Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 novembre 2020 à 15:27:58
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » le moelleux de tes fesses

Auteur Sujet: le moelleux de tes fesses  (Lu 6901 fois)

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
  • 💡
    • mordelang
Re : le moelleux de tes fesses
« Réponse #30 le: 21 mars 2020 à 04:22:21 »
Petite réflexion un peu courbaturée :

Suffit pas de chercher bien loin avec des termes imprécis tels que "chaise à clous" ou "chaise du tigre" pour associer le mot chaise à une quelconque douleur infantile, personnellement. En fait, aujourd'hui ou plutôt lentement, ces temps, je me rends compte d'un truc. Je suis probablement le représentant de ma lignée qui a passé le plus de temps de sa vie passé sur une chaise.

Alors je vais pas partir dans mon délire de restructuration somatique, parce qu'en l'occurrence c'est bien des causes que je cherche, et non des solutions.

D'où que que que ?
Pourquoi la chaise ?
Pourquoi on s'est assis, déjà ?
Est-ce que c'est bon, ensuite ?
Est-ce qu'on sait vraiment faire, après ?
Et puis ?

Moi j'ai plus de lombaires, j'ai plus d'épaules, j'ai les grands pecs atrophiés, les cervicales en bataille, une asymétrie trop peu importante pour être pathologique, mais qmm, j'ai des articulations bizarroïdement douloureuses, je sais pas me tenir droit, j'ai... bon vous voulez ma photo ?

J'ai aucun discours à présenter à un médecin, juste je crois :

Le moelleux de tes fesses...



edit coco

14/15
« Modifié: 27 mars 2020 à 15:14:26 par Dot Quote »
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne Gwynplaine__

  • Aède
  • Messages: 201
Re : le moelleux de tes fesses
« Réponse #31 le: 22 avril 2020 à 12:09:43 »
Mais quel fil !  :D

J'ai beau avoir tout juste la vingtaine, j'ai déjà le dos bien abimé, et j'ai rarement trouvé plus confortable qu'un assis-genoux. Mais !
J'en ai pas.
Et j'écris généralement mieux assis en tailleur à même le sol, avec le moins de distraction possible, si ce n'est un café ou une bière.
Bon après ça fait mal, du coup je retourne chercher le confort d'un canapé quand ça devient douloureux.

Sinon la position assise est techniquement pratique, on n'a pas besoin de supporter son corps. Et la chaise est finalement une amélioration du principe, vu que ça supporte un peu le dos. : thinking :
- On a les histoires policières, la science-fiction, les westerns…
- Est-ce que dans votre monde, les gens veulent toujours un seul parfum à la fois, pour leurs histoires ? Un seul goût en bouche ?

***

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
  • 💡
    • mordelang
Re : le moelleux de tes fesses
« Réponse #32 le: 22 avril 2020 à 21:06:40 »
bin en vrai ouais, mais j'suis pas sûr...
parce que :
la position assise demande qmm un truc :
(également demandé par la station debout)
(et en fait peut-être par toutes les formes de positions en milieu gravitationnel avéré)
- faut se tenir droit !
genre j'suis pas tout à fait d'accord sur le principe pratique de pas besoin de supporter son corps sur la chaise...
enfin bon, j'suis pas un exemple vu ce que j'appelle ma ratatine, mais même être assis, c'est un effort pour moi
pis justement mon propos :

- la ratatine
quand on a trop limacé par flemme, quand on a trop flemmé par et pour désincarnation, quand on a trop procrastiné la force vitale de son corps, quand on a abandonné le travail conscient de la matière charnelle, comme je l'ai fait personnellement bien trop exagérément et dangereusement...
eh bien, la ratatine ! un espèce de recroquevillement de la force, qui entraîne le corps dans un enfermement dont les manifestations douloureuses sont la déstructuration, le ramollissement, l'affaissement progressif et qui, de lutte consciente en vue d'une reprise des commandes vitales à un bien-être légitime, manifeste un obstacle à toute tenue optimale et sans effort inutile du corps concerné, le mien en l'occurrence mais je pense pas être le seul humain touché par ce mal !

ma solution formulée plus haut, pour régler les inconforts, les maux de dos, les potentielles disqueries désaccointantes ou bosses bossues issues de cette ratatine ?
- la restructuration somatique
c'est-à-dire : le travail conscient d'un affermissement de la structure corporelle... la 'vigilance' d'un état un peu moins flemmeux que mes pathologies nomment par exemple avolition, apathie, catatonie, et qui viendrait de la manière la plus omniprésente possible, rendre à mon âme les directions de mon corps, que j'avoue avoir délaissé parce que contexte qui m'incombe...

en somme :
penses tu réellement que tu écris dans des positions corporelles à valoriser par ton discours, qui pourtant par ailleurs affirme qu'à 20 ans tu es déjà tout cassé ?

