Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

25 octobre 2020 à 07:00:42
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Le petit amphithéâtre » Comment écrire mon roman policier ?

Auteur Sujet: Comment écrire mon roman policier ?  (Lu 6865 fois)

Hors ligne Kusano

  • Tabellion
  • Messages: 41
Comment écrire mon roman policier ?
« le: 04 juin 2018 à 19:04:10 »
Bonjour,

Je souhaiterais commencer à écrire un roman policier mais pour que ce dernier soit le plus réaliste possible j'aurais besoins de renseignements sur le déroulement d'investigations policières.

*Existe-t-il des sites où je pourrais trouver ces fameuses informations ?
*Y a-t-il un un auteur parmi vous tous qui écrit ce genre décrits et qui donc détient ces fameuses informations ?

Merci d'avance !
***"CHEZ LES SALAUDS, J'FAIS PAS LA DIFFERENCE ENTRE LES MECS ET LES NANAS ! C'EST MA POLITIQUE ! L'OUBLIE JAMAIS..." Onizuka the great teacher

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 519
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #1 le: 04 juin 2018 à 22:20:15 »
Bonsoir Kusano,

Berçant moi aussi dans le polar, et ayant l'avantage d'être fils de flic, j'ai quelques notions dans ce domaine. Je peux donc te filer un coup de main sur certains point. Bon, mon père est en retraite depuis vingt ans, mais les choses n'ont pas beaucoup changé.
Il faut savoir que tout est réglementé, en gros, par le code de procédure pénale ainsi que par le code de l'organisation judiciaire, facilement consultables sur Légifrance, en cas de doute.
Deux points sur lesquels j'aimerais revenir :
- Tu parles de situer l'action dans une ville fictive ; je te le déconseille. En effet, tu auras beaucoup plus de lecteurs si ceux-ci peuvent se dire "Ah mais oui ! Je connais ce coin !"
- Évite de le situer en Alsace-Moselle : cette région est un casse-tête au niveau de la législation (et en particulier dans le cas qui nous intéresse, le code de l'organisation judiciaire) à cause des exceptions liées à l'annexion prussienne.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Olaf

  • Prophète
  • Messages: 810
  • Mathémagicien
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #2 le: 04 juin 2018 à 22:39:30 »
Hello

Je n'ai pas de nom d'auteur ou de site spécifique, mais tu peux déjà t'intéresser à la littérature policière déjà existante. Si ont te décrit la police scientifique habillée comme des cosmonautes avec des tenues ridicules et mettant plus de 3 semaines à faire une analyse ADN tu es sur la bonne voie déjà. Et si tu consommes des séries, la plus réaliste sur la police en France était peut-être PJ, qui montrait combien la police était mise à rude épreuve, combien la bouteille est pour certains une béquille, combien l'administratif et les différentes pressions sont dures.

Pour les infos plus "techniques", j'ai tendance à chercher dans la littérature scientifique, avec un bon point de départ : pour ce qui est détermination de la cause de la mort, tu peux t'intéresser à l'entomologie forensique.
C'est couillon à dire mais les articles de wikipedia sur la médecine légale sont assez complets et donnent des sources que tu peux aller lire plus en détail.

Enfin ça dépend de ta ville, mais ici à Lille on a un labo d'entomologie médico-légale, je ne sais pas si on peut leur rendre visite, mais si tu expliques ta démarche, ça peut se tenter ?

Edit : Dieter a raison, tu devras t'intéresser aussi à la question des procédures policières. Ça ne s'invente pas, et ce n'est pas forcément toujours très bien expliqué dans la littérature ou dans la presse.
« Modifié: 04 juin 2018 à 22:41:44 par Olaf »

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 7 351
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #3 le: 04 juin 2018 à 22:43:40 »
Pas mieux que mes collègues. Et d'accord pour dire qu'il faut situer l'action dans une ville que tu connais, tu pourras visualiser les choses, ça aide.

