confiance en Dieu ça ira
l'Univers réserve le meilleur

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • Messages: 698
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #84 le: 24 février 2021 à 21:34:00 »
Bien vu !  :D ;)

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • Messages: 1 986
    • BEOCIEN
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #85 le: 25 février 2021 à 19:06:24 »
Bonsoir

Je ne me rappelais plus que j avais initie ce post - merci Claudius ! :)

Une en passant :

Le formulaire pour les aides de l etat est ici :


Il me reviens une blague que j avais conte a une patiente :

Un cordonnier - juif - qui beurre une tartine et la fait tomber........

Pas de chance elle ne tombe pas du cote du beurre ???

Il va vite voir le rabbin et lui explique - ils sont tous les deux catastrophes !

Les rabbins se reunissent et discutent le cas.

Une semaine : rien

le cordonnier  commence a beaucoup se faire du mourron - pour lui meme et pour la communaute .

Enfin le rabbin vient le voir avec un sourire aux levres et rassure le cordonnier.

" Nous avons longtemps debattu pour enfin trouver :
pas de probleme - tu l a beurree du mauvais cote !!! "


J ai droit a un petit sourire .

J ai quelques problemes personnels : je suis inculte socialement et politiquement
n ayant ni television ni radio ni journaux depuis des annees .

La fois suivante je lui pose la question qui me travaillais :

" Vous etes juive ? "

Elle me repond
" Oui ! Et votre histoire m a bien fait rire : ils sont tout a fait comme cela " :)

Je n aime pas trop faire un bide et souvent les histoires droles ( ? ) volent apres boire

Mais certaines m arrachent un rire cache et me mettent de bonne humeur souvent les plus courtes  et j avoue que j aime les histoires belges parceque ce sont les seules que les francais comprennent !
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Earth son

  • Troubadour
  • Messages: 395
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #86 le: 25 février 2021 à 19:19:26 »
Je pense qu’on pourrait en parler pendant des heures sans que ça avance.
Pour moi, on peut aller dans les blagues jusqu’à la limite que l’auditoire est capable de comprendre ou d’encaisser.
Quand on connaît son auditoire, on peut savoir où s’arrêter. Quand on ne le connaît pas, c’est impossible à savoir. Un juif, un belge, un blanc, un je-ne-sais-quoi pourra trouver une blague drôle même si elle est irrévérencieuse pour lui et son voisin pourra la trouver raciste, outrageante... Ça dépend.
Dès qu’une blague blesse quelqu’un, ce n’est pas forcément qu’elle est mauvaise. C’est juste qu’elle n’est pas adaptée à l’auditoire.

Pour exemple : Comment appelle t on une blonde teinte en brune ? De l’intelligence artificielle.
C’est une blague sexiste contre les blondes. Je suis une femme blonde et pourtant je la trouve drôle. D’autres crieront au scandale (et j’ai volontairement fait soft)

En plus, ceux qui se sentent outragés ne sont pas forcément ceux visés par la blague.
« Modifié: 25 février 2021 à 19:36:40 par Earth son »

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 6 734
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues
« Réponse #87 le: 25 février 2021 à 19:36:04 »
Txuku,  nous ne sommes pas ici dans le fil des blagues. Tu n'as pas initié ce fil, nous l'avons scindé, c'est le débat qui s'est ouvert sur ce que l'on peut ou ne peut pas dire dans les blagues. Nous sommes ici dans les discussions, les blagues c'est dans le flood.

Si tu veux raconter des blagues, c'est dans ce fil là qu'il faut aller : blagues

 ;) ;)


Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Nacas

  • Prophète
  • Messages: 721
  • Encre
Re : Jusqu'au peut-on aller dans les blagues (Earth & autres moins bienheureux)
« Réponse #88 le: 25 février 2021 à 19:44:42 »
Et parfois peu importe la blague que vous raconterez votre interlocuteur vous trouvera stupide.
Voyez, ce n'est pas vraiment pertinent de discuter d'humour, instant des instantanés, en différé avec des pensées apauvries par leur seule expression.

Ce à quoi j'ai l'impression que cette discussion se ramène, comme d'autres, c'est à notre incompréhension de notre égal.
On s'insupporte tous, non ? En tout cas, celui qui insupporte rend les insupportés insupportables.
...
Il vous faut réfléchir plus vite, si vous voulez approcher l'instantanné. En fait, je pense que ce n'est pas possible de réfléchir assez vite. A l'écrit, la chose la plus sympa qu'on puisse faire, c'est probablement de la littérature.
Les opinions ne sont pas taillées pour les mots, et les mots découpent âprement ces opinions pour en faire de la "communication". Nous ne sommes pas en train de discuter d'un concept.

Nous sommes en train de faire rentrer un concept dans une boîte de mots, pour que quelqu'un d'autre (dont souvent ici on ne connaît pas grand-chose sinon l'expression verbeuse de sa pensée) déballe ce gros cadeau de sa boîte, lise les mots et tente d'y retrouver le concept, avec ses propres pensées, constructions et vécus. Ensuite ? Et bien, lui-même remet ses opinions en carton, et les renvoie au premier expéditeur. Ça n'a rien d'un partage, à mes yeux, désolé. Cela ressemble plus à un jeu.
Je crains de vous être insupportable, comme tout humain je crois face à ses pairs. Ceux d'entre vous qui pensent comme moi se remettre assez en question au quotidien pour se permettre de le faire via autrui me répondront peut-être acerbement. Peu m'importe. J'ai besoin d'aimer chaque inconnu mieux que moi-même, si je veux survivre en tant que mots.

Vos discussions répétées sur la liberté et les aménagements sociaux-linguistiques me font mal. Ils ont fait mal à d'autres, et ils causent du tort à ceux qui sont partis car blessés de les supporter.
Je ne pense pas qu'essentialiser un racisme soit équivalent à s'en absoudre.
On est tous les mêmes différents êtres-humains, carabistouilles.  :s
Give it up on —human nature
Give it up on —bit by bit
Give it up —'cause
Boy your future —lies
here —Dying!
And there's no —use
crying! ~over iiit!

           I Fight Dragons, Give it up

Hors ligne Krapoutchniek

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 664
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Débat : les limites à ne pas dépasser dans les blagues.
« Réponse #89 le: 28 février 2021 à 14:16:49 »
Citer
lui-même remet ses opinions en carton

Je ne sais pas si la tournure était voulue mais j'approuve  :mrgreen:
It will reveal its meaning when it lives in victory...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.035 secondes avec 23 requêtes.