moi je crois on est un peu tous cassés du dos, et c'est pourquoi je me demande comment me tenir droit et pas me casser encore pluss... mais j'y réponds par action progressive, d'éveil de mon corps, et en fait ici je crois que je questionne sur d'éventuels autres cassés comme moi, ce qu'ils trouvent comme solution, qui ça concerne et surtout je me dis, si personne n'y a réfléchi, faudrait ptetr le faire parce que dans la nature, j'ai jamais vu autre chose que l'humain qui a besoin d'une canne pour pas se péter le dos... si y'a le teckel sauvage, qu'il ne faut pas renverser (véridique)...

en tous cas merci de ta participation pétillante !
et au plaisir
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • Messages: 547
Re : le moelleux de tes fesses
« Réponse #33 le: 23 avril 2020 à 20:34:30 »
Tout d'abord, je pense que je n'écris pas autant que toi.
J'aime écrire le soir assise (jambes croisées) sur un tapis parterre appuyée ou non contre un mur. J'utilise le plus souvent une tablette qui tient dans la paume de la main.

Je pense qu'il faut du ni trop mou, ni trop dur. Le trop mou ça fait du bien aux fesses mais pas du bien au dos. Et le trop dur fait du bien au dos mais pas aux fesses. Après plusieurs années plus ou moins écroulée sur mon bureau, j'en suis venue à la conclusion que l'on peut avoir de mauvaises postures sans que cela soit très impactant, du moment qu'on prend quelques minutes pour faire des exercices pour compenser. Je pratique de brefs exercices de yoga au quotidien (plutôt 4/5 jours par semaine) pour soulager et renforcer mon dos et ça me va la plupart du temps. Le hula-hoop marche bien aussi pour ça (plus pour renforcer que soulager). L'important est de trouver un truc.
S'il faut muscler un peu le dos, muscler les fesses ne doit pas faire de mal non plus !
« Modifié: 24 avril 2020 à 17:43:25 par Cyr »
"Il y a deux sortes de poètes : les bons, qui brûlent leurs poèmes à l'âge de dix-huit ans, et les mauvais, qui continuent à écrire de la poésie jusqu'à la fin de leurs jours." Umberto Eco

Hors ligne Dot Quote

  • Comète Versifiante
  • Messages: 4 051
  • 💡
    • mordelang
Re : le moelleux de tes fesses
« Réponse #34 le: 24 avril 2020 à 18:58:32 »
owyess je vois un peu mieux suite à ta modif !

- pour déquéblo mon bassin, je fais aussi du hula-hoop (et je te pique l'orthographe du terme ahah), mais sans cerceau
- le yoga est ptetr un peu mou pour ma consommation de protéines, je lui préfère des exercices un peu plus douloureux
- 'quotidiennement' m'apparait comme toi, en tant que régularité 'marque' et 'tenant' de l'édifice d'une stabilité du corps
- effectivment, pas besoin outrancier de forcer plus que ça quoique : entre les minute et la force octroyer, je crois que
- la préhension actée de la nécessité d'osciller entre trop dur et trop mou, il faut juger assez ce qui nous convient chacun

après pour tes notions relatives aux fesses et dos, crois-tu que le lien avec mou et dur soit de cet ordre si catégorique ? je veux dire, n'y a t il peut être pas un déséquilibre, peut-être naturel et pas dramatique, mais qui malgré tout tend à ce que ton fessier soit à l'aise sous le poids d'un dos qui force un peu ?

c'est toute ma question à propos de la station globalement appellée 'assise', mais que j'élargis à une restriction : en tant que corps humain, scriptif ou non, que se permet-on par le biais de cette permission de notre morphologie ? (genre tu demanderas pas à un serpent de s'asseoir, ça n'a aucun sens pour lui, alors que nous on travaille la question depuis belle lurette, mais ptetr, et c'est là où je m'inquiète... ptetr que des fois on se gourre un peu dans les choix incidents sur notre morphologie long terme ! enfin, de choix je ne parle que par approximation, parce que c'est pas vraiment un choix de pouvoir s'asseoir si on est serpent ou humain, mais dans un million d'année, selon qui s'assoit et comment, ptetr on sera pluss serpent qu'humain, ou ll'inverse ?

en gros, moi je me ratatine, globalement, et j'espère que c'pas toute l'humanité, parce que ce serait méga flippant

:)

merci de ton passage, Cyr

edit du 25 avril
à propos de ratatine






« Modifié: 25 avril 2020 à 09:53:28 par Dot Quote »
je suis en train de me demander si, en fin de compte, tu n'es pas constitué uniquement de laine tricottée
- Catharsis - F'murr

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 22 requêtes.