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 519
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #4 le: 04 juin 2018 à 22:46:28 »
Enfin ça dépend de ta ville, mais ici à Lille on a un labo d'entomologie médico-légale, je ne sais pas si on peut leur rendre visite, mais si tu expliques ta démarche, ça peut se tenter ?
Une autre chose intéressante à faire, c'est d'assister à des procès au TGI de ton département. On y apprend beaucoup de choses. Tu peux aussi te faire relire par des étudiants en droit, voire par un avocat, si tu en trouves un sympa qui accepte de le faire sans te faire payer ; par des journalistes spécialisés (en trainant au tribunal, tu en croiseras).
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Kusano

  • Tabellion
  • Messages: 41
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #5 le: 05 juin 2018 à 03:54:56 »
Bonjour,

Merci à tous pour tous ces précieux conseils !

"Dieter" en fait si je voulais m'inventer une ville c'était justement parce que je pensais que ça allait être beaucoup plus facile pour moi. En effet parler d'une ville déjà existante, exige, je pense une parfaite connaissance de la ville en question car dans mes textes, la description en détail est une des choses sur lesquelles je travaille le plus pour "animer" mon récit, impliquer encore un peu plus le/la lecteur(ice) ce qui demande un gros travail supplémentaire... mais peut être que je me trompe... Je voulais donc situer mon histoire dans le sud-ouest.
Etant originaire de Toulouse cette région me tient à cœur malheureusement je ne suis plus sur place car j'habite maintenant dans la Marne.

Etant fils de policier et étant donné que tu écris dans le polar tu vas sûrement pouvoir m'aider dans cette question assez technique...

Dans mon intrigue, le corps d'une jeune femme sans vie est retrouvée par un équipage de police secours. Mais les premiers éléments ne permettent pas de dire distinctement s'il s'agit d'un meurtre ou d'un suicide.
- Dans ce cas là un médecin légiste se déplace-t-il à chaque fois ?
- Et justement qui se déplace dans un cas précis comme celui ? Pompiers ? SAMU ?
- Dans le cadre de la police appelle-t-on directement un enquêteur ou faut il attendre les conclusions du fameux médecin légiste ?

"Olaf" j'ai bien connu la série PJ et justement je voulais la visionner à nouveau pour m'aider dans mon travail. (Si j'avais su... je serais resté sur Lille car j'y ai habité 5 ans... lol)

Pour les questions de procédures policières pensez-vous que je peux me rendre dans un commissariat pour poser mes questions ? Ou est ce que je risque de me faire refouler ?

***"CHEZ LES SALAUDS, J'FAIS PAS LA DIFFERENCE ENTRE LES MECS ET LES NANAS ! C'EST MA POLITIQUE ! L'OUBLIE JAMAIS..." Onizuka the great teacher

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 519
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #6 le: 05 juin 2018 à 11:53:09 »
Hello Kusano,

"Dieter" en fait si je voulais m'inventer une ville c'était justement parce que je pensais que ça allait être beaucoup plus facile pour moi. En effet parler d'une ville déjà existante, exige, je pense une parfaite connaissance de la ville en question car dans mes textes, la description en détail est une des choses sur lesquelles je travaille le plus pour "animer" mon récit, impliquer encore un peu plus le/la lecteur(ice) ce qui demande un gros travail supplémentaire... mais peut être que je me trompe... Je voulais donc situer mon histoire dans le sud-ouest.
Etant originaire de Toulouse cette région me tient à cœur malheureusement je ne suis plus sur place car j'habite maintenant dans la Marne.
Décrire la ville où se situe l'action exige effectivement de la connaitre avec soin et donc d'être sur place, ou de faire un gros travail de recherche. Je te cite en exemple Gérard de Villiers qui se procurait les cartes ainsi que toute la documentation nécessaire possible des endroits qu'il décrivait dans ses S.A.S.
Mais désormais, on a internet et ses avantages liés à Google Earth ou à Géoportail, ainsi que les sites pro, personnels, etc. Créer une ville imaginaire a aussi ses inconvénients, car il faut redoubler d'imagination, que personnellement je préfère garder pour l'intrigue.
Mais pour moi, encore une fois, le gros avantage de parler d'une ville existante réside dans l'attrait que cela crée pour les habitants des environs.

Citer
Dans mon intrigue, le corps d'une jeune femme sans vie est retrouvée par un équipage de police secours. Mais les premiers éléments ne permettent pas de dire distinctement s'il s'agit d'un meurtre ou d'un suicide.
Alors première question à se poser : comment se fait-il que ce soit les forces de l'ordre qui fassent la découverte ? Parce qu'il est assez rare que ce soit le cas. S'ils sont sur place, c'est déjà qu'on soupçonne quelque-chose.
Second point : police ou gendarmerie ? Là aussi, il faut faire attention, car les amateurs de polars sont très à cheval sur ces questions (tout du moins pour la découverte, parce qu'ensuite, c'est le parquet qui décide de qui mène l'enquête).

Citer
Dans ce cas là un médecin légiste se déplace-t-il à chaque fois ?
Non. C'est même très rare. Tout dépend de l'état du cadavre. En règle générale, si la mort est d'apparence récente, c'est le médecin des pompiers qui est appelé, car seul un médecin est apte à prononcer un décès. C'est donc son avis qui va dans les premiers temps compter s'il repère quelque-chose d'anormal, mais quoi qu'il en soit, les lieux seront sécurisés jusqu'aux conclusions de l'IML, au cas où il faille procéder à un examen ultérieur des lieux, sauf si les forces de l'ordre ont des raisons de supposer eux-même qu'il y a "anguille sous roche" (constat d'effraction, soupçon de fouille des lieux par un tiers...). Dans le cas de soupçons, les forces de l'ordre présentes font :
- s'il s'agit de la police, appel à un OPJ (parce qu'en général il n'y en a pas dans les équipages de police), qui lui va rendre compte au commissaire, qui lui va appeler le procureur, qui lui va prendre la décision d'ouvrir une enquête en désignant un juge d'instruction, qui lui va diriger l'enquête de la police et ou de la gendarmerie (c'est lui qui décide de qui enquête, peu importe qui a fait les premières constatations); selon les consignes du juge d'instruction, les forces de l'ordre désignées vont faire appel à la PTS (soit police soit gendarmerie) pour examiner la scène de crime supposée, mais il arrive rarement que les scientifiques arrivent aussitôt (là aussi, il faut être attentif et ne pas se laisser influencer par le cinéma) ; ça peut prendre des jours, et la scène est alors "gelée" en attendant.
- s'il s'agit de la gendarmerie : sachant qu'il y a toujours un OPJ dans les équipages, appel directement à leur commandant de brigade, de peloton ou de compagnie, qui va appeler le procureur; ensuite, même schéma qu'au-dessus.

Citer
Et justement qui se déplace dans un cas précis comme celui ? Pompiers ? SAMU ?
Ni l'un ni l'autre : en cas de soupçons, un véhicule de l'IML, sinon tout simplement les pompes funèbre. Les pompiers ne seront désignés qu'en dernier recours, en cas d'impossibilité de faire autrement.

Citer
Dans le cadre de la police appelle-t-on directement un enquêteur ou faut il attendre les conclusions du fameux médecin légiste ?
Comme dit plus haut, en général, il n'y a pas d'OPJ dans les équipages de police. Si un décès est découvert, ils appellent un OPJ qui vient sur place, qui va effectuer les premières constatations pour ensuite rendre compte à son commissaire, qui va appeler le procureur, qui va décider s'il faut enquêter (ou pas), qui va désigner un juge d'instruction, qui va décider qui va enquêter, police ou gendarmerie (souvenons-nous de l'affaire Villemin : d'abord gendarmerie, puis police, puis gendarmerie, avec en toile de fond la guerre des polices).

Citer
Pour les questions de procédures policières pensez-vous que je peux me rendre dans un commissariat pour poser mes questions ? Ou est ce que je risque de me faire refouler ?
Rien ne t'empêche d'essayer, mais je te conseille d'envoyer un courrier au commissaire pour lui demander un rendez-vous en lui expliquant ton problème. Tu as une chance sur deux d'obtenir un rdv, selon son emploi du temps. Le mieux étant encore de faire la même chose avec un retraité, qui aura certainement plus de temps à t'accorder. Reste à en trouver un.

Edit : je m'aperçois après relecture que j'ai oublié un point. Lorsque tu dis qu'un corps est découvert, est-ce sur la voie publique ou pas ? Parce que là aussi, ça a son importance.
« Modifié: 05 juin 2018 à 11:59:30 par Dieter »
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 967
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #7 le: 05 juin 2018 à 13:46:55 »
Je m'incruste au passage, car dans un projet d'écriture, je vais me retrouver à plusieurs reprises à lorgner sur ce type de procédure.

Dans mon cas, je pense tenter ma chance auprès de policiers ou d'auteurs de polar qui pourront peut-être m'aiguiller. Dans les deux cas, il me faudra bien préparer mon argumentaire pour ne pas me faire jeter. Sinon, chercher dans son entourage... De fil en aiguille on peut toujours retomber sur une aide.

Sinon, je plussoie le fait de faire vivre ton histoire dans un lieu réel. A moins que ton lieu fictif ait une justification autre que le manque de connaissance de lieux réels.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Kusano

  • Tabellion
  • Messages: 41
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #8 le: 05 juin 2018 à 17:37:40 »
Merci Dieter !

Toutes ces informations vont m'être fort utile et je vais enfin pouvoir commencer à écrire mon ouvrage... ;D

Pour répondre à tes différentes questions mon histoire va se passer en zone police.
Ce que j'ai oublié de préciser et tu as eu raison de le demander, le fameux équipage de police secours va intervenir suite à l'appel d'une personne ayant découvert le corps car j'ai pu voir dans un reportage récent que les équipages de police secours étaient souvent les premiers sur les lieux.

Pour la découverte du corps, celui-ci va donc être découvert dans une ruelle derrière un bar...

Etant amateur de ce genre de récit je pensais "contourner" la difficulté.
En effet, l"un des "héros" de mon ouvrage étant nouvellement affecté dans cette fameuse ville (fictive ou pas) je pensais ignorer tout le passage sur la découverte du corps et commencer à partir du moment où le/la commissaire confie l'enquête aux protagonistes qui vont enquêter sur l’affaire.

Qu'est ce qu'un IML ?

Je vais de ce pas me mettre à la recherche de policiers à la retraite... :)
***"CHEZ LES SALAUDS, J'FAIS PAS LA DIFFERENCE ENTRE LES MECS ET LES NANAS ! C'EST MA POLITIQUE ! L'OUBLIE JAMAIS..." Onizuka the great teacher

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 519
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #9 le: 05 juin 2018 à 18:10:43 »
Qu'est ce qu'un IML ?
Institut médico-légal.
C'est un service dépendant en général du CHU régional, où travaillent les médecins légistes. Attention, médecin légiste ne veut pas forcément dire médecin qui travaille sur les cadavres : ce sont eux aussi qui sont chargés d'établir les rapports pour la justice en cas de viol, d'agression, d'accident du travail, etc, en vue des dommages et intérêts alloués par les tribunaux civils. Il existe donc autant de spécialités en médecine légale qu'en médecine traditionnelle. Sauf la plus connue : la thanatologie médico-légale.

Citer
Pour répondre à tes différentes questions mon histoire va se passer en zone police.
Ce que j'ai oublié de préciser et tu as eu raison de le demander, le fameux équipage de police secours va intervenir suite à l'appel d'une personne ayant découvert le corps car j'ai pu voir dans un reportage récent que les équipages de police secours étaient souvent les premiers sur les lieux.

Pour la découverte du corps, celui-ci va donc être découvert dans une ruelle derrière un bar...
Donc l'équipage est sensé appeler les pompiers si ça n'a pas déjà été fait par la personne qui a appelé police-secours, puis, s'il s'agit d'une agression ou d'un accident (même s'il n'y a pas décès), ils appellent un OPJ. Celui-ci fait les premières constatations, "gèle" la scène et prévient son commissaire, qui prévient le procureur, qui décide ou pas de l'ouverture d'une enquête et désigne un juge d'instruction, qui va confier l'enquête à la police ou à la gendarmerie (ça peut arriver même en zone police, si par exemple la victime est un policier appartenant au commissariat du coin). Dans le même temps, le juge d'instruction va faire intervenir la "scientifique", et l'IML qui enverra le thanato relever les pompiers. À partir de là, le commissaire ou le commandant de brigade/peloton/compagnie de gendarmerie désigne les enquêteurs.

Voilà-voilà...
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Kusano

  • Tabellion
  • Messages: 41
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #10 le: 05 juin 2018 à 19:03:39 »
Encore merci pour toutes ces précisions !

Heureusement que tu étais là pour m'éclairer sur tous ces points.

Merci beaucoup !!! :) :) :)
***"CHEZ LES SALAUDS, J'FAIS PAS LA DIFFERENCE ENTRE LES MECS ET LES NANAS ! C'EST MA POLITIQUE ! L'OUBLIE JAMAIS..." Onizuka the great teacher

Hors ligne Dieter

  • Palimpseste Astral
  • Messages: 2 519
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #11 le: 05 juin 2018 à 19:41:45 »
Y'a pas d'quoi  ;)
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Kahuète

  • Plumelette
  • Messages: 10
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #12 le: 06 juin 2018 à 01:46:40 »
Autre chose, ça a été très justement dit par Dieter pour le tribunal ou la police, mais  : en étant très poli, très sérieux, avec un très bon relationnel et un bon téléphone, y'a des portes très intéressantes qui s'ouvrent. Si tu présentes ta démarche littéraire aux bons endroits, il y a un tas de gens qui se feront un plaisir de t'éclairer sur des points précis de leurs domaines de compétences.

La majorité des bonnes maisons d'édition regorgent de consultant et de carnets de numéros - voire d'adresse - de spécialistes que leurs auteurs peuvent appeler à volonté ! Quand Hugo te fait 12 pages sur la différence entre les embarcations et les voilages des navires et le cordage et nanani, je doute qu'il ait tout appris par coeur lui même, beaucoup plus en un superbe carnet de notes et un marin confirmé qu'il est allé voir... ;)

(avocat pour du juridique, certains flics pour du policier/intervention, des médecins pour le côté corps/blessure/réactions/plausibilité de tes éléments, des professeurs pour des domaines plus précis, genre l'informatique... être un bon auteur, c'est aussi avoir un réseau conséquent qui s'entretient et se développe, et souvent, la réaction enjouée de certains collaborateurs est surprenante ^^)

Evidemment, il ne faut pas arriver en mode "çalu j'écri 1 nouvelle sur un darkassassin qui est un illuminati et qui tue des fran-maçon la nuit", mais si tu cales comme il faut et que tu as l'air sérieux et motivé, c'est plutôt très bien recu, tant que tu ne demandes rien de réellement précis (ne jamais poser de question sur des faits réels) et que tu ne touches ni le secret médical, ni la réalité pure de trop près) (où alors c'est un autre délire, qui tient plus de l'enquête, et là les portes qui se ferment ça fait partie du jeu ^^).
« Modifié: 06 juin 2018 à 02:07:47 par Kahuète »

Hors ligne Kusano

  • Tabellion
  • Messages: 41
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #13 le: 06 juin 2018 à 06:30:06 »
Merci pour cette info précieuse Kahuète !

Je pense en effet que le plus compliqué dans mon cas va être de ne pas trop en demander car je suis très pointilleux et j'aime que tout soit "parfait".
Et tu fais bien de me le préciser pour ne pas être prit pour le futur Ted Bundy ! :D
***"CHEZ LES SALAUDS, J'FAIS PAS LA DIFFERENCE ENTRE LES MECS ET LES NANAS ! C'EST MA POLITIQUE ! L'OUBLIE JAMAIS..." Onizuka the great teacher

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • Messages: 8 540
  • Boule de mauvaise humeur
Re : Comment écrire mon roman policier ?
« Réponse #14 le: 06 juin 2018 à 07:50:26 »
Je pense aussi qu'il va falloir dépasser cette volonté que tout soit parfait et compter sur la suspension d'incrédulité. Comme disaient les classiques, l'important est plus le vrai que le vraisemblable et à vouloir être trop précis, on risque de se bloquer (ça m'est arrivé sur du space op).

Sinon Camilla Lackberg a écrit un truc sur comment écrire un polar. Si ça t'intéresse, je peux te l'envoyer.
"Quand on veut être sur de son coup, on plante des navets"
Kaamelott

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.029 secondes avec 23 requêtes.